Parfaite intelligence… pour assassiner le commerce jettois ! Croyez-vous pouvoir faire confiance à Hervé Doyen?

 "Photo d'Hervé Doyen publiée dans "Le Soir" du 17 juin 2011"  "Croyez-vous pouvoir faire confiance à cet homme ? "

Photo d'Hervé Doyen publiée dans "Le Soir" du 17 juin 2011

« Croyez-vous pouvoir faire confiance à cet homme ?  »

Un Bourgmestre est, en principe, censé être le représentant des habitants de sa commune.

Son premier devoir est de défendre les intérêts de ces concitoyens et de préparer leur avenir.

Or, que voit-on  à Jette ?Le Bourgmestre, depuis des années, slalome et prend des positions d’une rare opacité afin de ne pas déplaire aux « Autorités supérieures » de façon à tenter de préparer son avenir à lui… pourtant  bien compromis.Rappelons-le, Hervé Doyen n’a jamais réussi à se faire élire directement en qualité de Député.  Il n’y a réussi que par les trucs et les ficelles de la suppléance.  Il est donc prisonnier des « Autorités supérieures ».

Ses derniers résultats aux élections régionales et législatives démontrent une perte de crédibilité considérable.

Lors de la dernière réunion d’information qui vient d’avoir lieu, face à la foule en colère, il a tenté de prendre, à nouveau, une autre position en affirmant haut et fort qu’il n’y aurait pas un coup de pioche pour le Tram 9 tant qu’il n’y aurait pas de parking.

Or, nous le savons, le parking n’est qu’une « ambition » de la Ministre de la Mobilité !

Il est donc évident que malgré les sondages faits actuellement Place du Miroir et Chaussée de Jette, aucun budget n’existe pour le parking, et aucune garantie n’est donnée.

J’ai dû moi-même faire modifier une décision de Collège pour qu’on y ajoute le parking via l’ Avenue de Jette !!!

Mais attention, pour le Tram 9, les demandes de permis seront déposées dès début juillet.

Une fois de plus, nous serons mis devant le fait accompli. Ce sera la fin du Miroir, de sa convivialité, de son art de vivre que beaucoup de communes nous enviaient.

Mais pour Hervé Doyen, cela ne compte pas. La seule chose qui compte, c’est sa réélection !

Vous pouvez compter que, dans les semaines qui  viennent, tout et son contraire nous sera promis, tout et son contraire nous sera dit.

Il y aura une multitude de fêtes, une multitude de papiers dans vos boîtes aux lettres.

Le Journal communal, en couleur et épais comme un bottin téléphonique, vantera la splendide gestion de ce Collège fait de bric et de broc.

En réalité, sans l’apport massif de l’argent régional, la commune serait en faillite !

Vous aurez compris que, dans ces conditions, il est impossible de résister aux exigences de la STIB, dont on connaît depuis peu les visions politiques de sa Direction, c’est-à-dire un mépris absolu et total de la population bruxelloise telle qu’elle existe aujourd’hui, et une acceptation, de facto, de la gestion de notre commune par la Flandre et la Wallonie !

Voilà ce à quoi nous prépare Hervé Doyen !!!

Merry Hermanus :
merry_hermanus@yahoo.com

Les commentaires sont fermés.