Les Démocrates Chrétiens basculent partout à droite !

Prenant connaissance, hier, de l’interview dans le « Soir » du Président du PS de Schaerbeek, je me suis rendu compte, que ce soit à Jette, à Schaerbeekà Berchem-Ste-Agathe ou à Ganshoren, que partout, les Démocrates Chrétiens ont fait le choix du basculement à droite.

C’est fou ce qu’ils aiment les socialistes… mais dans l’opposition !

A Schaerbeek, le conglomérat antisocialiste va jusqu’à parler de « cordon sanitaire » !

Le Président du PS de Schaerbeek déclare, à propos du CDH « …Après avoir critiqué depuis dix-huit ans tout ce que fait la Majorité, le CDH est là pour les postes éventuels. Il n’a pas l’once d’un programme. Je n’ai pas d’autre explication ».

A Jette, on le sait, Doyen-Pinocchio n’a pas hésité à constituer, avant les élections, une coalition de sept formations politiques pour tenter de mettre le PS dans l’opposition, c’est-à-dire une coalition préélectorale de tous les partis sauf le Vlaams Blok avec qui, cependant, Doyen n’a pas hésité à flirter « à l’insu de son plein gré » en s’inscrivant sur un site animé par une suppléante Vlaams Blok du Conseil communal de Jette.

A Ganshoren, c’est notamment le CDH qui quitte la coalition de la Bourgmestre socialiste.

A Schaerbeek, alors qu’en 2006, un accord avait été signé avec Laurette Onkelinx et le représentant du CDH, celui-ci, cette fois, mange sa parole et signe avec Ecolo, le FDF, et quelques résidus du MR.

Il est vrai que François Mitterrand écrivait, il y a déjà longtemps, qu’avec la Démocratie chrétienne, on avait la droite… et l’hypocrisie en plus !

Pourtant, ils nous ont aimés les Démocrates Chrétiens, nous, socialistes, quand on pouvait évidemment leur servir de marchepieds pour accéder à l’une ou l’autre fonction, que ce soit à Schaerbeek ou ailleurs.

Ou bien ils nous adorent si nous sommes prêts à nous contenter de jouer le rôle de supplétif politique, c’est-à-dire de Harkis, leur permettant, comme à Jette, de gérer comme s’ils avaient une majorité absolue CDH, alors qu’ils en sont extrêmement loin et qu’il leur faut rassembler pas moins de sept formations politiques pour tenter de mettre le PS dans l’opposition.

Il est amusant de se rappeler qu’au début des années 2000, ces bons Démocrates Chrétiens étaient prêts à passer au PS et qu’Hervé Doyen-Pinocchio fut même reçu deux fois par Philippe Moureaux tant il voulait rejoindre nos rangs.

Finalement, on n’a pas voulu de lui !!! Et on a drôlement bien fait !

En réalité, le dernier quarteron des Démocrates Chrétiens de Bruxelles ne sont-ils pas les ultimes bourgeons vénéneux de l’arbre mort de la Démocratie chrétienne ?

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


Les commentaires sont fermés.