Jette : Arrivée à midi, volée à 14 heures… ruinée le lendemain !

Comment y disait encore Hervé Doyen, pour excuser le fait que l’Atelier 340 n’avait pas payé ses taxes ?  Ah oui !  Je me souviens : « Il ne faut pas ajouter du malheur au malheur » !!!

Curieux que ce même Doyen ne se préoccupe pas des malheurs journaliers qui frappent la population.

On m’a informé d’un exemple parlant : Une mère de famille revenant du marché s’est fait voler son sac dans le tram.  Tout a été volé !

Jettoise, elle s’est donc rendue à l’Administration communale pour obtenir le renouvellement des différents papiers dérobés. Devant se rendre prochainement à l’étranger avec son enfant, elle avait sur elle un passeport.

Voici le compte :

–   Etablissement passeport enfant        62 €

–   Renouvellement carte électronique, procédure d’urgence  107,25 €

–   Passeport adulte                      98 €

–   Carte d’identité adulte               18,50 €

–   Permis électronique véhicule              26 €

Soit le « modique » total de 311,75 € !!!

Donc, cette maman qui s’est fait voler a dû, comme conséquence, dépenser, au profit de la commune de Jette, la somme de 311,75 €.

Il n’est, dès lors, pas du tout étonnant qu’on puisse lire, dans les modifications budgétaires, l’explosion des recettes relatives aux « services » que rend la commune de Jette en matière de documents administratifs.  Voyez plutôt, je lis, page 35 des dernières modifications budgétaires :

–   Taxes sur les prestations administratives : + 45.000 €

Le budget initial avait été fixé à 316.500 €, et il est porté à 361.500 €, soit une augmentation gigantesque de 12,4 % !!!

Voilà comment l’actuel Collège se paye :

–   une fresque à 150.000 €,

–   des vestiaires de luxe pour sportifs à 450.000 €,

–   un journal de propagande communale, qui présente la situation de Jette comme si c’était le pays des Bisounours, à plus de 200.000 € !!!

Mais, en même temps, on augmente le prix des repas scolaires, des garderies, de la natation (pourtant obligatoire), etc.

Il est vrai que l’échevin des Finances, dont beaucoup, à Jette, affirment qu’il habite Lasne ( ?), parcourt parfois les couloirs de la Maison communale en affirmant avec l’élégance qui le caractérise que ce sont les amendes et les taxes qui sauveront le budget de Jette !

A ce propos, notons que chez nous, l’amende pour parking est passée à 20 € (à Paris, c’est 17 €), et toutes les autres taxes et redevances ont augmenté de 3% de façon linéaire, sauf celle dont j’ai parlé ci-dessus qui, elle, a augmenté de 12,4 % !!!

Les Jettois sont donc la « vache à lait » de ce Collège qui, jour après jour, heure  après heure, se contente de dépenses somptuaires plutôt que de faire face aux difficultés de tous les jours que les Jettois doivent affronter.

Un bon point cependant, mais le Collège n’y est pour rien, c’est la gentillesse et la disponibilité des fonctionnaires communaux dont certains apparaissent gênés des montants qu’ils doivent réclamer.

Une petite suggestion : Etant donné le nombre de personnes qui se font voler leur sac ou leur portefeuille, et l’insécurité  croissante, ne serait-il pas utile de créer, à l’Administration communale, un guichet unique « portefeuilles volés » qui permettrait aux malheureuses victimes de ne pas devoir courir d’un guichet à l’autre ?

Peu de chance qu’une telle suggestion, utile aux citoyens, aboutisse étant donné l’état d’esprit de ce Collège qui veut faire croire que Jette, c’est Disneyland !

A ces montants, il faut bien sûr ajouter deux jours et demi de démarches administratives qui n’ont nullement plu au patron de la maman en cause qui était, bien entendu, obligée de faire toutes ces démarches.

Voilà une tranche de vie où la réalité des ponctions financières que les Jettois doivent subir de la part de ce Collège apparaît dans sa crue vérité.

Comment y disait encore Hervé Doyen ?   Ah oui « Faut pas ajouter du malheur au malheur », mais pour ses copains, bien sûr car, pour les autres, il s’en fout royalement !

merry_hermanus@yahoo.com


Les commentaires sont fermés.