Les fresques… Valse-hésitation ou début des difficultés !

Lors du dernier Conseil communal aurait dû être votée la dépense de 110.000 € visant à la réalisation d’une fresque sur le pignon d’une maison de la Place Cardinal Mercier.

J’avais constaté, lors du passage du dossier devant le Collège, que l’échevin de la Culture, pour qui, apparemment, la Culture, c’est comme la confiture : moins on en a, plus on l’étale, avait ignoré superbement que le peintre Magritte était originaire de Lessines et, dans la décision de Collège, avait simplement noté : « Magritte, originaire de Jette » !!!

Surprise : En section du Conseil communal de lundi passé, le Bourgmestre nous apprend que le point est retiré de l’ordre du jour car, dit-il, (sous toute réserve), « La Tutelle  souhaitait une meilleure présentation » !!!

Bizarre, bizarre, comme c’est étrange mon cousin…

De deux choses, l’une :

–        soit la Tutelle a bloqué la décision de Collège, estimant vraisemblablement cette dépense scandaleuse pour une commune qui est sous plan d’accompagnement depuis 2004 et qui reçoit chaque année près de 3 millions d’euros pour « assainir son déficit budgétaire » dont on sait qu’il s’est élevé jusqu’à près de 27 millions d’euros ;

–       soit il faudra un nouveau passage devant le Collège, ce dont je me réjouis à l’avance.

Curieuse également l’agressivité du Bourgmestre lors de la séance de section. En effet, après une question de la Chef de Groupe PS C. Rouffin sur l’amiante, il fait semblant de ne pas comprendre et lui demande qui était échevin en 2007 ? Ce qui m’a conduit à envoyer à tous les conseillers communaux copie des courriers que j’avais adressés dès septembre 2007 au Collège concernant l’amiante.

Autre réaction, lorsqu’un fonctionnaire communal veut commencer à distribuer des documents, le Bourgmestre qui, pendant des années,  s’est fait passer pour un gentil boy-scout, se transforme brutalement en Schtroumpf haineux, arrêtant le fonctionnaire, et lui disant « Ils n’ont qu’à se servir eux-mêmes » !!!

Ambiance, ambiance !

Tout cela vous montre quelle est la réalité du climat dans lequel il faut tenter de participer à la gestion d’une commune de près de 50.000 habitants et dont le budget s’élève à 75 millions d’euros.

A mon avis, la commune de Jette mérite mieux, beaucoup mieux !

merry_hermanus@yahoo.com


Les commentaires sont fermés.