Archives de Tag: collège

SIDI BIBI : L’aveu de l’échec !

Mes lecteurs se rappelleront que le conseiller communal Jean Werrie avait fait l’énorme surprise à Doyen-Pinocchio et à sa bande d’aller sur place et de constater la totale inanité de ce projet.

Une série de photos démontraient que ce projet était totalement nul !

J’ai d’ailleurs personnellement reçu une communication téléphonique d’un habitant de la région ayant lu mon blog, et qui m’a confirmé point par point que le projet Sidi Bibi, c’était du bibi..bibi..bidon !

Le 18 septembre dernier, le Collège reconnaît que c’est bien le cas ! (voir la décision en annexe).

En effet, virage à 180 degrés, maintenant, on ne parle plus du compost, comme si  les Marocains avaient besoin des experts jettois en compost pour en fabriquer, maintenant, on injecte 22.000 euros dans des projets visant l’Enseignement.

Il est clair qu’il conviendra, à un moment donné, d’obtenir d’une autorité indépendante et incontestée, un audit approfondi de ce fameux projet Sidi Bibi.

On se rappellera que l’échevine Gallez avait décidé d’abandonner le Maroc et de faire un projet dans un autre pays… si les habitants de la région ne votaient pas comme elle le souhaitait !!!

Allez, encore quelques jours, et peut-être que dans les mois qui suivent, les squelettes, qui débordent des placards, parleront enfin.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

Des amis très motivés !

Doyen-Pinocchio remercie ses soutiens sur Facebook !

Je ne suis abonné à aucun réseau social, mais certains de mes amis ne manquent pas de m’informer des débats, parfois très animés, qui s’y déroulent.

En fait, je m’aperçois que ce sont toujours les mêmes intervenants qui, de façon parfois outrancière allant même jusqu’à l’insultedéversent leur bile sur ceux qui, au PS, tentent de démontrer le caractère catastrophique de la gestion de Pinocchio.

Ainsi, je vous invite à lire attentivement la décision ci-jointe du Collège du 18 septembre 2012.

Vous constaterez que la commune, sur proposition de l’inquiétant échevin Leroy, décide d’organiser une série de conférences, notamment données par M. Eric Demarbaix.

Or, ce M. Eric Demarbaix est précisément l’un des rares défenseurs…acharné cela va de soi, de la politique de Doyen-Pinocchio !

Et bien, le contribuable jettois sera chargé de payer :

–     des boissons pour cette conférence !!!

–     800 invitations !!! Vous avez bien lu, 800 invitations !!! Alors que le nombre de participants ne dépasse en général pas… les 20 personnes !

–     l’impression de 120 affiches

–     leur distribution

–     les envois postaux

–     etc

Encore plus intéressant, dans cette décision, le montant de l’achat des boissons n’est pas indiqué, ce qui est pourtant une obligation.

En effet, les décisions de Collège doivent, en principe … mais les principes, à Jette, vous savez…, reprendre le coût de ces différentes opérations.

Dans ces cas, pas de coût !

Ni pour les boissons !

Ni pour l’impression des affiches !

Ni pour les invitations !

Ni pour les timbres !

Ni pour les A.L.E !

Depuis 1994, j’avais obtenu que les décisions de Collège impliquent un coût analytique, c’est-à-dire ce que, budgétairement, la mise à disposition de personnel, etc, coûte.

Dans ce cas, rien n’est indiqué !

Mais quand on est entre amis, est-ce que cela compte ?

Et, surtout, quand c’est le contribuable jettois qui paye, à quoi cela sert-il de compter ?

Il suffit juste… de puiser !

merry_hermanus@yahoo.com

 

Encore un cadeau à l’Atelier 340 … Encore un !!!

J’ai déjà évoqué les 30.000 euros « offerts » à l’Atelier 340.

J’ai déjà évoqué les 7.500 euros offerts récemment.

Mais, analysant les Collèges, je découvre qu’en plus, l’Atelier 340 a reçu, pour organiser la fameuse exposition sur les porte-plumes, un « petit » montant de 2.880 euros, et, tenez-vous bien, 750 euros « pour les frais occasionnés à l’occasion du vernissage (boissons) » (Sic) !!!

Formidable non ?

Quand on sait qu’il y avait 14 personnes au vernissage, si elles ont bu pour 750 euros, elles devaient se trouver dans un état extrêmement particulier et, manifestement, ont dû confondre les porte-plumes, thème de l’exposition, avec… des manches à balai !

Mais pourquoi faire tant d’histoire lorsqu’il s’agit bien sûr de l’argent des Jettois qui ont vu augmenter leurs impôts de 10%.

Maintenant, ils savent pourquoi.

Ceci se passe évidemment de tout autre commentaire !

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

 

Les « danseuses » de Doyen-Pinocchio et de Leroy… ou à quoi sert l’augmentation gigantesque des impôts à Jette !

On est incorrigibles… ou incapables de faire autre chose que de jeter l’argent des Jettois et de faire des cadeaux qui ne coûtent évidemment pas cher … quand ce sont les autres qui payent.

Pour rappel, sur trois ans, l’augmentation de l’impôt cadastral aura coûté aux ménages jettois plus de trois millions d’euros !

N’empêche !

En avril, nouveau cadeau à la « danseuse » particulière de Doyen et Leroy : l’Atelier 340 !    Un petit 30.000 euros ! Une paille ! Rien !

Comme on le sait, cette curieuse ASBL qui ne respecte pas, depuis onze ans, ses obligations à l’égard de la commune, qui ne paye pas ses impôts, qui a pour 1.080.000 euros de dettes, etc, reçoit donc 30.000 euros dans le cadre, accrochez-vous, de la « Promotion de la diversification de l’offre culturelle sur la commune de Jette » !!!

Magnifique non !

Fantastique !!! Il fallait vraiment l’inventer lorsqu’on sait ce que fait réellement l’Atelier 340 !!!

Malheureusement, les gens qui sont en recherche d’emploi, ceux qui connaissent d’énormes difficultés sociales n’ont pas cette chance. Pour eux, pas de « diversification de l’offre culturelle » !!!

En juin, le bien nommé échevin Leroy fait un cadeau : 7.500 euros de subsides à une ASBL dont l’objectif…accrochez-vous, a pour vocation la volonté de réunir des personnes de tous horizons et de toutes cultures en favorisant des échanges interculturels multilingues !!!

Magnifique non !  Fallait le trouver !  Qu’en termes élégants ces choses-là sont dites…

Mais de toute façon, c’est l’argent du cochon de contribuable jettois, donc… on s’en fout !!!

Un petit cadeau par-ci, un petit cadeau par là, cela pourra toujours aider lors d’une élection particulièrement indécise.

Du beurre dans les épinards

–       Le Collège rencontre les représentants des Fabriques d’églises, mais non pas dans la commune, mais au restaurant, c’est plus sympathique.  Soit 650 euros à charge du contribuable !

–       L’Echevin de l’Enseignement, qui n’a rencontré que deux fois en trois ans les directeurs d’écoles leur offre à déjeuner.  Sympathique non avant la campagne électorale ?  400 euros à charge du contribuable jettois… Mais on s’en fout !!!

Il ne  viendrait évidemment jamais à l’esprit de Doyen-Pinocchio ou du très curieux échevin Leroy, qui pourtant bénéficient de frais de représentation et d’un traitement confortable, de faire ces invitations à leurs frais ! Non, dans ce monde-là, cela ne se fait pas. Il faut avant tout vivre sur la bête, c’est-à-dire aux frais des Jettois !

–       Encore et toujours SIDI BIBI : Alors qu’il a été totalement démontré, photos à l’appui, par le conseiller communal Jean Werrie qui a été sur place, que le projet Sidi Bibi était totalement nul, on envoie à nouveau une mission, on se demande bien pourquoi, dont le coût total dépasse les 6.700 euros !!! Mais pas d’importance, c’est évidemment le contribuable jettois qui paye.

–       Je passe évidemment sur toutes les inaugurations et fêtes diverses dont le seul but n’est évidemment que de faire de la propagande électorale.  J’épingle cependant la curieuse « fête » « Carrefour Afrique » qui, curieusement, se déroulera un mois avant les élections.  Bien entendu, cette « fête » n’a jamais eu lieu auparavant, et seul un esprit pervers pourrait y voir une quelconque relation avec le scrutin communal. Soit, de nouveau, 5.000 euros à payer par le contribuable jettois.

Voilà un tout petit florilège de la façon dont sont utilisés les impôts de nos concitoyens alors même que la commune de Jette est, depuis 2004, sous transfusion massive d’argent venant de la Région. (Plus de cinq millions d’euros par an au total !!!).

Ces quelques décisions représentent, au total, 50.250 euros, montant qui trouverait évidemment à s’employer avec efficacité pour aider les Jettois en recherche d’emploi ou en grande difficulté sociale.  Mais ces gens-là, évidemment, n’intéressent ni Doyen/Pinocchio ni Leroy car, d’après eux, c’est un public qui …vote mal !!!

Il est effarant de constater que, décidément, Doyen-Pinocchio et son comparse Leroy sont incorrigibles… ou paniqués, espérant encore, avec ces dépenses somptuaires, faire croire qu’à Jette, tout va bien, que l’argent peut être dépensé n’importe comment… et qu’il leur restera quelques électeurs.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Doyen-Pinocchio se prend les pieds dans le tapis !

Vous vous rappellerez que Doyen-Pinocchio a essayé de faire interdire mon Blog via une plainte déposée par le CPAS, c’est-à-dire, en fait, par ses sbires dans cette Institution.

Plainte qui a conduit à un non-lieu de la part de la Chambre du Conseil et à la condamnation du CPAS de me verser 1.320 euros de frais de procédure.

La lecture de mon Blog retient manifestement l’attention de beaucoup de membres du Cdh et, en particulier des nouveaux venus sur la liste électorale et, surtout, de ceux dont Doyen-Pinocchio disait fort élégamment qu’ils « colorieraient sa liste » !!!

Ces gens-là, et c’est tout à leur honneur, se posent pas mal de questions sur :

–       La fresque

–       Les impôts

–       Le Tram 9

–       L’Atelier 340

Il est évident qu’ils débattent de tous ces sujets avec leurs amis et connaissances. Là aussi, rien de plus normal.

Mais là où ça devient hilarant, c’est d’entendre les explications que Doyen-Pinocchio et Leroy leur donnent :

La fresque : On leur lance toute une série de chiffres plus alambiqués les uns que les autres pour tenter de prouver que la fresque n’a pas coûté 150.000 € mais qu’elle a coûté 100.000 €.

On additionne des pommes et des poires !

C’est pourquoi je crois intéressant de donner à lire à mes lecteurs la page du Budget communal 2010 ( => modifbudg2011AH) où la fresque apparaît, au départ il en était prévu trois, et on peut constater que l’achat d’œuvres d’art était limité, en 2008, à 5.850 €.  Le PS était alors  dans la Majorité.

En 2010, on prévoit le même article budgétaire à 63.000 € !!! soit une croissance exceptionnelle !

Mais ça n’est pas suffisant, et donc, on prévoit, lors des modifications budgétaires, pour les fresques, la modique somme de 115.000 €… en plus !!!

Pour ceux qui douteraient encore que cette fresque a coûté 150.000 €, je tiens à leur disposition les décisions de Collège d’où il apparaît clairement que le chiffre que j’avance est parfaitement exact.

Bien entendu, cela n’empêche pas Doyen-Pinocchio et son âme damnée Leroy de mentir tout azimut.

Impôts et Budget : Je vous invite à lire l’exposé budgétaire ( => discoursCC2009Budget2010) que j’ai fait en décembre 2009 lorsque l’échevin des Finances, vous savez, celui dont beaucoup de Jettois disent qu’il habite à Lasne, a prévu l’augmentation de 10% des impôts communaux, ce qui a fait de Jette la commune la plus chère de Belgique !

Ceci est confirmé par les analyses des budgets communaux par DEXIA et par la presse.

Quant aux trucages des budgets, il suffit de dire qu’il y a plus de 7 millions d’euros de créances douteuses sur un budget total de 78 millions d’euros dont  34 millions d’euros proviennent de différents pouvoirs publics.

On aura tout compris sur la réalité budgétaire !

J’ajoute que si l’augmentation de l’impôt cadastral implique une augmentation à charge des Jettois d’un million par an, la soi-disant diminution des contributions directes, qui avait été promise mais qui n’a pas été respectée, a conduit à une diminution de 300.000 euros par an !!!

Faites la différence et vous aurez compris pourquoi Jette est la commune la plus chère de Belgique !

Tram 9 : Doyen-Pinocchio ose raconter aux membres de sa Liste que tous les commerçants du Miroir sont d’accord pour le Tram 9 !!!

Un seul n’ose pas dire qu’il y est opposé … il est candidat sur la liste du Cdh !!!

Lors d’une enquête faite il y a quatre ans, 80% des Jettois qui ont répondu s’affirmaient opposés au Tram 9.

J’invite ceux qui douteraient de ce que je dis, d’aller dans les commerces de la Place du Miroir, ce que ni Doyen-Pinocchio ni son « Iznogoud » Leroy ne font évidemment jamais, et de parler avec les commerçants.

Vous aurez ainsi tout de suite compris.

Il suffit d’ailleurs de voir le nombre de commerces à remettre ou vides !

Enfin, ce que Doyen-Pinocchio ne dit pas à ses colistiers Cdh, c’est qu’il n’y a pas un euro pour financer le parking, et qu’il a bloqué politiquement le dossier du Tram 9 à l’Administration en attendant les élections !!!

On ne peut être plus clair !

ATELIER 340 : C’est là où ça devient le plus comique car, là, Doyen-Pinocchio ne donne aucune explication sur l’Atelier 340 et le fait que cette Institution, depuis 11 ans, n’exécute pas sa Convention avec la commune (plus ou moins 450.000 euros d’impôts non payés) !

Si on en veut…il faut prendre rendez-vous avec lui !!!

Comique non ?

Ce serait pourtant intéressant d’entendre ses explications, et qu’il nous explique comment il se fait que l’Atelier 340 a payé deux années de loyer… en nature, et qu’il n’a pas payé ses taxes sur les immeubles et chantiers à l’abandon.

* * * * *

Il n’est pas inutile de souligner que Doyen-Pinocchio raconte aussi que je suis « payé à ne rien faire » et il cite le chiffre, évidemment scandaleux, de ce que gagne un échevin…en brut !!!  Mais il ne précise pas que ce n’est pas moi qui ait demandé a être déchargé de mes fonctions, mais que c’est lui qui a trahi sa signature en renversant la Majorité et en s’alliant avec six autres formations politiques, c’est-à-dire toutes les formations politiques représentées au Conseil communal, sauf le Vlaams Belang, pour tenter de maintenir le PS dans l’Opposition.

Pour une fois, là, c’est vraiment de la franchise !

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Rénovation de l’Ecole Poelbos : C’est la faute à Molenbeek !

Comme je l’ai déjà précisé, les inaugurations et les poses de premières pierres se multiplient avant les élections.

La Place Cardinal Mercier a été inaugurée pas moins de trois fois.  A la dernière, on avait même mobilisé Laurette Onkelinx pour tenter de lui faire avaliser la gestion catastrophique de Doyen-Pinocchio.

Hier, en catimini, on a posé la première pierre de ce qui doit devenir la nouvelle école du Poelbos. Objectif : faire une photo pour le journal communal !

D’abord, pourquoi en juillet alors qu’initialement, cette pose de la première pierre était prévue en septembre ?

Et là, c’est du lourd !

En effet, en ce moment, le Parlement bruxellois, choqué par l’utilisation des journaux communaux à des fins électorales, est en train de débattre d’une Ordonnance visant à interdire ce genre d’abus, et à arrêter la publication des journaux communaux à partir du 1er août.

Il est donc fort possible que la « Pravda » de Jette, 64 pages s’il vous plaît !,  s’arrêtera à cette date.

C’est d’ailleurs tout à fait comique de lire les déclarations d’Hervé Doyen au cours de ces débats.

Je les publierai in extenso afin qu’on puisse juger du niveau !

Une telle hypocrisie, c’est de la franchise pour quelqu’un qui ment tellement qu’on ne peut même pas croire le contraire de ce qu’il dit!

Revenons à l’Ecole du Poelbos.

C’est dès 1992 que j’ai entamé la procédure visant à la rénovation de ce site scolaire qui occupe des bâtiments provisoires construits pour l’Exposition Universelle de 1958.

A l’époque, j’ai été bloqué par la Commission des Monuments et Sites qui n’acceptait pas de nouvelle construction dans ces lieux arborés.

Entre 2000 et 2006, Doyen-Pinocchio a fait établir un projet par un architecte de talent, mais, surprise, non pas dans l’intérêt de l’Ecole communale elle-même, dont il se fiche comme d’une guigne, mais dans l’intérêt de la « Cure de Jour », baptisée, pour faire moderne « Kids Holiday », beaucoup plus rentable politiquement !

Résultat des courses : un projet totalement surdimensionné, évalué à plus de 16 millions d’euros et, donc, totalement impayable !

Que croyez-vous qu’il advint ?

C’est extrêmement simple : le projet a été purement et simplement jeté à la poubelle !!! Et un autre auteur de projet a été désigné. Résultat : des dizaines de milliers d’euros payés par les contribuables et perdus par la commune parce que, bien entendu, et c’est normal, il a bien fallu honorer, et donc payer le travail fait par le premier architecte.

Malgré mes démarches, et en violation de la Loi communale, jamais la facture de cet architecte ne m’a été montrée.  Elle est classée «secret communal» !

Un gaspillage énorme et scandaleux !

Je vous invite à lire la lettre du 22 octobre 2007 ci-jointe où je fais le point de façon très précise sur cette problématique et où les responsabilités des uns et des autres sont clairement détaillées.

Note à l’Attention du Collège du 22 octobre 2007

Cela fait des années et des années que les directeurs d’écoles, qui ont été en charge de cette école, font remarquer toute une série de problèmes.

Récemment, lors de fortes pluies, des parents présents dans l’école ont constaté que les corniches étant inopérantes, des flots d’eau inondaient certaines classes !

Je pourrais faire une liste infinie de ce genre d’incidents.

La réalité est que plus personne au Collège ne s’intéresse à l’Enseignement communal et aux écoles communales !

Les directions d’écoles sont abandonnées à elles-mêmes.

Les enseignants se sentent complètement perdus, et perçoivent parfaitement le total désintérêt du soi-disant échevin de l’Enseignement qui, pour une fresque, dépense 150.000 euros, mais réduit à la portion congrue le matériel mis à la disposition des écoles !!!

Précisons en outre qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle école, comme Doyen-Pinocchio essaye de le faire croire, mais de la rénovation des bâtiments de 1958, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas plus de places qu’aujourd’hui et, donc, on ne répondra pas au défi démographique.

Cerise sur le gâteau : Etant interrogé sur Vivacité ce matin, le soi-disant échevin de l’Enseignement a justifié la nécessité de rénover cette école par « l’explosion démographique… à Molenbeek » !!! (Ecoutez cette interview en cliquant sur le site ci-joint).

Ecoutez Paul Leroy => http://db.tt/yl9YkOa5

Alors là ! Je crois qu’on atteint des sommets, car cela veut dire que ce triste personnage n’a jamais examiné les statistiques régionales sur l’évolution de la démographie.

Apparemment, il ignore, ou plutôt feint-il d’ignorer, que la commune de Jette est passée, en six ans, de 42.000 à 49.000 habitants.

Mais peut-être tous ces nouveaux habitants sont-ils des molenbeekois ? ou assimilés ? Intéressante problématique.

A mon avis, cela mériterait d’être creusé parce que cela ouvrirait bien des horizons sur la conception que Doyen-Pinocchio et Leroy ont de ce que sont les habitants de notre commune, ou plutôt… certains d’entre eux !!!

Cela fait plus de quinze ans que les statistiques annoncent l’explosion démographique que nous connaissons à Jette, mais également dans toute la Région.

Mais il est vrai que c’est électoralement plus facile de dire que … c’est la faute à Molenbeek !!!

Il y a un an  d’ailleurs, l’échevin des Finances, vous savez le type dont on dit qu’il habite, en réalité, à Lasne, ne disait-il pas qu’il fallait arrêter la « Peste molenbeekoise aux portes de Jette » !!!

N’a-t-on pas essayé de faire croire aux Jettois que c’est le Bourgmestre de Molenbeek qui voulait faire fermer l’Antenne de Police de la Galerie Mercure ?

Tout cela démontre bien qu’on a atteint les limites du mensonge et que, face à une réalité qu’ils ne contrôlent plus, Doyen-Pinocchio et ce qu’il reste de son Collège ne savent plus comment répondre aux enjeux de demain.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Jette : la commune la plus chère de la Région bruxelloise ! Encore une preuve, le prix des passeports !!!

Le Journal « La Capitale » a publié ce samedi un comparatif du prix des passeports dans les 19 communes de notre Région.

Pour le passeport adulte, Jette, avec 101 eurosest la commune la plus chère, en compagnie de Saint-Josse-Ten-Noode, à l’exception de Forest.

Pour le passeport adulte en urgence, Jette est la commune la plus chère avec 293 euros !!! Une paille !

Pour ce qui est du passeport enfant, Jette, avec 63 euros, est 16ème sur 19.

Mais pour le passeport enfant en urgence, Jette est de nouveau championne, 19ème sur 19, avec 253 euros !!!

Donc, dans 3 cas sur 4, Jette est la commune la plus chère des 19 communes !

Ce qui est démontré… malheureusement pour les Jettois !

Le journaliste, faisant parfaitement son métier, a interrogé le membre du Collège de la bande à Doyen-Pinocchio pour connaître sa réaction et là, c’est énorme !

Elle déclare : « Les prix sont majorés chaque année de 3%, c’est une politique générale. En 2013, s’il s’avère que nous pratiquons des prix supérieurs, nous réajusterons les montants » !!!

Enorme non ?

Il faut savoir que la majoration automatique de 3% est supérieure à l’index.

Il faut savoir que le  budget du CPAS n’a été majoré que de 1%, ce qui est un énorme scandale !!!

Mais, pour la bande à Doyen-Pinocchio, Jette est le pays des Bisounours où il n’y a aucuns problèmes sociaux.

Enfin, on admirera le respect pour la démocratie puisque la clique à Doyen/Pinocchio affirme que « s’il s’avère…  ils réajusteront les prix en 2013 » !

« S’il s’avère » !!!

Il suffit de lire le tableau ci-joint pour constater que Jette est la plus chère des communes de notre Région.

En 2013, il y aura, je l’espère, une autre Majorité qui ne prendra plus les Jettois pour des vaches à lait.

Mais, une question :

Pourquoi a-t-on organisé, à Jette, un enfer fiscal et taxatoire ?

–  Pour pouvoir réaliser et s’acheter une  Bande dessinée à 32.000 euros ?

–  Pour pouvoir s’offrir le petit caprice d’une fresque à 150.000 euros ?

–  Pour pouvoir s’offrir des vestiaires de luxe de 450.000 euros ?

–  Pour pouvoir rembourser aux échevins et au bourgmestre forfaitairement leurs communications téléphoniques ?

–  Pour pouvoir permettre aux échevins d’obtenir remboursement de leurs frais de représentation ?

–  Pour pouvoir permettre aux échevins de se faire rembourser pour 3,05 euros d’oranges (offertes) aux membres de la Commission Urbanisme ?

–  Pour réaliser l’installation d’une ruche sur le toit de la Maison communale ?

–  Pour faire réaliser un inutile pigeonnier prophylactique sur le toit du CPAS ?

–  Pour permettre à l’Atelier 340 de ne pas payer ses taxes depuis 2001, soit plus de 450.000 euros perdus pour la commune ?

–  Pour permettre à l’Atelier 340 de payer deux années de loyer… en nature comme au Moyen-âge ?

–        Etc……….

Mais, malgré cela, Doyen-Pinocchio :

–        a augmenté scandaleusement le prix des repas scolaires !

–        a augmenté scandaleusement le prix des transports en bus scolaires !

–        a augmenté scandaleusement le prix des garderies !

En 2013, on verra qui réajustera ces prix et, de toute façon, si une nouvelle équipe est mise en place, il est évident que tout cela sera largement diminué !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan