Le délicieux ami d’Hervé Doyen ! Un « artiste » subtil et délicat !

Atelier 340 - © autolaxatif culturel

Atelier 340 - © autolaxatif culturel

Nous avons été nombreux à recevoir, peu avant les Fêtes de Pâques, une lettre circulaire accompagnée d’une photo de celui qui se qualifie d’ « artiste »,
M. Majewski, gestionnaire de
l’ ASBL « Atelier 340 ».

Il avait déjà fait ce qu’il croyait être un happening devant le Cabinet de la Ministre de la Culture, où on le voyait nu, recevoir des soins médicaux que je ne souhaite pas qualifier.

Il récidive maintenant en gros plan !

Voilà l’homme que, pendant dix ans :

– Hervé Doyen a soutenu,
– à qui il a permis de ne pas payer les taxes dues sur les immeubles abandonnés,
– à qui il a permis de payer son loyer en nature…, une première depuis 1945 !

Ce que, bien sûr, ce délicieux et délicat « artiste » ne dit pas, c’est que son ASBL a 1.083.000 € de dettes, que sa gestion a été si catastrophique que tant les rapports de la Communauté française que ceux d’un réviseur privé ont conduit à la qualifier de totalement aberrante,
et qu’il y a eu deux décisions du Tribunal de Première Instance de Bruxelles comprenant la dissolution de l’ASBL… jamais appliquée parce que le Tribunal n’a pas désigné de curateur.

Mais n’oubliez pas, c’est l’ami d’Hervé Doyen !!!

Tout lui est permis : la quasi privatisation de la rue, des fêtes jusqu’à des heures indues, organiser les réunions du Cdh dans ses locaux, organiser une fête lors de l’éviction du PS de la Majorité (ça, c’était important !!!) et, surtout, bien sûr, ne pas payer ses taxes et loyers et ne pas respecter la Convention qui le lie à la commune.

Mais il y a plus !

Je suis en mesure, aujourd’hui, d’affirmer qu’en septembre 2010, Hervé Doyen a écrit à la Ministre de la Culture pour proposer, si la Ministre continuait à subsidier cette horreur, de payer, au nom de la commune de Jette, 120.000 € pendant cinq ans. Cette promesse ayant été confirmée par le Chef de Cabinet d’Hervé Doyen… l’homme qui n’a fait « que passer » dans le chalet polonais de M. Majewski.

Donc, voilà une commune (Jette) qui, en 2004, a atteint le déficit record de 27 millions d’euros, qui, depuis cette date, reçoit 3 millions d’euros de la Région pour assainir son déficit budgétaire, mais qui, « généreusement », pendant cinq ans, offre 120.000 € pour soutenir un effroyable bidule.

Cela n’a évidemment aucune importance quand l’échevin de la «Culture» veut dépenser 110.000 € pour une fresque !

Evidemment, pour Hervé Doyen, pas de problème : C’est le contribuable jettois qui payera et, pour cause, il a transformé Jette en un enfer fiscal puisque notre commune est recordman de Belgique au niveau de l’impôt cadastral !

Les diminutions opérées en matière d’impôts sur les personnes physiques ne sont évidemment que de la poudre aux yeux !

C’est cette politique des « deux poids deux mesures » qui est scandaleuse et qui doit cesser.

Si vous êtes une femme seule, Vipo, et que vous oubliez un sac d’ordures devant chez vous, vous payerez 50 € de taxe. Mais si vous êtes l’ami d’Hervé Doyen, pas de problème, vous payerez votre loyer en nature et, pendant dix ans, vous ne devrez pas payer les taxes sur les immeubles abandonnés !!!

Quant à l’ « artiste », on ne peut qu’être profondément attristé par ce qu’il faut bien appeler une forme de déchéance scatologique !

Souhaitons-lui quand même un prompt rétablissement.

merry_hermanus@yahoo.com


Les commentaires sont fermés.