Les Jardins de Jette : Une curieuse incompétence !

Le Collège Arlequin-Pinocchio s’active.  Les élections approchent !

Les promesses non tenues pendant des années doivent absolument trouver leur accomplissement.

Ainsi, la crèche, gérée en dessous de tout à tel point que les subsides ont été perdus, sera inaugurée !

L’école du Poelbos, qui traine depuis plus de dix ans, et pour laquelle les subsides ne sont toujours pas acquis, verra quand même, avant les élections, une première pierre posée !

Le marché promis sur la Place Jean-Louis Thys devrait s’installer !

Mais une petite explication s’impose.

Récemment, dans un de ce blog, j’expliquais combien je trouvais sinistre le quartier des Jardins de Jette.  Certains habitants eux-mêmes l’appellent « quartier fantôme », et c’est bien vrai !

Ce quartier est vraiment désastreux. L’abandon y côtoie une affreuse solitude.

Les très rares passants hâtent le pas, ne sachant jamais ce qui les attend au coin de la rue.

Depuis des années, l’installation d’un marché a été promise.

Cela devait se faire Place Jean-Louis Thys.

Au début, tout était prévu !   Il allait s’installer !   Ça allait se faire, on en était sûrs !

Mais rien ne venait.

Récemment, un malheureux échevin, fort brave homme, sans aucun pouvoir réel, habitant le quartier, est venu sur place et a expliqué aux habitants stupéfaits que l’installation du marché était impossible car les infrastructures nécessaires n’existaient pas !!!

Les habitants ébahis l’ont pris par la main et lui ont montré que toutes les infrastructures (électriques, etc.) avaient été installées !

Le malheureux échevin en est resté bouche bée.

On attend la suite avec impatience.

Moi, je suppose que les choses se dérouleront comme cela : deux ou trois mois avant les élections, il y aura un petit marché de façon à faire croire aux plus crédules des habitants que le Collège a quand même fait quelque chose.

Quand je vous disais que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

A ce jeu-là, Hervé Doyen, l’homme capable de tout, l’homme prêt à tout, est passé maître.

merry_hermanus@yahoo.com


Les commentaires sont fermés.