Cours de danse classique

La presse nous apprend que la Présidente Cdh Joëlle Milquet va demander aux Bourgmestres (Riguelle et Doyen) Cdh de figurer sur la liste électorale législative pour laquelle les Bruxellois devront voter en juin 2010.

Pour Hervé Doyen, vont se poser deux problèmes.

D’abord, et avant tout, celui de faire des voix. En effet, de nombreux Jettois se rappellent qu’alors même qu’il était Bourgmestre depuis huit ans, il a été battu par la candidate du PS de Jette, ce qui, quand même, devrait le faire réfléchir quant à sa notoriété et, surtout,  quant à sa popularité.  La candidate du PS de Jette n’ayant aucun mandat, a fait un score exceptionnel alors même que les listes du PS connaissaient une décrue quasi historique. Mais il y a un autre problème particulièrement plus délicat qu’il aura à résoudre.

En effet, depuis le 23 décembre, il a constitué une Majorité communale avec, notamment, le VLD, parti qui a forcé les Belges à aller aux urnes et qui, peut-être, a donné le coup d’envoi final à la Belgique. Il s’agit là, pour Hervé Doyen, d’alliés bien encombrants et, peut-être, bien compromettants.

La situation est d’autant plus délicate pour lui que le Cdh a choisi comme slogan, pour ces élections, « L’Union fait la Force ». Pour Hervé Doyen, devoir figurer sur une liste électorale du Cdh dont le slogan est « L’Union fait la Force » alors qu’il s’est allié avec les dynamiteurs du VLD, va évidemment poser quelques problèmes.

C’est pourquoi nous avons appris récemment qu’il se serait inscrit à un cours de danse classique de façon à pouvoir, pendant la campagne électorale, faire le grand écart. Cela lui sera bien utile pour pouvoir, en un geste sobre et élégant, réunir ceux qui vont faire une campagne électorale avec le slogan « L’Union fait la Force » et ceux qui ont pris le risque de conduire à la disparition de la Belgique.

Share

Les commentaires sont fermés.