Un tout petit tout petit caprice de l’échevin Leroy

Comme il nous le disait souvent, l’échevin Leroy a un manque de notoriété.

Il a donc cru trouver la formule, à savoir, organiser le Bal culturel.

Mais attention, ce n’est pas lui l’organisateur, c’est une « plateforme culturelle » ou, encore, une « coordination culturelle ». A Bruxelles, on dit un « Brol ».

Le Bal est soi-disant organisé pour faire connaître une dizaine d’associations culturelles jettoises qui se répartiront entre elles les bénéfices dudit Bal.

Le Collège, généreux avec l’argent des contribuables jettois, donne un subside de 500 euros.

Ce Bal est organisé, devinez où…. à l’Atelier 340 !!!

Ce Bal a eu lieu le 29 mai et, afin d’y attirer les 43.000 habitants de Jette, un toutes-boîtes a été diffusé dans les 22.000 boîtes aux lettres de la commune… bien sûr tout cela aux frais du contribuable jettois.

J’ai été contraint de demander huit fois au Bourgmestre d’obtenir la comptabilité dudit Bal

Alléluia Brother !!! Elle m’a été présentée hier. Un vrai miracle !

Etonnante comptabilité où les recettes comprennent :

– la caisse Entrées : 898 €

– la caisse Bar : 781 €

– le Fond de caisse : 245 €

– le Subside : 500 €

Ajouter le Fond de caisse et le subside dans les recettes est pour le moins étonnant en termes comptables comme d’ailleurs en termes de logique.

Mais la logique, quand on dépense …l’argent des Jettois !

Donc, le bénéfice réel s’élève à 1.629 €, puisque j’ai pu constater que le fond de caisse a été donné par M. Magewski (ou l’Atelier 340 ce n’est pas précisé) extrêmement généreux… avec tout l’argent qu’il doit, pas de problème.

Or, les dépenses d’organisation, sans compter bien sûr le toutes-boîtes réalisé par la commune qui, lui, est payé par le contribuable, s’élèvent à 2.173,01 €.

En conséquence, cette magnifique organisation conduit à un déficit estimé par la personne qui a fait cette « comptabilité » à 289,01 €.

Ce qui est évidemment faux, puisque le fond de caisse doit être déduit.

Donc, le déficit réel est de 534,09 €.

Eh bien, la dizaine d’organisations culturelles composant l’étonnante « plateforme culturelle » va devoir se répartir ces 534,09 €.

Quand ?

Comment ?

Mais peut-être une décision du Collège interviendra-t-elle visant à faire payer le déficit du tout petit caprice de l’échevin Leroy par les contribuables jettois !

merry_hermanus@yahoo.com
Share

Les commentaires sont fermés.