Racisme… « c’est çui qui dit qui est ! »

Ou de la confusion journalistique… et de l’abyssale inculture… ou plus simplement de la manipulation permanente ou encore les effrois d’une matinée ordinaire !

Premier acte du jour.

Comme tous les matins se brancher sur France Inter et écouter les infos de 7 à 9.  Joie violente, aujourd’hui deux chercheurs ont la parole dont l’un de l’université de Liège… brutal et inhabituel sursaut de fierté nationale.  Patatras, ce chercheur énonce une série d’énormités.  La voix est péremptoire, forte, impérative… pas question de contredire ce chercheur penchant son auguste et savante personne sur le drame des migrants.  Bonnes gens, vous avez les questions… il a les réponses, il va vous les donner, non… vous les asséner, il est le marteau, il a les clous, vous êtes la tête où il va vous les enfoncer.  Je sursaute lorsque je l’entends affirmer… « L’opinion collective est faite de l’addition des opinions individuelles et il est facile de modifier les opinions individuelles (je cite de mémoire… mais chacun s’accorde à dire que je l’ai bonne !) »   Enorme, apparemment cet universitaire n’a lu ni Gustave Lebon dont l’œuvre essentielle « La psychologie des foules » a été publiée en 1895, est-il resté coincé sur  Bentham qui au XVIIIème siècle estimait que le bonheur collectif était la somme des bonheurs individuels, peut-être ?  Mais ignorer que la foule, le peuple en tant que masse secrète des opinions différentes de celles des individus pris en tant que tels est dramatique !  Pour tout dire carrément affolant.  Quelques minutes plus tard, nouvelle affirmation du chercheur sachant chercher : « il ne sert à rien de croire que le développement des pays sous-développés va enrayer le flux des émigrés… ce sont les plus fortunés, les mieux formés qui tentent de rejoindre l’Europe ou les USA ! »  Ah !  Bon mais c’est bien sûr !  Les trois millions de réfugiés en Turquie sont des gens fortunés, bien formés, de même que les 800.000 qui croupissent dans les camps jordaniens ou encore le million qui a été accueilli en Allemagne, ou encore les centaines de milliers qui passent par Lampedusa !  Devant de telles affirmations, assurées avec une telle force, j’en avais le souffle coupé… puis je me suis dit que ce chercheur postulait peut-être l’emploi en Belgique qu’occupe ce bon Monsieur Emmanuel Todd en France, vous vous rappelez… ce « sympathique » sociologue, démographe, essayiste qui avait tenté de démontrer après que 4 millions de personnes avaient manifesté suite aux assassinats de « Charlie Hebdo », de policiers et des Juifs de l’Hyper casher, que ces 4 millions de personnes étaient les « fantômes d’une France catholique, réactionnaire » et toujours très nuancé ajoutait que Français Hollande instaurait en France un « Fascisme rose » !   Dur réveil !

Deuxième acte du jour.

La lecture indispensable à ma journée, du « Soir. »   Là, c’est pire encore.  Confusion totale suite aux ignobles propos racistes qui ont infecté les réseaux sociaux après la mort accidentelle d’un jeune belgo-marocain.  Un premier éditorial fustige l’incompétence des politiques… normal, cela ne casse pas trois pattes à un canard… rien de nouveau !  Cela se corse, c’est en page deux, une interview d’Edouard Delruelle par Corentin di Prima, sa deuxième question est formulée de la façon suivante : « A l’autre bout du spectre politique, les partis de gauche semblent gênés aux entournures et ne défendent pas haut et fort la multiculturalité »  J’en tombe de ma chaise, j’en avale ma quatrième tasse de café de travers… mais depuis quand les partis de gauche ( d’abord, j’aimerais savoir quels sont ces partis qualifiés de gauche ) ont-ils le devoir, ont-ils un jour dans un congrès, un programme quelconque décidé de prôner « haut et fort » le multiculturalisme ?  Plus grave… beaucoup plus grave, ce que suggère cette question est évident… si vous ne défendez pas « haut et fort » le multiculturalisme… vous êtes l’un de ces ignobles racistes qui ont vomi leurs insultes après la mort de ce jeune homme !  Et ça,  c’est introduire dans le débat, dans le discours ambiant du politiquement correct une confusion particulièrement ignoble, scandaleuse… Pour ce journaliste, on ne peut être de gauche QUE si on prône « haut et fort » le multiculturalisme !  C’est pour lui, à la lecture de sa question, l’évidence même… c’est lui qui vous le dit… moderne chien de garde du politiquement correct, inquisiteur potentiel des discours déviant de ceux qui oseraient encore poser la question du rôle du multiculturalisme dans les drames que nous vivons actuellement.  La situation à Molenbeek ne lui a visiblement rien appris, là c’est pourtant le multiculturalisme qui faisait la loi… on en a vu les résultats !  Troisième question du journaliste : « le multiculturalisme ne fait plus recette dans le contexte d’une mondialisation débridée, insécurisante. »  Tiens, tiens, tiens c’est « la mondialisation qui est débridée, insécurisante »…  j’y pense et les crimes, les attentats qui se succèdent jour après jour… eux, ne sont-ils pas insécurisants.  Quand les bruxellois prennent le métro pensez-vous qu’ils songent à la « mondialisation débridée, insécurisante » ou aux attentats qui ont endeuillé notre pays ?  Quand le bon peuple embarque à l’aéroport, est-ce à la « mondialisation débridée, insécurisante » à laquelle il songe ou aux criminels qui ont fait sauter leurs bombes au milieu de la foule ?   Non !  Mais attention, évoquer les attentats n’entre pas dans la doxa des tenants du politiquement correct… alors pour l’insécurité, pour les soldats dans les rues, pour les policiers sur le qui-vive 24h sur 24, regardez ailleurs… ces gens-là veillent sur la « mondialisation débridée, insécurisante. »   Si vous ne l’aviez pas compris c’est que vous n’êtes pas « à gauche »… que vous avez rejoint le camp des racistes.  A un autre moment Edouard Delruelle n’hésite pas, lui, à évoquer « l’échec abyssal des politiques d’intégration ».  J’ose à peine une petite question à ceux qui plaident la bouche en cœur pour les politiques multiculturelles, comment dans ces conditions peuvent-ils espérer une quelconque intégration.  De telles politiques ont totalement échoué dans les pays anglo-saxons !!!  Tout le monde le sait.  Cette phraséologie n’est que le faux nez de ceux qui par haine de notre société observent et concourent à l’effritement de nos valeurs, se refusent à voir une réalité qui nous saute, au sens propre du mot, à la gorge.  Je ne veux pas faire de la sémiologie à bon marché, ni ouvrir le petit « Roland Barthes pour les Nuls », je ne peux m’empêcher de constater que les mots « terroristes » ou « attentats » n’apparaissent dans aucune des questions posées à Mr. Delruelle par le journaliste du « Soir » !  Voilà ce que j’appellerai un « aveu sémiologique ! »  Je fais appel à mon meilleur ami, Larousse, dit « le Petit », je l’ouvre au mot racisme, je lis « idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains. »  Un peu de clarté, ne peut faire de tort !

Troisième acte de la journée

Je dépouille « Libération » et j’apprends qu’un centre de loisirs aquatiques en France va être privatisé de façon à ce que les femmes qui le souhaitent par pudeur (sic) pourront nager recouvertes entièrement du bourkhakini. !

Putain de journée et en plus il pleut !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s