Instrumentalisation du visage de la jeunesse…un classique du totalitarisme…politique hier….climatique aujourd’hui.

J’avoue éprouver un réel malaise voyant apparaître dans la presse ou dans les médias cette toute jeune suédoise, petit visage rond encadré de tresses styles Fifi brins d’aciers au regard d’une fixité un peu étrange. Telle apparaît la nouvelle Jeanne d’Arc qui va sauver le monde d’une fin de plus en plus proche, s’il faut croire ses déclarations et ceux d’une multitude de climatologues dans l’air du temps. Loin de moi d’en faire reproche à cette très jeune enfant. Certains articles la prétendent autiste, de là son regard quelque peu troublant. Peu importe. Je ne lui en veux pas et ne lui souhaite que tous les bonheurs possibles. Ce qui m’interpelle, ce qui me choque c’est l’instrumentalisation que l’on fait de sa personne. Cela réveille chez moi quelques souvenirs. Ce sont toujours les pouvoirs totalitaires qui mettent en avant l’image de la jeunesse, de sa pureté pour l’opposer au vieux monde faisandé et corrompu…cela va de soi !

Quelques exemples.

Italie. Ce n’est pas pour rien que l’hymne des fascistes italiens se nomme Giovinezza ( la jeunesse ) dont les premières paroles disent ceci : “ Jeunesse, jeunesse, printemps de beauté/ dans la vie âpre ton chant résonne et s’en va” Toute l’articulation du régime mussolinien se construisit sur le mythe de la jeunesse…qui ne pouvait, de par son innocence, avoir tort, qui s’opposait au vieux régime des partis incapables de répondre aux exigences du monde de demain !

Allemagne Nazie. Dès 1933, le nouveau régime à peine installé met en chantier un film dont le titre était : “Le jeune nazi Quwex”. Le thème est simple, un jeune berlinois d‘une douzaine d’années veut s’engager dans les jeunesses hitlériennes. Son père un gros salaud de communiste, répugnant à souhait, s’y oppose, le forçant à chanter l’internationale à grand renfort de gifles. Il s’y engagera quand même. Il meurt sous les coups d’opposants communistes, son corps recueilli telle une piéta dans les bras de ses camarades, culotte courte, bas montants, brassard à croix gammée au bras gauche, casquette souple toujours vissée sur la tête, dans un dernier souffle, il fixe le ciel où l’avenir glorieux de l’Allemagne nazie se dessine.

URSS. Là, il ne s’agit pas d’un film mais d’une soi-disant histoire vraie. Le jeune Pavel Morozov est un pionnier exemplaire, il a douze ans. Il entend son père se plaindre de la collectivisation organisée par le pouvoir soviétique…et s’en va le dénoncer aux autorités. Le père valse au goulag et le sympathique gamin est félicité. Mais cela se corse, la famille du père se venge et tue le jeune pionnier. Les oncles et cousins seront tous exécutés. Pavel Morozov devient une icône. Dans des centaines de villes et villages d’URSS on élèvera une statue en son honneur…que nombre d’historiens remettent en cause la véracité de cette histoire, n’a guère d’importance. Comme on le disait dans la presse américaine “ quand la légende est plus belle que la vérité, imprimez la légende !”

Chine. Années soixante. Mao voulant reprendre le pouvoir, invente la révolution culturelle, invente les gardes rouges, de très jeunes gens qui armés du seul petit livre rouge, feront régner la terreur pendant quelques années, liquideront des trésors historiques, battront, parfois à mort leurs professeurs quand l’humiliation publique ne leur semblait pas suffisante. On estime qu’il y a eu au moins un million de morts. Finalement pour se débarrasser du monstre qu’il avait lui-même créé, Mao fera tirer l’armée sur ces jeunes ultra fanatisés. Eux n’avaient pas décidé de manquer l’école une fois par semaine mais de la liquider avec les enseignants. Ils avaient mis en pratique la petite comptine qui en dit long “l’école au feu et les profs au milieu”.

Il existe encore d’autres exemples, je m’arrête ici. Oui ! Je suis inquiet et troublé de l’emballement médiatique pour ces petites jeunes filles. (La petite suédoise a fait des émules en Belgique et ailleurs). Elles vont forcer les politiques, ces ignobles politiques profiteurs, incapables, poussifs, subclaquants, d‘enfin mettre en œuvre les solutions qui sauveront la planète. Comme tout cela est simple. Comme ce sera facile. L’emploi, la financiarisation de l’économie, le statut social du monde du travail…billevesées tout cela, la vague verte enfantine va régler tout d’un coup de cuillère à pot. Les lendemains vont à nouveau chanter, comme les petits oiseaux, comme les insectes qui à nouveau auront le privilège de s’écraser sur nos parebrises…ah ! non ! erreur de membre du vieux monde, dans ce paradis là, plus de parebrises car il ne sera plus autorisé de posséder une voiture…sauf dérogation expresse, comme dans toutes les dictatures.

Encore une chose, cette pauvre petite suédoise, qui parle à la tribune de Davos, qui est reçue par Macron…où sont ses parents ? En a-t-elle ? Que font-ils ? N’envisageait-on pas dans certains pays de pénaliser les parents dont les enfants manquent l’école. En Grande-Bretagne, la sanction va jusqu’à la prison ? J’estime que les parents de cette petite suédoise sont inconscients du rôle que l’on fait jouer à leur enfant…oui car c’est bien un enfant que l’on ( qui se cache derrière ce “on” voilà une question intéressante ) utilise à des fins qui par bien des aspects restent obscurs…et pour tout dire, à mes yeux, forts inquiétantes. Songez en voyant ces enfants manifester à la légende du flûtiste d’Hamelin qui comme il l’a fait pour les rats conduit tous les enfants de la ville à la noyade ou encore à la croisade des enfants qui elle ne fut pas une légende mais une véritable horreur ! L’instrumentalisation de la jeunesse a, dans l’histoire, toujours mal fini…les enfants en furent toujours les victimes.

23 réponses à “

  1. Toujours une superbe plume, Merry. Toujours la taille d’une veste offerte aux bien-pensants à l’ombre d’un soleil providentiel. Il est évident qu’il y a manipulation et que la difficulté réside dans une source insaisissable.
    Mais à l’opposé, le culte du veau d’or et de l’argent facile a fait se détourner un Gang d’oligarques qui regarde ailleurs.
    L’énergie atomique représente une force criminelle dont Fukushima n’est que la partie émergée de l’iceberg, la disparition des insectes et les poissons qui ont leur poche plastique inside itou. Jeanne d’arc n’est rien sans l’immobilisme des rois de France.
    Tu as raison de hurler un ATTENTION presque inaudible. Tu as tord de ne pas voir que ce sont nos oeillères qui ont chaque fois créé Fifi brin d’acier…

    J'aime

  2. Cher Michel,
    Merci de ta réaction
    On pourra en reparler
    Amitiés
    Merry

    J'aime

  3. J’ai du mal à comprendre votre article. Dans les cas sités, un embryon d’etat totalitaire etait déjà en place. Mais ici, qui est le blastocyste ? Les écolos ? Et pourquoi voir en Greta un Morozov et pas une Constance Markievicz ? Sereiez-vous climato-sceptique ? Comment ne pas voir en cette jeunesse un immense espoir ?

    J'aime

  4. Dominique Terme

    Attention Monsieur Hermanus ,si vous êtes « catégorisé » climato sceptique ou même climato-réaliste,vous êtes brûlé !

    J'aime

  5. ^^oups: cités + Seriez

    J'aime

  6. @Dominique Terme: Les pro-climats, c’est La Grande Conspiration ?

    J'aime

  7. D’abord, merci de m’avoir lu. et d’avoir réagi.
    Concernant les exemples, vous connaissez la formule sur le bégayement de l’histoire, la première fois en tragédie, la seconde en comédie.
    Je suis bien sûr conscient du réchauffement mais pas des causes qui sont avancées. Comme vous le savez vers l’an mille, la terre a connu le même type de réchauffement et vers 1200, un refroidissement. La même chose au XVIème siècle.
    Eh oui, la jeunesse est et à toujours été l’espoir de l’humanité. Mais comment ne pas comprendre qu’elle est, dans ce cas, victime d’une gigantesque manipulation. C’est cela que j’observe et c’est cette manipulation que je critique.

    J'aime

  8. Merci de m’avoir lu.
    Je suis bien conscient d’être rangé dans la catégorie des impies. Mais cela ne me semble pas grave…tant qu’il m’est encore permis de m’exprimer.

    Aimé par 1 personne

  9. Merci de m’avoir répondu.

    Manipulé .. mais par qui ? Dans quel intérêt ? (ça me ferait vraiment plaisir que vous répondiez a cette question).

    Et si manipulation il y a: ou est le mal à moins de polution, moins de consommation, moins d’exploitation des ressources naturelles, plus de respect de la nature ? (et je suis très loin de l’ecolo-khmer-vert, ma tendance est plutot bleue)

    J'aime

  10. A mon sens, nous sommes confrontés à un mélange de peur millénariste et de projets industrielles de grande ampleur. En effet, la puissante industrie pétrolière qui a dominé la planète est directement attaquée sur son terrain. C’est au niveau des grands intérêts financiers mondiaux que cela se joue. Il y a mille et une preuve de cela. Un seul exemple, la voiture à hydrogène est d’ores et déjà opérationnelle mais on ne la lance pas car il faut que les autres solutions tout aussi polluante soit finacièrement amorties.

    J'aime

  11. Merci pour votre réponse.
    Et donc le GIEC et les 80 (quatre-vingt) académies scientifiques nationales qui partagent le même consensus (rechauffement climatique d’origine humaine) font partie d’un complot organisé par des grands intérêts financiers ? Mais qui sont ces grands intérêts financiers ? Ne trouvez pas que cela prend des allures de complotisme ? Les quelques preuves (parmis les 1000, je suis preneurs des 900 et quelques autres) que j’ai pu trouvées sont sur d’obscures sources très loin de la recherche scientifique. (Questions posées avec candeur)

    J'aime

  12. Roolala: quatre-vingts .. parmi … preneur …trouver (désolé pour ces coups-de-poing dans les yeux 😉

    J'aime

  13. Non, je ne parle pas de complet mais d’orientations financières et stratégiques.
    Quand aux experts du GIEC, l’histoire est pleine d’experts qui se sont trompés

    J'aime

  14. Bonjour Monsieur Hermanus,

    Je lis avec beaucoup d’intérêt votre commentaire. Je m’y rallie totalement.
    Je ne suis pas un « climato-sceptique » mais un adversaire de ce qui apparaît comme le « climato-correct ».

    Dans ce sens, il y a quelques jours, sur le site de l’Obs j’avais émis une remarque à propos du mouvement initié par cette jeune suédoise. Mon commentaire que voici :

    L action de cette jeune personne est totalement digne d’intérêt mais interrogeons-nous toutefois sur les phénomènes de groupe qui peuvent engendrer des dérives, avec les meilleures intentions du monde ( le film La vague de Denis Gansel en est un bel exemple) L’esprit critique et la prudence s’imposent en pareille circonstance

    et qui me semble modéré, a suscité des réactions assez « musclées » : réaction typique d’un vieux rassis, si Greta n’avait pas créé ce mouvement les politiques n’auraient pas pris conscience de la gravité du problème, vous accusez ce mouvement de complotisme,etc etc.

    Lorsque je faisais allusion aux dérives, j’avais notamment à l’esprit les Gardes rouges de Mao.
    L’enfer est vraiment pavé de bonnes intentions. Je dirais même que la Lumière ne brille pas toujours dans l’obscurité, malheureusement.
    B.Grynberg

    J'aime

  15. Merci beaucoup de m’avoir lu et d’avoir pris le temps de réagir.

    J'aime

  16. Politicien un jour, politicien toujours 🙂

    Une vraie reponse a ma simple question, est ce si difficile ? … Mais à qui profite le crime ? Au lobby agro-alimentaire ? Au lobby petrolier ? Il va falloir m’expliquer leur intérêt…

    Et donc on laisse tout en l’etat, vive le statu-quo, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

    J'aime

  17. Ce n’est pas nécessaire de m’agresser mais il est difficile de répondre de façon circonstanciée dans un espace réduit. Je vais préparer un texte complet quand j’en aurai la disponibilité
    Merci pour votre intérêt

    J'aime

  18. Cher camarade, cher frère, cher ami de la bande FM,

    Je préfère des jeunes gonflés d’idéal quand bien meme manipulés que des vieillards blasés et radoteurs. Car finalement, de votre brillante carrière de politicien (sic) que voulez-vous qu’ils retiennent? Votre vie est derrière vous, la leur est devant. J’espère pour eux qu’ils n’auront pas votre manie de regarder vers le passé ce passé qui est le votre et celui d’une Wallonie que vous n’avez pas hésité a traire et que vous trayez encore. La liberté d’expression se heurte parfois a la décence de la discretion. Mais pour paraphraser Audiard, vous osez tout, c’est meme a cela que l’on vous reconnait. Alors, vos analyses de fin de vie, vous pouvez en faire du papier pour cornet a frites car les jeunes ont encore cette virginité que vous avez perdue tres tot, si peu que vous en ayez jamais eu une, celle de penser que la societe peut etre autre chose qu’un vivier de bonnes « affaires » pour quelques camarades tout en pronant une ideologie collectiviste pour les autres.
    Bien a vous camarade

    J'aime

  19. Merci de m’avoir lu, et aussi un grand merci pour la subtilité de votre analyse.

    J'aime

  20. Maiwe Sessa

    Loin de moi l’idée de vous agresser (si le message m’était destiné). J’essayais juste de vous transmettre mon impression que vous évitiez les réponses « à aspérité » (ou pour le dire autrement que vous utilisez ces réponses lisses qui caractérisent à mes yeux les politiciens).
    J’attends avec impatience votre longue réponse.
    Cordialement.

    J'aime

  21. Merci, il me faudra un peu de temps, car je suis plongé dans un travail d’écriture. Merci pour votre patience.

    J'aime

  22. On sent le malaise récent des partis francophones et de ses ténors face aux évènements politiques nationaux, internationaux récents et à venir (ex. élections). La jeunesse a, depuis le XIXème siècle été un outil, un organe intrinsèque de toute idéologie politique ou confessionnelle. Qu’elle soit de droite, d’extrême-droite ou de gauche et d’extrême gauche ou confessionnelle, les jeunesses laïques et les scouts. Tout comme les travailleurs et les syndicats. Il faut contrôler tout l’organigramme social, sous peine de disparaitre à moyen terme. Les catholiques avaient leurs églises, les laïcs, les cafés du peuple. Chacun sa méthode. Le problème de cette jeunesse qui manifeste pour le climat est simple: elle échappe aux partis établis. Elle sert la gauche écologiste mais c’est fortuit car la jeunesse ne se revendique pas de gauche. « Certains » hurleront à la manipulation, mais il ne faut surtout pas pointer du doigt la gauche écologiste. Trop dangereux en vue d’une éventuelle coalition à venir. Il faut aussi éviter de glisser sur la peau de banane du complot, et revivre la sortie de route de la ministre flamande Joke Schauvliege. De là, les théories complotistes échafaudées prudemment, du bout des lèvres et pseudo scientifiquement elaborees. « Si le politique perd le contrôle de la jeunesse », il est destiné à mourir avec la génération suivante ». C’est un théorème de gouvernance. Alors, la jeunesse 2.0 fait peur. Une sorte de mouvement gilets jaunes pré ou à peine post pubère. La chienlit pour citer de Gaulle. En réaction, il faut faire peur, agiter la crainte du chaos en l’illustrant par les choses de l’histoire et les régimes dictatoriaux (cfr ce blog). Car la jeunesse doit être formée, éduquée et, manipulée voire endoctrinée si nécessaire. La pérennité du parti, de l’idéologie et ipso facto de son establishment est à ce prix. Finalement, nous sommes dans une aristocratie idéologique ou l’on assure la continuité du régime quitte à s’affranchir de l’aspect démocratique le cas echeant: Magnette est le “dauphin” de Di Rupo au sens dynastique du terme, Charles Michel est le fils régnant successeur de Louis, etc. La liste est longue: fils de, et filles de….
    La gauche francophone est inquiète. L’IEV est en “pré-électoral-think-tank” mode. Elle a identifié le malaise depuis bien avant les communales: Sa base se déplace vers l’extrême-gauche (PTB). Ce n’est pas un glissement de terrain mais l’érosion est visible et constante. Et contrairement au modèle français mitterrandien, le PTB ne veut pas du regroupement des gauches à tout prix. C’est la leçon des communales. De là, les excommunications des ténors de la gauche façon Curie romaine. La gauche francophone est inquiète parce qu’elle a vu le grand frère socialiste français s’effondrer, éclaté par la vague macroniste en moins d’un an, sans aucun signe précurseur. Les pays européens changent de cap, toute droite devant. Même l’Amérique du Sud : Brésil, Chili, Argentine…sans parler du Venezuela. Cuba s’ouvre à l’économie de marché. Aucune marge de manœuvre avec s.pa au Nord. La gauche flamande est moribonde. Un taux de chômage flamand structurel à 4%. On ose à peine comparer à celui de BXL et de la RW… La N-VA devient fréquentable, la droite francophone se coltine avec Franken en l’invitant à des débats (Galant et al). Le MR se diversifie (« éclate » diront certains) avec une aile dure (liste Destexhe). La gauche est isolée et elle n’a toujours pas encaissé sa mise dans l’opposition au fédéral et au régional. Un peu le même syndrome que les démocrates américains avec Pelosi : “ Trump will never be POTUS, take it to the bank”. Résultats: une lutte politicienne sans merci ou les démocrates revanchards n’en finissent pas de vouloir coincer le Président sans se soucier du citoyen et de ses inquiétudes. Nous sommes dans la même situation. En RW et à Bruxelles, tous les voyants de gauche sont au rouge. Elle ne peut se permettre plus longtemps de se voir coupée de certaines racines nourricières. Le temps presse. Alors on ressort les momies, les sages, ceux qui se déclaraient prêts a passer le flambeau. On se renie mais qu’importe, il faut monter au front. Di Rupo, Onckelinx pour la gauche, Milquet, qui pour l’occasion est sortie du purgatoire, et les stars médiatiques. La lutte est fratricide. Pas de prisonniers. On rase gratis d’un cote: transport en commun gratis, soussous dans la popoche, impôt sur la fortune, la démocratie au citoyen (cf. un autre article sur ce blog) et la droite s’essaye au neo liberalisme sauce social. On se reniera s’il le faut, mais il faut rester en vie coute que coute.

    Mais le vrai problème wallon est une bombe à retardement qui éclatera en 2025: la fin des transferts Nord-Sud. Pas besoin d’en dire plus. “Yaka googler” pour les novices, mais c’est une fausse nouvelle. Pour citer Mark Twain :”Lies, Dirty Lies and statistics”. Mais dans ce cas –ci, les chiffres ne mentent pas. Les flamands sont patients mais déterminés. On vendra les bijoux de famille (constitution qui mènera la Flandre plus proche du fédéralisme, à défaut d’Independence) et on se congratulera en vantant le modèle du compromis à la Belge. On a bien eu la révision constitutionnelle qui a phagocyte Bruxelles en RF, on s’accordera sur une 7eme révision du même jus. Ne brulons pas les étapes mais le scenario est deja ecrit.

    J'aime

  23. J’ai lu avec intérêt votre article.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s