Archives de Tag: anti-tabou

Le record d’entrées des « Chtis » n’a pas été battu à Jette !

Les lecteurs attentifs de ce blog auront pris connaissance, le 11 janvier dernier, de la curieuse initiative d’Hervé Doyen organisant, à l’occasion de la nouvelle année,  une séance de cinéma avec projection du film « Fritkot ».

J’avais dénoncé le fait que ce petit caprice cinématographique d’Hervé Doyen coûtait près de 3.000 euros aux contribuables jettois.

J’ai essayé de savoir, puisque c’était une opération subsidiée, quel en avait été le résultat.

Eh bien, cher lecteur, il y a eu en tout et pour tout… 37 entrées à 2,50 euros, soit une recette de 92,5O euros !!!

Etonnant aussi de constater que c’est le Cabinet du Bourgmestre qui a assuré le suivi de ce dossier.

Il devait donc bien s’agir d’une opération politique, mais, bien sûr, financée par le contribuable.

Dans le dossier, on s’attendait à des recettes de 500 euros minimum.

Voilà encore une belle preuve du gaspillage !

Ajoutons que j’ai demandé également la comptabilité de la soirée « anti-tabou » organisée par une échevine très bien en cour.  Dans ce cas, les résultats sont un peu meilleurs puisqu’il y a quand même eu 110 participants.

Mais là aussi, la dépense atteint près de 3.000 euros !

Si on ajoute à cela les frais d’imprimerie, etc, on se rend compte que toutes ces manifestations  visant à assurer la notoriété des membres du Collège coûtent très cher aux Jettois.

Mais dans le fond, tout cela est idiot. Le prix n’a aucune importance puisqu’il suffit d’activer la « pompe à finances » et d’augmenter les impôts !!!

merry_hermanus@yahoo.com


Une nouvelle fois, Hervé Doyen ne respecte pas la Loi communale ! Mais pourquoi tant d’opacité?

LETTRE A HERVE DOYEN

Monsieur le Bourgmestre,

CONCERNE : Consultation dossiers-Non présentation de dossiers

Me référant à mes courriers des 12 décembre 2010 et des 12 et 19 janvier 2011 relatifs à l’objet repris sous rubrique, je constate avec regret :

  1. Que vous ne m’avez pas permis de consulter les P.V. de l’antépénultième et de la dernière réunion du Comité d’accompagnement Commune/Région.
  2. Que vous ne m’avez pas présenté le premier rapport établi par l’IBGE sur l’école Aurore, et celui établi tout récemment suite aux derniers incidents sur la présence d’amiante dans cet établissement scolaire.
  3. Que, malgré mes demandes concernant le point 510 du 9 novembre 2010, concernant une « soirée d’impro anti-tabou » dont je demandais la comptabilité, le dossier qui m’a été fourni ne contient qu’une lettre d’invitation, un devis de location de salle et une affiche, mais pas de comptabilité ! Or, ce projet a été subsidié par la commune et une comptabilité devait donc être établie. Je rappelle qu’il m’a fallu demander pendant des mois pour obtenir la comptabilité du « Bal culturel ».
  4. Qu’on ne m’a pas soumis la convention concernant l’éradication des pigeons de la Place du Miroir. Il semblerait que la dernière convention date d’il y a 18 mois et n’a pas été renouvelée. Je souhaiterais donc voir la dernière convention qui liait la commune à une société dans le but d’éradiquer la présence des pigeons.

Je souhaite attirer une fois de plus votre attention sur le fait que la Loi communale prévoit en toutes lettres la collégialité de la gestion et, donc, qu’aucun dossier ne peut être occulté.

Par ailleurs, j’ajoute que j’ai appris que les chefs de Groupes PS et MR vous ont également demandé que leur soit communiquées les études faites par l’IBGE sur l’amiante à l’Ecole Aurore, mais que, jusqu’ici, ils n’ont pas reçu ce document.

En conséquence, je me vois contraint, une fois de plus, d’informer Monsieur le Ministre-Président Picqué et Monsieur le Directeur général de la Tutelle Vanderstichele de ces violations systématiques de la Loi communale.

Bien à vous,

merry_hermanus@yahoo.com