Hervé Doyen reçoit un rappel à la Loi… bien justifié !

Note à Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux de Jette

Chers Collègues,

Nombreux sont ceux qui se souviennent de l’atmosphère épouvantable qu’a fait régner l’échevin des Finances Pirottin lors du dernier conseil communal budgétaire.

Ses cris, ses vociférations, ses insultes, à la limite de l’acte physique à l’égard de Mme Christine Rouffin, ont été tels que le Groupe PS tout entier a déposé une plainte auprès du Ministre de Tutelle.

Cette plainte a fait l’objet d’un examen attentif par les services du Ministre-Président Picqué, et a donné lieu à un courrier récemment adressé au Bourgmestre Doyen.

Tout d’abord, on apprend que, malgré un courrier envoyé à la commune de Jette le 15 avril 2010 par les services de la Tutelle, la commune de Jette n’a donné aucune réponse !!!

Quelques hypothèses :

1-En l’absence d’indicateur, la lettre s’est perdue !
2-Hervé Doyen, comme d’habitude, répond par le mépris et le silence !
3-Les vociférations et les insultes de l’échevin des Finances ayant été enregistrées, il était impossible à Hervé Doyen de justifier quoi que ce soit et, pour une fois, il n’a donc pas su mentir !

La Tutelle a donc rappelé au Bourgmestre de Jette qui s’était contenté de dire, à propos des hurlements de son échevin, « Il y a des colères et des indignations saines », qu’ en sa qualité de Président de séance, il doit veiller au bon déroulement de celle-ci, et, lorsque quelqu’un ne respecte pas le prescrit de la loi communale, et en particulier l’article 98, il est de son devoir de le rappeler à l’ordre, de lever la séance, ou de faire sortir le perturbateur.

Lors de la dernière séance du conseil communal, on a encore pu observer que, répondant à une question tout à fait anodine, l’échevin Pirottin a de nouveau élevé le ton, en intervenant comme s’il s’agissait d’un béotien osant se permettre de poser une question à l’Einstein des Finances locales dont, pourtant, la gestion budgétaire est la gestion ce qu’un cure-dent est à une pelleteuse.

Comme chacun le sait, cette gestion est basée avant tout sur le mensonge, l’opacité et la dissimulation.

Voilà donc un rappel fort judicieux à la Loi fait par la Tutelle dont on espère qu’il sera tenu compte afin que la Démocratie puisse s’exercer, à Jette, dans un climat serein permettant un débat de qualité où les opinions des uns et des autres seront respectées, et où l’Opposition ne sera pas systématiquement méprisée et déconsidérée.

Il sera, en effet, de plus en plus difficile de faire passer pour paranoïaque, schizophrène ou incompétente l’ensemble de l’Opposition.

Bien à vous,

merry_hermanus@yahoo.com
Share

Les commentaires sont fermés.