A Jette, les plus démunis payent jusqu’au dernier centime pendant plus de quatorze ans

Je conçois que certains auront beaucoup de difficultés à croire ce qu’ils vont lire, mais c’est pourtant la vérité.

Une famille jettoise se voit imposer par la commune le remboursement d’une dette datant de 2005 liée à des frais de garderie et de repas scolaires.  Elle doit rembourser 0,99 € pendant 158 mois, c’est-à-dire qu’elle payera jusqu’en 2024 une dette s’élevant, au total, à 234€ !!!

Au départ, elle était de 329€, mais la commune, dans un geste de mansuétude et de générosité extraordinaire l’a ramenée à 234€.

Il est exact que cette proposition ubuesque émane d’un médiateur de dettes, mais la commune avait la possibilité légale, d’autant que cette dette remonte à 2005, de la supprimer. Mais elle ne l’a pas fait, et cette famille, sans doute en grande difficulté, devra payer la somme de 0 ,99€ par mois pendant près de quatorze ans !!!

C’est l’Administration dans sa pire acception du terme, c’est-à-dire une indifférence totale à l’égard des plus démunis, et une absence totale de sens social.

Cette décision est d’autant plus absurde que si la malheureuse famille oublie de payer pendant un mois, elle recevra un rappel tarifé à 15€, et puis, sans doute, une mise en demeure tarifée à 14,47€.  Si on compte les frais de virements et d’enrôlement par les fonctionnaires communaux, on s’aperçoit immédiatement de l’absurdité de cette décision.

Mais Attention, pour d’autres, la commune se montre beaucoup plus généreuse !

En effet, un propriétaire qui avait été taxé pour immeuble abandonné s’est vu octroyer une remise de 25.000€.

De même,  un autre cas célèbre à Jette de chantier abandonné depuis près de dix ans et qui n’a jamais été taxé !

Le Collège multicolore exige que les plus démunis payent une dette de 234 € étalée pendant près de quatorze ans, mais décide d’organiser un « Bal culturel » et pour cela, offre 500€ pour l’organiser, ce qui est le double de la dette en question.

Qui plus est, ce même Collège dépense 83.000€ pour des fresques murales, etc, etc…

Quand je le disais : Aucun sens social !!!

Mais au fait, Hervé Doyen n’était-il pas Démocrate-chrétien ?

Share

Les commentaires sont fermés.