Pour Hervé Doyen et le Collège, les enseignants, ça n’existe pas !!!

Il est tout à fait curieux, sachant qu’Hervé Doyen est, au départ, enseignant dans une école libre, de constater le peu de cas qu’il fait des enseignants jettois.

En effet, en ma qualité d’échevin, j’avais organisé, à Jette, une Journée d’hommage aux enseignants, et ce, avec l’aide du conseiller pédagogique.

Cette journée avait été très appréciée, et devait se renouveler chaque année.

J’avais, périodiquement, adressé des courriers, qu’Hervé Doyen avait d’ailleurs tenté de bloquer, pour dire aux enseignants toute mon admiration quant à leur travail, et leur faire part de mes regrets quant aux conditions souvent extrêmement difficiles dans lesquelles ils travaillaient.  Il est vrai que depuis le changement de Majorité, ces conditions ont bien sûr empiré (plus de 30 élèves dans certaines classes).

Il ne fait aucun doute que l’Enseignement, et en particulier l’Enseignement primaire, est le facteur essentiel, non seulement de la transmission du savoir, mais aussi de l’acculturation et de la socialisation des enfants qui nous sont confiés et qui, pour la majorité d’entre eux, connaissent des situations sociales extrêmement difficiles.

Mais l’actuel échevin de la « Culture et de l’Enseignement » :

– préfère dépenser 15O.OOO € pour une fresque !

– préfère augmenter le prix des repas scolaires !

– préfère augmenter le prix des garderies !

– préfère augmenter le prix de l’accès à la piscine !

– préfère privatiser l’utilisation des bus scolaires !

– préfère consacrer 450.000 € à des vestiaires sportifs de grand luxe !

Plutôt que de s’occuper de l’Enseignement !!!

En deux ans, il n’a rencontré qu’une seule fois les directions d’écoles, alors que j’avais des contacts journaliers avec certains directeurs, et que je les réunissais ensemble au moins une fois par mois, en présence du conseiller pédagogique.

Aujourd’hui, c’est le chaos : Photocopieuses en panne, matériel scolaire manquant lors de la rentrée des classes, classes surpeuplées, parents poursuivis en justice pour récupérer des retards de payements de garderies et de repas, dettes, pour certaines, vieilles de dix ans et plus et s’élevant à quelques dizaines d’euros !!!

C’est dire l’ordre qui règne dans cette commune, et ses options sociales !

Mais le pire n’est pas là !

Le pire, c’est le dédain, pour ne pas dire le mépris auquel les enseignants sont confrontés.

Ils perçoivent parfaitement bien le total désintérêt de ce Collège pour qui l’Enseignement est une charge et rien d’autrecharge dont on essaye d’ailleurs de se débarrasser.  En effet, l’échevin de la « Culture et de l’Enseignement » n’a-t-il pas envisagé la suppression d’une école ?

Mais Attention !!!  En septembre 2012, veille des élections communales, on mettra la première pierre de la rénovation de l’école du Poelbos parce que, électoralement, ça compte !

Pour ces gens-là, c’est l’essentiel !

Le citoyen ignore bien sûr que Doyen et consorts ont fait perdre plus de dix ans à ce projet en gaspillant en honoraires inutiles des dizaines de milliers d’euros !!!

Merry Hermanus
merry_hermanus@yahoo.com


Les commentaires sont fermés.