Archives de Tag: Atelier340

Atelier 340 : L’ami d’Hervé Doyen : Un homme de culture, délicat et raffiné !

Je ne résiste pas au plaisir de communiquer à mes lecteurs le courrier (atelier340_lettre) que m’a adressé M. Magewski, Président Concierge de l’Atelier 340.

Vous constaterez que, dans un flot d’insultes, il m’accorde le pouvoir extraordinaire de lui avoir fait supprimer des subsides, alors que, depuis 1996, je n’exerce plus aucune fonction dans le domaine culturel !

Sans s’en rendre compte, mais n’est-il pas vrai que Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre, il me tresse, par un curieux effet de miroir, une couronne de lauriers.

Il est vrai que cela fait de très nombreuses années  que je conteste l’attitude scandaleuse de l’Atelier 340 et l’incroyable copinage dont il a bénéficié de la part de Doyen-Pinocchio et de son poisson-pilote, l’homme à la main molle, P. Leroy.

Il serait tout à fait intéressant de connaître certains rétroactes de cette curieuse amitié.  Il est vrai aussi que le  Chef de  Cabinet de Doyen-Pinocchio est, selon ses dires, « passé » dans le chalet polonais de Magewski.

Ce Chef de Cabinet est d’ailleurs, mais c’est le plus grand des hasards, administrateur de cette ASBL !

Je comprends sa hargne à mon égard, il m’a d’ailleurs, par écrit,  déjà menacé de mort !!!

– Il est vrai que j’ai dénoncé le fait que, depuis douze ans, il ne respecte pas la Convention qu’il a signée avec la commune de Jette.

– Il est vrai que j’ai dénoncé le fait que, depuis douze ans, il n’a pas payé la taxe due à la commune pour les chantiers et immeubles abandonnés (+ou – 450.000 euros !).

– Il est vrai que j’ai assigné le bourgmestre afin qu’il paye ce qui est dû à la commune.

Je pense que cela vaut  bien cette étonnante lettre d’insultes qui fait suite à différentes publications scatologiques, sans doute une œuvre artistique, visant à dénoncer le fait que la Ministre Laanan avait coupé les subsides de ce personnage.

–     Le fait que tout le quartier se plaint de ses agissements ne compte nullement aux yeux de Doyen-Pinocchio et de Leroy.

–     Le fait que le journal « Le Soir » a fait état d’un audit d’où il ressort que cette ASBL a 1.083.000 euros de dettes… ne compte pas !

–     Le fait que, par deux fois, un Tribunal a décrété la dissolution de cette ASBL … ne compte pas non plus !

Je pense qu’une telle lettre est, en réalité, un hommage à quelqu’un qui se  bat depuis maintenant près de six ans pour que la commune de Jette soit gérée dans l’intérêt des habitants et non des « petits amis » de Doyen-Pinocchio !

Ce qui m’impressionne, c’est que le personnage, en définitive pathétique, qui, pendant des années, a tenté de m’offrir à déjeuner et de m’inviter, ne comprend pas l’aberration de sa situation et ne comprend pas que les privilèges exorbitants dont il a bénéficié sont emblématiques d’un mode de gestion totalement scandaleux.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Lettre de M. Segers, Président du PS de Jette, à M. Elio Di Rupo en réponse au courrier injurieux, comme toujours,de l’Atelier 340.

Monsieur le Premier Ministre,                                         Le 4 février 2012

M. Majewski, « Président-Concierge » de l’ASBL Atelier 340 s’est une nouvelle fois distingué en vous adressant une lettre ouverte, comme toujours, vulgaire et mensongère.

D’habitude, nous ne réagissons pas, estimant que le personnage est à ce point pathétique que le silence se suffit à lui-même.

Vous vous rappellerez peut-être les photos à caractère scatologique qu’il a diffusées tous azimuts lorsque la Ministre de la Culture a osé mettre fin à sa subsidiation.

Peut-être est il nécessaire de rappeler :

  1. Qu’un rapport de la Communauté française a décrit dans le détail le caractère catastrophique  de la gestion de l’Atelier 340.
  2. Qu’un audit établi par un expert indépendant a établi que l’Atelier 340 a pour 1.083.000 euros de dettes.
  3. Que l’Atelier 340, depuis plus de 10 ans, na pas exécuté la Convention qui le lie avec la Commune de Jette.
  4. Que grâce à la complicité d’Hervé Doyen, cela fait plus de dix ans que l’Atelier 340 n’a pas payé les taxes sur les immeubles et chantiers abandonnés (soit un manque à gagner pour la commune de Jette, pourtant lourdement endettée, de près de 450.000 euros, ce qui a conduit M. Hermanus à assigner le Bourgmestre Doyen devant le Tribunal de Première Instance).
  5. Que M. Majewski camoufle son indigence intellectuelle et son incapacité de gérer derrière la soi-disant ingérence de M. Hermanus dans la gestion des subsides qui étaient accordées à l’Atelier 340.  C’est évidemment son droit, mais en ma qualité de Président du PS de Jette, je serais vraiment très heureux si M. Hermanus disposait de l’influence que M. Majewski lui prête.

Je ne peux pas non plus ignorer les nuisances causées par l’Etablissement (débit de boissons ne répondant pas aux normes réglementaires prévues en la matière) à l’ensemble du quartier où se situe l’Atelier 340.  Les plaintes des habitants sont légion mais elles se heurtent à l’indifférence complice des autorités communales.

Dans ce dernier courrier, M. Majewski mêle l’insulte à la vulgarité et aux allusions à caractère pornographique.

Les photos dont il a été question ci-dessus sont éclairantes quant à l’état d’esprit de ce personnage.

En ma qualité de Président du PS de Jette, j’estime, étant donné la publicité faite à cette lettre, qu’il est nécessaire de réagir.

Je vous prie de croire Monsieur le Premier Ministre à l’expression de mes sentiments les plus fraternels.

Cyrille SEGERS

Président du PS de Jette


La Vérité si je mens, Le Retour ! Hervé Doyen présente aujourd’hui sa « future Majorité » !

Extraordinaire !  Hervé Doyen espère reconduire la Majorité Arlequin, à savoir : La Liste du Bourgmestre/Cdh sur laquelle figurera bien sûr une candidate Cdnv, La Liste MR/Vld, et la Liste Ecolo.   Bien entendu, s’il y a un élu Fdf, celui-ci participera aussi à la Majorité.

Si je compte bien, cela fait une Majorité de six formations politiques  !

Un record dans l’histoire politique de Jette !

Lui faudra- t-il six formations politiques pour atteindre les dix-huit sièges nécessaires ?

Quel aveu de faiblesse !

Quelle triste fin !

Quelle décrépitude quant à la cohérence d’une gestion que tout le monde s’accorde maintenant, au niveau régional à qualifier de catastrophique !

Hervé Doyen tente encore de faire croire qu’il a beaucoup d’amis socialistes, et que seuls les socialistes jettois, et moi en particulier, lui posons un problème.  Il aimerait tant s’allier avec la PS !!!

Mais la réalité est toute différente !

Si le Cdh n’était pas dans la Majorité régionale, il ne fait aucun doute qu’un Commissaire du Gouvernement aurait déjà été envoyé, et que le Collège de la commune de Jette aurait été mis sous tutelle !!!

En réalité, Hervé Doyen est protégé par la machine à gaz institutionnelle qui fait, à Bruxelles, que tout le monde se « tient par la barbichette ».

Le problème, pour Hervé Doyen, ce ne sera pas de présenter des listes constituant une Majorité avec six partis,

–          Son problème, c’est la démographie  jettoise !

–          Son problème, ce sont les 48.000 habitants de Jette !

–          Son problème, ce seront les plus ou moins 30.000 électeurs !

–          Son problème, ce seront les parents d’élèves dont les enfants sont dans des classes de 30 bambins ou plus !

–          Son problème, c’est la saleté des rues !

–          Son problème, c’est l’enfer fiscal qu’il a créé !

–          Son problème, c’est l’augmentation des prix des repas scolaires !

–          Son problème, c’est l’augmentation du prix des transports vers les bassins de natation !

–          Son problème, c’est l’augmentation exponentielle des amendes administratives !

–          Son problème, c’est le prix des amendes pour stationnement qui sont plus chères à Jette qu’à Paris !

–          Son problème, c’est l’augmentation des frais postaux du fait de l’envoi de milliers d’invitations à des festivités auxquelles, d’ailleurs, personne ne vient !

–          Son problème, c’est le chaos dans les constructions communales, avec l’explosion des coûts ! (Hall des sports, friteries, Pfizer, etc).

–          Son problème, c’est la dénonciation des Jettois à l’Administration fiscale (Une première pour un Bourgmestre!!!). Décidément, il n’aime pas les Jettois !

–          Son problème, ce sont les caprices de ses échevins, et notamment de celui qui veut à toutes forces l’installation d’une fresque à plus de 150.000 € !

–          Son problème, c’est la construction de vestiaires de sport de luxe pour 450.000 € !

–          Son problème, c’est la non gestion de l’enseignement communal jettois, d’où son effondrement ! (2 WC pour 300 enfants !!!)

–          Son problème, ce sont les habitants des Jardins de Jette qui voient leur environnement se dégrader !

–          Son problème, ce sont les Jettois qui refusent qu’on détruise la Place du Miroir pour y faire passer un tram qui pourrait parfaitement passer ailleurs !

–          Son problème, c’est l’aménagement de la Place Cardinal Mercier fait en dépit du bon sens et sans tenir compte de l’avis des riverains !

–          Son problème, c’est le fait que l’Atelier 340, dont le directeur est son ami, n’a pas payé ses taxes pendant plus de dix ans ! D’où, plus ou moins 450.000 euros de perdus pour la commune !

–          Son problème, c’est le chaos de la gestion administrative, de la perte de courriers, de l’absence systématique de réponse aux courriers des Jettois !

–          Son problème, c’est qu’à Jette, deux cadavres peuvent rester cinq ans dans une maison sans que personne ne le sache !

–          Son problème, c’est qu’il n’a pas réduit les impôts sur les personnes physiques comme il l’avait promis, mais que, par contre, il a augmenté de 10% l’impôt cadastral ! Soit plus de 3.100.000 euros d’impôts nouveaux !

–          Son problème, c’est le Journal communal, Pravda locale, qui coûte plus de 200.000 euros aux contribuables !

–          Son problème, c’est qu’il ne pourra pas inviter tous les électeurs jettois chez Bruneau comme il l’a fait avec les Bourgmestres de la Région pour tenter de redorer un blason étonnamment terni !

–          Son problème, c’est qu’il a organisé une Fête des Belges et que, maintenant, il va organiser une choucroute, ce qui, au plan électoral, pour beaucoup de Jettois, a une étonnante signification !

–          Son problème, c’est la destruction systématique de toutes les réalisations du CPAS !

–          Son problème, c’est l’absence totale de politique de l’emploi !

–          Son problème, c’est l’absence totale de politique sociale !

–          Son problème, c’est le népotisme et  le clientélisme au sein de l’Administration communale jettoise !

–          Son problème, ce sont les 85 appartements vides au Foyer jettois alors qu’il y a 7000 demandes !

–          Son problème, ce sont les ascenseurs qui ne fonctionnent pas dans les logements sociaux !

–          Son problème, ce sont les comités anti-Doyen qui se forment spontanément un peu partout !

–          Etc, etc…

Après tout cela, chacun comprendra que notre devoir, à nous, face à une telle gestion, est de protéger les Jettois… Ils en ont bien besoin !!!

D’ici 2012, il y aura une multitude d’inaugurations, bidons bien entendu, et des nuages de poudre aux yeux.

Peut-être Hervé Doyen comprendra-t-il, après 13 ans de gestion… de mauvaise gestion, que les électeurs ont le droit à la parole et que les « combinazione » de bas étage ne suffisent pas.

Croyez-moi, un homme comme Hervé Doyen, qui n’a jamais réussi à se faire élire Député directement, sera capable de tout pour rester au pouvoir.

Vous ne l’ignorez pas,   les gens capables de tout, sont prêts à tout… même au pire ! Et, vous le savez,  le pire n’est jamais décevant ! Mais attention, grâce aux Jettois, il n’est jamais certain !

merry_hermanus@yahoo.com


Jette : Arrivée à midi, volée à 14 heures… ruinée le lendemain !

Comment y disait encore Hervé Doyen, pour excuser le fait que l’Atelier 340 n’avait pas payé ses taxes ?  Ah oui !  Je me souviens : « Il ne faut pas ajouter du malheur au malheur » !!!

Curieux que ce même Doyen ne se préoccupe pas des malheurs journaliers qui frappent la population.

On m’a informé d’un exemple parlant : Une mère de famille revenant du marché s’est fait voler son sac dans le tram.  Tout a été volé !

Jettoise, elle s’est donc rendue à l’Administration communale pour obtenir le renouvellement des différents papiers dérobés. Devant se rendre prochainement à l’étranger avec son enfant, elle avait sur elle un passeport.

Voici le compte :

–   Etablissement passeport enfant        62 €

–   Renouvellement carte électronique, procédure d’urgence  107,25 €

–   Passeport adulte                      98 €

–   Carte d’identité adulte               18,50 €

–   Permis électronique véhicule              26 €

Soit le « modique » total de 311,75 € !!!

Donc, cette maman qui s’est fait voler a dû, comme conséquence, dépenser, au profit de la commune de Jette, la somme de 311,75 €.

Il n’est, dès lors, pas du tout étonnant qu’on puisse lire, dans les modifications budgétaires, l’explosion des recettes relatives aux « services » que rend la commune de Jette en matière de documents administratifs.  Voyez plutôt, je lis, page 35 des dernières modifications budgétaires :

–   Taxes sur les prestations administratives : + 45.000 €

Le budget initial avait été fixé à 316.500 €, et il est porté à 361.500 €, soit une augmentation gigantesque de 12,4 % !!!

Voilà comment l’actuel Collège se paye :

–   une fresque à 150.000 €,

–   des vestiaires de luxe pour sportifs à 450.000 €,

–   un journal de propagande communale, qui présente la situation de Jette comme si c’était le pays des Bisounours, à plus de 200.000 € !!!

Mais, en même temps, on augmente le prix des repas scolaires, des garderies, de la natation (pourtant obligatoire), etc.

Il est vrai que l’échevin des Finances, dont beaucoup, à Jette, affirment qu’il habite Lasne ( ?), parcourt parfois les couloirs de la Maison communale en affirmant avec l’élégance qui le caractérise que ce sont les amendes et les taxes qui sauveront le budget de Jette !

A ce propos, notons que chez nous, l’amende pour parking est passée à 20 € (à Paris, c’est 17 €), et toutes les autres taxes et redevances ont augmenté de 3% de façon linéaire, sauf celle dont j’ai parlé ci-dessus qui, elle, a augmenté de 12,4 % !!!

Les Jettois sont donc la « vache à lait » de ce Collège qui, jour après jour, heure  après heure, se contente de dépenses somptuaires plutôt que de faire face aux difficultés de tous les jours que les Jettois doivent affronter.

Un bon point cependant, mais le Collège n’y est pour rien, c’est la gentillesse et la disponibilité des fonctionnaires communaux dont certains apparaissent gênés des montants qu’ils doivent réclamer.

Une petite suggestion : Etant donné le nombre de personnes qui se font voler leur sac ou leur portefeuille, et l’insécurité  croissante, ne serait-il pas utile de créer, à l’Administration communale, un guichet unique « portefeuilles volés » qui permettrait aux malheureuses victimes de ne pas devoir courir d’un guichet à l’autre ?

Peu de chance qu’une telle suggestion, utile aux citoyens, aboutisse étant donné l’état d’esprit de ce Collège qui veut faire croire que Jette, c’est Disneyland !

A ces montants, il faut bien sûr ajouter deux jours et demi de démarches administratives qui n’ont nullement plu au patron de la maman en cause qui était, bien entendu, obligée de faire toutes ces démarches.

Voilà une tranche de vie où la réalité des ponctions financières que les Jettois doivent subir de la part de ce Collège apparaît dans sa crue vérité.

Comment y disait encore Hervé Doyen ?   Ah oui « Faut pas ajouter du malheur au malheur », mais pour ses copains, bien sûr car, pour les autres, il s’en fout royalement !

merry_hermanus@yahoo.com


Un nouvel aveu d’Hervé Doyen : L’Atelier 340 n’a pas été taxé !!!

Jette Habitat et Urbanisme : taxes immeubles abandonnés

On se rappellera qu’il y a quelques mois, j’avais mis l’accent, dans mon Blog, sur une situation gravissime, à savoir que, depuis dix ans, le chantier abandonné de l’Atelier 340 et l’appartement que possède cette ASBL rue Toussaint n’avaient pas été soumis à la taxe sur les chantiers ou immeubles abandonnés !

Un journaliste de la RTBF avait d’ailleurs parfaitement bien compris la situation, et suite à un contact avec Hervé Doyen, avait expliqué sur les ondes que ce dernier « ne connaissait pas son Règlement ».

Une fois de plus, dans le dernier article du « Soir », Hervé Doyen fait semblant d’ignorer le Règlement communal puisqu’il fait une différence (qui n’existe nullement dans le Règlement) entre les  bâtiments destinés aux logements et les autres.

Mais, et c’est énorme, il ajoute que l’appartement, non achevé depuis 1998, appartenant à l’Atelier 340, « devrait être taxé »!!! Il ajoute : « Oui, c’est un choix de la commune. Une volonté de ne pas enfoncer davantage la structure qui connaît des difficultés financières ».

Cette réaction ubuesque mérite quelques réflexions.

1.            « Un choix de la commune » : Bien sûr que non !!! C’est le choix d’Hervé Doyen et du supposé Echevin de l’Enseignement et de la Culture Leroy  car, en réalité, le Règlement communal ne permet pas de telles subtilités. Les causes d’exonération sont parfaitement citées dans le Règlement.  La vérité est donc beaucoup plus simple : On fait un cadeau (et quel cadeau : dix ans d’exonération de taxes !!!) pour des raisons de copinage… Et rien d’autre !!!

2.            Hervé Doyen parle d’ : «Une volonté de ne pas enfoncer davantage une structure qui connaît des difficultés financières » !!! C’est évidemmenttout à fait faux puisqu’en 2000 déjà, le bien aurait dû être taxé et… nous sommes en 2011 !!!

3.            Hervé Doyen met gravement en difficultés les fonctionnaires communaux, à savoir le Receveur et les fonctionnaires chargés de l’enrôlement des biens abandonnés.   Je n’ai aucun doute quant au fait que ces fonctionnaires ont fait leur métier et ont tenté de faire taxer ces biens, et que ces biens ont purement et simplement été retirés de la liste des Jettois qui auraient dû payer.

4.            Suite à cette expression d’Hervé Doyen « Une volonté de ne pas enfoncer davantage une structure qui connaît des difficultés financières », j’invite tous les Jettois et toutes les Jettoises en difficulté et incapables de payer leurs taxes, à aller chez Hervé Doyen, munis cet article de presse, et à lui demander l’exonération.  Vous verrez que, dans votre cas, vous serez poursuivis en justice comme des centaines d’autres Jettois pourtant en grande difficulté.

Enfin, chers lecteurs, pour vous convaincre de la position scandaleuse d’Hervé Doyen, je joins ci-contre, le document concernant la taxe sur les immeubles et terrains abandonnés tel que vous pouvez le trouver sur le site informatique de la commune.

Vous constaterez qu’il n’y a pas de différence entre les bâtiments destinés aux logements ou non, et que l’exonération de cette taxe dont a scandaleusement bénéficié l’Atelier 340 n’est prévue nulle part !!!

Conclusion : Comme me le disait  un journaliste faisant son métier, « Soit Hervé Doyen ne connaît pas son Règlement, soit il le viole purement et simplement  en faveur d’un de ses copains » !!!

Libre à vous, chers lecteurs, de choisir la formule qui vous plaira le mieux.

Pour ce qui me concerne, j’ai décidé d’assigner au Civil, en qualité de citoyen jettois, la commune de Jette.

AFFAIRE A SUIVRE !

merry_hermanus@yahoo.com

Le délicieux ami d’Hervé Doyen ! Un « artiste » subtil et délicat !

Atelier 340 - © autolaxatif culturel

Atelier 340 - © autolaxatif culturel

Nous avons été nombreux à recevoir, peu avant les Fêtes de Pâques, une lettre circulaire accompagnée d’une photo de celui qui se qualifie d’ « artiste »,
M. Majewski, gestionnaire de
l’ ASBL « Atelier 340 ».

Il avait déjà fait ce qu’il croyait être un happening devant le Cabinet de la Ministre de la Culture, où on le voyait nu, recevoir des soins médicaux que je ne souhaite pas qualifier.

Il récidive maintenant en gros plan !

Voilà l’homme que, pendant dix ans :

– Hervé Doyen a soutenu,
– à qui il a permis de ne pas payer les taxes dues sur les immeubles abandonnés,
– à qui il a permis de payer son loyer en nature…, une première depuis 1945 !

Ce que, bien sûr, ce délicieux et délicat « artiste » ne dit pas, c’est que son ASBL a 1.083.000 € de dettes, que sa gestion a été si catastrophique que tant les rapports de la Communauté française que ceux d’un réviseur privé ont conduit à la qualifier de totalement aberrante,
et qu’il y a eu deux décisions du Tribunal de Première Instance de Bruxelles comprenant la dissolution de l’ASBL… jamais appliquée parce que le Tribunal n’a pas désigné de curateur.

Mais n’oubliez pas, c’est l’ami d’Hervé Doyen !!!

Tout lui est permis : la quasi privatisation de la rue, des fêtes jusqu’à des heures indues, organiser les réunions du Cdh dans ses locaux, organiser une fête lors de l’éviction du PS de la Majorité (ça, c’était important !!!) et, surtout, bien sûr, ne pas payer ses taxes et loyers et ne pas respecter la Convention qui le lie à la commune.

Mais il y a plus !

Je suis en mesure, aujourd’hui, d’affirmer qu’en septembre 2010, Hervé Doyen a écrit à la Ministre de la Culture pour proposer, si la Ministre continuait à subsidier cette horreur, de payer, au nom de la commune de Jette, 120.000 € pendant cinq ans. Cette promesse ayant été confirmée par le Chef de Cabinet d’Hervé Doyen… l’homme qui n’a fait « que passer » dans le chalet polonais de M. Majewski.

Donc, voilà une commune (Jette) qui, en 2004, a atteint le déficit record de 27 millions d’euros, qui, depuis cette date, reçoit 3 millions d’euros de la Région pour assainir son déficit budgétaire, mais qui, « généreusement », pendant cinq ans, offre 120.000 € pour soutenir un effroyable bidule.

Cela n’a évidemment aucune importance quand l’échevin de la «Culture» veut dépenser 110.000 € pour une fresque !

Evidemment, pour Hervé Doyen, pas de problème : C’est le contribuable jettois qui payera et, pour cause, il a transformé Jette en un enfer fiscal puisque notre commune est recordman de Belgique au niveau de l’impôt cadastral !

Les diminutions opérées en matière d’impôts sur les personnes physiques ne sont évidemment que de la poudre aux yeux !

C’est cette politique des « deux poids deux mesures » qui est scandaleuse et qui doit cesser.

Si vous êtes une femme seule, Vipo, et que vous oubliez un sac d’ordures devant chez vous, vous payerez 50 € de taxe. Mais si vous êtes l’ami d’Hervé Doyen, pas de problème, vous payerez votre loyer en nature et, pendant dix ans, vous ne devrez pas payer les taxes sur les immeubles abandonnés !!!

Quant à l’ « artiste », on ne peut qu’être profondément attristé par ce qu’il faut bien appeler une forme de déchéance scatologique !

Souhaitons-lui quand même un prompt rétablissement.

merry_hermanus@yahoo.com


HERMANUS : une « Ordure politique » !

Insultes du Président-Concierge de l’Atelier 340 – Article de « La Dernière Heure » du 8.02.2011

Dépôt de plainte

Article DH - Surendettement “logique” du 340

Article DH - Surendettement “logique” du 340

Après m’avoir menacé de mort par courrier personnel, M. Majewski, dans l’article paru dans la D.H de ce jour, me traite « d’ordure politique », enfilant, ensuite, une série de mensonges à caractère diffamatoire.

J’invite chacun à prendre connaissance de l’article ci-joint, et je vous informe que je donne, dès aujourd’hui, instruction à mon avocat de déposer une plainte avec constitution de partie civile, pour insultes  publiques et diffamation contre M. Majewski.

Pour le reste, vous constaterez que l’article confirme en tous points ce que je dénonce sur l’Atelier 340 depuis près de dix ans, et que, bien sûr, je n’ai aucune réponse aux questions posées à Doyen.

Quoi qu’il en soit, dans le cadre de la procédure judiciaire qui ne manquera pas de s’ouvrir, j’aurai l’occasion d’informer la justice quant à l’attitude de Doyen et consorts en matière de taxations, etc…

Affaire à suivre, …

merry_hermanus@yahoo.com