COMMUNIQUE DE PRESSE : Magritte, originaire de Jette !!!Ceci n’est pas une pipe…Ceci n’est pas un échevin de la Culture…Ou, Les caprices de l’échevin Leroy, le Retour !

COMMUNIQUE DE PRESSE

« Monsieur Hermanus, A.M. ,Premier Echevin de la commune de Jette :

–          Constate avec effarement que la majorité du Collège a approuvé la réalisation d’une fresque qui coûte 110.000 euros en hommage au peintre Magritte.

–          Constate avec effarement que dans la décision, il est indiqué : « Magritte, originaire de Jette » !!!  Voilà qui est stupéfiant car il apparaît bien que l’échevin de la  Culture n’a même pas pris la peine de vérifier que le peintre Magritte n’est nullement « originaire de Jette », mais qu’il est hennuyer, né à Lessines, qu’il a habité Châtelet et Charleroi avant de s’installer à Jette et à Bruxelles.

–          Considère qu’une telle approximation de la part de l’échevin de la Culture démontre que l’objectif numéro 1 est de dépenser 110.000 euros, et de tenter à toutes forces de trouver pour cela une couverture acceptable, un verni de justifications qui n’est même pas correct au plan de l’histoire de l’Art, quitte à accaparer l’origine de Magritte !

–          Constate que Jette est une commune dont, chaque année, le budget est largement déficitaire, avant l’intervention de l’aide régionale qui, « pour l’amélioration de la situation budgétaire de Jette », verse 3 millions d’euros par an !

–          Rappelle que le budget communal de Jette a été jusqu’à présenter, sous la gestion d’Hervé Doyen, un déficit cumulé de près de 27 millions d’euros.

–          Constate que de telles dépenses somptuaires sont faites alors que le CPAS de Jette est privé des moyens vitaux pour exercer sa fonction.

  • 1% de progression budgétaire ;
  • obligation d’augmenter ses recettes de 3% ;
  • suppression du journal du CPAS (alors que le journal communal est devenu un véritable bottin téléphonique, et coûte, au minimum, 200.000 €;
  • suppression de la journée « Portes Ouvertes » (alors qu’elle était totalement subsidiée !) ;
  • limitation du nombre de personnel assurant la gestion des Ressources humaines ;
    etc, etc.

Il faut noter que les Organisations syndicales considèrent, aujourd’hui, que la situation au CPAS de Jette est explosive, l’indexation des salaires n’étant pas assurée !

–          Constate que l’échevin de la Culture se prend pour Pompidou qui a voulu Beaubourg, ou pour Mitterrand qui a voulu la Pyramide du Louvre et la Grande Bibliothèque.  Il croit ainsi marquer l’Urbanisme jettois de son empreinte alors qu’en fait, il n’exprime qu’une volonté de dépenser l’argent du contribuable jettois en faisant de Jette la commune la plus chère de Belgique en matière d’impôt cadastral.

–          Constate que cette dépense scandaleuse est emblématique de la politique menée par le Collège LB/Cdh pour qui les aspects sociaux, l’emploi et les difficultés que rencontrent les gens au jour le jour n’existent pas.  La seule chose qui existe est de tenter, à toutes forces, de se faire réélire … avec l’argent des Jettois !

HERMANUS, A.M.

Premier Echevin de la Commune de Jette

Copie au Musée Magritte »

merry_hermanus@yahoo.com

Les commentaires sont fermés.