C’est le CPAS qu’on assassine

La commune de Jette a été chargée de présenter à la Tutelle le plan financier 2011-2014.

Comme toujours, le CPAS était réduit à la portion congrue : Il lui manquait près de 300.000 € !!!

Une réunion était organisée ce mardi avec l’Inspecteur régional.

De façon scandaleuse, la Présidente du CPAS n’avait pas été invitée !

Informée par les fonctionnaires, elle s’est présentée au Cabinet du Bourgmestre où elle découvrit, stupéfaite, un membre Cdh du CPAS qui n’avait aucune raison d’y être.

Hervé Doyen, ne s’excusant absolument pas de ne pas l’avoir invitée, souligna que le membre Cdh était là comme « son invité ».

L’Inspecteur régional explique que la Tutelle rejette le plan élaboré par Hervé Doyen dans la mesure où il faut augmenter la dotation du CPAS. Le Collège sera d’ailleurs, en urgence, contraint de modifier les chiffres en augmentant quelque peu ceux du CPAS.

C’est ainsi qu’en 2011, le CPAS, alors qu’il a besoin de plus ou moins 300.000 €, n’en recevra que 40.000 !

Comparez ces 40.000 € avec les 200.000 €, les frivolités de l’échevin Leroy et ses jolies fresques, ou avec les 30.000 € pour une BD, frais de repas, de réception, etc.….

Il est évident que tout est fait pour casser le CPAS et l’empêcher de venir en aide aux Jettois en difficulté, et ce, pour l’unique raison que ces Jettois-là pourraient avoir la très mauvaise idée de ne pas voter Cdh.

C’est pitoyable et scandaleux !!!

Mais l’histoire a une suite.

Le soir même, ce fameux « invité » siégeait à une réunion du CPAS.

Il s’est montré d’une agressivité incroyable. Il a été véritablement odieux avec la Présidente du CPAS, l’attaquant à titre personnel à tel point qu’un autre membre du CPAS, très éloigné au plan politique du PS, a dû intervenir afin que de telles attaques personnelles cessent.

Pire encore, un fonctionnaire présent aurait dit, à la fin de la séance, que, de toute sa carrière, il n’avait jamais vu de telles attaques et qu’il était véritablement écœuré.

En fait, le Cdh et Doyen considèrent que toute l’action du CPAS, toute l’action sociale de la commune et toute l’action en faveur de l’emploi mettent leur « Majorité » en danger, et qu’il faut donc casser l’outil.

Or, un haut fonctionnaire régional vient de faire une étude sur l’ensemble des CPAS de la Région.

J’ai analysé ce passionnant travail en détail et il apparaît de tous les critères, que non seulement le CPAS de Jette n’est pas le mauvais élève comme Doyen et ses pathétiques complices veulent le faire croire, mais qu’il est l’un de ceux où les dépenses en personnel sont les plus faibles, et où l’évolution de la dotation a été la plus lente.

Je ferai d’ailleurs une synthèse complète car c’est un travail tout à fait fondamental.

Ce haut fonctionnaire fait donc la démonstration des mensonges de la Liste du Bourgmestre à propos du CPAS, et démontre que cette Institution est sous-financée et sous-équipée au plan de la gestion administrative.

Alors que pour ce qui concerne la commune de Jette, des millions d’euros sont injectés par la Région et sont gaspillés. L’analyse de l’évolution du nombre de contractuels licenciés et engagés démontre bien le chaos dans lequel on se trouve !

Il est vraiment insupportable, pour Hervé Doyen, que le CPAS tente d’aider les personnels les plus démunies et ce, pour des raisons médiocrement électorales !!!

L’aide aux personnes n’étant vraiment pas la préoccupation première de Doyen.

Sans doute croit-il à la célèbre formule : « Le peuple a mal voté, changez le peuple ». Voilà ce que Doyen essaye de faire !

merry_hermanus@yahoo.com
Share

P.S. : Bientôt, un petit rapport détaillé sur la situation du CPAS de Jette

Les commentaires sont fermés.