Hervé Doyen fait-il payer sa campagne électorale par le budget communal ?

C’est avec surprise que les habitants du quartier … très bien fréquenté… de l’avenue Notre-Dame de Lourdes ont vu débarquer, vendredi dernier, une camionnette communale, ont vu l’installation d’une splendide tente aux couleurs jettoises, et, finalement, ont vu débarquer une petite trentaine de personnes qui se sont régalées aux frais du contribuable jettois.


Mais quel était donc l’objet de cette extraordinaire inauguration ?

… Un casse-vitesse !!!

Donc, le malheureux Doyen-Pinocchio, du fait de l’Ordonnance prise par la Région lui interdisant d’utiliser son outil de propagande, c’est-à-dire le très couteux journal communal, multiplie les inaugurations bidon :

Aujourd’hui, un casse-vitesse !

Demain, sans doute, un canisite !

Après-demain, … une pissotière !

Et, en fin de campagne,… une grille d’égout !

Voilà donc à quoi en est réduit le malheureux Doyen-Pinocchio pour tenter de faire croire qu’il a géré la commune.

Quant aux réalités sociales, elles n’existent évidemment pas à ses yeux.

Après avoir brisé toute action sociale du CPAS !

Après avoir ignoré les 25% de Jettois en âge de travailler qui sont en recherche d’emploi !

Après avoir refusé de voir les énormes difficultés qui se posent au niveau scolaire !

Lui, il inaugure un casse-vitesse !!!

Sous la Quatrième République française, on disait que le Président de la République ne servait à rien et qu’il inaugurait les chrysanthèmes.

Doyen-Pinocchio en est exactement à ce stade, mais comme ce n’est pas la saison… il inaugure … avec ses copains et alliés … un casse-vitesse !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

 

Les commentaires sont fermés.