Archives de Tag: impôt

Si vous n’êtes pas satisfait, dites-le moi !!!

Enorme !  Un véritable génie de la communication !

L’un des candidats sur la liste Cdh de Jette a choisi comme slogan cette formule particulièrement imprudente « Si vous n’êtes pas satisfait, dites-le moi » !

Il est vrai que de nombreux Jettois affirment qu’en réalité, le candidat en question n’habite pas Jette mais qu’il habite à Lasne.  C’est sans doute la raison pour laquelle il ose ce slogan particulièrement malhabile.

En effet, s’il habitait Jette, il saurait que l’immense majorité de la population est totalement insatisfaite.

Il vient de prouver, en utilisant cette expression au-delà du réel qu’il ne connaît pas Jette et, surtout, qu’il ne connaît pas ses habitants.

Il est vrai qu’en période électorale, on peut le rencontrer de temps en temps au marché où il espère se faire reconnaître.

Malheureusement pour lui, son taux de notoriété est égal à son taux d’efficacité , c’est-à-dire à Zéro, et encore, en été, car en hiver, il est au-dessous de zéro !

Mais le plus grave, c’est que c’est cet individu qui, en qualité d’échevin des Finances, a transformé Jette en un enfer fiscal.

C’est à cause de lui que toute une série de petits propriétaires doivent payer un impôt cadastral supérieur à leurs revenus mensuels ! Du jamais vu !

C’est à cause de Doyen, de cet individu, et du Cdh local que Jette est la commune de Belgique où l’impôt cadastral est le plus élevé !

Comment il disait encore sur son tract ? Ah oui, « Si vous n’êtes pas satisfait, dites-le moi » !!!

Et bien, je n’en doute pas un seul instant, le 14 octobre, les Jettois le lui diront en masse.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Les « danseuses » de Doyen-Pinocchio et de Leroy… ou à quoi sert l’augmentation gigantesque des impôts à Jette !

On est incorrigibles… ou incapables de faire autre chose que de jeter l’argent des Jettois et de faire des cadeaux qui ne coûtent évidemment pas cher … quand ce sont les autres qui payent.

Pour rappel, sur trois ans, l’augmentation de l’impôt cadastral aura coûté aux ménages jettois plus de trois millions d’euros !

N’empêche !

En avril, nouveau cadeau à la « danseuse » particulière de Doyen et Leroy : l’Atelier 340 !    Un petit 30.000 euros ! Une paille ! Rien !

Comme on le sait, cette curieuse ASBL qui ne respecte pas, depuis onze ans, ses obligations à l’égard de la commune, qui ne paye pas ses impôts, qui a pour 1.080.000 euros de dettes, etc, reçoit donc 30.000 euros dans le cadre, accrochez-vous, de la « Promotion de la diversification de l’offre culturelle sur la commune de Jette » !!!

Magnifique non !

Fantastique !!! Il fallait vraiment l’inventer lorsqu’on sait ce que fait réellement l’Atelier 340 !!!

Malheureusement, les gens qui sont en recherche d’emploi, ceux qui connaissent d’énormes difficultés sociales n’ont pas cette chance. Pour eux, pas de « diversification de l’offre culturelle » !!!

En juin, le bien nommé échevin Leroy fait un cadeau : 7.500 euros de subsides à une ASBL dont l’objectif…accrochez-vous, a pour vocation la volonté de réunir des personnes de tous horizons et de toutes cultures en favorisant des échanges interculturels multilingues !!!

Magnifique non !  Fallait le trouver !  Qu’en termes élégants ces choses-là sont dites…

Mais de toute façon, c’est l’argent du cochon de contribuable jettois, donc… on s’en fout !!!

Un petit cadeau par-ci, un petit cadeau par là, cela pourra toujours aider lors d’une élection particulièrement indécise.

Du beurre dans les épinards

–       Le Collège rencontre les représentants des Fabriques d’églises, mais non pas dans la commune, mais au restaurant, c’est plus sympathique.  Soit 650 euros à charge du contribuable !

–       L’Echevin de l’Enseignement, qui n’a rencontré que deux fois en trois ans les directeurs d’écoles leur offre à déjeuner.  Sympathique non avant la campagne électorale ?  400 euros à charge du contribuable jettois… Mais on s’en fout !!!

Il ne  viendrait évidemment jamais à l’esprit de Doyen-Pinocchio ou du très curieux échevin Leroy, qui pourtant bénéficient de frais de représentation et d’un traitement confortable, de faire ces invitations à leurs frais ! Non, dans ce monde-là, cela ne se fait pas. Il faut avant tout vivre sur la bête, c’est-à-dire aux frais des Jettois !

–       Encore et toujours SIDI BIBI : Alors qu’il a été totalement démontré, photos à l’appui, par le conseiller communal Jean Werrie qui a été sur place, que le projet Sidi Bibi était totalement nul, on envoie à nouveau une mission, on se demande bien pourquoi, dont le coût total dépasse les 6.700 euros !!! Mais pas d’importance, c’est évidemment le contribuable jettois qui paye.

–       Je passe évidemment sur toutes les inaugurations et fêtes diverses dont le seul but n’est évidemment que de faire de la propagande électorale.  J’épingle cependant la curieuse « fête » « Carrefour Afrique » qui, curieusement, se déroulera un mois avant les élections.  Bien entendu, cette « fête » n’a jamais eu lieu auparavant, et seul un esprit pervers pourrait y voir une quelconque relation avec le scrutin communal. Soit, de nouveau, 5.000 euros à payer par le contribuable jettois.

Voilà un tout petit florilège de la façon dont sont utilisés les impôts de nos concitoyens alors même que la commune de Jette est, depuis 2004, sous transfusion massive d’argent venant de la Région. (Plus de cinq millions d’euros par an au total !!!).

Ces quelques décisions représentent, au total, 50.250 euros, montant qui trouverait évidemment à s’employer avec efficacité pour aider les Jettois en recherche d’emploi ou en grande difficulté sociale.  Mais ces gens-là, évidemment, n’intéressent ni Doyen/Pinocchio ni Leroy car, d’après eux, c’est un public qui …vote mal !!!

Il est effarant de constater que, décidément, Doyen-Pinocchio et son comparse Leroy sont incorrigibles… ou paniqués, espérant encore, avec ces dépenses somptuaires, faire croire qu’à Jette, tout va bien, que l’argent peut être dépensé n’importe comment… et qu’il leur restera quelques électeurs.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Doyen-Pinocchio se prend les pieds dans le tapis !

Vous vous rappellerez que Doyen-Pinocchio a essayé de faire interdire mon Blog via une plainte déposée par le CPAS, c’est-à-dire, en fait, par ses sbires dans cette Institution.

Plainte qui a conduit à un non-lieu de la part de la Chambre du Conseil et à la condamnation du CPAS de me verser 1.320 euros de frais de procédure.

La lecture de mon Blog retient manifestement l’attention de beaucoup de membres du Cdh et, en particulier des nouveaux venus sur la liste électorale et, surtout, de ceux dont Doyen-Pinocchio disait fort élégamment qu’ils « colorieraient sa liste » !!!

Ces gens-là, et c’est tout à leur honneur, se posent pas mal de questions sur :

–       La fresque

–       Les impôts

–       Le Tram 9

–       L’Atelier 340

Il est évident qu’ils débattent de tous ces sujets avec leurs amis et connaissances. Là aussi, rien de plus normal.

Mais là où ça devient hilarant, c’est d’entendre les explications que Doyen-Pinocchio et Leroy leur donnent :

La fresque : On leur lance toute une série de chiffres plus alambiqués les uns que les autres pour tenter de prouver que la fresque n’a pas coûté 150.000 € mais qu’elle a coûté 100.000 €.

On additionne des pommes et des poires !

C’est pourquoi je crois intéressant de donner à lire à mes lecteurs la page du Budget communal 2010 ( => modifbudg2011AH) où la fresque apparaît, au départ il en était prévu trois, et on peut constater que l’achat d’œuvres d’art était limité, en 2008, à 5.850 €.  Le PS était alors  dans la Majorité.

En 2010, on prévoit le même article budgétaire à 63.000 € !!! soit une croissance exceptionnelle !

Mais ça n’est pas suffisant, et donc, on prévoit, lors des modifications budgétaires, pour les fresques, la modique somme de 115.000 €… en plus !!!

Pour ceux qui douteraient encore que cette fresque a coûté 150.000 €, je tiens à leur disposition les décisions de Collège d’où il apparaît clairement que le chiffre que j’avance est parfaitement exact.

Bien entendu, cela n’empêche pas Doyen-Pinocchio et son âme damnée Leroy de mentir tout azimut.

Impôts et Budget : Je vous invite à lire l’exposé budgétaire ( => discoursCC2009Budget2010) que j’ai fait en décembre 2009 lorsque l’échevin des Finances, vous savez, celui dont beaucoup de Jettois disent qu’il habite à Lasne, a prévu l’augmentation de 10% des impôts communaux, ce qui a fait de Jette la commune la plus chère de Belgique !

Ceci est confirmé par les analyses des budgets communaux par DEXIA et par la presse.

Quant aux trucages des budgets, il suffit de dire qu’il y a plus de 7 millions d’euros de créances douteuses sur un budget total de 78 millions d’euros dont  34 millions d’euros proviennent de différents pouvoirs publics.

On aura tout compris sur la réalité budgétaire !

J’ajoute que si l’augmentation de l’impôt cadastral implique une augmentation à charge des Jettois d’un million par an, la soi-disant diminution des contributions directes, qui avait été promise mais qui n’a pas été respectée, a conduit à une diminution de 300.000 euros par an !!!

Faites la différence et vous aurez compris pourquoi Jette est la commune la plus chère de Belgique !

Tram 9 : Doyen-Pinocchio ose raconter aux membres de sa Liste que tous les commerçants du Miroir sont d’accord pour le Tram 9 !!!

Un seul n’ose pas dire qu’il y est opposé … il est candidat sur la liste du Cdh !!!

Lors d’une enquête faite il y a quatre ans, 80% des Jettois qui ont répondu s’affirmaient opposés au Tram 9.

J’invite ceux qui douteraient de ce que je dis, d’aller dans les commerces de la Place du Miroir, ce que ni Doyen-Pinocchio ni son « Iznogoud » Leroy ne font évidemment jamais, et de parler avec les commerçants.

Vous aurez ainsi tout de suite compris.

Il suffit d’ailleurs de voir le nombre de commerces à remettre ou vides !

Enfin, ce que Doyen-Pinocchio ne dit pas à ses colistiers Cdh, c’est qu’il n’y a pas un euro pour financer le parking, et qu’il a bloqué politiquement le dossier du Tram 9 à l’Administration en attendant les élections !!!

On ne peut être plus clair !

ATELIER 340 : C’est là où ça devient le plus comique car, là, Doyen-Pinocchio ne donne aucune explication sur l’Atelier 340 et le fait que cette Institution, depuis 11 ans, n’exécute pas sa Convention avec la commune (plus ou moins 450.000 euros d’impôts non payés) !

Si on en veut…il faut prendre rendez-vous avec lui !!!

Comique non ?

Ce serait pourtant intéressant d’entendre ses explications, et qu’il nous explique comment il se fait que l’Atelier 340 a payé deux années de loyer… en nature, et qu’il n’a pas payé ses taxes sur les immeubles et chantiers à l’abandon.

* * * * *

Il n’est pas inutile de souligner que Doyen-Pinocchio raconte aussi que je suis « payé à ne rien faire » et il cite le chiffre, évidemment scandaleux, de ce que gagne un échevin…en brut !!!  Mais il ne précise pas que ce n’est pas moi qui ait demandé a être déchargé de mes fonctions, mais que c’est lui qui a trahi sa signature en renversant la Majorité et en s’alliant avec six autres formations politiques, c’est-à-dire toutes les formations politiques représentées au Conseil communal, sauf le Vlaams Belang, pour tenter de maintenir le PS dans l’Opposition.

Pour une fois, là, c’est vraiment de la franchise !

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

On n’est jamais mieux servi que par soi-même !

Tout le monde connaît ce sympathique adage et, comme chacun le sait, les adages sont l’expression de la sagesse populaire, cette intelligence  née de l’observation des actions des hommes depuis des temps immémoriaux.

A Jette, Doyen-Pinocchio ne fait pas exception !

En effet, le Comité de quartier de la rue Vanderborght organise, ce 26 mai, une « Fête des Enfants ».

Aucun rapport avec la politique !  Aucun rapport avec les élections communales ! Ben voyons !

Ces sympathiques riverains souhaitent juste fêter, entre eux, le retour du Printemps, offrir un repas convivial, et, aux enfants, la possibilité de participer à des jeux.

Magnifique ! Splendide ! Bien dans l’air du temps !

Seuls des esprits pervers pourraient penser que ce Comité de quartier est lié à Doyen-Pinocchio qui…, un pur hasard, habite rue Vanderborght !!!

Cette petite sauterie, sans aucun rapport avec les élections communales, coûte à la commune, selon l’analyse qu’elle a faite, 1.648,96 €. Une paille quand on sait que … c’est le contribuable qui paye, et c’est sans doute pour cela qu’on a augmenté de 10% l’impôt cadastral, et que l’impôt sur les personnes physiques dont on avait promis, juré qu’il serait diminué… ne l’a pas été !!!

Mais il y a mieux, et là, évidemment, c’est beaucoup plus clair.

Le groupe « Animation LBJ », autrement dit, la formation politique du Bourgmestre, soit Doyen-Pinocchio himself, le faux nez du Cdh jettois,  organise un barbecue le 10 juin prochain.

Là aussi, la commune prend en charge des prêts de tentes et le transport de celles-ci.  Tout cela se monte à 811,64 € pour le contribuable jettois… selon bien sûr l’analyse des services communaux.

Tous les Jettois, et notamment les habitants du Foyer Jettois, ont reçu une cordiale invitation dans leur boîte aux lettres… mais il leur fait payer 8€.
Décidément, quand il s’agit de l’argent du Cdh, la générosité disparaît malgré le généreux soutien financier de la commune de Jette.

Est-il normal qu’un parti politique, à la veille des élections, et qui d’ailleurs envoie un toutes-boites strictement politique, obtienne gratuitement de la commune du matériel et le transport de celui-ci ?

Cette question bien sûr doit être considérée par Doyen-Pinocchio comme odieuse venant d’esprits pervers.

De ceux qui, par exemple, estiment qu’en Démocratie, une Majorité et l’Opposition doivent être traités sur le même plan.

De ceux qui estiment que chaque contribuable doit payer ses taxes.

De ceux qui estiment que l’égalité des citoyens devant l’impôt est essentielle en Démocratie.

Mais enfin, soyons bons Princes.  Si le barbecue du Cdh, car en fait, c’est là le véritable nom de Liste du Bourgmestre, attire autant de monde que la choucroute, il y aura pas mal d’opportunités pour ceux qui souhaiteraient se partager les restes de ce repas.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


DOYEN-PINOCCHIO et PIROTTIN pris une nouvelle fois le pantalon sur les chaussures !

La Dernière Heure, 14 mai 2012

Hier, la « Libre Belgique » et la « Dernière Heure », continuant leur « voyage électoral » à travers les 19 communes de notre Région, ont abordé la situation de la commune de Jette.

Oh stupeur ! Oh tremblements ! Oh désolation dans les lieux saints !

Une nouvelle fois, l’échevin Pirottin, vous savez celui qui croit que c’est le coq , chantant sur son fumier, qui fait se lever le soleil, celui a fait le « cadeau » aux Jettois de l’impôt cadastral le plus élevé de Belgique, profère, dans la «Dernière Heure» (article ci-joint) un énorme mensonge.

En effet, il ose dire : « En 2003, sous l’ère Hermanus, la dette cumulée croulait sous 24 millions ».

Petit problème ! Infime petite précision !

Un tout petit rien !

En 2003, … je n’étais pas échevin !

En effet, j’ai quitté le Collège en juin 1996 et n’y suis revenu qu’en décembre 2006.

J’ai évidemment téléphoné au journaliste qui a rectifié le tir (voir article ci-dessous).

Mais le plus important est évidemment de lire à quel point le mensonge est entré dans les mœurs de ce Collège Arlequin.

Osez dire que j’étais échevin en 2003 !

Osez dire que c’est « sous l’ère Hermanus » que la dette cumulée croulait sous 24 millions,  c’est quand même énorme !!!

Petite précision et vérité des chiffres : C’est à partir de 1999 que le déficit cumulé commence à devenir important, et c’est sous l’ère Doyen-Pinocchio qu’il atteindra, en 2004, non pas 24 millions d’euros, mais 27 millions d’euros !!!

Inquiétant quand même d’avoir pour échevin des Finances quelqu’un qui ose proférer de tels mensonges.

Important de rappeler que pendant les 14 dernières années où j’ai été échevin des Finances, c’est-à-dire de 1982 à juin 1996, les impôts communaux n’ont pas augmenté d’un seul centime !

Cela, c’était une gestion voulue par Jean-Louis Thys et moi-même.

Curieusement, ils ont augmenté, pour la première fois depuis 14 ans, l’année qui a suivi mon départ du Collège !

Il est vrai qu’à cette époque :

–      On ne jetait pas à la poubelle une étude d’implantation d’une école !

–     On ne s’offrait pas des fresques à 150.000 € !

–     On ne s’offrait pas des vestiaires de sport de luxe à 450.000 € !

–     On n’installait pas des ruches sur le toit de la Maison communale !

–     On ne se faisait pas rembourser 2 euros d’achat d’oranges !

–     On ne perdait pas les conventions avec la Région ! Etc…

Autrement dit, le contribuable jettois était respecté !

Cela fait toute la différence !

Autre énorme mensonge :

Dans la « Libre Belgique », Doyen-Pinocchio affirme (voir article ci-joint) « En 2006, nous avions un accord pour former un Olivier avec Ecolo et le PS, puis, suite au désistement de son épouse, est arrivé celui qu’on n’attendait plus : M. Hermanus ».

 Enorme !!!! Quand on sait que Doyen-Pinocchio himself a fait voter ses troupes en masse pour que je devienne échevin !

En effet, c’est le Conseil communal qui élit les échevins, et sans les  voix du Cdh, il est évident que je n’aurais pas pu être nommé.

Doyen-Pinocchio m’attendait tellement, qu’il a fait des mains et des pieds pour qu’un autre socialiste, recordman des voix de préférence, ne soit pas désigné en qualité d’échevin, me répondant, à longueur de réunions «  Je ne veux pas de ce type comme échevin » ! Ce qui ne l’a pas empêché de faire les yeux doux à « ce type » pour qu’il quitte le PS et rejoigne sa liste !

Récemment, je discutais avec quelques amis sur le mensonge en politique, et nous nous demandions comment il est possible que ces gens, Doyen-Pinocchio, Pirottin, et quelques autres ailleurs dans Bruxelles, fassent des mensonges un mode de vie.

Est-ce une question d’éducation ?

Est-ce parce qu’au départ, des gens comme Doyen-Pinocchio méprisent ceux qui ne pensent pas comme eux ? Puisqu’un jour, au Collège, m’ayant traité de « pervers » parce que je posais une question, un échevin Cdh, posant la même question, Doyen-Pinocchio lui répondit textuellement : « Toi, tu poses cette question en  «chrétien sincère» ! J’en étais totalement abasourdi, voyant ressurgir du cerveau reptilien de Doyen-Pinocchio des restes mal digérés d’un climat de guerre scolaire.

Conclusion :  « On peut mentir à quelqu’un souvent, mais on ne peut pas mentir à tout le monde tout le temps » !

C’est ce que les Jettois ont compris.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

Conseil communal de Jette, la routine : Mensonges, Dissimulations, Aveu et Nouvelle Augmentation des Impôts !

Intéressante séance des sections du Conseil communal d’hier soir.  Une fois de plus, l’échevin des Finances prend la position du coq qui, tous les matins, chante sur son fumier et croit que c’est lui qui fait se lever le soleil !

Mensonges : car, bien sûr, on ne dit pas la vérité en ce qui concerne la nouvelle école du Poelbos.  Cette école devait être rénovée depuis fort longtemps, mais après mon départ du Collège en 1996, les choses n’avaient plus bougé.

Sous la précédente Législature, le dossier a été repris. Pas dans l’intérêt de l’école, mais dans l’intérêt quasi exclusif de « Kids Holidays ».

Le projet était surdimensionné, et lorsque l’architecte, par ailleurs fort talentueux, nous a présenté son travail, l’évaluation du budget tournait autour de 16 millions d’euros !!!

Mais pas de problème pour Pinocchio-le Bourgmestre sortant !  On jette tout à la poubelle… et on recommence à zéro !  D’où les centaines de milliers d’euros perdus.

Mais toujours pas de problème : C’est le contribuable jettois qui payera !!!

Et, de plus, on posera une première pierre quand ??? Mais en septembre bien sûr, à quelques jours des élections !

Dissimulations : J’ai demandé à plusieurs reprises à pouvoir consulter la facture de ce premier auteur de projet.  Contrairement à la Loi qui prévoit le principe de collégialité et donc, le fait qu’aucun document ne peut être caché, cette facture ne m’a jamais été présentée !!!

Aveu : Décidément, Pinocchio-le Bourgmestre sortant n’est pas très attentif. En effet, dans le plan d’implantation de la nouvelle école du Poelbos qu’il a présenté, la ligne du Tram 9 … existe déjà !!!

Qu’est ce que cela veut dire ?

Cela veut dire :

– qu’alors même que le permis tel qu’il avait été envoyé par la STIB à l’Administration régionale a été recalé car il ne prévoyait pas les parkings ;

– qu’alors même que la commune, et forcément le Collège, ne se soit pas encore « officiellement » prononcée ;

– qu’alors même qu’il n’y a pas un centime d’euro pour les parkings :

   la ligne 9 est déjà bel et bien inscrite sur les plans de la nouvelle école du Poelbos !!!

Mais il y a encore mieux : Au Conseil communal de demain soir, de nouveau, une augmentation d’impôts !!!

La Tutelle, contrairement aux affirmations fausses et lénifiantes de l’échevin des Finances, n’avait pas accepté les chiffres des modifications budgétaires.  Elle avait recalé la commune de Jette et a exigé des révisions, notamment en matière d’emprunts.

Et bien, c’est très simple : pour le Collège Arlequin-Pinocchio, on augmente l’impôt !!!

Donc, le taux des impôts additionnels passera de 6,9 % à 7 %, soit 300.000 euros de plus à payer par les Jettois.

Avec un peu de mémoire, on se rappellera qu’en décembre 2009, l’échevin des Finances, dont beaucoup de Jettois affirment qu’il habite à Lasne, hurlait que pour compenser l’augmentation de 10% de l’impôt cadastral, le Collège Arlequin-Pinocchio mettait en place un plan de diminution de l’impôt sur les personnes physiques pour aboutir à 6,50 % en 2012.

Et bien, le mensonge est maintenant avéré !!!

Car non seulement, il n’y a pas de diminution, mais il y a même une augmentation !

Grâce à l’argent ainsi récolté, on pourra sans doute payer une partie de la fresque que s’offre l’échevin de la « Culture » à 150.000 euros, et payer aussi le splendide projet de Sidi Bibi dont vous avez pu admirer quelques photos dans un de mes blogs précédents.

Voilà la réalité !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


Hervé Doyen classé parmi les cumulards !

La lecture de la « Capitale » de ce 6 février était particulièrement  intéressante.

Nous y apprenons qu’Hervé Doyen, ci-devant chef de la Majorité la plus coloriée de Bruxelles, est classé parmi les « cumulards » de la Région.

Ainsi que la « Capitale » le précise : « il dépasse le plafond de 8.000 euros nets, soit une fois et demie l’indemnité de parlementaire, en cumulant ces deux mandats avec une fonction spéciale ».

Ainsi, Hervé Doyen atteint ce plafond de 8.000 euros nets, mais il occupe aussi une fonction de secrétaire du Bureau du Parlement, ce qui lui donne droit à 500 euros supplémentaires qui ne rentrent pas dans le calcul de ce plafond.

Peut-être est-il bon de préciser qu’Hervé Doyen n’a jamais réussi à se faire élire député directement.

Il n’est rentré au Parlement régional que grâce à la ficelle de la suppléance.

En examinant les chiffres des résultats électoraux, vous pourrez constater que les votes qu’il a réunis sur son nom sont dérisoires en opposition à son traitement qui, lui, est tout à fait plantureux.

Quant au contribuable jettois, il paye !  Jette, ne l’oublions pas,  est recordman de Belgique en matière  d’impôt cadastral.

Quant aux amendes administratives et autres, les Jettois payent aussi.

Mais, maintenant, ils savent pourquoi ils payent !

Il est vrai que de telles rémunérations permettraient de payer une note du restaurant « Chez Bruneau », mais, malheureusement, comme on l’a vu, là aussi, c’est le contribuable bruxellois qui a payé la « générosité » d’Hervé Doyen.

merry_hermanus@yahoo.com


Jettois, à vos poches ! Hervé Doyen organise l’augmentation de vos impôts !

Hervé Doyen veut faire augmenter l’impôt cadastral d’un grand nombre de Jettois !

Il est stupéfiant de constater qu’Hervé  Doyen,  Bourgmestre de Jette, fait tout  ce qu’il peut pour faire augmenter l’impôt  des Jettois.

J’avais déjà souligné, à différentes reprises, que les déclarations d’Hervé Doyen au Conseil communal, sur la nécessité d’obtenir une péréquation cadastrale étaient véritablement affolantes !

Chacun peut imaginer, après l’augmentation dramatique de 10% votée par Hervé Doyen, l’élu de justesse, et  sa Majorité « Arlequin », ce que donnerait une péréquation cadastrale !!!  Jette ayant déjà l’impôt cadastral le plus élevé de Belgique,  ce serait vraiment dramatique !

Mais Hervé Doyen fait encore mieux !

Il organise ce que l’un d’entre nous n’a pas hésité à appeler de la « délation institutionnelle » auprès du Ministère des Finances.  D’autres parlent d’Inquisition fiscale !!!

De quoi  s’agit-il ? Un mot d’explication s’impose.

Hervé Doyen, bon prince, extrêmement dépensier avec l’argent des autres, estime que les Jettois ne paient pas assez d’impôts !!!

Il a donc décidé de charger des fonctionnaires communaux d’établir, accrochez-vous bien, mais c’est la terrible réalité, des listes complètes des logements les plus modestes, c’est-à-dire ceux sans salle de bain et sans chauffage.

Des questionnaires sont envoyés pour savoir si des salles de bain et des chauffages n’ont pas été ajoutés depuis 1975.  Vous vous demandez pourquoi ? Mais tout simplement pour obtenir une révision de l’impôt, bien sûr à la hausse, car ces logements, les plus modestes, se sont peut-être vu ajouter une salle de bain et un chauffage !

Hervé Doyen espère par là obtenir une augmentation massive de l’impôt cadastral, notamment là où les maisons jettoises sont les plus anciennes, c’est-à-dire dans le sud de la commune, puisque, bien sûr, ces informations recueillies seront  immédiatement communiquées   au Ministère des Finances, pour qu’il puisse augmenter les taxes !!!

C’est à peine croyable, mais c’est comme ça !

L’Echevin des Finances s’en est même vanté lors du Comité d’accompagnement qui a eu lieu en octobre, et qui réunissait les autorités régionales et la commune.

Il est inimaginable qu’un Bourgmestre qui est censé œuvrer en faveur de ses concitoyens organise purement et simplement des augmentations d’impôts. Il ne défend pas nos intérêts, mais les siens !!!

Je pense que cela doit être un cas unique en Belgique !

On comprend mieux pourquoi Hervé Doyen, le Pinocchio, élu de justesse, rase les murs lorsqu’il se balade seul à Jette.

Il est inouï de constater que ce Bourgmestre met tout en œuvre pour faire augmenter les impôts alors que Jette est, à cause de lui déjà, un enfer fiscal.

D’après l’échevin des Finances, Hervé Doyen a mis trois employés communaux à temps plein pour réaliser cette étude et, bien sûr, obtenir que les propriétaires de ces immeubles, d’après lui, les plus modestes, voient leur impôt  augmenter !!!

En plus, il sait parfaitement bien que l’impact sur les loyers sera immédiat.

Il y a 6000 déménagement par an à Jette, et les propriétaires répercutent d’une façon ou d’une autre cette augmentation.

Il faut que chacun sache ce qu’Hervé Doyen est capable de faire pour pouvoir continuer à se payer ses frivolités et celles de son échevin de « l’Enseignement et de la Culture ».

Il veut faire faire cracher au bassinet les Jettois, même les plus modestes !

Pour lui, pas de limites : des Fêtes tant qu’on en veut, des milliers d’invitations par voie postale, une fresque à 150.000 €, des missions en Afrique du Nord, ses frais d’avocats payés par la commune, une voiture soi-disant pour le Collège, mais où jamais un échevin socialiste n’a pu poser son auguste postérieur !

On plante un arbre à l’école Jacques Brel, mais on fait payer jusqu’à l’os les plus pauvres des Jettois !

Tiens, à propos de logement, deux informations importantes :  Le Foyer jettois a changé d’avocat. L’avocat « sortant » a présenté sa petite note,  c’est-à-dire, accrochez-vous… c’est une valse : 250.000 euros pour 86 dossiers !!! dont on sait évidemment que, pour un certain nombre d’entre eux, on ne récupérera rien !!!

Aucune importance, c’est  le contribuable qui payera !

Mais pendant ce temps, bien sûr, les mandataires de la nouvelle Majorité se sont fait attribuer, là où les mandats étaient gratuits, de plantureux jetons de présence.

Encore un mot sur le Foyer jettois : il y a 8000 demandes en instance à Jette. Il y en a près de 40.000 dans tout Bruxelles, mais sachez qu’au Foyer jettois, il y a 80 appartements vacants !!!

Vous étonneriez-vous, après cela, que se soit constitué, à Jette, dans le Quartier Esseghem, un comité anti-Doyen ???

C’est une première…mais certainement pas une dernière !

merry_hermanus@yahoo.com

Chaos de l’Enseignement jettois : Suite et, malheureusement, pas fin !

Jeudi 17 novembre 2011, sur « Vivacité », on a pu entendre un enseignant de l’école Van Asbrouck à Jette expliquer qu’il démissionnait parce « qu’il en avait marre de travailler avec des classes de 30 enfants ».

Dès la rentrée scolaire, j’avais dénoncé ce fait, et on avait pu entendre, de sa douce voix, le pseudo « échevin de l’Enseignement et de la Culture » expliquer qu’il n’était pas exact qu’il y avait, à Jette, des classes de 30 enfants !

L’enseignant démissionnaire de l’école Van Asbrouck lui apporte un démenti cinglant.

Mais il y a pire, malheureusement, il y a toujours pire.

Cet enseignant a mis en évidence l’extraordinaire perte de niveau scolaire.  C’est bien normal, car malgré les efforts louables du corps enseignant, les conditions sont devenues telles qu’il est impossible de dispenser un enseignement de qualité.

Le journal « La Capitale » du 17 novembre 2011 a mis en évidence un autre fait caractéristique du chaos dans l’enseignement jettois.  En effet, à l’école de Dieleghem, un enseignant n’a pas été remplacé parce que tout simplement le service a « oublié » d’adresser l’offre d’emploi à ACTIRIS !!!

Certains parents et enseignants m’avaient alerté sur cette situation qui démontrait, une fois de plus, que personne ne dirige l’enseignement jettois.

Faut-il rappeler, une fois de plus, que le soi-disant « échevin de l’Enseignement et de la Culture » avait évoqué, devant moi, la suppression d’une école à Jette ?

Faut-il rappeler que cette Majorité, dès le départ du PS, s’est empressée d’augmenter le prix des repas scolaires, des garderies et des cours de natation ?

Faut-il rappeler que des dizaines et des dizaines de parents sont poursuivis pour des sommes dérisoires qu’ils doivent à la commune pour des repas scolaires et des garderies, alors qu’un autre Jettois ne paye pas, depuis dix ans et en toute impunité  son impôt cadastral ?

Faut-il rappeler que le pseudo « échevin de l’Enseignement et de la Culture » s’offre une fresque à 150.000 € ?

Faut-il rappeler que ce Collège s’offre des vestiaires sportifs de luxe à 450.000 € ?

Faut-il rappeler que ce Collège organise la destruction systématique de toute action sociale au CPAS qui est pratiquement réduit à la faillite ?

Faut-il rappeler que ce Collège n’a aucune politique de l’Emploi ?

En fait, à l’issue de cette Législature communale, le bilan d’Hervé Doyen et de sa clique, c’est son passif.

Quand on sait l’importance que revêt l’Enseignement pour nos populations, on se rend compte du véritable « crime » qui est commis à l’égard de l’avenir.

merry_hermanus@yahoo.com


Double bonnet d’âne pour l’Echevin de la « Culture » Leroy

Une fresque durable … le sommet du ridicule !

Incompétence budgétaire crasse !

Cette première « distinction » de mauvais élève lui avait été accordée lorsqu’il avait écrit dans la première note du collège sur les fameuses fresques que le peintre Magritte était né à Jette. Toute la province du Hainaut s’était levée comme un seul homme pour crier au cancre !!!
DH.be   Des Porte Plumes vers le Ciel
Aujourd’hui , dans un article de la « Dernière Heure », il fait la démonstration qu’après avoir été pendant six ans Chef de Groupe CDh, Président du Foyer Jettois, et Echevin pendant cinq ans, il ne connait rien au budget communal.
En effet, répondant aux journalistes concernant le coût faramineux de ces fresques, il précise : « La commune ne sort pas de cash, elle fait un emprunt sur dix ou vintg ans! »   Incroyable ! !!!       Si un particulier gérait comme cela, il se retrouverait très vite en médiation de dettes. Le pire, c’est que Leroy ignore que les intérêts des emprunts figurent chaque année dans le budget ordinaire de la commune et pour Jette, croyez moi, ça fait un bon paquet de millions d’Euros.
Chacun aura compris que si , pour une dette de 150.000 €, on emprunte pendant 10, 20 ou 30 ans, on aura payé la fresque 2 ou 3 fois son prix.
Incroyable !
Mais c’est comme cela que ça se passe à Jette quand on est dirigé par des gens qui présentent ce cocktail catastrophique d’arrogance et de prétention.
Mais quand même,  Leroy fait un aveu , il  dit que  « Si c’était à refaire, je ne le referais plus vu la situation économique. »
Aveu et mensonge puisque les décisions du Collège concernant la fresque datent  notamment de 2007 et 2008 et que tout le monde sait que l’horrible crise économique que nous connaissons a commencé en 2008. Il pouvait d’autant plus facilement renoncer que la tutelle a cassé la première décision sur cette fresque car elle ne respectait pas la loi sur les marchés publics.
Mais non ! L’arrogance et l’incompétence ont conduit Doyen et Leroy à préférer faire de Jette la commune recordman des impôts cadastraux, à augmenter les amendes administratives à leur maximum historique, à augmenter le prix des repas et garderies à un point tel qu’un nombre considérable de parents ont pris contact avec moi pour annoncer qu’ils devraient renoncer à ces services communaux alors que , malheureusement, pour un nombre d’enfants toujours grandissant,  le repas scolaire de midi est le seul repas chaud de la journée.
Tout cela ne pèse rien quand l’Echevin Leroy veut sa pyramide du Louvre … sa fresque durable … Ici, il atteint non seulement le sommet de l’incompétence , mais aussi le paroxysme du ridicule mais bien sûr  pas à ses frais… aux frais des jettois.

Merry Hermanus
merry_hermanus@yahoo.com