Encore un énorme mensonge : C’est confirmé, le Collège voulait supprimer les tombes des anciens combattants du cimetière de Jette. J’en ai la preuve !

Le conseiller communal Ahidar (SP) avait, en début de Législature, interrogé  le Collège sur la possibilité d’organiser, au sein du cimetière, une zone qui serait consacrée à l’inhumation de personnes appartenant à différentes cultures.

L’échevine Vandevivere (Cdh) a fait réaliser une étude début 2009 dont on a su qu’elle prévoyait la disparition des tombes des anciens combattants des deux guerres mondiales.

Suite à une interpellation de Jean Werrie (MR), l’échevine Vandevivere, prenant son air de chaisière offensée, lui a répondu qu’il n’avait jamais été question de l’enlèvement des tombes des anciens combattants !

Mais elle s’est bien gardée de nous montrer le plan établi à sa demande.

Or, j’ai enfin pu examiner, de façon attentive, le plan élaboré par l’auteur du projet dont l’étude a porté sur le réaménagement du cimetière et a duré du 26 mai 2009 jusqu’au 11 juin 2009.

L’objet portait bien sur un réaménagement complet du cimetière.

Le cartouche du plan prévoit comme maîtres d’ouvrage le Bourgmestre Doyen et le secrétaire communal. Donc, aucun doute, c’est un document probant et c’est donc un plan dont la validité ne peut être mise en question.

Il y était prévu, de façon claire et précise :

– le déplacement du Columbarium sur le mur séparant le cimetière du Boulevard de Smet de Naeyer ;

l’enlèvement de la pelouse consacrée à l’inhumation des anciens combattants ;

– la mise en place, au lieu de cette pelouse, d’une zone consacrée aux inhumations dites « multiconfessionnelles ».

Cette étude a coûté 35.000 euros aux contribuables jettois !!!

Mais devant le tollé soulevé par cette opération qui avait été dénoncée par le chef de Groupe MR, M. Werrie, Mme Vandevivere a purement et simplement menti au Conseil communal en affirmant haut et fort qu’il n’avait jamais été question d’enlever la pelouse consacrée aux anciens combattants.

Le représentant des Organisations d’anciens combattants m’avait personnellement signalé qu’il avait vu les plans et qu’il avait effectivement constaté le projet d’enlèvement de cette pelouse consacrée à l’inhumation de ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté.

En conclusion, le Collège a borné son action au réaménagement du bâtiment à l’entrée du cimetière qui, effectivement, tombait en ruine.

Le reste de l’étude a été jeté à la poubelle, soit 35.000 euros perdus!!!

Une fois de plus, les mensonges de ce Collège auront coûté cher aux Jettois.

Il est vrai qu’en faisant de Jette l’une des communes les plus chères de la Région en matière d’impôts des personnes physiques, et la plus chère de Belgique en matière d’impôt cadastral, le Collège a les moyens de faire payer ses erreurs… par les Jettois !

merry_hermanus@yahoo.com
Share

Les commentaires sont fermés.