Hervé Doyen invite chez Bruneau.. aux frais du contribuable bruxellois : Suite.

Les budgets communaux sont des outils extraordinaires, malheureusement bien souvent négligés. On y découvre des perles !

C’est ainsi que dans le budget 2012 de Jette, truqué comme je l’ai démontré, on trouve un article intitulé « Cotisation conférence des Bourgmestres : 1221 euros ».

Voilà donc, de façon extraordinaire, que l’invitation lancée « généreusement » par Hervé Doyen à ses collègues a évidemment coûté beaucoup plus que la totalité de la cotisation de la commune de Jette à la conférence des Bourgmestres.  On ne peut agir avec plus de cynisme !

Allez, un petit effort de transparence, et qu’on dise combien ce repas a réellement coûté !  Transparence à Jette ???  Ou peut-être ailleurs ?

En une soirée, « d’un dîner festif », Hervé Doyen aura réussi à dépenser, avec ses « chers » collègues, plus que la totalité de la cotisation de Jette à la conférence des Bourgmestres !

Cette affaire a quand même fait un peu de bruit et a été reprise par la presse, notamment aujourd’hui, dans un entrefilet de la « Dernière Heure ».

Mais attention, la censure jettoise veille !!!   Cet article, dans la revue de presse de la commune de Jette, a bien sûr été « oublié », tout comme l’article de la « Capitale » sur le curieux projet de coopération de Sidi Bibi.

Encore un mot, étant donné que différents Organes politiques demandent des efforts financiers à leurs membres, par exemple les Parlementaires, le Président de la Chambre, etc., la presse (La Capitale)  a trouvé normal de demander au Bourgmestre de Jette s’il n’estimait pas nécessaire de diminuer sa rémunération.  Hervé Doyen, qui est pourtant si généreux avec l’argent des autres, a bien entendu répondu NON !!! Ce serait, d’après lui, démagogique !

Pourtant, un petit effort ne représenterait pas grand-chose pour celui qui cumule la fonction de Bourgmestre, de Parlementaire et de Président de Commission et, donc, qui bénéficie d’une rémunération mensuelle à cinq chiffres !

Mais attention !!! Toute diminution serait démagogique et populiste.

Pourquoi ne pas rappeler qu’en 2000, tous les traitements des mandataires locaux ont été augmentés de façon énorme.  Mais, bien sûr, pour Hervé Doyen, étant habitué à dépenser largement l’argent des autres, tout cela ne le concerne pas !

L’indécence de l’invitation chez Bruneau, alors que des milliers de personnes perdent leur emploi, que les pensions sont revues, ne lui saute décidément pas aux yeux.

Tiens, mais j’y pense, n’est-il pas Démocrate Chrétien ???

merry_hermanus@yahoo.com


Les commentaires sont fermés.