Le Rêve et le Réel !

Saisissant contraste qu’offre la campagne électorale jettoise.
 
Le PS met en évidence la dégradation générale de la commune,
  • la paupérisation galopante, 
  • la disparition des commerces, 
  • l’effondrement de l’enseignement communal, 
  • l’état des bâtiments scolaires, 
  • le dépeçage systématique du CPAS, 
  • le nombre de logements vacants au Foyer jettois, 
  • l’absence de gestion de cette institution vitale, 
  • l’augmentation gigantesque des taxes et redevances diverses, 
  • la saleté des rues, 
  • l’abandon total du quartier des Jardins de Jette, 
  • la fermeture de l’antenne de police du quartier de la place Werrie et 
  • la volonté de fermer celle du quartier Mercure, 
  • la destruction de la place du Miroir par le tram 9, 
  • les dépenses de prestiges aussi stupides que dispendieuses, 
  • l’insécurité, 
  • les statistiques truquées, etc.
Par contre le CDH ! oui, il s’agit bien du CDH puisque la soit-disant Liste du Bourgmestre (LBJ) en a adopté officiellement le numéro électoral, voilà donc une fiction, un faux nez qui s’effondre, le CDH dis-je présente une vision de la commune de Jette parfaitement lisse : parcs et jardins en fleurs impeccables, gazons à l’anglaise, habitants souriants et…parfaitement conformes aux stéréotypes du Jettois des années cinquante, organisation communale parfaite, nombres de projets améliorants la mobilité, trottoirs plus propres que dans une petite ville hollandaise, habitants heureux de payer leurs taxes et impôts si bien utilisés, politique culturelle de qualité, joie de posséder sur notre sol
un phare de l’art contemporain, en un mot comme en cent…le CDH présente la commune de Jette comme un Eden.
 
Doyen-Pinocchio himself nous a livré récemment son projet : faire de Jette un nouveau Watermael-Boitsfort !!!
 
On ne peut donc imaginer de contraste plus frappant tant les deux visions de la même commune sont aux antipodes. Ce qui fait dire à nombre de nos concitoyens que Doyen ne vit pas dans la même commune que nous.
 
Eh ! bien, je crois qu’ils ont raison !
 
A mes yeux, Doyen-Pinocchio et ses sbires sont coupés du réel, ils ne peuvent le regarder en face, car ce réel est le miroir de leur incompétence et de leur faillite.
 
C’est d’ailleurs une constante dans l’histoire, tous les dirigeants face à une situation qu’ils ne contrôlent plus, que ce soit au niveau d’un village ou d’un empire, ont la même réaction : nier le réel.
 
En 1989, quand le mur de Berlin s’effondre, les dirigeants communistes croient à la pérennité de leur immonde système. Un livre paru au « Seuil » récemment «Stèles, la grande famine en Chine, 1958-1961» de Yang Jishang nous apprend qu’alors même que Mao condamne 36 millions de Chinois à mourir de faim, il faisait en même temps étudier ce qu’il fallait faire des surplus alimentaires…qui n’existaient évidemment pas !
 
Je me garderai bien de comparer Doyen…le pauvre, à un quelconque Mao mais les ressorts profonds de l’âme humaine, le cerveau reptilien ne sont-ils pas les mêmes que l’on soit censé diriger une commune ou le céleste empire.
 
J’en veux pour preuve le discours qu’il a prononcé le 13, lors de l’inauguration de la bourse de l’emploi où, subitement, à la veille des élections, il redécouvrait qu’il y avait des Jettois en recherche d’emploi. Il leur expliqua, hypocrisie consommée, que le Collège ne les laissait pas tomber…il est vrai
que cela ne coutait pas cher devant un auditoire de candidats CDH. Mais il se garda de leur dire qu’en 2007, il n’y avait pas un euro, oui vous avez bien lu, pas un euro pour la politique de l’emploi, que la dernière bourse de l’emploi que j’ai organisée en 2009 a réuni 1000 personnes, que celle de 2010 été un échec complet, qu’en 2011, il organisa un « Salon de l’emploi »…plus chic non ! Qu’il a saboté depuis février 2007 la Maison de l’Emploi qu’avec l’aide du ministre Cerexhe et d’Actiris je voulais installer sur Jette…Doyen l’inaugurera…devinez, Quinze jours avant les élections.
 
Cela c’est la vérité, cela c’est le réel.
 
Chacun le sait, le rêve se fracasse souvent sur l’impitoyable réel.
 
Mais soyons prudents car s’il est largement démontré que Doyen-Pinocchio a peu de qualités, il a encore moins de scrupules !
 
merry_hermanus@yahoo.com

Les commentaires sont fermés.