Nouveau cadeau à l’Atelier 340 avec l’argent des Jettois.

Le Collège, sous la présidence de Doyen-Pinocchio, a fait un nouveau cadeau à son copain (vous savez, celui qui, depuis douze ans, ne paye pas ses taxes) de l’Atelier 340 !

Une paille !

Un petit rien du tout !

Surtout qu’il ne coûte rien quand il s’agit de l’argent des Jettois qui, comme vous le savez, ont été plongés, par cette Majorité, dans un véritable enfer fiscal.

Il n’y a que Doyen-Pinocchio qui, apparemment, ne s’aperçoit pas que certains retraités doivent payer plus d’impôt cadastral que le montant de la pension qui leur est versée !

Mais il est quand même comique de lire les considérants qui tentent, avec une hypocrisie consommée, de justifier ce subside.

Je vous invite à les lire très attentivement, et vous rirez… jaune en sachant que depuis douze ans, cette ASBL viole la Convention qui la lie à la commune. Sur aucun des points, elle n’est respectée. Sans bien sûr que Doyen-Pinocchio ou son poisson pilote, l’inquiétant échevin Leroy, n’y trouvent à redire.

C’est sans doute avec cet argent, l’argent des Jettois, qu’a été organisée l’étonnante exposition sur la fresque, vous vous rappelez, la fresque qui a coûté 154.000 euros TVA comprise ?

L’Atelier 340 a donc organisé une exposition sur « les porte-plumes » !!!

Allez, devinez ! Combien y avait-il de participant à l’inauguration ?

Celui qui aura deviné aura gagné… un porte-plume bien sûr.

Et bien, il y avait en tout et pour tout … 14 personnes !!!!

Voilà de quelle façon, avec un cynisme et un mépris absolus, on continue à alimenter une ASBL qui, par deux fois, a fait l’objet  d’une décision de justice visant à la dissoudre.

Une ASBL dont le rapport d’audit affirment qu’elle a 1.083.000 euros de dettes.

Une ASBL qui a été attaquée en justice à de nombreuses reprises par ses propres employés … qui n’étaient pas payés !

Une ASBL qui, par ailleurs, a été autorisée, comme au Moyen-Age, à payer deux années de loyer en nature !

Le Ministère de la Communauté française et la COCOF ont supprimé tous leurs subsides étant donné la gestion catastrophique de l’Atelier 340.

Etc…

Mais attention, une mère de famille qui a 50 euros de retard pour le payement de garderies ou de repas de ses enfants sera, elle, envoyée devant les Tribunaux !!!

Voilà comment cela se passe à Jette sous le règne de Doyen-Pinocchio.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

Les commentaires sont fermés.