Archives de Catégorie: Jette

Lettre Ouverte à Brahim Datoussaid qui a quitté le PS pour le parti « ISLAM ».

Brahim, cela fait maintenant de longues années que nous nous connaissons. Il doit y avoir quinze ou vingt ans, tu as quitté une première fois le PS suite à l’une de mes remarques, un peu rude je l’avoue, sur le poids de certaines religions dans la vie publique. Tu as rejoint le SP, puis tu as, selon certaines rumeurs été voir ailleurs si l’herbe était plus verte.

Enfin, tu es revenu au bercail socialiste, tu as joué un rôle considérable par ta capacité de mobilisation d’une foule de gens dont, je t’avoue, nous nous sommes toujours demandés où tu allais les pêcher ? Il n’en reste pas moins que ton travail fut considérable. Distribuer un tract en 45’ dans toutes les boîtes aux lettres d’une commune de cinquante mille habitants fut une sorte de record. Nous l’avons réussi grâce à toi, et pas qu’une fois !

Cette activité débordante m’a conduit à éprouver le sentiment d’avoir une dette à ton égard, sentiment partagé par Mireille, mon épouse, tu sais celle à qui tu as dit récemment, en riant, que tes « nouveaux » amis ne l’obligeraient pas à porter la Burqa ! C’est à cause de ton travail exceptionnel lors des communales que nous t’avons soutenu, rien de plus, rien de moins !

La façon dont le PS de Jette, ou plutôt les rares débris qui en reste, s’est conduit à ton égard,  a été sans conteste odieuse; qu’un mandataire manifestement lourdement aviné te suggère d’aller voter au Maroc plutôt qu’à Bruxelles, que tu doives appeler la police pour pouvoir participer à un vote interne, fut absolument scandaleux. Pour ma part depuis Octobre 2012, je me garde bien de formuler quelque remarque que ce soit sur le pitoyable naufrage de la section du PS de Jette. C’est la responsabilité des autorités de la fédération.
Mais ton passage au parti « Islam » est à mes yeux beaucoup plus qu’un simple changement de choix politique, ceux-ci sont de plus en plus nombreux; faire son « marché » pour tenter d’être élu démontre une absence totale de conviction politique, malheureusement de plus en plus répandue parmi ceux pour qui une élection n’est que l’ascenseur social, une sorte de Jackpot, dénué de toute charge idéologique. Mais je le répète, choisir le parti « Islam » c’est bien autre chose !

D’abord, cela implique que malgré ta présence dans nos rangs et dans ceux du SP, tu n’as à aucun moment épousé nos valeurs. Nous en assumons une responsabilité. Nous n’avons pas été capables de te faire adopter notre foi en la démocratie, dans le progrès … dans l’avenir, notre profond attachement à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, notre conviction que l’égalité homme/femme est un principe fondamental inviolable et enfin que religion et politique sont des choses qui doivent rester totalement séparées. Ton passage dans un parti qui publiquement réclamait en 2012 l’application de la Sharia en Belgique démontre que nous avons, malgré ta longue présence dans des partis de gauche, totalement échoué à te faire comprendre et partager les principes fondamentaux que je viens d’énumérer.

Tu as donc rejoint des dévots de l’ordre électoral pour qui les paroles de l’Internationale devraient être modifiées et devenir les suivantes : « C’est la lutte finale, la foi musulmane sera le genre humain».  Tu espères peut-être faire évoluer tes nouveaux amis politiques, tu sembles ignorer qu’à la fin ce sont toujours les plus durs qui imposent leur foi aux plus modérés ! Regarde les jeunes filles qui se voilent pour ne pas se faire insulter ou critiquer … je peux te citer quelques exemples emblématiques !
Il y a plus grave, beaucoup plus grave.

En rejoignant cette formation, tu fais un tort considérable à la communauté musulmane de Bruxelles. Ton nouveau parti, aux yeux de nombreuses personnes, démontre que cette communauté ne s’intégrera jamais, qu’elle n’en a nullement la volonté et pour reprendre les termes mêmes des candidats de ton parti, veut créer un Kalifat en Belgique et en Europe. Tu n’as donc nullement songé à ces milliers de musulmans qui vivent et pratiquent leur foi, dans le respect des institutions démocratiques de notre pays, qui, luttant contre la discrimination, le racisme, ont travaillé dur pour s’imposer, trouver leur voie, étudier et occuper leur juste place dans notre société.

Non ! Tu ne trahis pas le Parti socialiste, quelle importance, l’histoire nous prouve qu’il s’est toujours très bien trahi lui-même ! Non ! C’est bien pire, tu trahis tous ceux qui partagent ta foi musulmane et qui, eux, veulent vivre avec nous, comme nous, tout en pratiquant leur foi dans la sphère privé, comme le font les Juifs, les catholiques, les protestants, les bouddhistes … Oui Brahim, ce sont eux que tu rejettes dans un ghetto, mot lourd de sens, ce sont eux que tu blesses, ce sont eux que tu empêches de progresser, pire que tu fais régresser.
Ce que prône ton nouveau parti, n’est même pas le multiculturalisme qui est déjà une forme d’apartheid, ce serait déjà énorme, mais bien plus grave, un basculement pur et simple vers un état islamique dont personne ne veut ni l’immense majorité des musulmans vivant en Belgique ni bien sûr tous les autres habitants de notre pays.

Quel mauvais service tu rends à ta communauté ! Tu la replonges dans la gangue dont une majorité, malgré le racisme et la discrimination, avait réussi à s’extraire. En outre, je me pose une question … tes nouveaux amis qui vivent en Belgique, peut-être y sont nés, comment acceptent-ils d’habiter dans un pays qu’ils méprisent, sans se mépriser eux-mêmes ? Pourtant, il ne manque pas de pays où leurs vœux les plus chers sont rencontrés où la sharia s’applique tous les jours, où les femmes sont lapidées, où les homosexuels sont assassinés ! Pourquoi n’y vont- ils pas ? Je suis persuadé que l’actuel ministre de l’intérieur, tel qu’on connait ses opinions, insisterait pour prendre en charge leurs frais de voyage de retour.

Vois-tu Brahim, nous avons déjà débattu de ces questions et tu savais fort bien que Mireille et moi sommes :
– Partisans d’une laïcité respectueuse de la foi de chacun
– Partisans d’une séparation totale de la religion et de la politique
– Partisans d’une totale égalité Femme/Homme, exigeante et intégrale
– Partisans d’une totale liberté d’expression
– Partisans du respect de l’orientation sexuelle de chacune et chacun
– Opposés aux horaires différents selon le sexe dans les piscines
– Opposés à ce que toutes les nourritures servies dans les écoles publiques répondent aux exigences religieuses
– Opposés au port du voile dans les services publics
– Opposés à tous les « petits accommodements » qui de fait conduisent à un basculement de notre civilisation, un retour à des principes d’un autre temps !

Tous les éléments cités ci-dessus faisaient consensus général dans le PS d’il y a quinze ou vingt ans, et ceux qui aujourd’hui, les lisent la bouche en cul de poule, hésitant, fébriles, calculant l’impact électoral de leur respect, estimant qu’ici ou là des aménagements sont possibles, ne sont motivés, crois-moi, que par des raisons exclusivement électorales ! Ceux là, pour être élus ou pour faire élire leur rejeton dynastique, trouveraient que se mettre un os dans le nez, serait acceptable pour un agent d’un service public, si une telle pratique était exigée par une quelconque religion, religion pratiquée bien sûr par un nombre suffisamment important d’électeurs …Voilà la clé, l’unique clé !

Eh Bien vois-tu ! Nous sommes quelques-uns à la refuser, nous estimons que les valeurs que nous défendons ne se découpent pas en rondelles de saucisson. On ne transige pas avec la liberté d’être et de penser.

Voilà ! J’espère qu’ainsi les choses seront claires pour toi en ce qui nous concerne … et que jamais, en aucune occasion tu ne feras référence à nous qui, comme tu as pu le lire sommes totalement, fermement, irrévocablement opposés à ta nouvelle orientation politique … mais je me pose une question, est-ce bien une nouvelle orientation ? A toi d’y répondre … avec ta conscience !

ALERTE DISPARITION –  ON RECHERCHE …

L’Observatoire politique régional communique,

Une section de la fédération bruxelloise du PS a disparu, elle est connue sous le nom « Section du Parti socialiste de Jette. »

Aux dernières nouvelles, elle avait participé aux élections communales d’octobre 2012, avait progressé de 5 %, plus haut taux de progression régionale, et avec le SP avait fait élire 10 conseillers communaux.  Depuis ce scrutin, elle semble avoir cessée d’exister !

L’Observatoire politique régional signale :

Dans un courrier de ce 19 Février 2016,  dont L’Observatoire veut d’abord souligner la parfaite franchise, car on a rarement exprimé aussi clairement son incapacité à organiser et à rassembler, le président démissionnaire de cette section précise  donc que :

  • Il n’y a quasi pas de candidatures pour le comité
  • Il est dépité de l’attitude des membres… « beaucoup de bla bla »
  • Les conseillers communaux ne participent ni aux comités, ni aux préparations du conseil communal
  • Ne siègent en général même pas au conseil,
  • Si deux ou trois y sont présents, ils sont muets !
  • Les élus seraient incapables de lire un budget !
  • Ne participent à aucune festivité !
  • Les comités sont squelettiques
  • Dans ces conditions comment « séduire » la liste CDH ?

L’Observatoire se demande si cette tentative de « séduction » était la seule stratégie de cette section aujourd’hui disparue,  faut-il y voir la cause de sa disparition ?  En effet, séduire l’adversaire politique s’apparente à d’autres pratiques…

Que d’aveux en quelques lignes…

A peine cet ex-président ne regrette-t-il pas la disparition des cabines téléphoniques où ce qu’il reste du PS de Jette pourrait  tenir ses assemblées générales.

Il conclut en démissionnant sur le champ !

L’Observatoire croit savoir que cet ex-président du PS de Jette, par ailleurs  agent communal, curieux choix quand même pour présider un parti d’opposition…,  envisagerait une fuite en France… Toute personne disposant de renseignements peut les communiquer à la permanence de l’Observatoire politique régional… Les frontières seront alertées !  Le Ministre Jan Jambon est prêt à toutes les éventualités, vrai raison du rétablissement du contrôle des frontières avec la France.

L’Observatoire avait tenté, après la démission du précédent président,  d’alerter les autorités de la Fédération bruxelloise du PS sur le délitement de cette section.  Il avait signalé que pour la première fois en 37 ans, il n’était pas rare que des cris, des insultes, des huées ponctuent les rares réunions du comité.  Ce n’étaient plus des réunions mais des assemblées de figurants du merveilleux film italien « Affreux, sales, bêtes et méchants »…  amusant au cinéma mais inadmissible dans la vie sociale d’une formation politique digne de ce nom !  Cela n’a donc étonné aucun des observateurs que dans de telles conditions l’hémorragie des membres s’accentuent encore et que les réunions ne rassemblent plus que quatre ou cinq personnes… qui parviennent encore à s’invectiver.

Les errements en matière de cotisation, le paiement de la quote-part prélevée sur le montant des mandats au profit de la section n’étant pas versé par les conseillers communaux, sont encore des symptômes de la disparition de cette section.

Le fait que sur 10 élus pas moins de 7 ont démissionné depuis Janvier 2013, et sont remplacés par des suppléants, abasourdis de tant d’aubaine, est une conséquence directe de ce chaos.

Il avait fallu plus de six mois pour que l’ancien président soit reçu par la présidente fédérale…qui,  angélique et souriante… a dit… tout ignorer,  ce délai étant mis à profit par le député Laaouej pour oindre ce militant de toujours d’eau bénite mélangée de promesses, évidemment non tenues, de miel… et de fiel !

L’Observatoire a été informé qu’une trentaine d’anciens membres de cette section auraient sollicité Merry Hermanus et son épouse Mireille Hermanus-Francq afin qu’ils se réinvestissent dans la section.  Nos services ont tenté de prendre contact pour essayer d’y voir clair.  Nous devons avouer que nous n’avons pas tout compris des réponses faites par l’ancien premier échevin, il a été question d’un refus catégorique, de perles… de pourceaux !  Par courrier, Merry Hermanus nous a adressé ces quelques vers du poète Louis Aragon, sans doute répondent-ils à notre interrogation :

« J’empêche en respirant certaines gens de vivre

« je trouble leur sommeil d’on ne sait quels remords

« il paraît qu’en rimant je débouche les cuivres

« et que ça fait un bruit à réveiller les morts. » 

Comprenne qui voudra… comprenne qui pourra !

L’Observatoire signale encore, qu’on évoque, qu’on murmure, qu’on susurre, on n’en parle qu’en se cachant la bouche avec la main… il paraîtrait que dans la région de Bruxelles plusieurs sections seraient dans la même situation de coma dépassé… mais chut ! chut ! chut !  Il ne faut surtout pas en parler… il ne faut pas désespérer… Molenbeek !

L’Observatoire communique qu’il a retrouvé quelques membres et anciens membres du PS de Jette errant livides, larmes aux yeux, têtes ballantes, épaules basses, sur les trottoirs le long des tranchées boueuses des travaux du tram 9.  On craint des actes désespérés.  Si vous voyez l’un de ces inquiétants spectres du socialisme jettois n’hésitez pas à lui communiquer le numéro d’appel de SOS suicide.

 

Déchirements !

Arrivé, à 69 ans,  en bout de course d’une vie professionnelle marquée par de curieux zigzags du destin, il faut encore faire face à une ennuyeuse et délicate question, celle des mètres cubes d’archives qui se sont accumulées au fil des ans.

Comment les évaluer ?

Comment les évacuer ?

Que faut-il garder ?

Que faut-il détruire ?

Terrible dilemme, surtout pour le conservateur viscéral que je suis.

Toujours utile… on ne sait jamais, de conserver un certain nombre de précieux dossiers, certaines mémoires étant, on le sait, oublieuses.

Au fur et à mesure qu’on ouvre  certains vieux dossiers, qu’on consulte ceux-ci, des vies entières vous sautent au visage.

Des noms oubliés depuis des dizaines d’années resurgissent.

Des personnes apparaissent.

Des histoires se reconstruisent.

Le passé ressuscite,  remonte à la surface comme des bulles d’eau gazeuse.

Tant d’histoires !

Tant de démarches !

Tant de papiers !

Tant de dossiers !

Ces caisses, ces classements, ces dizaines de tiroirs, en définitive, contiennent ce que fût ma vie et, d’une certaine façon, avec ces classements, c’est ma vie que j’enterre.

Mais certains documents attirent la lumière tant ils sont significatifs d’une époque révolue, d’un monde disparu, qu’il m’est impossible de ne pas en faire profiter mes lecteurs.

C’est pourquoi je vous propose de prendre connaissance du texte du dernier discours budgétaire visant le budget 1996 que j’ai prononcé en ma qualité d’échevin des Finances de Jette, et, de façon plus poignante, du courrier que m’a adressé Jean-Louis Thys exactement un an avant sa mort. Les annotations en bas de page sont évidemment de sa main, et ce sont elles qui sont importantes.

Ces deux textes, qui en feront rêver certains… et cauchemarder d’autres, permettent de mesurer le gouffre qui s’est installé.
Budget Commune de Jette 1996

Lettre de Jean-Louis Thys 1998

Oui, un monde s’est effondré !
merry_hermanus@yahoo.com

Communiqué de presse de M. Cyrille SEGERS, Président du PS de Jette, à propos du transfuge M. LAARISSI

« Le Parti Socialiste de Jette souhaite apporter des précisions quant aux rumeurs que ferait circuler M. Laarissi, candidat élu sur la Liste du Bourgmestre Cdh Hervé Doyen à Jette lors des  élections du 14 octobre 2012.

Le Parti Socialiste de Jette rappelle :

–     Que M.  Laarissi, membre du P.S. de Jette, a, en date du 9 août 2012, payé les nombreuses cotisations qu’il lui devait.

–     Que M.  Laarissi a refusé, en juillet 2012, la 6ème place sur la Liste du P.S.

–     Qu’en date du 10 août 2012, nous avons appris que M. Laarissi figurerait en 10ème place sur la Liste du Bourgmestre Cdh de Jette Hervé Doyen.

–     Que M.  Laarissi a fait une campagne électorale laissant supposer qu’il maintenait son appartenance au P.S. alors même que, sur base de l’article 4 des Statuts nationaux, sa présence sur la Liste Cdh impliquait automatiquement son exclusion.

–     Que cette exclusion lui a été confirmée par M. Rudy Vervoort, Vice-Président du P.S., et Président de la Fédération bruxelloise du P.S.

Depuis l’élection du 14 octobre 2012, M. Laarissi répand la rumeur qu’il aurait un accord avec la Fédération bruxelloise du P.S. et, en particulier, avec son Président M. Rudy Vervoort, afin de pouvoir figurer sur la liste P.S. lors des élections régionales de juin 2014.

M. Rudy Vervoort a confirmé, hier, de façon formelle qu’effectivement, M. Laarissi avait pris contact en ce sens pour tenter de s’assurer une place sur la liste électorale du P.S. aux élections régionales de juin 2014.  M. Rudy Vervoort a formellement précisé à M.  Laarissi qu’il était exclu d’office du Parti, et qu’en aucun cas, il ne figurerait sur la liste socialiste en juin 2014.   Son exclusion étant définitive et irrévocable !

Il revient donc à M. Mounir Laarissi d’assumer son choix, les choses étant, dès le départ, totalement claires tel que l’a précisé le Président fédéral M. Rudy Vervoort.

Cyrille SEGERS, Président

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et Cliquez  J’Aime pour devenir fan

 

 

C’est pas ma faute M’Sieur, c’est les autres !

C’est jamais sa faute !

C’est toujours les autres !

Lui, il n’a jamais rien fait !

Ce n’est plus Pinocchio… C’est Calimero !

Mais bon sang, est-ce que ce ne serait pas un aveu d’impuissance ?

On avait déjà assisté à un étonnant spectacle au Collège Saint-Pierre lorsqu’un échevin de la bande à Pinocchio était venu expliquer aux élèves médusés que tout ce qui n’allait pas à Jette, c’était la faute de Laeken et Molenbeek !

Certains élèves et le Directeur n’ont pas hésité à nous faire savoir que ce discours frisait le racisme pur et simple.

A 72 heures des élections, Doyen-Pinocchio himself pousse encore plus loin le bouchon.

Comme son plan de mobilité est une véritable catastrophe, et qu’il devient pratiquement impossible de circuler et de se parquer dans les rues des Jette, il faut trouver un coupable.

Ce coupable est tout désigné : ce sont ces infâmes socialistes de la Ville de Bruxelles ! Pourtant, d’habitude, il adore les socialistes… ailleurs qu’à Jette, cela va de soi !

Ce sont eux qui ont pris des mesures en vue d’organiser et de limiter le stationnement, et c’est à cause d’eux qu’on ne parvient plus à se parquer et à circuler normalement dans les rues de Jette.

La réalité est évidemment toute différente.

De nombreux Jettois se sont adressés à moi pour expliquer l’inanité du plan de Mobilité jettois.

Rien d’étonnant, ces Jettois affirment que le Maître d’œuvre de ce plan de Mobilité est un échevin Cdh qui, en réalité, habite à Lasne !

Alors, vous comprenez, les embarras de circulation et de parking des Jettois, c’est vraiment pas sa tasse de thé !

Donc, une fois de plus, on rejette la faute sur les autres, et on ajoute qu’on fera bientôt des propositions au Conseil communal !

Tiens donc ! Est-il si sûr d’être réélu alors que l’immense majorité des Jettois que tous nos candidats rencontrent dans les rues rejette unanimement Doyen-Pinocchio et sa politique dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle a un rapport difficile avec la vérité.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

TRAM 9 : Un nouveau mensonge et un aveu !

Les boites aux lettres des Jettois regorgent de publicités sur papier glacé, « mais oui ma Chère, lorsqu’on a les moyens, on fait ce qu’il faut pour être réélu », qui vantent les grands mérites de l’équipe de Doyen-Pinocchio.

Mais c’est la panique à bord, notamment sur le Tram 9 !

Et donc, ces jours-ci, les Jettois découvrent un nouveau tract qui contient, à lui seul, un énorme mensonge, mais aussi, et c’est beaucoup plus intéressant, un aveu.

A tout seigneur, tout honneur, le Mensonge !

Il est indiqué que le juillet 2008, le Gouvernement décide le tracé en site propre, et on précise : / Avenue de Jette/

En effet, le Gouvernement bruxellois a marqué un accord sur l’impact budgétaire du Tram 9, mais ne s’est jamais prononcé sur le tracé.

Les indications de tracé qui sont données dans ce tract électoral, fruit d’une énorme panique, sont exactement celles reprises par la STIB. C’est donc la STIB qui a prévu ce tracé, après en avoir étudié certains autres, mais pas du tout le Gouvernement bruxellois !

Chacun a compris la tactique : Si c’est le Gouvernement bruxellois qui a prévu le tracé, c’est évidemment la faute de Picqué !

Un peu gros comme ficelle non !!!

Venons-en maintenant à l’Aveu !

Là, c’est encore plus extraordinaire.

On peut lire dans le tract que le Cdh concentrera ses efforts sur toute une série de choses, mais  il n’est absolument plus question, oui, vous avez bien lu, absolument plus question … du parking souterrain, vous savez, le parking dont Pinocchio avait osé écrire dans son premier tract électoral que le financement était assuré par la Région !

Ce qui a permis à Mireille Hermanus-Francq, tête de liste du PS, de montrer la lettre que Picqué m’a écrite le 13 septembre dernier qui me signale qu’aucun financement régional, et j’ajoute, autre, n’était acquis pour ce parking.

Et bien, dans ce nouveau tract, le parking souterrain a bel et bien disparu!

Il n’est plus question que d’un vague parking sécurisé.

Je soumets à mes fidèles lecteurs deux courriers datant de 2003 et 2004 démontrant que le PS, lui, n’a jamais changé d’avis, et a toujours été totalement opposé au passage du Tram 9 par le Miroir.

Bien entendu, personne au PS ne devait flatter un quelconque Secrétaire d’Etat ou Ministre pour promouvoir sa carrière, ce qui est bien le cas de Pinocchio.

Dès 2003 d’ailleurs, le PS avait envisagé d’indemniser les commerçants qui auraient à souffrir de ce projet catastrophique.

Mais, très bientôt, la question de l’indemnisation des commerçants ne se posera plus, car, vu le nombre de commerces en déshérence, il n’y aura bientôt plus de commerces Place du Miroir !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

Commune de Jette : Des pratiques scandaleuses !

Le Cdh de Jette, malgré son faux nez de Liste du Bourgmestre, mais cette fois-ci, il utilise le numéro électoral du Cdh, est vraiment au bout du rouleau.

Il utilise donc des pratiques totalement en opposition avec la déontologie et les règlements électoraux.

En effet, la fille d’un membre du Cabinet de Doyen-Pinocchio est candidate.

Jusque là, rien que de plus normal. Rien que de plus acceptable.

Mais, là où il y a un véritable dérapage et un véritable scandale, c’est que la mère de cette candidate, donc employée communale au Cabinet de Pinocchio, a diffusé aux membres du personnel de la commune de Jette une enveloppe nominative contenant une invitation à voter pour sa fille, et cela, à l’intérieur même des services communaux !

Evidemment, c’est beaucoup plus facile à faire que d’aller mettre ces enveloppes dans les boites aux lettres.

Il ne sert bien sûr à rien de se demander ce qu’en pense Pinocchio, mais peut-être serait-il utile d’avoir un jour … et ce jour viendra, l’avis de la Haute Administration sur ce genre de pratique.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan