Quand Hervé Doyen confond la commune de Jette avec son domicile privé !

Copyright Lion's Club Jette Saint Pierre

Certains Jettois, particulièrement attentifs, ont été ébahis de découvrir, dans le Moniteur Belge, parmi les membres fondateurs de la Section jettoise du Lion’s Club de Jette, Hervé Doyen himself !

Mais, plus étonnant encore, l’adresse d’Hervé Doyen n’est pas celle de son domicilie privé, mais « Chaussée de Wemmel, 100 », soit l’adresse de la Maison communale !

Hervé Doyen en est-il à croire que la commune lui appartient et est son domicile, ou bien est-il persuadé d’être Bourgmestre à vie qu’il confond son adresse privée avec celle de la commune ?

Plus surprenant encore, parmi les 28 membres fondateurs, il n’y a que deux Jettois !   Etonnant non ?

Il va de soi que le Lion’s Club est une Association des plus honorables dont la vocation caritative est bien connue, mais dont chacun sait qu’elle ne réunit pas des infra salariés.

Hervé Doyen a-t-il à ce point besoin de ratisser large qu’il éprouve la nécessité de faire partie d’une Association de ce type ?

Les Jettois apprécieront.

Mais, surtout, ce qu’il convient de savoir, c’est pourquoi il confond son domicile privé avec l’adresse de la commune de Jette.

Les esprits les plus mal intentionnés… mais que je ne suis pas prêt à suivre,  n’hésiteront donc pas à dire que sa cotisation au Lion’s Club serait payée par la commune ainsi que le coût de la publication au Moniteur Belge.

Beaucoup de questions qui, nul n’en doute, connaissant le sens du secret et de l’opacité d’Hervé Doyen, resteront sans réponse, mais qui, nous en sommes surs, pèseront en octobre 2012.

Merry Hermanus
merry_hermanus@yahoo.com


Les commentaires sont fermés.