Archives de Tag: Berlusconi

Lettre à mes amis Français !

Chers Amis,

En cette veille d’élection présidentielle, nous pensons à vous et enrageons de ne pas pouvoir voter.

Vous avez l’occasion de redonner à la France, que nous aimons et admirons, une direction , une autorité dignes de ce nom.

Pour nous autres, étrangers, si peu, mais les hasards, malheureux,  de l’Histoire nous ont fait tels, la France n’est pas un pays comme les autres.

Depuis la révolution française , et même avant, du fait des Lumières, la France a une vocation universelle, ce qui se passe chez vous a une portée mondiale  ! Non pas au sens de l’importance politique ou économique, mais au sens bien plus essentiel de la  morale.  Je pense que beaucoup de Français ne s’en rendent pas compte.

Ce n’est pas être excessif que de m’être personnellement senti  humilié par l’atroce vulgarité de Sarkozy.  Il a illustré pendant cinq ans ce qu’il y a de pire dans notre société.  Le mensonge, le mépris des autres, le trucage permanent, l’égoïsme sans borne..  Je n’emploie pas le mot de  parvenu car on est toujours le parvenu de quelqu’un.  Le duc Decase n’est-il pas un parvenu pour Chateaubriand ?

Et pourtant, la montre qu’il retire avant de serrer la main de ses propres militants, « un cadeau de Carla » avouera-t-il !  Ce goût de l’argent pour l’argent, « si je ne suis plus président, je ferai du fric » quel nouvel aveu !  Les promesses non tenues, le bouclier fiscal ! On comprend mieux après l’affaire Bettencourt.  La France qui souffre et se lève tôt , non ! ce n’est pas la sienne.

L’horreur des mensonges aux ouvriers de Lorraine qu’il vient voir juste après son mariage avec Bruni et à qui il ose dire « il y a de meilleur endroit pour un voyage de noce »…Le pire, il promet de les sauver!!! aujourd’hui l’usine est fermée, la sidérurgie française est à l’agonie.  Les caisses sont vides, des milliards ont été donnés à Tapie dans d’étranges conditions !  Sa course folle derrière les thèmes les plus nauséabonds du Front National confine à l’ignominie pure et simple. Le discours de Grenoble est digne des pires heures de Vichy !  Le discours de Dakar, du mépris le plus total à l’égard de l’Afrique qui nous a tant apporté et qui n’a certes pas besoin des leçons de Sarkozy !

Ce quinquennat aura été marqué, pour le pire, par deux hommes, Sarkozy et Berlusconi qui se ressemblent au plan de la vulgarité et du cynisme le plus abjecte.

Non, la France, ce n’est pas cela.  La France,  c’est Michelet qui fait surgir le peuple dans l’Histoire, c’est ce jeune homme qui en 1939 visite Waterloo, recueille un peu de terre qu’il met dans un sachet qu’il portera sur lui quand il sera fusillé par les Allemands, c’est le serment du jeu de paume, ce sont les Droits de l’Homme, c’est l’irruption du désir de bonheur « cette idée neuve en Europe »,  c’est Valmy ou ,contre l’Europe des tyrans, c’est un peuple en guenilles qui chasse l’envahisseur,; la France, c’est l’appel du 18 Juin, c’est les FTP, c’est Jean Moulin, c’est Brossolette, ce sont les partisans du MOI, ce sont les jeunes résistants du procès de la maison de la chimie, ce sont ces Françaises qui partent en chantant la Marseillaise vers la chambre à gaz,  c’est Pasteur, c’est Curie, c’est Victor Hugo, c’est Voltaire, c’est l’Abbé Pierre de l’hiver 1954, , c’est Camus, car comme lui, pour la France, et contre Sartre,  j’aurai préféré ma mère à la Justice !  La liste est infinie.

Non, la France que nous aimons ne peut être celle des égoïsmes au pouvoir, la France sans son âme n’est plus la France, elle perd ce qui lui est essentiel, son universalisme à nul autre pareil.

Chers amis, sous le soleil du Médoc, nous adorons vous retrouver, nos soirées ensemble sont de merveilleux souvenirs,  par votre suffrage, redonnez à la France sa dignité, faites que lors de notre prochaine rencontre,  la France sera redevenue elle-même !  Vous en avez enfin la possibilités après cinq longues années de chaos et d’humiliations.  Lorsque nous vous reverrons, ce sera toujours la même douceur cuivrée des rayons de soleil plongeant dans l’océan lorsque le jour fuit pour mieux renaître le lendemain dans toute sa vigueur,  mais ce sera une autre France…celle de sa dignité retrouvée.

En espérant vous revoir très bientôt.

CESARE BATTISTI… Je me sens solidaire de l’Italie !

Le Brésil a décidé de ne pas extrader Cesare Battisti et de le libérer.

Le Président de la République italienne Giorgio Napolitano, qui n’a rien de commun avec un quelconque Berlusconi, avait pourtant fait des démarches insistantes afin que le Brésil renvoie Battisti en Italie pour qu’il puisse y être jugé.

Rien n’y a fait !

Battisti est l’un des protagonistes des « anni di piombo » (années de plomb), qui, en Italie, ont été particulièrement sanglantes.

On sait aujourd’hui le rôle qu’a joué l’Extrême-Droite et les services secrets italiens et américains dans l’infiltration des mouvements d’Extrême-Gauche conduisant ceux-ci à des crimes de sang.

On se rappellera que le premier attentat sanglant de la Piazza Fontana à Milan avait conduit à l’arrestation d’un anarchiste qui n’était pas coupable, alors que la vérité établie des dizaines d’années plus tard a permis de savoir qu’ il s’agissait d’un crime commis par l’Extrême-Droite, tout comme l’explosion de la Gare de Bologne qui fit près d’une centaine de morts !!!

L’Histoire a établi qu’Aldo Moro avait été assassiné avec la complicité du Président de la République italienne de l’époque et des services américains qui ont refusé la négociation que souhaitaient les kidnappeurs.  Les lettres extrêmement dignes et émouvantes écrites par Aldo Moro dans les derniers jours de sa captivité sont parfaitement explicites sur ce point.

La justice italienne, qui a jugé Battisti par contumace, l’a reconnu coupable de quatre assassinats dont  celui d’un paisible commerçant.

C’est vrai que les années ont passé.

C’est vrai que Mitterrand avait accordé à Battisti un statut officieux  (bancal au plan du Droit) de réfugié politique.

La personne de Battisti m’importe peu, mais ce qui me paraît essentiel, c’est que l’Italie, au travers d’un procès équitable où tous les points de vue pourraient être entendus, aurait pu enterrer définitivement les « années de plomb » en faisant éclater la vérité dans sa totalité et en démontrant le rôle joué par les uns et les autres.

On a tort d’oublier que l’Italie a toujours été un laboratoire de systèmes politiques.

On a tort d’oublier que c’est en Italie qu’est né le Fascisme qui sera copié par Hitler.

On a tort d’oublier qu’au cœur de la Guerre Froide, c’est en Italie que les services secrets américains ont mis en place, en dédoublant les services spéciaux, une armée clandestine chargée de lutter par tous les moyens, y compris pires, contre les Communistes.

A ce jour, beaucoup de choses ont été écrites, mais la vérité n’a jamais été établie aux yeux de tous.

C’était cela le véritable objectif du procès Battisti, et c’est cette vérité, cette vérité essentielle à toute Démocratie que le Brésil, sous l’influence de qui ??, n’aura pas permis de faire.

Merry Hermanus
merry_hermanus@yahoo.com