Fédération bruxelloise du PS, article 22 : Chacun se démerde comme il peut !

Depuis une quinzaine de jours, on assiste à un acharnement extraordinaire contre deux membres du PS, et non des moindres.

D’abord, Emir KIR, qui a le « défaut », aux yeux de certains, d’exercer ses compétences de Bourgmestre, et d’assumer les responsabilités que lui confère la Loi.

Depuis des semaines et des semaines, il essaye, en vain, d’obtenir des responsables régionaux du Logement une solution pour les occupants de l’Eglise du Gesù.  Malheureusement, sans résultat !

Face à ses responsabilités, il décide l’expulsion.

Patatras, c’est l’Hallali ! 

C’est un monstre ! 

« On » a vu des enfants menottés !

Mais, curieusement, sur les 200 personnes présentes, une centaine disparaît !

Le fait que ce lieu était devenu un nid de prostitution, un commerce de drogue, qu’il y avait danger d’incendies, tout cela ne compte pas aux yeux de certains.

Un objectif unique : Faire la peau à Emir KIR !

Et comme si cela n’était pas suffisant, sur les réseaux sociaux, on le traite de « négationniste » !!!

Parce que, bien entendu, pour tous ces gens, il ne fut pas un ministre belge et il n’est pas un Bourgmestre belge. Il est d’abord et avant tout « un Turc » et donc, il doit assumer les horreurs du génocide commis par les Turcs en 1915.

Mais peut-être est-il utile de rappeler que le Gouvernement turc, qui lança le génocide, était dirigé par ceux qu’on appelait les « Jeunes Turcs » qui appartenaient à un Mouvement laïc « Union et Progrès ».

Rappel gênant pour certains.

Donc, démolir Emir KIR est une absolue nécessité, même s’il faut refuser de le considérer comme un homme politique belge, ce qui, quand même, est le comble de la part de ces belles âmes bêlantes, de ceux qui se veulent à Gauche et font flèche de tout bois pour démolir d’abord et avant tout les socialistes.

On ne peut que lire avec écœurement les stupidités et insultes qu’on trouve sur les réseaux sociaux.  Mais lorsqu’on va voir qui sont ces gens, on s’aperçoit qu’une majorité d’entre eux appartiennent au PTB, mais bien sûr, ils ne le disent pas.

La deuxième victime expiatoire est Yvan MAYEUR.

On me rapporte que certains journalistes ont la bave aux lèvres à son sujet tant ils sont motivés… (par qui,), pour tenter de lui trouver des « casseroles ».

Son crime : avoir mis le Cdh et Les Ecolos dans l’Opposition à la Ville de Bruxelles.

Impardonnable pour Mme Milquet !

Impardonnable pour les bobos écolos qui, comme c’est le cas dans ma commune, veillent à ce que les arbres soient plantés à une distance telle que les insectes puissent se déplacer de l’un à l’autre, mais qui ne mettent pas un euro pour la politique de l’Emploi.

Ces gens-là adorent les petits oiseaux, les insectes,… mais les chômeurs, ça, c’est une toute autre histoire !

Yvan MAYEUR a fort bien remis les pendules à l’heure dans une importante interview au journal « Le Soir ».

Mais mon interrogation principale n’est pas la !

Ce qui m’intéresse, c’est le silence des agneaux qui règne à la Fédération bruxelloise du PS !

KIR et MAYEUR sont attaqués de façon totalement injuste et scandaleuse, mais officiellement, les responsables de la F    édération bruxelloise du PS se taisent.

Je n’ai pas vu d’interview où ils étaient fermement défendus.

C’est l’application pathétique de l’article 22 : Chacun se démerde comme il peut !

On t’attaque mon petit ami ? Et bien, … défends-toi !

Pour le reste, on verra comment ça tourne.

Quelle profonde erreur ce manque de solidarité officielle.

Cela dénote aussi la fin d’une histoire et le fait que c’est chacun pour soi, que ce qui compte, c’est l’éternel sourire médiatique, c’est l’image lisse qu’on offre de soi sans comprendre que toute personne publique est à la merci des trois « L » :

       Je te Lèche

       Je te Lâche

       Je te Lynche

A qui le tour ???

merry_hermanus@yahoo.com

Les commentaires sont fermés.