Archives de Tag: audit

Foyer jettois : Du gaz, des rats, des souris, des cafards… et des incendies !

Incendie

Les habitants du Foyer jettois sont de plus en plus inquiets.

En effet, ils ne comprennent pas qu’on veuille à tout prix leur faire abandonner le gaz de cuisine et les obliger à passer au « tout électrique ».

Il semblerait que sont de plus en plus nombreux les habitants qui, craignant le prix de l’électricité, recourent à des bonbonnes de gaz, ce qui est évidemment un danger véritable.

Il paraîtrait que le Foyer jettois a supprimé les compteurs individuels de gaz et a établi une facturation de consommation de gaz de cuisine basée sur la superficie de l’appartement.

C’est évidemment totalement aberrant !

Il paraît que la même chose se pratique pour l’eau chaude car les compteurs sont usés et que, soi-disant, pour les renouveler, il faut payer pas moins de 1000 euros !

Dimanche passé, une fois de plus, un incendie s’est déclaré sur le site de l’ancienne entreprise Fourcroy. (Voir photo)

De très lourds nuages de fumée ont alerté les habitants qui, évidemment, s’étonnent de la répétition de ces incendies.

La commune de Jette ne fait rien car le site est partiellement sur Laeken.

Mais elle oublie de dire qu’il y a une entrée sur Jette, et que la commune de Jette, qui l’avait bien caché au moment des incidents avec les illégaux, loue un hangar sur ce site.

Certains habitants n’en peuvent plus.

En 2010, certains loyers ont été augmentés jusqu’à 22,5 %. En 2011, tous les habitants ont vu leur loyer augmenté de 5,64 % !!!

Lorsque les habitants font appel à un plombier, le Foyer jettois envoie une Firme privée qui facture à 40 € l’heure !

Quand le représentant des locataires qui siège au Conseil d’administration veut s’exprimer, on ne tient nullement compte de ses déclarations et, pire encore, on ne les inscrits pas dans les P.V. !

Raison pour laquelle ce 29 février, les locataires ont demandé à être reçus par le Ministre Doulkeridis.

Du plus haut comique, il y a deux ou trois ans, le Foyer jettois a reçu le prix … du bâtiment exemplaire !!! Mais les travaux n’ont jamais été entrepris.

Alors que deux audits, celui des pompiers et celui de SECO, sont extraordinairement alarmants sur les risques d’incendie, le Foyer jettois a préféré investir dans la création de deux « appartements passifs » plutôt que d’engager d’urgence les travaux de sécurisation nécessaires.

Des rats ! Des souris ! Des cafards !

Le Foyer jettois, devant la prolifération de ces sales bestioles, a passé un contrat avec une Firme privée dont le coût sera bien sûr répercuté sur les locataires !

Ces derniers savent parfaitement bien que cela ne servira à rien dans la mesure où on ne bouche pas les trous par où les rats, souris et cafards rentrent dans les immeubles et les appartements !

Ce serait pourtant la première chose à faire.

A l’époque où tout le monde doit faire des économies d’énergie, en cette matière, le Foyer jettois est une véritable catastrophe.

A certains endroits, on a installé du double vitrage, mais on a « oublié » de le faire pour les fenêtres du balcon.

Le Florair 4 a été construit sans qu’il n’y ait de murs !!! Donc, lorsque le locataire allume son chauffage, il chauffe aussi… pour l’extérieur avec les conséquences que vous pouvez deviner pour la facture.

Certaines fenêtres ne ferment plus.  Mais attention, le Foyer jettois a donné un conseil : « Enfoncez le clou » !!!

D’autres fenêtres sont simplement glissées dans de petites rainures.  Personne n’ose y toucher et encore moins les nettoyer !

Un jour, il faudra pourtant bien faire la vérité sur qui dirige vraiment le Foyer jettois.

Certaines rumeurs circulent à propos de ce que j’appellerai une « étonnante hiérarchie parallèle ».J’y reviendrai bientôt.

En conclusion, le Foyer jettois où vivent des milliers de nos concitoyens est un extraordinaire chaos.

Les locataires ne sont ni écoutés ni respectés.

Pourtant, ils mettent l’accent sur la gravité de la situation au niveau de la sécurité. Mais non !!! Aucune suite !!!

J’avoue ma très grande perplexité devant le fait que des mandataires, qui sont peut-être de bonne foi, acceptent de gérer cette Institution dans de telles conditions et avec de tels risques.

merry_hermanus@yahoo.com


Le Foyer jettois à la dérive.

J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer le fait que plus de 80 appartements sont vacants alors qu’il y a près de 8.000 demandes rien qu’à Jette pour occuper des logements sociaux.

Rue Vanderperren, il y a 8 appartements libres.

Des Comités de locataires se constituent tant la paupérisation, les déprédations multiples et la saleté transforment l’atmosphère du Foyer Jettois.

Bien entendu, Hervé Doyen et sa Majorité Arlequin frappés par le syndrome de Collodi, jouent les « Pinocchio », minimisent et mentent.

La télévision, il y a quelques mois, nous a montrés un occupant assez âgé qui devait monter 8 ou 10 étages à pied parce que les ascenseurs étaient en panne !

La sécurité incendie n’est pas assurée comme l’a démontré l’audit réalisé à la demande du précédent Président.

Dans le domaine de la sécurité incendie, d’après les pompiers, rien n’est en ordre !

Mais, par contre, l’ancien Président Leroy n’a pas hésité à accorder à un des directeurs 50.000 euros à son départ, ainsi que la garantie de lui offrir 200 euros par mois à vie !!!

Tout cela avait été fait sans que ne soient respectées les procédures administratives, et sans que le Conseil d’administration ne soit dûment informé.

Des recherches ont été faites dans les dossiers du Conseil d’administration, mais Rien ! Nada !

Les habitants, à bout de ressources, lancent des pétitions auxquelles, bien entendu, on ne répond pas, mais auxquelles on répondra… à la veille des élections.

On renvoie la responsabilité sur les habitants en leur disant qu’ils n’ont qu’à s’assurer contre le vol, etc, etc.

La réalité est beaucoup plus prosaïque, et, de fait scandaleuse.

En effet, le public du Foyer jettois n’intéresse Hervé Doyen et sa Majorité Arlequin qu’au moment des élections. Pour le reste… aucun intérêt !

Qui s’étonnera alors que ce soit au Foyer jettois rue Jules Lahaye que s’est constitué spontanément le premier Comité anti-Doyen ?

Il est bon également de rappeler qu’au moment où le précédent Président PS est parti, il ne restait plus que 20 locaux vacants.

Donc :
–     non respect de la Réglementation en matière d’incendie
–     nombreux ascenseurs en panne
–     insécurité généralisée
–     multiples vols
–     caméras ne fonctionnant pas
–     etc.. etc..

Le Foyer jettois et sa terrible dégradation sont le meilleur symbole de la « gestion à la Doyen ».

merry_hermanus@yahoo.com


Un audit assassin à Ixelles. Et à Jette, quoi ?

Ce samedi, la « Dernière Heure », sous la signature de Guy Bernard, nous apprenait qu’un audit avait été réalisé à Ixelles dont les conséquences, s’il faut en croire le titre et l’auteur de l’article, sont assassines pour la gestion du Collège MR/PS.

Je n’ai évidemment pas pu prendre connaissance de cette Etude qui se veut « un audit général organisationnel et fonctionnel ».

Guy Bernard fait état « d’immixtions trop invasives du politique dans la gestion journalière », « de qualité de management  problématique et de niveau inégal », de « processus lent » et de « procédures administratives lourdes », de « cloisonnement des responsabilités », de « membres du management se comportant comme des Barons, gérant l’aspect des Ressources Humaines selon leur bon vouloir et en toute indépendance », des « achats inefficaces », des « processus d’évaluation peu connus », et d’ « informatisation bricolée ».

A la lecture de cet article, j’étais stupéfait de constater qu’en réalité, Guy Bernard, sans le vouloir, faisait une description parfaite de la situation à Jette. Car, point par point, les éléments qu’il cite collent avec les constatations que j’ai pu faire depuis mon entrée au Collège.

A Jette, tout est camouflé par la soi-disant Norme « Iso 9001 ».  Différentes autorités universitaires ont déjà démontré le caractère totalement artificiel et abstrait de cette Norme. Mais à Jette, on se réfugie derrière un vocabulaire abscond pour faire croire à une qualité de gestion exceptionnelle alors que dans certains secteurs, elle répond aux critiques de l’Etude qui a été faite à Ixelles.

La question essentielle à laquelle  je n’ai malheureusement  pas de réponse est de savoir qui a commandité cette Etude à Ixelles et, surtout, pourquoi une commune, Jette,  sous plan d’accompagnement, et qui est la seule dont le déficit continue de plonger malgré les dizaines de millions d’euros reçus de la Région, ne fait pas l’objet d’une Etude comme celle qui a été réalisée sur la gestion d’Ixelles.

J’aurai l’occasion d’ici peu de faire un certain nombre de démonstrations en la matière, et de démontrer, point par point, que la situation à Jette est bien pire que celle décrite à Ixelles.

merry_hermanus@yahoo.com
Share