Archives de Tag: jardins de Jette

Menaces et Intimidations !!!

Depuis le début de la campagne, différents témoignages nous parviennent relatifs au fait que certaines personnes subiraient des pressions, soit pour faire enlever les affiches du PS, soit pour apposer à leurs fenêtres et dans leurs commerces des affiches du Cdh.

C’est évidemment tout à fait regrettable et peu conforme à un débat politique serein et équitable.

Les candidats actifs sur les réseaux sociaux, et en particulier sur Facebook, me communiquent d’étonnants dialogues où des menaces à peine voilées sont proférées.

En effet, dans les Jardins de Jette, les débats sont particulièrement vifs, le Cdh considérant ce quartier comme l’un de ses bastions inaliénables alors qu’une majorité de la population met en cause, c’est le moins qu’on puisse dire, la qualité de la gestion.

Dernièrement, l’un des candidats Cdh a été jusqu’à écrire à une habitante que « si l’actuelle Majorité ne restait pas en place, elle n’obtiendrait plus rien » !!!

N’est-ce pas là une menace très claire ?

Si vous ne votez pas comme on le veut, votre quartier sera encore plus abandonné qu’il ne l’est actuellement !

Ce qui est fort étonnant, c’est que les gens qui profèrent ce genre de menaces auprès des commerçants ou auprès des habitants ne se rendent pas compte que ce type de langage conduit exactement à l’effet inverse de celui souhaité, car dans le secret de l’isoloir, nous en sommes surs, ces gens-là se souviendront des menaces et en tireront les conséquences.

Enfin, un dernier pour la route, on voit que le Cdh a le « trouillomètre » à zéro et pète complètement les plombs.

L’inquiétant échevin Leroy, qui se fait engueuler par la population lorsqu’il distribue ses tracts à l’entrée des écoles (attitude très étonnante pour quelqu’un qui, en 2007, voulait supprimer une école), explique, sur les réseaux sociaux, que le Socialisme jettois est … corrompu !!!

Voilà bien des mots qu’il faut utiliser avec parcimonie lorsqu’on « offre » à un ancien directeur du Foyer jettois, sans respecter aucune règle administrative en la matière, 50.000 euros et 200 euros par moi à vie… vous avez bien lu,  à vie !!!

Mais il est vrai que Jupiter rend fous ceux qu’il veut perdre.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

Le Rêve et le Réel !

Saisissant contraste qu’offre la campagne électorale jettoise.
 
Le PS met en évidence la dégradation générale de la commune,
  • la paupérisation galopante, 
  • la disparition des commerces, 
  • l’effondrement de l’enseignement communal, 
  • l’état des bâtiments scolaires, 
  • le dépeçage systématique du CPAS, 
  • le nombre de logements vacants au Foyer jettois, 
  • l’absence de gestion de cette institution vitale, 
  • l’augmentation gigantesque des taxes et redevances diverses, 
  • la saleté des rues, 
  • l’abandon total du quartier des Jardins de Jette, 
  • la fermeture de l’antenne de police du quartier de la place Werrie et 
  • la volonté de fermer celle du quartier Mercure, 
  • la destruction de la place du Miroir par le tram 9, 
  • les dépenses de prestiges aussi stupides que dispendieuses, 
  • l’insécurité, 
  • les statistiques truquées, etc.
Par contre le CDH ! oui, il s’agit bien du CDH puisque la soit-disant Liste du Bourgmestre (LBJ) en a adopté officiellement le numéro électoral, voilà donc une fiction, un faux nez qui s’effondre, le CDH dis-je présente une vision de la commune de Jette parfaitement lisse : parcs et jardins en fleurs impeccables, gazons à l’anglaise, habitants souriants et…parfaitement conformes aux stéréotypes du Jettois des années cinquante, organisation communale parfaite, nombres de projets améliorants la mobilité, trottoirs plus propres que dans une petite ville hollandaise, habitants heureux de payer leurs taxes et impôts si bien utilisés, politique culturelle de qualité, joie de posséder sur notre sol
un phare de l’art contemporain, en un mot comme en cent…le CDH présente la commune de Jette comme un Eden.
 
Doyen-Pinocchio himself nous a livré récemment son projet : faire de Jette un nouveau Watermael-Boitsfort !!!
 
On ne peut donc imaginer de contraste plus frappant tant les deux visions de la même commune sont aux antipodes. Ce qui fait dire à nombre de nos concitoyens que Doyen ne vit pas dans la même commune que nous.
 
Eh ! bien, je crois qu’ils ont raison !
 
A mes yeux, Doyen-Pinocchio et ses sbires sont coupés du réel, ils ne peuvent le regarder en face, car ce réel est le miroir de leur incompétence et de leur faillite.
 
C’est d’ailleurs une constante dans l’histoire, tous les dirigeants face à une situation qu’ils ne contrôlent plus, que ce soit au niveau d’un village ou d’un empire, ont la même réaction : nier le réel.
 
En 1989, quand le mur de Berlin s’effondre, les dirigeants communistes croient à la pérennité de leur immonde système. Un livre paru au « Seuil » récemment «Stèles, la grande famine en Chine, 1958-1961» de Yang Jishang nous apprend qu’alors même que Mao condamne 36 millions de Chinois à mourir de faim, il faisait en même temps étudier ce qu’il fallait faire des surplus alimentaires…qui n’existaient évidemment pas !
 
Je me garderai bien de comparer Doyen…le pauvre, à un quelconque Mao mais les ressorts profonds de l’âme humaine, le cerveau reptilien ne sont-ils pas les mêmes que l’on soit censé diriger une commune ou le céleste empire.
 
J’en veux pour preuve le discours qu’il a prononcé le 13, lors de l’inauguration de la bourse de l’emploi où, subitement, à la veille des élections, il redécouvrait qu’il y avait des Jettois en recherche d’emploi. Il leur expliqua, hypocrisie consommée, que le Collège ne les laissait pas tomber…il est vrai
que cela ne coutait pas cher devant un auditoire de candidats CDH. Mais il se garda de leur dire qu’en 2007, il n’y avait pas un euro, oui vous avez bien lu, pas un euro pour la politique de l’emploi, que la dernière bourse de l’emploi que j’ai organisée en 2009 a réuni 1000 personnes, que celle de 2010 été un échec complet, qu’en 2011, il organisa un « Salon de l’emploi »…plus chic non ! Qu’il a saboté depuis février 2007 la Maison de l’Emploi qu’avec l’aide du ministre Cerexhe et d’Actiris je voulais installer sur Jette…Doyen l’inaugurera…devinez, Quinze jours avant les élections.
 
Cela c’est la vérité, cela c’est le réel.
 
Chacun le sait, le rêve se fracasse souvent sur l’impitoyable réel.
 
Mais soyons prudents car s’il est largement démontré que Doyen-Pinocchio a peu de qualités, il a encore moins de scrupules !
 
merry_hermanus@yahoo.com

Doyen-Pinocchio sur Radio Al Manar : Jette, c’est Disneyworld ! Encore les Jardins de Jette !

Certains de mes amis m’ont expliqué, en se tordant de rire, l’intervention de Doyen-Pinocchio sur Radio Al Manar.

Ce fut un véritable festival !!!

Jette était le paradis terrestre !!!

–     Les maisons claires aux fenêtres garnies de fleurs.

–     Les trottoirs d’une propreté impeccable.

–     Les services publics fonctionnant parfaitement.

–     Chacun ayant, bien sûr, l’emploi rêvé.

Comme toujours donc : Le mensonge, le mensonge…, toujours le mensonge !!!

Pour cette prestation, Doyen-Pinocchio était accompagné de l’un de ceux avec lesquels il veut « colorer » sa liste.

Lui qui a parlé dans « Le Soir » de « tribalisation des listes électorales », sans doute pris par l’angoisse, se fait accompagner par un de ses « supplétifs ».

Le navire coule, il faut donc tenter de sauver les meubles.

Dommage qu’aucun journaliste ne lui ait posé une question sur les attaques qu’il avait menées contre son colistier aux Régionales El Khanouss et, surtout, sur son fameux article dans «  Le Soir » où il condamnait la composition des listes électorales à Bruxelles.

Mais le plus comique  sera bien entendu, pour lui,  dans l’avenir.

N’ayant jamais été capable de se faire élire directement au Parlement bruxellois, il se trouvera, j’en suis sûr, confronté à l’un ou l’autre de ceux avec lesquels il veut faire croire que sa liste représente la « diversité » jettoise.

On me rapporte également que, parlant aux habitants (mais oui, mais oui, de temps en temps, il leur parle), il leur affirme qu’il veut transformer Jette… en Watermael-Boitsfort !!!

C’est là son objectif.

Chers lecteurs, réfléchissez et demandez-vous ce que cela impliquerait une transformation de Jette en Watermael-Boitsfort. Un petit effort et vous trouverez rapidement.

Encore les Jardins de Jette !

On le sait, les habitants de ce quartier se sont battus pendant des années pour obtenir un marché.

Les incidents s’y multiplient.

Vendredi, une nouvelle fois, l’électricité faisait défaut.

Un membre de la Majorité intervient et dit « C’est la faute du boulanger, il utilise trop d’électricité » !!! C’est évidemment, une fois de plus, un mensonge car, lorsque la panne est survenue, le boulanger avait déjà cessé son activité !

Ce même échevin de la Majorité ne savait pas, il y a six mois, qu’une borne électrique existait au lieu même de la panne.

Les habitants des Jardins de Jette savent fort bien que c’est uniquement la proximité des élections qui a conduit la mise en place de ce marché.

Ah oui, intéressant : l’échevin Leroy ainsi qu’un autre échevin de cette curieuse Majorité ont tenu une permanence sociale dans les Jardins de Jette. Ils ont eu la visite d’un couple et d’un autre habitant. Autrement dit, ils ont fait un fameux flop !!!

Si vous voulez rire un peu, lisez les proclamations de foi des candidats de la Liste de Doyen-Pinocchio, c’est vraiment à se tordre !

Mais le plus comique, c’est le Blog de l’un d’entre eux qui est d’un ringard pas possible, mais ce n’est pas l’essentiel.  Car, lorsqu’on clique sur le signet « Objectifs  2012-2018 » apparaît la formule « Page en construction » !!!

On ne pouvait pas mieux décrire l’impuissance de cette Majorité !

De même, lorsqu’on clique sur le signet « Bilan de l’action », réponse : « Page en construction » !!!

Significatif non ?

En fait, Doyen-Pinocchio tente à toutes forces de présenter la commune de Jette sous un jour totalement mensonger.

Lui qui  ne fréquente aucun commerce, lui qui, lorsqu’il est seul, rase les façades et ne salue aucun habitant, devrait se rendre compte de l’état lamentable dans lequel sa gestion… ou plutôt son absence de gestion a conduit notre malheureuse commune qui, non seulement a été transformée en enfer fiscal, mais qui connait également le chaos au plan de la mobilité et au plan de l’enseignement.

Mais cela, pour Doyen-Pinocchio, ce sont sans doute des problèmes d’intendance pour lesquels il n’entend pas perdre son précieux temps !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Tram 9, Jardins de Jette, les nouveaux aveux de Grouwels !

L’été est là mais il ne faut pas s’endormir et parfois il est très utile de trouver certaines informations.

Ainsi ce 13 Juillet, la ministre Grouwels répondant à une question parlementaire ( 120723_réponse arrêt bus tram Arbre Ballon ) fait deux aveux étonnants… Etonnants pour ceux qui jusqu’ici croyaient aux belles promesses.

En effet, d’une part, elle avoue que l’enquête publique aura lieu après les élections communales et d’autre part, elle annonce tout de go qu’il n’y aura pas d’arrêt du fameux tram au niveau des Jardins de Jette.
Une fois de plus, les habitants de ce quartier qui devait être l’un des plus beaux de Jette sont abandonnés !

Mais reprenons les aveux, cela fait des mois maintenant que j’annonce que Doyen – Pinocchio a bloqué toute la procédure des permis au niveau de l’administration régionale, n’oublions pas qu’il y a un ministre Cdh, pour éviter que l’on ne parle du Tram 9 pendant les élections communales.

L’aveu de la ministre Grouwels ne fait que confirmer cette scandaleuse attitude… Scandaleuse et d’ailleurs absurde car il n’est pas de jour où les Jettois parlent du Tram 9.

Aujourd’hui encore à l’occasion de festivités dans un établissmeent bien connu du Miroir, les patrons de celui-ci faisaient état de leur vive inquiétude quant à l’avenir de leur quartier à cause du Tram 9 et de la durée des travaux.

Comme toujours, Doyen – Pinocchio se cache derrière les autres… Cette fois-ci derrière la ministre Grouwels, il est vrai qu’elle a bon dos mais il ne parviendra pas à faire croire aux Jettois que le Tram 9 est oublié car il suffit de parcourir les réseaux sociaux pour constater combien cette problématique inquiète les Jettois.

Le 2ème aveu est encore plus lourd pour les habitants des Jardins de Jette ! Une délégation de ceux-ci avait été reçue en novembre 2009 par la Commission de l’Urbanisme de la commune et l’échevin Leroy, vous savez celui qui s’offre un caprice à 150.000€ mais qui, par contre, voulait fermer une école, avait promis aux habitants des Jardins de Jette qu’une nouvelle sortie et donc une nouvelle voirie serait créée dans le haut du site, cela pour dégorger le quartier suite aux nouvelles constructions.
Il n’en fut évidemment rien !!!

Mais en plus, maintenant ils appprennent qu’il n’y aura pas d’arrêt du Tram 9 au niveau de leur quartier, il est difficile, si pas impossible, de mieux exprimer le mépris de Doyen – Pinocchio, Leroy et Consorts pour les habitants de ce quartier qui se sentent totalement abandonnés.

Merry Hermanus

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Le Quartier des Jardins de Jette : Sinistrose, abandon : Une citoyenne témoigne.

Depuis maintenant bien longtemps, je dénonce l’état d’abandon dans lequel se trouvent les Jardins de Jette.

Cela fait six ou sept ans que plus rien n’a été fait et que les habitants sont livrés à eux-mêmes.

Mais, bien entendu, comme c’est moi qui l’affirme… c’est plus que douteux !

Mais voici, in extenso, le témoignage qu’une habitante de Jette a diffusé sur les réseaux sociaux et que tous les abonnés à ces réseaux peuvent y lire.

Voici ce qu’elle dit : « Cela fait presque 3 ans que je vis dans le quartier. J’étais tombée sous le charme des allées piétonnes, de la petite fontaine, des plantes qui bordaient les chemins….du calme.

Maintenant je suis déçue… La fontaine aménagée avec les plantes ne ressemble plus à rien. Les géraniums sont en fin de vie. Les promenades avec le chien le long de l’avenue Demunter deviennent difficiles, le passage sur le trottoir étant réduit à cause des haies non taillées. Du haut du balcon, en prenant le café, on a l’impression que les parterres sont prolongés entre les arbres tellement la verdure et la mousse ont envahis les pavés gris… Il faut faire attention également lorsque l’on descend les escaliers avec les briques manquantes….Que du rafistolage… mais que va devenir les Jardins de Jette avec autant d’abandon dans l’entretien!! Je me le demande… Peut être attendent-ils de nous que nous fassions nous même l’entretien des parterres et de ce fait peut être aurons nous moins de frais avec la commune. »

On ne pouvait mieux exprimer, de façon rigoureuse, sereine, mais très claire, l’incurie de l’actuelle Majorité à l’égard de ce quartier qui,  lorsque Jean Louis Thys et moi-même avions voulu le créer, devait être un fleuron de la commune de la Jette.

Cette situation me rappelle une phrase prononcée par le Général Janssens qui, peu après l’Indépendance du Congo, était allé se recueillir devant la Statue de Léopold II et avait dit : « Sire, Ils vous l’ont salopé » !!!

Eh bien, je trouvais qu’en ce qui concerne le quartier des Jardins de Jette, je pourrais, moi-aussi aller sur la tombe de Jean-Louis Thys et dire : « Jean-Louis, Ils te l’ont salopé » !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

L’Antenne de Police Mercure… toujours la fermeture : Doyen-Pinocchio se cache derrière un commissaire de police !

Le Conseiller communal Claude Goujard, indépendant, qui, depuis des années, fait un travail remarquable pour son quartier, donne une interview au Vlan (voir ci-dessous).

Faisant bien son travail, la journaliste a pris contact avec le commissaire de Jette.

Celui-ci reprend la curieuse affirmation déjà diffusée dans la presse visant le fait que c’est lui qui veut la fermeture de l’Antenne de Police Mercure et non Doyen-Pinocchio.

Il ne se rappelle sans doute pas qu’il y a trois ans, les mêmes rumeurs avaient circulé, et que j’avais personnellement vérifié auprès des plus hautes Autorités de la Zone de Police qui m’ont confirmé que c’était bien Doyen-Pinocchio qui était décidé à fermer l’Antenne de Police !

J’ai, par ailleurs, cette semaine, eu l’occasion de lire différents documents d’où il ressort clairement que c’est Doyen-Pinocchio qui veut fermer l’Antenne de Police.

Il ne sert donc à rien, même si ce commissaire est apparu dans une publication du  Cdh, de se cacher derrière lui.

En outre, en Démocratie, ce sont les politiques, les élus qui prennent des décisions et non les fonctionnaires !

C’est dans d’autres Régimes politiques que des commissaires de Police décident !

A Jette… en principe… on n’en est pas encore là !

Il suffirait que Doyen-Pinocchio affirme clairement, et surtout publiquement, et surtout sans hypocrisie, qu’il est opposé à la fermeture de l’Antenne de Police et tout serait dit !

Il suffirait d’un tout petit peu de clarté et, surtout, d’une bonne pincée de sincérité… mais cela, c’est beaucoup trop demander à Doyen-Pinocchio qui a tellement pris l’habitude de marcher en crabe, qu’il ne sait plus marcher droit !

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Jardins de Jette… encore une tuile ! Antenne de Police Mercure : Le Commissaire protège Doyen-Pinocchio.

On connait la saga du marché qui avait été promis aux habitants des Jardins de Jette.

La promesse date d’au moins cinq ans.

Bien sûr, rien n’a été fait et quand on en a parlé à un échevin, celui-ci a répondu benoîtement que « les installations ne permettaient pas l’établissement d’un marché » !

Les habitants ont fait remarquer que c’était tout à fait faux et que les installations existaient.

A quelques mois des élections… mais il n’y a évidemment aucun rapport, un marché s’est donc installé.

Les Jardins de Jette allaient-ils enfin connaître un peu d’animation, un peu de convivialité et de désir de vivre ensemble que tous les habitants évoquent ?

Patatras !!!

Le marché perd déjà son boulanger.  Celui-ci a mis en évidence l’insuffisance de l’apport en énergie et, donc, il lui est impossible d’exercer son commerce dans des conditions normales.

Mais il n’y a pas que cela !

Le triste feuilleton de la fermeture de la Galerie Mercure connaît, lui, de nouveaux épisodes.

Comme les habitants le savent, le 7 juin dernier, le Commissaire Gorteman, vous savez, celui qui apparaît dans le journal de propagande du Cdh ce qui est curieux pour un fonctionnaire, est venu expliquer à une réunion de quartier les raisons de la fermeture, qu’il soutient, de l’Antenne de Police.

Il a d’ailleurs précisé que c’était lui, et non le Bourgmestre Doyen, qui souhaite cette fermeture.

Bizarre ! Il a l’air de ne pas savoir que l’Antenne est, pour partie, propriété de la commune de Jette !

Curieux lorsqu’on sait que, de façon très claire, Doyen-Pinocchio a pris position en ce domaine, optant, contrairement à ce qu’il avait dit au Conseil communal  d’il y a deux ans, pour la fermeture !

Mais le plus intéressant est la réaction du même Commissaire à la réception du P.V. de la réunion avec les habitants.

Il écrit carrément : « Ce n’est pas moi qui soutient la position du Bourgmestre quant à la fermeture de l’Antenne, mais l’inverse » !!!

Là, il faut vraiment décoder car cela devient obscur, caramélique.

Donc, si je comprends bien, c’est le Bourgmestre qui soutient la position du Commissaire qui veut fermer l’Antenne de Police !

Est-ce à dire qu’un Bourgmestre est dans l’obligation de soutenir la position d’un Commissaire de Police ?

Parfait syllogisme ! A l’Université, au cours de Logique formelle, le Professeur Perelman m’a appris ce qu’était un syllogisme.  Nous sommes ici devant un parfait exemple :

  1. Le Commissaire Gorteman veut la fermeture de l’Antenne de Police.
  2. Doyen-Pinocchio soutient le Commissaire.
  3. Doyen-Pinocchio veut donc la fermeture  !!!  c.q.f.d

Mais évidemment, dans cette problématique, le fait que ce même Commissaire apparaisse dans un organe de propagande du Cdh ne compte pas pour rien !

Pour ma part, je confirme, contrairement à des mensonges répandus ici et là, que  jamais le Bourgmestre Moureaux n’a envisagé cette fermeture de l’Antenne Mercure.

J’affirme que le Chef de Corps de la Zone de Police y était totalement opposé et j’attends qu’on me prouve le contraire.

Le Commissaire de Police, dans la réponse qu’il fait au Comité de quartier, explique que la criminalité y est dérisoire… selon lui !

Il y a quinze jours, deux dames du quartier se sont fait arracher leur collier !!!

Il n’en parle pas, mais peut-être, désespérées, ces dames n’ont pas porté plainte.

Enfin, je suis étonné par une forme d’agressivité peu conforme au rôle d’un fonctionnaire, que je découvre dans le courrier du Commissaire de Police qui met en cause l’attitude des habitants à cette réunion et le caractère « limite » de leurs raisonnements !

Je pense que, manifestement, certains pourraient penser qu’il y a un dérapage entre les fonctions policières et administratives qui doivent être totalement neutres au plan politique, et une implication dans la campagne électorale qui, au regard de la Loi,   pourrait apparaître comme étant contraire à la déontologie.  Cela, c’est, le cas échéant, le Conseil de Police qui en déciderait sans doute.

Quoi qu’il en soit, les habitants des Jardins de Jette, d’après le Commissaire ils sont 4000, présents ou non à la réunion, vivent tous les jours ce qu’est devenu leur quartier, l’état d’abandon dans lequel il se trouve et le désintérêt marqué par Doyen-Pinocchio pendant cinq ans pour leurs problèmes.

Cela, c’est la réalité qu’aucun P.V. et qu’aucune réaction, policière ou non,  ne pourront contredire.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan