Archives de Tag: échevin

Menaces et Intimidations !!!

Depuis le début de la campagne, différents témoignages nous parviennent relatifs au fait que certaines personnes subiraient des pressions, soit pour faire enlever les affiches du PS, soit pour apposer à leurs fenêtres et dans leurs commerces des affiches du Cdh.

C’est évidemment tout à fait regrettable et peu conforme à un débat politique serein et équitable.

Les candidats actifs sur les réseaux sociaux, et en particulier sur Facebook, me communiquent d’étonnants dialogues où des menaces à peine voilées sont proférées.

En effet, dans les Jardins de Jette, les débats sont particulièrement vifs, le Cdh considérant ce quartier comme l’un de ses bastions inaliénables alors qu’une majorité de la population met en cause, c’est le moins qu’on puisse dire, la qualité de la gestion.

Dernièrement, l’un des candidats Cdh a été jusqu’à écrire à une habitante que « si l’actuelle Majorité ne restait pas en place, elle n’obtiendrait plus rien » !!!

N’est-ce pas là une menace très claire ?

Si vous ne votez pas comme on le veut, votre quartier sera encore plus abandonné qu’il ne l’est actuellement !

Ce qui est fort étonnant, c’est que les gens qui profèrent ce genre de menaces auprès des commerçants ou auprès des habitants ne se rendent pas compte que ce type de langage conduit exactement à l’effet inverse de celui souhaité, car dans le secret de l’isoloir, nous en sommes surs, ces gens-là se souviendront des menaces et en tireront les conséquences.

Enfin, un dernier pour la route, on voit que le Cdh a le « trouillomètre » à zéro et pète complètement les plombs.

L’inquiétant échevin Leroy, qui se fait engueuler par la population lorsqu’il distribue ses tracts à l’entrée des écoles (attitude très étonnante pour quelqu’un qui, en 2007, voulait supprimer une école), explique, sur les réseaux sociaux, que le Socialisme jettois est … corrompu !!!

Voilà bien des mots qu’il faut utiliser avec parcimonie lorsqu’on « offre » à un ancien directeur du Foyer jettois, sans respecter aucune règle administrative en la matière, 50.000 euros et 200 euros par moi à vie… vous avez bien lu,  à vie !!!

Mais il est vrai que Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

Si vous n’êtes pas satisfait, dites-le moi !!!

Enorme !  Un véritable génie de la communication !

L’un des candidats sur la liste Cdh de Jette a choisi comme slogan cette formule particulièrement imprudente « Si vous n’êtes pas satisfait, dites-le moi » !

Il est vrai que de nombreux Jettois affirment qu’en réalité, le candidat en question n’habite pas Jette mais qu’il habite à Lasne.  C’est sans doute la raison pour laquelle il ose ce slogan particulièrement malhabile.

En effet, s’il habitait Jette, il saurait que l’immense majorité de la population est totalement insatisfaite.

Il vient de prouver, en utilisant cette expression au-delà du réel qu’il ne connaît pas Jette et, surtout, qu’il ne connaît pas ses habitants.

Il est vrai qu’en période électorale, on peut le rencontrer de temps en temps au marché où il espère se faire reconnaître.

Malheureusement pour lui, son taux de notoriété est égal à son taux d’efficacité , c’est-à-dire à Zéro, et encore, en été, car en hiver, il est au-dessous de zéro !

Mais le plus grave, c’est que c’est cet individu qui, en qualité d’échevin des Finances, a transformé Jette en un enfer fiscal.

C’est à cause de lui que toute une série de petits propriétaires doivent payer un impôt cadastral supérieur à leurs revenus mensuels ! Du jamais vu !

C’est à cause de Doyen, de cet individu, et du Cdh local que Jette est la commune de Belgique où l’impôt cadastral est le plus élevé !

Comment il disait encore sur son tract ? Ah oui, « Si vous n’êtes pas satisfait, dites-le moi » !!!

Et bien, je n’en doute pas un seul instant, le 14 octobre, les Jettois le lui diront en masse.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Les Jettois connaissaient Doyen menteur… le voici à présent tricheur !

Hier, le PS de Jette a diffusé un communiqué dans lequel il dénonçait une série déjà impressionnante de manquements aux Règles relatives à la déontologie et à l’éthique concernant les campagnes électorales.

Cette fois-ci, les journalistes ont pris Doyen en flagrant délit de mensonge !

Répondant à l’interview de «  La Capitale », remarquable par son

La Capitale – 21/09/2012

objectivité,  il dit «Concernant la remorque avec les affiches, je l’ai fait retirer dès que j’ai appris son existence».  Et la journaliste de conclure : « Ce jeudi soir, la remorque était toujours là a constaté une de nos journalistes ».
Pas mal non ?

Une fois de plus, Doyen est pris, comme les Anglais le disent de façon si imagée
« le pantalon sur les chaussures ».

La DH, 21/09/2012

De la même façon, il a menti concernant la photo de la fameuse remorque. Il aurait répondu à Guy Bernard, journaliste à la « Dernière Heure », « La remorque ci-dessus a été bougée illico » !

Ce qui, évidemment, est tout à fait faux, la preuve en est donnée par la lecture de « La Capitale ».

Mais attention, une autre question beaucoup plus importante se pose !  En effet, le Règlement communal prévoit, en cas d’infraction du type de celle commise par Doyen-le-tricheur, une amende… sérieusement salée.

Donc, toute la question est de savoir si Doyen-Pinocchio et son surprenant colistier qui figure sur la photo collée sur la fameuse remorque se sont vu infliger une amende.

Si tel n’était pas le cas, la presse ayant rendue publique l’infraction commise par Doyen-le-tricheur, les personnes qui se verraient infliger une amende seraient bien sûr en droit d’élever l’argument des deux poids deux mesures.

N’y aurait-il pas, à Jette, des infractions qu’on ne sanctionne pas lorsqu’elles sont commises par le Bourgmestre et ses supplétifs ?

Doyen va-t-il enfin payer ?

Le ver est dans le fruit.

A propos de cet étonnant supplétif, colistier de dernière minute de la liste Cdh de Jette, les autres candidats Cdh en ont plus que marre de sa campagne qui est d’une étonnante ampleur, faisant de l’ombre à tous les autres candidats Cdh.

Ainsi, l’un d’entre eux a déversé sa bile auprès de l’un de ses amis PS en lui déclarant « Ce politologue que l’Univers nous envie est venu sur notre liste Cdh en toute dernière minute, mais il doit savoir qu’il est venu à nos conditions, c’est-à-dire que même s’il fait 5000 Voix, il ne sera pas échevin, parce que chez nous, c’est la tradition, on n’est pas échevin lorsqu’on se présente pour la première fois au Cdh ».

Nous laissons bien sûr à ce « sympathique » mandataire Cdh la responsabilité de ses propos.

Soulignons simplement que pour être échevin, il faut être majoritaire.

Mais ce qu’on constate, c’est que ce « colistier Cdh » arrivé en toute dernière minute fait à peu près l’unanimité de ses tout nouveaux amis contre lui.

Doyen-Pinocchio doit savoir qu’il aura bientôt un concurrent pour occuper un strapontin au Parlement bruxellois, véritable objectif de celui qui a sauté dans la barque Cdh au moment où elle prenait l’eau.

Bonne chance Hervé, t’as du souci à te faire !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Panique, mauvaise conseillère… des dérapages en pagaille !

Le soleil et la bonne humeur étaient de la partie.

Le dimanche sans voiture a été une magnifique journée pour les militants du PS de Jette.  Très nombreux dans les rues, ils se sont divisés en un groupe de cyclistes et un groupe de piétons.

Chacun a multiplié les contacts avec la population, contacts toujours extraordinairement positifs, un maximum de Jettois souhaitant manifestement un changement.

Tout se passait bien jusqu’à ce qu’un groupe rencontre l’inquiétant échevin Leroy.

Ce dernier, à notre approche, a ralenti et a proféré des insultes !

C’est évidemment incroyable de faire dériver ainsi un débat démocratique, mais, malheureusement, il faut bien constater que l’Homme à la main molle a, à certains moments, de grandes difficultés à se maîtriser.

Les conseillers communaux se rappelleront certainement ses hurlements contre Jean Werrie, à l’époque chef de Groupe MR, contre lequel, la bave aux lèvres, au sens physique du terme, il hurlait sa haine.

Dérapages :

Apparemment le nombre d’affiches de candidats PS fleurissant dans la commune gêne beaucoup Doyen-Pinocchio et sa clique, en particulier, l’un d’entre eux, dernier arrivé sur la liste Cdh, qui n’hésiterait pas à organiser des raids nocturnes pour les enlever là où il le peut, et irait même dans les commerces pour laisser entendre aux commerçants que s’ils maintenaient nos affiches, ils pourraient avoir des ennuis avec la commune !!!

Nous récoltons en ce moment à ce sujet des témoignages écrits pour dépôt de plainte.

Dernièrement, un fonctionnaire communal retraité, mais bénéficiant encore, sans doute pour services rendus, d’un petit contrat à la commune, aurait contacté une habitante qui avait eu l’audace de mettre une affiche du PS à sa fenêtre, en lui disant que si elle ne la retirait pas tout de suite, elle aurait de sérieux ennuis avec la commune !!!

Apparemment, si ces faits sont avérés, nous nous trouvons donc face à l’insulte, l’intimidation et la menace.

Curieux procédé quand on sait que Doyen-Pinocchio répand partout que ce n’est pas la peine d’aller voter, qu’il a, de toute façon, gagné grâce à son accord préélectoral avec sept partis.

C’est en tout cas la preuve que lui sait bien qu’il y a un formidable rejet de sa gestion et de sa personne dans la commune.

Comme un noyé qui tente une dernière brasse, il sent qu’il se noie.

Il se noie dans sa mauvaise gestion et dans l’enfer fiscal qu’il a imposé aux Jettois.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Doyen-Pinocchio sur Radio Al Manar : Jette, c’est Disneyworld ! Encore les Jardins de Jette !

Certains de mes amis m’ont expliqué, en se tordant de rire, l’intervention de Doyen-Pinocchio sur Radio Al Manar.

Ce fut un véritable festival !!!

Jette était le paradis terrestre !!!

–     Les maisons claires aux fenêtres garnies de fleurs.

–     Les trottoirs d’une propreté impeccable.

–     Les services publics fonctionnant parfaitement.

–     Chacun ayant, bien sûr, l’emploi rêvé.

Comme toujours donc : Le mensonge, le mensonge…, toujours le mensonge !!!

Pour cette prestation, Doyen-Pinocchio était accompagné de l’un de ceux avec lesquels il veut « colorer » sa liste.

Lui qui a parlé dans « Le Soir » de « tribalisation des listes électorales », sans doute pris par l’angoisse, se fait accompagner par un de ses « supplétifs ».

Le navire coule, il faut donc tenter de sauver les meubles.

Dommage qu’aucun journaliste ne lui ait posé une question sur les attaques qu’il avait menées contre son colistier aux Régionales El Khanouss et, surtout, sur son fameux article dans «  Le Soir » où il condamnait la composition des listes électorales à Bruxelles.

Mais le plus comique  sera bien entendu, pour lui,  dans l’avenir.

N’ayant jamais été capable de se faire élire directement au Parlement bruxellois, il se trouvera, j’en suis sûr, confronté à l’un ou l’autre de ceux avec lesquels il veut faire croire que sa liste représente la « diversité » jettoise.

On me rapporte également que, parlant aux habitants (mais oui, mais oui, de temps en temps, il leur parle), il leur affirme qu’il veut transformer Jette… en Watermael-Boitsfort !!!

C’est là son objectif.

Chers lecteurs, réfléchissez et demandez-vous ce que cela impliquerait une transformation de Jette en Watermael-Boitsfort. Un petit effort et vous trouverez rapidement.

Encore les Jardins de Jette !

On le sait, les habitants de ce quartier se sont battus pendant des années pour obtenir un marché.

Les incidents s’y multiplient.

Vendredi, une nouvelle fois, l’électricité faisait défaut.

Un membre de la Majorité intervient et dit « C’est la faute du boulanger, il utilise trop d’électricité » !!! C’est évidemment, une fois de plus, un mensonge car, lorsque la panne est survenue, le boulanger avait déjà cessé son activité !

Ce même échevin de la Majorité ne savait pas, il y a six mois, qu’une borne électrique existait au lieu même de la panne.

Les habitants des Jardins de Jette savent fort bien que c’est uniquement la proximité des élections qui a conduit la mise en place de ce marché.

Ah oui, intéressant : l’échevin Leroy ainsi qu’un autre échevin de cette curieuse Majorité ont tenu une permanence sociale dans les Jardins de Jette. Ils ont eu la visite d’un couple et d’un autre habitant. Autrement dit, ils ont fait un fameux flop !!!

Si vous voulez rire un peu, lisez les proclamations de foi des candidats de la Liste de Doyen-Pinocchio, c’est vraiment à se tordre !

Mais le plus comique, c’est le Blog de l’un d’entre eux qui est d’un ringard pas possible, mais ce n’est pas l’essentiel.  Car, lorsqu’on clique sur le signet « Objectifs  2012-2018 » apparaît la formule « Page en construction » !!!

On ne pouvait pas mieux décrire l’impuissance de cette Majorité !

De même, lorsqu’on clique sur le signet « Bilan de l’action », réponse : « Page en construction » !!!

Significatif non ?

En fait, Doyen-Pinocchio tente à toutes forces de présenter la commune de Jette sous un jour totalement mensonger.

Lui qui  ne fréquente aucun commerce, lui qui, lorsqu’il est seul, rase les façades et ne salue aucun habitant, devrait se rendre compte de l’état lamentable dans lequel sa gestion… ou plutôt son absence de gestion a conduit notre malheureuse commune qui, non seulement a été transformée en enfer fiscal, mais qui connait également le chaos au plan de la mobilité et au plan de l’enseignement.

Mais cela, pour Doyen-Pinocchio, ce sont sans doute des problèmes d’intendance pour lesquels il n’entend pas perdre son précieux temps !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Hervé Doyen fait-il payer sa campagne électorale par le budget communal ?

C’est avec surprise que les habitants du quartier … très bien fréquenté… de l’avenue Notre-Dame de Lourdes ont vu débarquer, vendredi dernier, une camionnette communale, ont vu l’installation d’une splendide tente aux couleurs jettoises, et, finalement, ont vu débarquer une petite trentaine de personnes qui se sont régalées aux frais du contribuable jettois.


Mais quel était donc l’objet de cette extraordinaire inauguration ?

… Un casse-vitesse !!!

Donc, le malheureux Doyen-Pinocchio, du fait de l’Ordonnance prise par la Région lui interdisant d’utiliser son outil de propagande, c’est-à-dire le très couteux journal communal, multiplie les inaugurations bidon :

Aujourd’hui, un casse-vitesse !

Demain, sans doute, un canisite !

Après-demain, … une pissotière !

Et, en fin de campagne,… une grille d’égout !

Voilà donc à quoi en est réduit le malheureux Doyen-Pinocchio pour tenter de faire croire qu’il a géré la commune.

Quant aux réalités sociales, elles n’existent évidemment pas à ses yeux.

Après avoir brisé toute action sociale du CPAS !

Après avoir ignoré les 25% de Jettois en âge de travailler qui sont en recherche d’emploi !

Après avoir refusé de voir les énormes difficultés qui se posent au niveau scolaire !

Lui, il inaugure un casse-vitesse !!!

Sous la Quatrième République française, on disait que le Président de la République ne servait à rien et qu’il inaugurait les chrysanthèmes.

Doyen-Pinocchio en est exactement à ce stade, mais comme ce n’est pas la saison… il inaugure … avec ses copains et alliés … un casse-vitesse !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

 

Les « danseuses » de Doyen-Pinocchio et de Leroy… ou à quoi sert l’augmentation gigantesque des impôts à Jette !

On est incorrigibles… ou incapables de faire autre chose que de jeter l’argent des Jettois et de faire des cadeaux qui ne coûtent évidemment pas cher … quand ce sont les autres qui payent.

Pour rappel, sur trois ans, l’augmentation de l’impôt cadastral aura coûté aux ménages jettois plus de trois millions d’euros !

N’empêche !

En avril, nouveau cadeau à la « danseuse » particulière de Doyen et Leroy : l’Atelier 340 !    Un petit 30.000 euros ! Une paille ! Rien !

Comme on le sait, cette curieuse ASBL qui ne respecte pas, depuis onze ans, ses obligations à l’égard de la commune, qui ne paye pas ses impôts, qui a pour 1.080.000 euros de dettes, etc, reçoit donc 30.000 euros dans le cadre, accrochez-vous, de la « Promotion de la diversification de l’offre culturelle sur la commune de Jette » !!!

Magnifique non !

Fantastique !!! Il fallait vraiment l’inventer lorsqu’on sait ce que fait réellement l’Atelier 340 !!!

Malheureusement, les gens qui sont en recherche d’emploi, ceux qui connaissent d’énormes difficultés sociales n’ont pas cette chance. Pour eux, pas de « diversification de l’offre culturelle » !!!

En juin, le bien nommé échevin Leroy fait un cadeau : 7.500 euros de subsides à une ASBL dont l’objectif…accrochez-vous, a pour vocation la volonté de réunir des personnes de tous horizons et de toutes cultures en favorisant des échanges interculturels multilingues !!!

Magnifique non !  Fallait le trouver !  Qu’en termes élégants ces choses-là sont dites…

Mais de toute façon, c’est l’argent du cochon de contribuable jettois, donc… on s’en fout !!!

Un petit cadeau par-ci, un petit cadeau par là, cela pourra toujours aider lors d’une élection particulièrement indécise.

Du beurre dans les épinards

–       Le Collège rencontre les représentants des Fabriques d’églises, mais non pas dans la commune, mais au restaurant, c’est plus sympathique.  Soit 650 euros à charge du contribuable !

–       L’Echevin de l’Enseignement, qui n’a rencontré que deux fois en trois ans les directeurs d’écoles leur offre à déjeuner.  Sympathique non avant la campagne électorale ?  400 euros à charge du contribuable jettois… Mais on s’en fout !!!

Il ne  viendrait évidemment jamais à l’esprit de Doyen-Pinocchio ou du très curieux échevin Leroy, qui pourtant bénéficient de frais de représentation et d’un traitement confortable, de faire ces invitations à leurs frais ! Non, dans ce monde-là, cela ne se fait pas. Il faut avant tout vivre sur la bête, c’est-à-dire aux frais des Jettois !

–       Encore et toujours SIDI BIBI : Alors qu’il a été totalement démontré, photos à l’appui, par le conseiller communal Jean Werrie qui a été sur place, que le projet Sidi Bibi était totalement nul, on envoie à nouveau une mission, on se demande bien pourquoi, dont le coût total dépasse les 6.700 euros !!! Mais pas d’importance, c’est évidemment le contribuable jettois qui paye.

–       Je passe évidemment sur toutes les inaugurations et fêtes diverses dont le seul but n’est évidemment que de faire de la propagande électorale.  J’épingle cependant la curieuse « fête » « Carrefour Afrique » qui, curieusement, se déroulera un mois avant les élections.  Bien entendu, cette « fête » n’a jamais eu lieu auparavant, et seul un esprit pervers pourrait y voir une quelconque relation avec le scrutin communal. Soit, de nouveau, 5.000 euros à payer par le contribuable jettois.

Voilà un tout petit florilège de la façon dont sont utilisés les impôts de nos concitoyens alors même que la commune de Jette est, depuis 2004, sous transfusion massive d’argent venant de la Région. (Plus de cinq millions d’euros par an au total !!!).

Ces quelques décisions représentent, au total, 50.250 euros, montant qui trouverait évidemment à s’employer avec efficacité pour aider les Jettois en recherche d’emploi ou en grande difficulté sociale.  Mais ces gens-là, évidemment, n’intéressent ni Doyen/Pinocchio ni Leroy car, d’après eux, c’est un public qui …vote mal !!!

Il est effarant de constater que, décidément, Doyen-Pinocchio et son comparse Leroy sont incorrigibles… ou paniqués, espérant encore, avec ces dépenses somptuaires, faire croire qu’à Jette, tout va bien, que l’argent peut être dépensé n’importe comment… et qu’il leur restera quelques électeurs.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan