Double bonnet d’âne pour l’Echevin de la « Culture » Leroy

Une fresque durable … le sommet du ridicule !

Incompétence budgétaire crasse !

Cette première « distinction » de mauvais élève lui avait été accordée lorsqu’il avait écrit dans la première note du collège sur les fameuses fresques que le peintre Magritte était né à Jette. Toute la province du Hainaut s’était levée comme un seul homme pour crier au cancre !!!
DH.be   Des Porte Plumes vers le Ciel
Aujourd’hui , dans un article de la « Dernière Heure », il fait la démonstration qu’après avoir été pendant six ans Chef de Groupe CDh, Président du Foyer Jettois, et Echevin pendant cinq ans, il ne connait rien au budget communal.
En effet, répondant aux journalistes concernant le coût faramineux de ces fresques, il précise : « La commune ne sort pas de cash, elle fait un emprunt sur dix ou vintg ans! »   Incroyable ! !!!       Si un particulier gérait comme cela, il se retrouverait très vite en médiation de dettes. Le pire, c’est que Leroy ignore que les intérêts des emprunts figurent chaque année dans le budget ordinaire de la commune et pour Jette, croyez moi, ça fait un bon paquet de millions d’Euros.
Chacun aura compris que si , pour une dette de 150.000 €, on emprunte pendant 10, 20 ou 30 ans, on aura payé la fresque 2 ou 3 fois son prix.
Incroyable !
Mais c’est comme cela que ça se passe à Jette quand on est dirigé par des gens qui présentent ce cocktail catastrophique d’arrogance et de prétention.
Mais quand même,  Leroy fait un aveu , il  dit que  « Si c’était à refaire, je ne le referais plus vu la situation économique. »
Aveu et mensonge puisque les décisions du Collège concernant la fresque datent  notamment de 2007 et 2008 et que tout le monde sait que l’horrible crise économique que nous connaissons a commencé en 2008. Il pouvait d’autant plus facilement renoncer que la tutelle a cassé la première décision sur cette fresque car elle ne respectait pas la loi sur les marchés publics.
Mais non ! L’arrogance et l’incompétence ont conduit Doyen et Leroy à préférer faire de Jette la commune recordman des impôts cadastraux, à augmenter les amendes administratives à leur maximum historique, à augmenter le prix des repas et garderies à un point tel qu’un nombre considérable de parents ont pris contact avec moi pour annoncer qu’ils devraient renoncer à ces services communaux alors que , malheureusement, pour un nombre d’enfants toujours grandissant,  le repas scolaire de midi est le seul repas chaud de la journée.
Tout cela ne pèse rien quand l’Echevin Leroy veut sa pyramide du Louvre … sa fresque durable … Ici, il atteint non seulement le sommet de l’incompétence , mais aussi le paroxysme du ridicule mais bien sûr  pas à ses frais… aux frais des jettois.

Merry Hermanus
merry_hermanus@yahoo.com

Les commentaires sont fermés.