Archives de Tag: finances

Finances jettoises, la preuve par DEXIA des mensonges du Collège !

Les études faites par DEXIA sur la situation des finances communales sont une mine d’informations.  Lorsque j’étais échevin des Finances, je l’ai été pendant près de vingt ans, je les ai beaucoup utilisées.

Chaque année, une comparaison est faite avec quatre communes identiques à la nôtre, et cela permet de dégager un certain nombre de conclusions.

Mais afin de ne pas vous écraser de chiffres, je n’en retiendrai qu’un seul, mais qui démonte de façon extraordinaire les mensonges de l’échevin des Finances, vous savez, le type qui n’en est toujours pas revenu d’avoir terminé ses études alors qu’il a soixante ans, et qui, toutes les trois phrases, répète qu’il est ingénieur pour tenter, bizarrement, d’asseoir ses affirmations.

Elles sont d’autant plus contestées par les Jettois que beaucoup d’entre eux soulignent qu’il se fiche totalement de Jette car, en réalité, il habite à Lasne.

J’en reviens à l’étude DEXIA dans laquelle je lis « La croissance moyenne belge des taxes communales sous cette Législature est de 3,8 % » !!!

Quand on sait qu’à Jette, rien que l’impôt cadastral a augmenté de 10% en 2009, on perçoit immédiatement la façon dont cette Majorité a transformé Jette en enfer fiscal.

A quoi on peut encore ajouter l’augmentation de 25% d’un coup de la demi-journée de parking !

Si on ajoute à cela l’augmentation automatique de 3% prévue chaque année des taxes et redevances qu’applique la commune, on se rend compte tout de suite dans quelle situation effarante se trouvent les Jettois en matière de fiscalité et de taxation.

Mais attention, à Jette, nous savons que certains privilégiés ne doivent pas les payer, ces fameuses taxes, c’est le cas de l’Atelier 340 qui, depuis onze ans, ne paye pas sa taxe sur les immeubles et chantiers abandonnés et cela, en toute illégalité.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

DOYEN-PINOCCHIO et PIROTTIN pris une nouvelle fois le pantalon sur les chaussures !

La Dernière Heure, 14 mai 2012

Hier, la « Libre Belgique » et la « Dernière Heure », continuant leur « voyage électoral » à travers les 19 communes de notre Région, ont abordé la situation de la commune de Jette.

Oh stupeur ! Oh tremblements ! Oh désolation dans les lieux saints !

Une nouvelle fois, l’échevin Pirottin, vous savez celui qui croit que c’est le coq , chantant sur son fumier, qui fait se lever le soleil, celui a fait le « cadeau » aux Jettois de l’impôt cadastral le plus élevé de Belgique, profère, dans la «Dernière Heure» (article ci-joint) un énorme mensonge.

En effet, il ose dire : « En 2003, sous l’ère Hermanus, la dette cumulée croulait sous 24 millions ».

Petit problème ! Infime petite précision !

Un tout petit rien !

En 2003, … je n’étais pas échevin !

En effet, j’ai quitté le Collège en juin 1996 et n’y suis revenu qu’en décembre 2006.

J’ai évidemment téléphoné au journaliste qui a rectifié le tir (voir article ci-dessous).

Mais le plus important est évidemment de lire à quel point le mensonge est entré dans les mœurs de ce Collège Arlequin.

Osez dire que j’étais échevin en 2003 !

Osez dire que c’est « sous l’ère Hermanus » que la dette cumulée croulait sous 24 millions,  c’est quand même énorme !!!

Petite précision et vérité des chiffres : C’est à partir de 1999 que le déficit cumulé commence à devenir important, et c’est sous l’ère Doyen-Pinocchio qu’il atteindra, en 2004, non pas 24 millions d’euros, mais 27 millions d’euros !!!

Inquiétant quand même d’avoir pour échevin des Finances quelqu’un qui ose proférer de tels mensonges.

Important de rappeler que pendant les 14 dernières années où j’ai été échevin des Finances, c’est-à-dire de 1982 à juin 1996, les impôts communaux n’ont pas augmenté d’un seul centime !

Cela, c’était une gestion voulue par Jean-Louis Thys et moi-même.

Curieusement, ils ont augmenté, pour la première fois depuis 14 ans, l’année qui a suivi mon départ du Collège !

Il est vrai qu’à cette époque :

–      On ne jetait pas à la poubelle une étude d’implantation d’une école !

–     On ne s’offrait pas des fresques à 150.000 € !

–     On ne s’offrait pas des vestiaires de sport de luxe à 450.000 € !

–     On n’installait pas des ruches sur le toit de la Maison communale !

–     On ne se faisait pas rembourser 2 euros d’achat d’oranges !

–     On ne perdait pas les conventions avec la Région ! Etc…

Autrement dit, le contribuable jettois était respecté !

Cela fait toute la différence !

Autre énorme mensonge :

Dans la « Libre Belgique », Doyen-Pinocchio affirme (voir article ci-joint) « En 2006, nous avions un accord pour former un Olivier avec Ecolo et le PS, puis, suite au désistement de son épouse, est arrivé celui qu’on n’attendait plus : M. Hermanus ».

 Enorme !!!! Quand on sait que Doyen-Pinocchio himself a fait voter ses troupes en masse pour que je devienne échevin !

En effet, c’est le Conseil communal qui élit les échevins, et sans les  voix du Cdh, il est évident que je n’aurais pas pu être nommé.

Doyen-Pinocchio m’attendait tellement, qu’il a fait des mains et des pieds pour qu’un autre socialiste, recordman des voix de préférence, ne soit pas désigné en qualité d’échevin, me répondant, à longueur de réunions «  Je ne veux pas de ce type comme échevin » ! Ce qui ne l’a pas empêché de faire les yeux doux à « ce type » pour qu’il quitte le PS et rejoigne sa liste !

Récemment, je discutais avec quelques amis sur le mensonge en politique, et nous nous demandions comment il est possible que ces gens, Doyen-Pinocchio, Pirottin, et quelques autres ailleurs dans Bruxelles, fassent des mensonges un mode de vie.

Est-ce une question d’éducation ?

Est-ce parce qu’au départ, des gens comme Doyen-Pinocchio méprisent ceux qui ne pensent pas comme eux ? Puisqu’un jour, au Collège, m’ayant traité de « pervers » parce que je posais une question, un échevin Cdh, posant la même question, Doyen-Pinocchio lui répondit textuellement : « Toi, tu poses cette question en  «chrétien sincère» ! J’en étais totalement abasourdi, voyant ressurgir du cerveau reptilien de Doyen-Pinocchio des restes mal digérés d’un climat de guerre scolaire.

Conclusion :  « On peut mentir à quelqu’un souvent, mais on ne peut pas mentir à tout le monde tout le temps » !

C’est ce que les Jettois ont compris.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

EXCLUSIF : 6 MAI 2012 … HERVE DOYEN EST DE GAUCHE !!!

Miracle ! Miracle !

Ce 6 mai 2012, nous découvrons, en lisant un intéressant SMS de Doyen-Pinocchio que celui-ci… est de gauche !!!

Hier, à 20h01, André Liefferinckx, conseiller communal PS de Jette, a adressé un message à Doyen-Pinocchio.  Le texte : « On a gagné » !

Quelques minutes plus tard, Doyen-Pinocchio lui adresse le SMS que vous pourrez lire ci-joint.  En effet, j’ai préféré que vous puissiez lire… « dans le texte », la prose de Doyen-Pinocchio.

Comme vous le voyez, celui-ci prend «de la hauteur».

Il se considère comme de gauche ! Mais la Vraie gauche, celle excluant les escrocs, les corrompus, les voleurs et, pour le citer…, « des caviars » !!!

Le scoop, c’est évidemment que Doyen-Pinocchio, menant une extraordinaire politique de régression sociale, se considère comme « La gauche », mais la gauche pure, celle des gens propres, inattaquables, au-dessus de tout soupçon, celle composée de gens «bien sous tous rapports» comme ceux que toutes les belles-mères rêveraient d’avoir pour gendres!

Il est vrai qu’au début des années 2000, Doyen-Pinocchio avait tenté de passer au PS avec armes et bagages.

Je suppose qu’à ce moment-là, il ne pensait pas à la gauche des escrocs, des voleurs et des corrompus !

Intéressant d’ailleurs de noter que les perdants utilisent toujours les mêmes formules : Sarko parlait du « vrai » travail et Doyen-Pinocchio de la « vraie » gauche … pas bon signe pour lui ça !

Ah, tiens !  Une  bonne question à lui poser si vous le rencontrez. Mais attention, il ne se promène que rarement seul.

Demandez-lui pourquoi le 2 décembre 2006, il a voté, et a fait voter tous ses amis élus du Cdh de Jette, pour un socialiste qu’il considère, aujourd’hui, comme un escroc, un corrompu et un voleur ?

Peut-être pensait-il que ce socialiste allait être un légume qu’il mènerait selon sa volonté.

Autre question à lui poser dans la mesure où il utilise le pluriel dans son SMS.  Demandez-lui à qui il pense ?

Peut-être pense-t-il aux prestigieux voisins de son échevin des Finances dont de très nombreux Jettois affirment qu’il habite en réalité à Lasne.

Une toute dernière question peut être encore … Est-ce honnête de permettre à un de ses « copains » de ne pas payer les taxes communales dues depuis plus 10 ans.

Mais l’essentiel dans ce remarquable SMS, c’est le contraste qui apparaît entre le gentil boy-scout que veut paraître Doyen-Pinocchio, et sa véritable nature qu’il livre dans ce SMS avec une franchise qui, il faut  bien le dire, est très très très loin de lui être coutumière.

Curieux tout de même de retrouver si souvent chez Hervé Doyen ce vocabulaire qualifiant de « repris de justice ». Apparemment, ces mots doivent lui être familiers depuis très longtemps !

Grâce à ce SMS, chacun peut donc voir le vrai visage de Doyen-Pinocchio.

Voilà donc une preuve inappréciable de sa véritable nature !

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

Conseil communal de Jette, la routine : Mensonges, Dissimulations, Aveu et Nouvelle Augmentation des Impôts !

Intéressante séance des sections du Conseil communal d’hier soir.  Une fois de plus, l’échevin des Finances prend la position du coq qui, tous les matins, chante sur son fumier et croit que c’est lui qui fait se lever le soleil !

Mensonges : car, bien sûr, on ne dit pas la vérité en ce qui concerne la nouvelle école du Poelbos.  Cette école devait être rénovée depuis fort longtemps, mais après mon départ du Collège en 1996, les choses n’avaient plus bougé.

Sous la précédente Législature, le dossier a été repris. Pas dans l’intérêt de l’école, mais dans l’intérêt quasi exclusif de « Kids Holidays ».

Le projet était surdimensionné, et lorsque l’architecte, par ailleurs fort talentueux, nous a présenté son travail, l’évaluation du budget tournait autour de 16 millions d’euros !!!

Mais pas de problème pour Pinocchio-le Bourgmestre sortant !  On jette tout à la poubelle… et on recommence à zéro !  D’où les centaines de milliers d’euros perdus.

Mais toujours pas de problème : C’est le contribuable jettois qui payera !!!

Et, de plus, on posera une première pierre quand ??? Mais en septembre bien sûr, à quelques jours des élections !

Dissimulations : J’ai demandé à plusieurs reprises à pouvoir consulter la facture de ce premier auteur de projet.  Contrairement à la Loi qui prévoit le principe de collégialité et donc, le fait qu’aucun document ne peut être caché, cette facture ne m’a jamais été présentée !!!

Aveu : Décidément, Pinocchio-le Bourgmestre sortant n’est pas très attentif. En effet, dans le plan d’implantation de la nouvelle école du Poelbos qu’il a présenté, la ligne du Tram 9 … existe déjà !!!

Qu’est ce que cela veut dire ?

Cela veut dire :

– qu’alors même que le permis tel qu’il avait été envoyé par la STIB à l’Administration régionale a été recalé car il ne prévoyait pas les parkings ;

– qu’alors même que la commune, et forcément le Collège, ne se soit pas encore « officiellement » prononcée ;

– qu’alors même qu’il n’y a pas un centime d’euro pour les parkings :

   la ligne 9 est déjà bel et bien inscrite sur les plans de la nouvelle école du Poelbos !!!

Mais il y a encore mieux : Au Conseil communal de demain soir, de nouveau, une augmentation d’impôts !!!

La Tutelle, contrairement aux affirmations fausses et lénifiantes de l’échevin des Finances, n’avait pas accepté les chiffres des modifications budgétaires.  Elle avait recalé la commune de Jette et a exigé des révisions, notamment en matière d’emprunts.

Et bien, c’est très simple : pour le Collège Arlequin-Pinocchio, on augmente l’impôt !!!

Donc, le taux des impôts additionnels passera de 6,9 % à 7 %, soit 300.000 euros de plus à payer par les Jettois.

Avec un peu de mémoire, on se rappellera qu’en décembre 2009, l’échevin des Finances, dont beaucoup de Jettois affirment qu’il habite à Lasne, hurlait que pour compenser l’augmentation de 10% de l’impôt cadastral, le Collège Arlequin-Pinocchio mettait en place un plan de diminution de l’impôt sur les personnes physiques pour aboutir à 6,50 % en 2012.

Et bien, le mensonge est maintenant avéré !!!

Car non seulement, il n’y a pas de diminution, mais il y a même une augmentation !

Grâce à l’argent ainsi récolté, on pourra sans doute payer une partie de la fresque que s’offre l’échevin de la « Culture » à 150.000 euros, et payer aussi le splendide projet de Sidi Bibi dont vous avez pu admirer quelques photos dans un de mes blogs précédents.

Voilà la réalité !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


JETTOIS : Hervé Doyen trouve que vous ne payez pas assez d’impôts !

J’avais découvert, dans différents documents communaux, qu’Hervé Doyen avait chargé ses services d’examiner les logements, je le cite « les plus modestes » afin d’avertir le Ministère des Finances, et de faire augmenter l’impôt cadastral de ces Jettois.

Effaré par cette attitude pour le moins extraordinaire, j’ai évoqué cette situation avec le sénateur Laaouej qui a posé une question au Ministre des Finances.  Ce dernier est extrêmement clair dans ses réponses : C’est l’Administration du Cadastre, c’est-à-dire le Ministère des Finances, qui a, seule, le droit d’établir si des améliorations faites dans un logement (salle de bain, wc, etc) conduisent à une augmentation de l’impôt.

Je vous invite à lire très attentivement les articles de la « Capitale » et du « Soir » qui décrivent parfaitement la situation.

Mais, en fait, que se passe-t-il ?

Doyen, coincé par sa gestion calamiteuse, cherche par tous les moyens à augmenter son budget.

On l’a vu avec l’augmentation faramineuse des taxes et amendes de toutes sortes dont les Jettois n’en peuvent plus et qui devraient rapporter près de 4 millions d’euros.

Dans le cas du Cadastre, c’est bien pire !

Hervé Doyen organise, en se substituant au Ministère des Finances, une véritable délation fiscale intistutionnalisée, comme il l’a dit lui-même lors d’une réunion, visant « les immeubles les plus modestes ».

Je pense que nous touchons là le comble du cynisme politique.

Si encore cet argent récolté servait à l’amélioration de la vie des Jettois !

Mais non !!!

Il sert à offrir à l’échevin « de la Culture » une fresque de 150.000 euros !

Il sert à organiser des festivités diverses dans le seul  but d’une propagande électorale !

Mais il faut que les Jettois sachent que leur  Bourgmestre Hervé Doyen veille et qu’il les dénoncera au Cadastre pour qu’on augmente leurs impôts !!!

A bon entendeur !

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et Cliquez J’Aime pour devenir fan

 

Excès de zèle communal - Le Soir 21/3/2012

Excès de zèle communal - Le Soir 21/3/2012

La Capitale 21/3/2012 - Etude sur le cadastre

La Capitale 21/3/2012 - Etude sur le cadastre

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

PARKINGS : Des citoyens se rebiffent !

Le Juge a dit !

Consultez cet article Le Juge a dit ! au format pdf.
 

Il ne se passe pas un jour sans qu’un commerçant du Miroir m’informe qu’un conflit, qu’une dispute ont eu lieu à propos du prix du  parking !

 

A Jette, c’est devenu vraiment exorbitant! Mais comme le crie dans les couloirs de la commune l’échevin des Finances, « Ce sont les amendes qui sauveront le budget communal » !

 

Nombreux sont les commerçants jettois qui disent que, lui, il s’en fiche, puisqu’il habiterait à Lasne !

 

Un lecteur m’a fait parvenir un extrait d’une revue « Budget et Droits » de mars/avril 2012 où il est fait référence du cas d’une citoyenne qui a refusé de payer les amendes pour infractions que lui infligeait la ville de Charleroi.

 

Plutôt que de commenter cette décision de justice, je vous invite à la lire attentivement (voir document joint), de façon à mesurer l’impact que pourrait avoir la réaction des différents habitants qui en ont vraiment marre de sans cesse payer !!!

 

merry_hermanus@yahoo.com


D’étranges zones riverains à Jette

Lors de la visite que j’ai faite avec d’anciens fonctionnaires communaux, nous nous sommes étonnés de l’installation de différentes zones riverains et, en particulier, de celle de la Rue Serkeyn.

En effet, j’ai été assailli par de très nombreuses plaintes de Jettoises et de Jettois qui sont systématiquement verbalisés (30 euros)  pour avoir stationné dans cette zone.

Mieux encore…, si j’ose dire, un médecin ayant son Cabinet à proximité voit ses patients verbalisés alors qu’ils sont en consultation !!!

Malgré différentes plaintes introduites à la commune, rien ne se passe.  Comme toujours, aucune réponse !

Les amendes valsent pour le plus grand plaisir du pathétique et pitoyable échevin des Finances qui espère, par là, couvrir les dépenses pharaoniques, et pour la plupart stupides, engagées par ce Collège Arlequin.

Mais une question beaucoup plus fondamentale se pose.

Qu’est-ce qui a présidé à l’installation de ces zones riverains ?

Concernant la rue Serkeyn, l’argument le plus souvent mis en avant concerne les voitures qui seraient garées là, de façon systématique, vu la proximité de  la station Belgica.  L’objectif étant d’éviter d’avoir ces véhicules garés pendant toute la journée.

Mais y a-t-il une autre explication ?  N’y aurait ’il pas un « copain » ou une « copine » à qui le Collège à voulu faire un « petit plaisir » comme c’est malheureusement très souvent le cas à Jette aujourd’hui et, dès lors, ne lui a-t-on pas réservé une situation tout à fait privilégiée ?

Comme dans d’autres cas, n’en doutons pas, tôt ou tard, on connaîtra la vérité.

Il serait d’ailleurs, dans ce même ordre d’idées, intéressant de savoir si les fameuses caméras qui ont été achetées il y a maintenant cinq ans sont toujours dans les caves de la commune de Jette.  Il y a deux ou trois ans, Hervé Doyen avait répondu qu’il n’avait pas été capable de les installer parce que la Zone de Police ne mettait pas à sa disposition les techniciens pour le faire.

C’est évidemment incroyablement scandaleux quand on connaît l’insécurité qui règne dans notre commune.

Merry HERMANUS