Les caprices de Doyen : un nouveau mensonge ! La fresque de 150.000 €… on pouvait l’éviter !

On se rappellera que, depuis longtemps, je stigmatise cette incroyable dépense.

L’échevin de « la Culture et de l’Enseignement » s’offre un caprice qu’il fait payer par une augmentation affolante des impôts locaux, des taxes et amendes administratives, et par une augmentation des prix des repas scolaires, des garderies et de la piscine !

Il a reconnu dans la presse, il y a maintenant deux mois, que : « Vu la situation, il ne prendrait plus, aujourd’hui, cette décision ».  Voilà encore un nouveau mensonge !!!

En effet, ce n’est que lors du Collège du 25 octobre que la décision a finalement été prise concernant l’attribution du marché permettant la réalisation de cette fresque murale.

On sait que la Tutelle avait annulé la première décision.

Le Collège, cette Majorité d’Arlequin et de truqueurs, avait donc tout à fait la possibilité d’annuler ce projet pharaonique, et de transférer cette dépense vers le Social ou vers l’Enseignement !

Une fois encore, on ment aux Jettois et on leur raconte n’importe quoi.

Du haut de sa Grandeur, ce Collège affirme que « s’il avait su que la situation était ce qu’elle était, il ne reprendrait plus cette décision », alors que la réalité et la date de l’introduction des dossiers au Collège démontre à suffisance qu’il était tout à fait possible d’arrêter ce projet incroyablement scandaleux vu la situation de la commune et d’un nombre considérable de nos concitoyens qui, jour après jour, luttent pour tenter de se nourrir, de se loger, et d’envoyer leurs enfant à l’école dans la totale indifférence d’Hervé Doyen et du supposé Echevin de « la Culture et de l’Enseignement ».

« Si j’avais su, je l’aurais pas fait » !!! déclare l’Echevin.  On se croirait dans la « Guerre des Boutons » !!!

Les Jettois sauront s’en souvenir et, n’en doutons pas, cette décision, comme beaucoup d’autres, collera aux doigts de Doyen comme le sparadrap au doigt du Capitaine Haddock.

merry_hermanus@yahoo.com


Les commentaires sont fermés.