BP perd du pétrole mais pas le Nord

Personne ne peut ignorer l’énorme pollution qui menace les côtes de Louisiane.  Il s’agit d’un accident éminemment révélateur du système qui nous est imposé par les vrais dirigeants du village planétaire.  On le sait 800.000 litres de brut s’échappent chaque jour du forage, déjà 9,5 millions de litres sont à la surface du golfe du Mexique.

Des milliers de pêcheurs de crevettes se sont vus dès le début de la catastrophe, interdire de poursuivre leurs activités.  Pour eux c’est la faillite ! Leurs crédits pour l’achat des bateaux, les achats de fuel etc…tout cela les conduits à la catastrophe.  Mais BP a besoin d’eux pour tenter d’endiguer la nappe de pétrole.  Le pétrolier leur propose d’utiliser leurs bras et leurs bateaux pour déposer des barrages et éventuellement ramasser ce qui peut l’être.

Ainsi, on a pu voir à la télé des files de pêcheurs attendant d’être embauchés par BP.  Ces malheureux reçoivent avant toute chose un document où ils s’engagent à ne pas poursuivre BP pour les dommages subis !!! S’ils ne signent pas ce premier document pas question d’emploi ! Pas question de gagner les 6 à 8 $ de l’heure que BP leur offre généreusement.

Quel contraste avec les dizaines de milliards de dollars de bénéfices que BP comme les autres compagnies pétrolières ont engrangés alors que le brut se vendait à un peu plus de 150 $ le baril.  Aujourd’hui le brent de la mer du nord se négocie à 85 $ le baril.  Mais attention, les pêcheurs doivent avant de toucher leur 6 ou 8 $ de l’heure, renoncer à toutes actions contre le géant du pétrole.

Y a-t-il meilleur exemple de la société dans laquelle on nous fait vivre, où les puissants imposent leurs lois à ceux qu’elle ruine.

Un tel cynisme devrait provoquer une puissante lame de fond de protestations.  Eh bien non ! à peine quelques lignes ou quelques fractions de seconde au cours d’un journal télévisé.

Sommes nous vraiment anesthésiés à ce point !

merry_hermanus@yahoo.com

Share

Les commentaires sont fermés.