C’est le « MIROIR » qu’on assassine ! Hervé Doyen, complice … et fossoyeur du bien-être à Jette !

Hier soir, était organisée, en catimini et en toute discrétion, une réunion d’information sur l’étude, ce n’est pas moins que la troisième, concernant le tracé du Tram 9.

Cette « sympathique » manifestation se déroulait au Centre culturel du 329, rue Léopold .

45 chaises avaient été installées… Plus de 150 personnes se  sont présentées !!!

La Ministre Grouwels et Hervé Doyen en ont été pour leurs frais.

La discrétion voulue, organisée, et qui n’était que la suite de la catastrophique présentation organisée par le Ministre Smet à l’Hôpital Brugmann, a  été un fiasco total.

Mise en cause de la présentation en « stoemelinckx » : Plusieurs participants ont mis en évidence le fait qu’en mettant une annonce dans la presse, trois jours avant la réunion ( !), c’était que manifestement, on ne voulait pas qu’il y ait trop de présents.

Ce fut tout de suite la panique.  Hervé Doyen s’est activé, et a lancé des SMS.

On a ainsi vu arriver, plic ploc, patauds et abasourdis, les membres de sa pauvre équipe, l’œil hagard, stupéfaits de constater que des Jettois se révoltaient contre l’incurie de leur équipe…, et se demandant pourquoi ils devaient être là.

Voilà pour l’ambiance !

Pour ce qui est du Tram 9, la Députée Bourgmestre Michèle Carthé était présente, accompagnée de la conseillère communale jettoise Christine Rouffin,  et a bien mis en évidence le caractère  incompréhensible  et gravement dommageable du projet.

Claude Goujard, défenseur inlassable de son quartier, et qui a eu le courage de quitter la Liste du Bourgmestre, était également présent.

En effet, le passage par la rue Poplimont dispose de tout l’espace possible, et n’assassine pas la Place du Miroir.

Beaucoup plus grave !  Hervé Doyen a toujours fait semblant de lier l’accord de la commune sur le passage du Tram 9, Avenue de Jette, à la construction d’un parking sous la Place du Miroir, mais dont l’entrée se ferait Avenue de Jette.

Petite précision qui vaut son paquet de cacahuètes : Dans la décision de Collège qui impliquait cette contrepartie, on avait tout simplement oublié que l’entrée du parking devait se trouver Avenue de Jette.

J’ai dû batailler pour obtenir que le texte soit corrigé.

Pendant tout un temps, Hervé Doyen avait fait croire qu’il avait un accord partiel avec une Firme privée pour investir dans ce parking et le gérer.

Il n’en a jamais apporté la preuve !

Aujourd’hui, personne ne sait qui payera ce parking, et la commune de Jette n’a aucune garantie sur l’endroit où se fera l’entrée de celui-ci.

Donc, c’est la mort annoncée de la Place du Miroir, seul et unique lieu de convivialité dans la commune de Jette, mais dont Hervé Doyen se fiche complètement.

Sauf pour des manifestations payées par le contribuable, on ne le voit jamais au Miroir comme simple citoyen. Lorsqu’il doit y passer, il rase les murs, la tête enfoncée dans les épaules.

Mais de quoi a-t-il donc peur ?

Au cours de la réunion, il aurait fait semblant de se fâcher, et de dire qu’aucun coup de pioche ne sera donné avant que le parking ne soit construit.

C’est évidemment une déclaration sans le moindre fondement.

Il faut d’abord rappeler que c’est à cause du caractère ondoyant, pour ne pas dire plus, de la position d’Hervé Doyen, que Jette a perdu les montants qui étaient prévus pour le réaménagement en surface de la Place du Miroir, le Gouvernement fédéral ayant décidé d’allouer ces montants de plus de deux millions d’euros à un autre projet bruxellois.

Pour que la commune de Jette les récupère, il faudrait un Gouvernement fédéral de plein exercice, mais, comme malheureusement tous les Belges le savent, ce n’est pas demain la veille.

Quant à la Ministre Grouwels, elle a annoncé benoîtement que les travaux se feraient sur les années 2012-2013.

Les Jettois qui fréquentent le Miroir, et les commerçants ont donc encore un an avant que tout ne s’effondre, cela avec la complicité d’Hervé Doyen !!!

MAIS IL Y A ENCORE PIRE !

Une nouvelle réunion est organisée au Poelbos où, paraît-il, on expliquera aux citoyens jettois, la poursuite de cette ligne 9 vers le Heysel où sera construit un immense centre commercial.

Traduction : Plus besoin de faire ses courses au Miroir, on prend le tram et on arrive directement au Heysel.

Le commerce jettois est mort et enterré !!!

C’est de tout cela dont Hervé Doyen est le complice.

Jettois, faites quelque chose d’utile : Dans la mesure où Hervé Doyen a ce que j’appellerai « un rapport difficile à la vérité », demandez-lui une garantie écrite concernant le parking et son accès !!!

Je lisais récemment, dans une note de la STIB qui a provoqué un énorme remous politique :« Un renforcement du pouvoir des Bruxellois sur la politique des investissements en matière de mobilité aurait un effet défavorable sur les grands projets de la STIB ».

Autrement dit, si la STIB veut sacrifier l’ensemble des Bruxellois, et s’inscrit dans une politique de cogestion de Bruxelles, que pèsent les malheureux Jettois et la convivialité extraordinaire et la chaleur humaine qu’on trouve sur la Place du Miroir ???

Décidément, Hervé Doyen aura été, par sa gestion de la commune, sa fiscalité écrasante, et par les aspects filandreux et ondoyants de sa politique à l’égard des Instances fédérales, le fossoyeur du bien-être à Jette.

Merry Hermanus
merry_hermanus@yahoo.com

Les commentaires sont fermés.