A propos

CURRICULUM VITAE

Nom et prénoms : HERMANUS, Auguste, Merry

Lieu et date de naissance : Bruxelles, le 7 février 1944

Domicile : Avenue Paul de Merten, 61 – 1090 Bruxelles

Etat-civil : Marié, quatre enfants

ETUDES :

Licencié en Sciences politiques et diplomatiques à l’U.L.B. (1966) (grande Distinction)

Agrégé en Economie politique et en Sociologie

Diplômé du cycle de formation assistée par l’informatique de l’Université de Liège (Professeur De Landsheer)

Lauréat des cours de Médecine légale (WEIDEN – RFA (ARMEE BELGE)

Lauréat du Secrétariat permanent au recrutement – Recrutement Secrétaire d’administration (5ème place)


CARRIERE SCABINALE :

– du 1er janvier 1977 au 31 décembre 1982 : Echevin des Finances de la Commune de Jette

– à partir du 1er janvier 1983 : Premier Echevin et Echevin des Finances et de l’Instruction publique

– de 1989 à 1996 : Echevin de l’Instruction publique et Echevin des Finances

– le 2 décembre 2006 : Echevin des Affaires sociales, de l’Enseignement, du Charroi et du Patrimoine communal.

– 23 décembre 2010 – Retrait des attributions scabinales – Echevin sans attribution

CARRIERE ADMINISTRATIVE

– Du 1er avril 1969 à juin 1970 : Ministère de l’Intérieur : Détaché en qualité de secrétaire d’administration au Gouvernement provincial du Brabant.

Fonctions : Assurer la tutelle administrative et statutaire sur les cinq communes suivantes de l’agglomération bruxelloise : Molenbeek-Saint-Jean, Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert, Saint-Josse-Ten-Noode et Evere.

– De juin 1970 à mars 1973 : secrétaire d’administration dans les services du Premier Ministre – Fonction publique – Direction générale de la Sélection et de la Formation.

Fonctions :

  • organiser la formation des fonctionnaires universitaires entamant leur carrière dans les services   de l’Etat.
  • organiser la formation à l’informatique dans l’administration publique.

A cet effet, formations en informatique suivies :

  • au CEPIA  à Rocquencourt (Paris)
  • cours d’analyse fonctionnelle organisés par la firme IBM
  • cycle de formation à l’informatique organisé par le Ministère de la Défense (Dans ce cadre, la D.G. de la Sélection et de la Formation (Services du Premier Ministre-Fonction publique) a publié deux documents rédigés par A.M. Hermanus :

a- Introduction à l’informatique dans les services publics (septembre 1971)

b- Formation à l’informatique dans les services publics – Evolution et analyse (février 1972)

– De mars 1973 à octobre 1973 : Attaché au Cabinet du Secrétaire d’Etat à la Coopération au Développement (Irène PETRY).

Fonctions :

  • Chargé spécialement des problèmes de fonction publique liés au statut de coopérant.
  • Chargé d’examiner l’ensemble des projets de coopération en administration publique ;
  • Chargé de l’ensemble des dossiers de statut de l’Office de Sécurité Sociale d’Outremer.
  • Chargé de l’informatisation de l’O.S.S.O.M

– D’octobre 1973 au 1er mai 1974 : Conseiller au Cabinet du Premier Ministre (Edmond Leburton).

Fonctions :

  • Préparation de l’ensemble des dossiers de la Fonction publique.
  • Préparation de l’ensemble des dossiers relatifs à l’informatisation de l’Administrationet à l’introduction des méthodes modernes de gestion.
  • Participation à l’élaboration du plan informatique.
  • Négociations avec les organisations syndicales dans le cadre des négociations collectives,  en particulier dans le secteur de la formation publique.

– Du 1er mai 1974 à juin 1977 : Conseiller dans les services du Premier Ministre (Léo Tindemans) – Service d’études et de Coordination économique.

Fonctions :

  • Donner un avis au Premier Ministre sur les dossiers introduits au Conseil des Ministres, au C.M.C.E.S. et devant les différents comités ministériels en matière de :
  • coopération au développement
  • fonction publique
  • informatique
  • marchés de l’Etat en matière informatique
  • Participer, en qualité de fonctionnaire, à certaines réunions de la Commission d’orientation et de coordination des marchés publics, lorsqu’il s’agissait de problèmes informatiques.

– De novembre 1976 à mars 1977

Fonctions :

  • Secrétaire francophone de la Commission parlementaire du dialogue communautaire. En cette qualité, il a été nécessaire de connaître les problèmes institutionnels et d’étudier plus particulièrement leurs retombées en matière de fonction publique et en matière budgétaire.

– Le 1er mars 1979 : Nommé en qualité d’inspecteur général des services du Premier Ministre.

– Le 19 février 1981 : Nommé par avancement au grade de Directeur général de l’Administration générale – Fonction publique – Services du Premier Ministre. (A noter que cette dernière nomination a été cassée par le Conseil d’Etat en juin 1984).

– Chef de Cabinet du Vice-Premier Ministre et Ministre de la Fonction publique (Léon Hurez).

Fonctions :

  • Traiter l’ensemble des problèmes de la fonction publique et des Ministères et, plus particulièrement :

a- la mise en œuvre du plan informatique et la réactualisation de celui-ci ;

b- l’évolution et l’actualisation des contrats de progrès ;

c- la régionalisation de l’informatique par la restructuration des centres régionaux

d’informatique et à l’organisation de leurs interrelations avec les banques de  données nationales ;

d- la négociation des structures de l’Office régional de l’informatique ;

e- l’élaboration d’un avant-projet de loi instituant le Registre national.

f- la collaboration à la mise sur pied du Centre informatique de l’agglomération de  Bruxelles ;

g- les négociations sectorielles et intersectorielles avec les organisations syndicales du secteur public.

– Chef de Cabinet du Ministre des P.T.T. (Robert Urbain, puis André Bodson).

Fonctions :

  • la gestion de l’ensemble des dossiers statutaires du personnel de la Poste et de la R.T.T.
  • les négociations des accords sectoriels Poste et R.T.T. avec les organisations syndicales
  • en matière informatique : l’examen de la sélection des délicats problèmes de l’informatique de la Poste et des C.C.P.
  • solution au problème des installations SIEMENS aux C.C.P
  • solution au problème de démantèlement du système dit des « fardes porteuses » aux C.C.P.
  • coordination du contrat BELL/ITT  C.C.P./Poste
  • mise en place du système des guichets automatiques (distributeurs automatiques de billets POSTOMAT).

– Chef de Cabinet du Vice-Premier Ministre et Ministre des Communications (Guy Spitaels).

Fonctions :

  • Coordination générale du Cabinet
  • préparation des dossiers du Conseil des Ministres et plus particulièrement des dossiers relatifs à la Fonction publique, au budget et à l’informatique
  • participation aux négociations sectorielles et intersectorielles avec les organisations syndicales du secteur public
  • chargé de la gestion des dossiers statutaires et des fonctions de cadre de la Régie des Voies aériennes
  • négociation des conflits sociaux à la R.V.A.

– Chef de Cabinet du Vice-Premier Ministre et du Ministre du Budget (Guy Mathot)

Fonctions :

  • Organisation générale du Cabinet
  • préparation de l’ensemble des dossiers du Conseil des Ministres et des différents comités ministériels
  • participation à l’ensemble des dossiers budgétaires
  • participation à l’ensemble de la procédure de contrôle budgétaire de mars 1981

– Chef de Cabinet du Ministre-Président de l’Exécutif de la communauté française (Philippe Moureaux)

Fonctions :

  • Organisation générale du Cabinet
  • supervision de l’ensemble des dossiers de cadre du personnel de la communauté
  • supervision de l’ensemble des dossiers statutaires depuis le 1er janvier 1983 du
  • personnel de la Communauté française
  • supervision du plan informatique du Ministère de la Communauté française
  • supervision de l’ensemble du budget de la Communauté française
  • secrétaire du Gouvernement de la Communauté française (en cette qualité, examen de l’ensemble des dossiers traités par l’Exécutif de la Communauté)
  • participation à la préparation du budget de la Communauté depuis 1982
  • réalisation des arbitrages budgétaires
  • commissaire de la Communauté à la RTBF durant 7 ans (en cette qualité, il fallait pouvoir donner un avis sur les différents budgets de la RTBF et sur l’ensemble des problèmes statutaires de cette Institution
  • membre du Comité de concertation Gouvernement – Exécutifs
  • Représentant de la Communauté française à l’Agence de Coopération culturelle et technique (Paris)
  • Collaboration avec la Cellule francophone de l’Elysée et Coopération au développement
  • Collaboration avec M. Guy Penne et M. Jean-Christophe Mitterrand.

– De 1977 à 1987 : Commissaire du Gouvernement – Société de Développement Régional Bruxellois

– De 1981 à 1987 : Administrateur de la Loterie Nationale

– De 1981 à 1987 / et de 1988 à 1995 : Commissaire du Gouvernement – RTBF

– De 1982 à 1988 : Administrateur de l’U.L.B

– De 1982 à 1995 : Président du C.A. des Hôpitaux psychiatriques de Mons et de Tournai.

– De 1984 à 1995 : Président de l’Office de Promotion du Tourisme Wallonie-Bruxelles.

– A partir du 1er avril 1985 : Secrétaire général du Ministère de la Communauté française

– De 1986 à 1995 : Président du Centre sportif  de la Forêt de Soignes

– A partir du 28 avril 1989 jusqu’en juin 1996 : mandat régional : Président de la Société de développement régional de Bruxelles (SDRB)

Cela implique :

  • la gestion directe, en collaboration avec l’administrateur délégué, M. Dubois, de l’ensemble  des dossiers de rénovation urbaine et d’expansion économique de la SDRB,
  • la mise en œuvre de la politique de rénovation urbaine financée par la région bruxelloise,
  • la création de 14 sociétés mixtes (privées et publiques) chargées de mettre en œuvre les projets de rénovation,

Pendant la même période, plus de 550 appartements ont été rénovés et vendus par la SDRB.

  • la création de nouveaux services d’expansion économique, négociation pour l’acquisition d’un nombre important de terrains industriels à Bruxelles, en particulier à Anderlecht et Evere,
  • la mise sur pied, en collaboration avec d’autres instances régionales, de BRUSTART.

– En 1990 : Chargé de la rénovation de la Bibliothèque SOLVAY

– De 1991 à 1995 : Administrateur du Centre sportif de Büchenbach

– Présidence du Centre d’entreprises EEBIC depuis sa création jusqu’en 1996. Il s’agit d’un centre d’entreprises situé sur le campus de l’ULB (ERASME) spécialisé dans l’aide au démarrage des entreprises de haute technologie.

– De 1993 à 1996, Présidence de la S.A. IDIM (Infrastructures et Développements immobiliers). Au départ, la S.A. IDIM était purement publique. Les partenaires étaient la SDRB, la SRIB et la SNI. Le capital a ensuite été ouvert aux partenaires privés ( Compagnie immobilière de Belgique et Bernheim-Comofi) sur demande du Conseil d’Administration de la SDRB. La privatisation de la SNI a conduit à ce que la S.A. IDIM soit aujourd’hui privée à 75%

– Député bruxellois : Election au Conseil régional bruxellois – Président de Groupe. (4ème score de la liste PS)

  • Prestation de serment : 6 juin 1995

– Condamnation dans l’affaire INUSOP (un an avec sursis).

– Du 27 janvier 1997 au 23 mars 1997 : aucune activité professionnelle (incarcération préventive à la prison de Lantin)

  • Condamnation dans l’affaire DASSAULT (un an avec sursis).

– Depuis juin 1996, coordination de l’ensemble des activités de la S.A. IDIM

– De juin 1996 à janvier 1997, Directeur administratif du Groupe P.S. du Parlement bruxellois.

– Depuis juin 1996 à  2003, supervision,  pour la SDRB, des projets URBAN et FEDER  financés par  l’Union européenne (Préparation des dossiers introduits auprès de l’Union Européenne et du Cabinet du Ministre bruxellois Chargé de l’économie, en vue de l’obtention des subsides de l’Objectif II.

– De 1998 à 2000, Direction de l’exécution du chantier de construction de 56 logements rue Evenepoel à Schaerbeek.

– De 2000 à 2003, supervision du chantier SANOFI (constructions d’immeubles industriels pour entreprises de haute technologie.

– Condamnation de l’Etat belge en 2000 par la Cour européenne des Droits de l’Homme de Strasbourg au  sujet de l’affaire INUSOP, avec des dédommagements financiers importants.

– A partir de 1999, Directeur du Centre d’entreprises de Molenbeek-St-Jean qui implique la rénovation d’un premier bâtiment sis 7-9, rue des Ateliers et d’un second sis rue Darimon ainsi que la gestion du Guichet  d’économie locale de Molenbeek-St-Jean.  En 2006, un troisième site sera ouvert rue Vandenboogaerde.

– A partir de 2000, Direction de l’exécution d’un chantier industriel à Neder Over Hembeeck de 7000 m2.

– A partir d’octobre 2004 jusque mars 2005 – chargé de mission de M. le Ministre-Président du Gouvernement de la Région de  Bruxelles-Capitale pour la coordination de l’ensemble des initiatives d’économie locale soutenues dans  le   cadre des fonds structurels européens afférents à la revitalisation des quartiers fragilisés.

CARRIERE PROFESSORALE :

Institut des Hautes Etudes de Sciences sociales appliquées

De 1984à 1989 : Professeur des cours suivants :

  • Histoire des partis politiques en Belgique
  • Histoire du Mouvement ouvrier en Belgique

ENGAGEMENTS HUMANITAIRES:

  • Président fondateur du CUCD  (Projet de Coopération au Développement au Cap Vert avec l’ULB).
  • Président fondateur du Service laïc de Coopération au Développement  (1978-1996)
  • Nombreux projets de Coopération au Développement dans les pays du tiers-monde et, en particulier,  la création d’un orphelinat des « Enfants du Sida » au Burundi (1993-1997)

ASSOCIATION CARITATIVE :

Président depuis 1995 de la Fondation Nussbaum qui a pour mission d’aider des enfants juifs dont les parents connaissent de graves difficultés financières.

PUBLICATIONS

  • « La fonction publique – plan de réformes 1975-1985 » ( Ce document comprend des propositions globales en matière de fonction publique, traitant aussi bien de problèmes statutaires,de problèmes informatiques que de problèmes budgétaires)
  • « Options socialistes pour une fonction publique rénovée », paru dans « Socialisme » en juin 1974
  • « La privatisation des services publics – analyse et esquisse de solutions », paru dans « Socialisme » en juin 1977.
  • « Informatique et services publics », paru dans « Socialisme » en novembre 1980
  • « Grandeur et misère de la Poste », article paru dans « Tendances et Opinions » le 22 juin 1980
  • « L’Information de l’Etat en question ».  Interview Table ronde parue dans « Special » en 1981
  • « Tempêtes sur l’Audiovisuel » – Editions du Perron –  1990
  • « L’ Epreuve » – Editions Luc Pire – Bruxelles 1999
  • Biographie du Baron Paul Halter « D’ Un Camp à l’Autre » – Editions LABOR –Bruxelles 2004
  • « Je t’écris par delà les Nuages » (Lettre ouverte à Albert Faust) » Editions du Céfal – Bruxelles 2006
  • « L’Ami Encombrant » Editions Luc Pire – Bruxelles 2013