Des convergences… très divergentes, mais une Majorité « bidon » !

Carte VLD distribuée toutes boîtes dans la région de Bruxelles

Hervé Doyen a constitué une « Majorité » composée de 7 partis pour tenter d’obtenir une Majorité sans le PS !

Jugez plutôt.

On y trouve le CDH, les restes du MR, le VLD, le FDF, ECOLO, GROEN et le CDNV.

C’est donc bien une Union sacrée «antisocialiste» qu’Hervé Doyen veut constituer.

Pour tenter de « l’habiller », et de faire passer la pilule aux Jettois, il l’a appelée « Convergences » !

En réalité, il s’agit d’un accord préélectoral pur et simple, ce qui est évidemment une insulte à la démocratie puisque les élections n’ont pas encore eu lieu !

Mais à y regarder de plus près, on constate que ces convergences sont très très … divergentes.

Quelques exemples :

1.   L’élargissement du ring : Hervé Doyen s’y dit très opposé. La commune a lancé une pétition. Il a organisé une manifestation qui, d’ailleurs, a été un fameux flop…, mais, dans sa Majorité, il y a le VLD et, en particulier Sven Gatz.. qui est le promoteur de l’élargissement du Ring !

2.    Le FDF s’est séparé avec fracas du MR. Partout, le torchon brule ! Les exclusions se multiplient en pagaille que ce soit à Schaarbeek, Jette, Evere ou ailleurs. Mais, à Jette, le FDF, dont on sait qu’il déposera une liste, sera dans la Majorité avec ce qui reste du MR !

3.    Ce même FDF qui, lors des élections de 2006, avait, avec force refusé d’être sur les mêmes listes que le VLD, se retrouve « par le biais de ces convergences très divergentes » allié à ce même VLD !

4.    Le VLD diffuse en ce moment dans Bruxelles un tract toutes boites dans lequel figure une carte de Bruxelles véritablement raciste, discriminatoire et homophobe (voir photo)  puisque certains quartiers de notre région s’intitulent « Little Turkistan, Istanbul et Constantinople » (Saint-Josse), « Polish Corner » (proximité du Palais de Justice), « Essaouira » (proximité de la gare du Midi), Enclave FDF (Woluwé), « Matongue, Vibe City », etc, etc.  Le CDH, même celui d’Hervé Doyen qui, je le concède, a quelques particularités étonnantes, peut-il approuver cette présentation purement et simplement raciste, homophobe, discriminatoire et  communautaire de la Région bruxelloise ?

Mais la grande question qui se pose est de savoir si, en réalité, Hervé Doyen et le CDH à Jette n’ont besoin que de Harkis pour tenter de faire pression sur le PS et de renouer avec lui … au prix le plus bas.

Car, nous le savons, Hervé Doyen adore les socialistes… mais ailleurs qu’à Jette !

Il veut aller faire du trekking au Népal avec Vervoort et Demannez, mais, à Jette, lorsqu’il croise un socialiste dans la rue et qu’il est seul, il rase les murs !

N’en doutons pas, au soir des élections communales, il y aura, à Jette, quelques cocus.  Ceux qui auront cru aux convergences, car, « faire le pari de faire confiance à Hervé Doyen » comme l’a fait Mme Bertiaux, c’est évidemment se préparer à de tristes déconvenues.

Pour ma part, je crois que les Jettois méritent autre chose.

Ce sont les électeurs qui décident et non les Machiavels de sous-préfecture. Ceux-là auront d’étonnantes surprises.

merry_hermanus@yahoo.com


Les commentaires sont fermés.