La Reine d’Angleterre et les chômeurs !

La semaine passée, nous avons été abreuvés de dizaines d’heures de télévision retransmettant les fastes du Jubilé de la Reine d’Angleterre.

On est heureux pour elle !

On en a vu des cavaliers, la cuirasse étincelante. De fringants officiers chamarrés de brandebourgs, l’échine droite comme un i devant sa Gracieuse Majesté les gratifiant d’un pâle sourire.

Mais ce qu’on sait moins, c’est que, dans l’Angleterre du Ministre Conservateur Cameron, les chômeurs sont contraints de faire des travaux d’utilité publique…ce sont bien sûr tous des profiteurs et ils n’ont qu’à s’exécuter!

Ainsi, des dizaines de cars ont amené à Londres, de toute l’ Angleterre, des centaines et des centaines de chômeurs chargés d’installer des barrières Nadar, de nettoyer les parcs, etc, etc.

Petit problème !  Nul n’avait envisagé le logement de ces chômeurs, et nul n’avait envisagé la mise à leur disposition de toilettes !!!

Ainsi, pendant trois jours, ces centaines et ces centaines de chômeurs britanniques n’ont eu d’autre ressource que de dormir dans la rue, et de tenter de se soulager là ils le pouvaient !!!

Etonnant le silence de la presse qui, à une exception près, en France, n’a pas évoqué ce problème.

Cette situation n’est-elle pas extraordinairement emblématique de la société dans laquelle on nous conduit ?

Au verso, de magnifiques défilés, des ors, des fleurs, des applaudissements.

De l’autre côté, des soutiers, des galériens qu’on exploite et qu’on méprise à un point tel qu’on ne prévoit même pas de logements pour eux !

C’est l’aboutissement du discours néo-libéral parfaitement dans la ligne des dernières déclarations de Charles Michel sur les « assistés » qui ne peuvent bien sûr qu’être des profiteurs.

Je suis pour ma part effaré d’un tel égoïsme.

Les mille ouvriers de Carsid qui perdent leur emploi à Charleroi sont-ils des assistés et des profiteurs ?

Des gens comme Charles Michel… fils de, n’a évidemment jamais connu de fin de mois qui commencent le 3.

Ils ne peuvent sans doute pas comprendre ce que c’est de perdre brutalement des ressources vitales pour payer le loyer, pour payer les études des enfants, pour payer le gaz et l’électricité, et de voir sa vie face à un vide dont on ne sait pas comment on pourra le combler.

Il est inouï de penser que ces néo-libéraux ne parviennent pas à percevoir l’horreur que cela représente.

Mais l’exemple anglais du Jubilé de la Reine démontre que, pour eux, ce n’est pas suffisant. Il faut ajouter à tous ces malheurs l’humiliation et le mépris !!!

Au 19ème siècle, la droite, parlant à propos des classes ouvrières, parlaient de « classes dangereuses ».

Que tous ces gens-là, néo-libéraux et autres, sachent que ceux qu’ils méprisent et qu’ils humilient pourraient peut-être, un jour, … redevenir dangereux !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


Les commentaires sont fermés.