Hervé Doyen classé parmi les cumulards !

La lecture de la « Capitale » de ce 6 février était particulièrement  intéressante.

Nous y apprenons qu’Hervé Doyen, ci-devant chef de la Majorité la plus coloriée de Bruxelles, est classé parmi les « cumulards » de la Région.

Ainsi que la « Capitale » le précise : « il dépasse le plafond de 8.000 euros nets, soit une fois et demie l’indemnité de parlementaire, en cumulant ces deux mandats avec une fonction spéciale ».

Ainsi, Hervé Doyen atteint ce plafond de 8.000 euros nets, mais il occupe aussi une fonction de secrétaire du Bureau du Parlement, ce qui lui donne droit à 500 euros supplémentaires qui ne rentrent pas dans le calcul de ce plafond.

Peut-être est-il bon de préciser qu’Hervé Doyen n’a jamais réussi à se faire élire député directement.

Il n’est rentré au Parlement régional que grâce à la ficelle de la suppléance.

En examinant les chiffres des résultats électoraux, vous pourrez constater que les votes qu’il a réunis sur son nom sont dérisoires en opposition à son traitement qui, lui, est tout à fait plantureux.

Quant au contribuable jettois, il paye !  Jette, ne l’oublions pas,  est recordman de Belgique en matière  d’impôt cadastral.

Quant aux amendes administratives et autres, les Jettois payent aussi.

Mais, maintenant, ils savent pourquoi ils payent !

Il est vrai que de telles rémunérations permettraient de payer une note du restaurant « Chez Bruneau », mais, malheureusement, comme on l’a vu, là aussi, c’est le contribuable bruxellois qui a payé la « générosité » d’Hervé Doyen.

merry_hermanus@yahoo.com


Les commentaires sont fermés.