Danger d’amiante à l’Ecole AURORE de Jette

COMMUNIQUE DE PRESSE – 11 JANVIER 2011

Danger d’amiante à l’Ecole AURORE de Jette

Réactions de l’échevin Hermanus, actuel Premier échevin et échevin de l’Enseignement de 1981 à 1996 et de décembre 2006 à décembre 2009

L’échevin Hermanus :

–     Rappelle qu’en matière d’amiante, à l’ Ecole Aurore, il avait fait, dès 2007, de très nombreuses notes afin d’insister pour que des mesures d’urgence soient prises.

–     Rappelle qu’il a, à de très nombreuses reprises, insisté pour que la sécurité en matière d’amiante à l’école Aurore soit pleinement assurée.

–     Souligne qu’il est parfaitement exact, comme l’a déclaré un enseignant à la presse, que le Bourgmestre Doyen, et ceux qui l’accompagnaient lors d’une visite à l’école Aurore, visite qui s’est faite en l’absence de l’échevin Hermanus, a simplement précisé aux enseignants qu’il ne fallait pas punaiser ou clouer dans les murs, et que, pour le reste, cela suffisait !!!

–     Rappelle que c’est alors qu’il était échevin de l’Enseignement et des Travaux, que le plafond du préau de l’école Aurore a enfin été désamianté.

–     Rappelle qu’il a insisté par écrit à de très nombreuses reprises, sans obtenir satisfaction, pour que l’ensemble de la situation à l’école Aurore soit analysée, et que le  Collège en tire toutes les conséquences.

–     Marque son soutien et félicite la Direction de l’école Aurore et les enseignants pour l’initiative d’évacuation qui a été prise.

–     Rappelle son effarement, lorsqu’il a repris ses fonctions d’échevin en décembre 2006, de constater que les bâtiments scolaires n’étaient pas conformes en matière de sécurité incendie sur de nombreux points.

–     Rappelle que certains exercices d’évacuation, légalement obligatoires, n’avaient pas eu lieu.

–     Rappelle que là où des exercices avaient eu lieu apparaissaient des dysfonctionnements dans le système d’alarme.

–     Rappelle que la commune de Jette avait sous-traité la prévention incendie à un secrétariat social.

–     Rappelle que ce secrétariat social avait mis en cause, à l’époque, la commune de Jette sur le fait que des documents essentiels n’avaient pas été fournis.

–     Rappelle qu’il a fallu de nombreux courriers  pour que les appareils de détection défectueux soient réparés.

–     Rappelle que les manquements en matière de sécurité dans les bâtiments scolaires ont été à la base des nombreuses tensions que le Collège a connues, dans la mesure où l’échevin Hermanus voulait donner une priorité absolue à la mise en conformité de tous les bâtiments.

–     Rappelle que dans un autre bâtiment, la crèche de la rue de l’Eglise St Pierre, le Bourgmestre, dans un premier temps, avait refusé par écrit une étude de stabilité que l’échevin Hermanus réclamait.

–     Rappelle que l’actuel échevin de l’Enseignement est à ce point peu intéressé par l’Enseignement communal qu’il était en vacances au moment de la rentrée scolaire, et qu’il avait, en Collège, marqué son intention de supprimer une école alors que tant de parents ne trouvent plus d’école pour y inscrire leurs enfants !!!

–     Rappelle que la chef de Groupe du PS Mme Christine Rouffin a mis en évidence que dans le budget 2011, l’Enseignement n’a pratiquement aucune place !

–     Souligne l’absolue nécessité de faire de la sécurité dans les écoles jettoises une priorité.

–     Rappelle que l’actuel échevin de l’Enseignement dépense 105.000 euros pour une fresque murale dont l’intérêt est tout relatif, et que l’actuel Collège dépense des sommes inconsidérées pour installer une ruche sur le toit de la Maison communale, un pigeonnier sur le toit du CPAS, et des nichoirs pour les insectes.

–     Souligne que l’incident qui vient de se passer, et les éléments repris ci-dessus, déterminent bien où se situent les priorités de cette Majorité, et que, clairement, l’Enseignement n’en fait pas partie.

HERMANUS A.M.
Premier Echevin

merry_hermanus@yahoo.com
Share

Les commentaires sont fermés.