Des fresques, des nichoirs : Oui ! Des emplois, de l’aide sociale : Non !

LES FRESQUES, LE RETOUR.

Hervé Doyen essaye à toutes forces de retirer « l’os de la purée ».

Malgré les objections venues de toute part sur cette dépense scandaleuse, en particulier pour une commune qui, sans les transfusions massives d’argent de la Région, ne pourrait pas survivre, la nouvelle Majorité du Collège a approuvé la dépense de 112.530 € pour l’installation des fresques.

Cette dépense n’était pas prévue à l’ordre du jour du Conseil communal prochain. On attendait sans doute quelque feu vert.

Elle passera peut-être en urgence.

Que ne faut-il pas faire pour satisfaire les caprices, les petites folies, les petits rien du tout de l’échevin de la « Culture et de l’Enseignement », du moment que cela se fait sur le dos des contribuables jettois.

Vous aurez donc compris que c’est pour pouvoir se payer ce genre de dépenses que les habitants sont surtaxés, et que Jette est recordman en matière d’impôt cadastral.

J’avais constaté que lors du vote du budget 2010, rien n’avait été prévu pour l’organisation d’une Bourse de l’emploi.

En catastrophe, se rendant compte qu’il faut quand même faire semblant de faire quelque chose pour les 25% de Jettois en âge de travailler et qui sont à la recherche d’un emploi, on prévoit 20.000 € aux modifications budgétaires.

C’est cela que j’appellerai les « apparences que veut se donner Doyen et son équipe ».

Mais attention, là où on est concret, c’est pour les insectes et les petits oiseaux. En effet, après les ruches installées sur le toit de la Maison communale, après les pigeonniers installés sur le toit du CPAS, on installe, pour la modique somme de 350 €, des nichoirs pour les petits oiseaux.

Comme tout le monde, j’adore les moineaux, mais observer les moineaux quand on n’a pas d’emploi ou plus de revenus ne donne pas à manger.

En définitive, le programme de cette Majorité, c’est : des fresques, des abeilles, des pigeons, des nichoirs à moineaux : Oui, des emplois et du social : Non !!!

Décidément, on voit où sont les préoccupations de cette équipe : des fêtes, des apparences, de la publicité grâce au coûteux journal communal.

Mais  pour les difficultés de la population, Rien ! Aucun intérêt.

La vérité est là et nulle part ailleurs.

merry_hermanus@yahoo.com


Les commentaires sont fermés.