Après les marches de la fierté, Hervé Doyen invente « les marches de l’hypocrisie et du cynisme. »

Depuis maintenant 25 ans, différentes catégories sociales et humaines organisent des marches dont l’appellation française la plus correcte est « marche de la fierté ».

Ce dimanche, Hervé Doyen a organisé une marche qui, en réalité, est une marche du cynisme et de l’hypocrisie.

En effet, le but de la promenade était des plus louables, c’est-à-dire s’opposer à l’élargissement du Ring voulu par un certain nombre d’élus du Parlement flamand. Parmi ces élus, l’un d’eux, Sven Gatz, conseiller communal Vld, a été jusqu’à se faire le chantre de cet élargissement en faisant une proposition en ce sens.

Mais là où résident l’ambiguïté, le cynisme et l’hypocrisie, c’est que Sven Gatz est dans la Majorité qui soutient Hervé Doyen au Conseil communal de Jette !!!

On comprend maintenant pourquoi cette nouvelle Majorité n’a pas respecté la loi communale en présentant, comme la nouvelle loi communale l’exige, un programme de Législature.

J’ai, à plusieurs reprises, évoqué ce problème dans des écrits à Hervé Doyen, tous restés sans réponse ! Cela va de soi ! En effet, mieux vaut ne pas répondre, surtout quand on ne sait pas ce qu’il faut répondre !

Comment, en effet, faire un programme de Majorité avec l’extraordinaire puzzle que constitue la nouvelle Majorité qu’Hervé Doyen a mise en place en décembre 2009. Voyez plutôt :

– des élus CDH/LB

– 1 élue CDNV

– 1 élue FDF

– 2 élus MR

– 2 élus VLD

– 1 élue GROEN

– 2 élus ECOLO

Voilà le manteau d’Arlequin qui permet à Hervé Doyen de croire qu’il a une Majorité !!!

Mais le cynisme va encore plus loin.

Nous savons qu’Hervé Doyen, paniqué à la veille des élections communales de 2012, a pris contact avec le SP pour que celui-ci rejoigne sa Majorité.

Compliqué ça, très compliqué !!! Puisqu’il y déjà une élue CDNV à qui on a promis un échevinat en 2012, un des élus VLD à qui on a promis un échevinat en 2012, et un élu SP à qui on promettrait un échevinat en 2012 !!!

Il est vrai que, comme le disait Louis XI, « l’Art, en politique, est de donner ce qu’on n’a pas, et de promettre ce qu’on ne peut pas recevoir ».

La comparaison entre Hervé Doyen et Louis XI est hasardeuse car je n’aimerais pas me retrouver comme le Cardinal dela Balue, terminant mes jours dans une cage de fer, ce qui, sans doute, doit être le rêve le plus délicieux d’Hervé Doyen !!!

Mais il y a mieux, c’est qu’Hervé Doyen a déclaré, au cours de cette fameuse marche du cynisme et de l’hypocrisie que « L’alliance naturelle du CDH/LB, c’était avec le PS, il n’a qu’un seul problème, c’est Hermanus » !!!

Il est tout à fait vrai qu’Hervé Doyen a été très proche du PS, au point même de vouloir s’y affiler. A une certaine époque, il a rencontré Philippe Moureaux pour organiser son passage au PS avec armes et bagages… alors qu’il était déjà Bourgmestre CDH !

C’est dire que nous avons à faire à un véritable caméléon !

Philippe Moureaux, ayant conscience du genre de personnage, le découragera dans sa tentative.

Ceux qui doivent se poser des questions, ce sont évidemment les malheureux Libéraux qui ont signé un accord de Majorité avec Hervé Doyen et qui pourraient jouer le rôle du cocu dans la pièce de boulevard qu’Hervé Doyen a écrite pour eux.

Ah, mais j’y pense, Hervé Doyen oublie une toute petite chose : les électeurs jettois ! 35.000 personnes qui, le deuxième dimanche d’octobre 2012, diront ce qu’ils pensent d’Hervé Doyen, de sa gestion, et de ses combinazione.

merry_hermanus@yahoo.com


Les commentaires sont fermés.