UBU ROI A JETTE – Le mépris des autres, le retour

J’ai déjà eu l’occasion de mettre l’accent sur des décisions aberrantes et, surtout, ignorantes de toute la problématique sociale.

C’est vraiment le règne d’Ubu Roi.

En effet, le Collège a à nouveau décidé de faire payer à une famille, pour des retards de payement, un montant s’élevant, au total, à 151, 05 €.  Elle devra payer 0,99 € par mois pendant 159 mois, soit pendant plus de douze ans !!

Quand on sait qu’une lettre est facturée 14 € et qu’un rappel coûte 15 €, on imagine aisément ce qui peut se passer si une famille a un retard d’un mois de payement.

Une autre famille se voit infliger un payement de 54 € au total, soit 0,45 € par mois pendant dix ans !

Il est évident que ces propositions émanent d’un médiateur de dettes, mais la commune de Jette qui a géré ces dossiers de retard de payement de garderies et de repas chauds avec une négligence effrayante pourrait fort bien faire des choix entre différentes dépenses et abandonner ce genre de créances.

Il ne fait aucun doute que les familles qui se voient ainsi condamner pendant plus de dix ans à payer des sommes dérisoires sont dans des situations sociales tragiques.

Pire encore, les fonctionnaires communaux ne se cachent pas pour dire que les récupérations de ces créances coûtent, en frais de gestion administrative, plus cher que les montants dus !!!  En effet, il faut encoder les montants, les enregistrer, les intégrer dans les comptes, etc.

Quand je vous disais que c’est Ubu Roi.

Tout ceci est la démonstration de l’absence totale de sens social de ce Collège.

Vous aurez bien compris que la plupart des parents qui se voient condamner à payer pendant plus de douze ans des sommes aussi ridicules ont tous des noms à consonance étrangère. Il s’agit donc de gens appartenant à une communauté extrêmement fragilisée.

Pour elle, pas de pitié !

Mais par contre, pour d’autres, des facilités étonnantes sont accordées.  Je n’évoque pas seulement ici le non payement, pendant dix ans, de taxes par une ASBL qui se veut culturelle, mais j’évoque également des participations à 1000 euros à des concours de musique, les dépenses somptuaires de l’échevin Leroy qui dépense plus de 160.000 euros pour faire réaliser des fresques, les multiples inaugurations et les fêtes à objectif électoral, les repas offerts aux ministres en visite,  de même le fait que des échevins s’offrent, aux frais de la commune, des formations, pour certaines très onéreuses, quand ils ne se font pas rembourser 3€ d’achat d’oranges, et ce, malgré une rémunération plus que confortable.

C’est ce « deux poids, deux mesures » qui me choque au plus haut point et qui démontre l’absence totale de sens social de la Majorité collégiale actuelle.

Tiens, mais j’y pense, ces gens ne s’affichent-ils pas Démocrates Chrétiens ?

Quoi ? Vous avez dit Démocrates et Chrétiens ?

Mais, à Jette, apparemment, cela n’a plus aucun sens !

merry_hermanus@yahoo.com
Share

Les commentaires sont fermés.