Archives de Tag: jardins

Doyen-Pinocchio sur Radio Al Manar : Jette, c’est Disneyworld ! Encore les Jardins de Jette !

Certains de mes amis m’ont expliqué, en se tordant de rire, l’intervention de Doyen-Pinocchio sur Radio Al Manar.

Ce fut un véritable festival !!!

Jette était le paradis terrestre !!!

–     Les maisons claires aux fenêtres garnies de fleurs.

–     Les trottoirs d’une propreté impeccable.

–     Les services publics fonctionnant parfaitement.

–     Chacun ayant, bien sûr, l’emploi rêvé.

Comme toujours donc : Le mensonge, le mensonge…, toujours le mensonge !!!

Pour cette prestation, Doyen-Pinocchio était accompagné de l’un de ceux avec lesquels il veut « colorer » sa liste.

Lui qui a parlé dans « Le Soir » de « tribalisation des listes électorales », sans doute pris par l’angoisse, se fait accompagner par un de ses « supplétifs ».

Le navire coule, il faut donc tenter de sauver les meubles.

Dommage qu’aucun journaliste ne lui ait posé une question sur les attaques qu’il avait menées contre son colistier aux Régionales El Khanouss et, surtout, sur son fameux article dans «  Le Soir » où il condamnait la composition des listes électorales à Bruxelles.

Mais le plus comique  sera bien entendu, pour lui,  dans l’avenir.

N’ayant jamais été capable de se faire élire directement au Parlement bruxellois, il se trouvera, j’en suis sûr, confronté à l’un ou l’autre de ceux avec lesquels il veut faire croire que sa liste représente la « diversité » jettoise.

On me rapporte également que, parlant aux habitants (mais oui, mais oui, de temps en temps, il leur parle), il leur affirme qu’il veut transformer Jette… en Watermael-Boitsfort !!!

C’est là son objectif.

Chers lecteurs, réfléchissez et demandez-vous ce que cela impliquerait une transformation de Jette en Watermael-Boitsfort. Un petit effort et vous trouverez rapidement.

Encore les Jardins de Jette !

On le sait, les habitants de ce quartier se sont battus pendant des années pour obtenir un marché.

Les incidents s’y multiplient.

Vendredi, une nouvelle fois, l’électricité faisait défaut.

Un membre de la Majorité intervient et dit « C’est la faute du boulanger, il utilise trop d’électricité » !!! C’est évidemment, une fois de plus, un mensonge car, lorsque la panne est survenue, le boulanger avait déjà cessé son activité !

Ce même échevin de la Majorité ne savait pas, il y a six mois, qu’une borne électrique existait au lieu même de la panne.

Les habitants des Jardins de Jette savent fort bien que c’est uniquement la proximité des élections qui a conduit la mise en place de ce marché.

Ah oui, intéressant : l’échevin Leroy ainsi qu’un autre échevin de cette curieuse Majorité ont tenu une permanence sociale dans les Jardins de Jette. Ils ont eu la visite d’un couple et d’un autre habitant. Autrement dit, ils ont fait un fameux flop !!!

Si vous voulez rire un peu, lisez les proclamations de foi des candidats de la Liste de Doyen-Pinocchio, c’est vraiment à se tordre !

Mais le plus comique, c’est le Blog de l’un d’entre eux qui est d’un ringard pas possible, mais ce n’est pas l’essentiel.  Car, lorsqu’on clique sur le signet « Objectifs  2012-2018 » apparaît la formule « Page en construction » !!!

On ne pouvait pas mieux décrire l’impuissance de cette Majorité !

De même, lorsqu’on clique sur le signet « Bilan de l’action », réponse : « Page en construction » !!!

Significatif non ?

En fait, Doyen-Pinocchio tente à toutes forces de présenter la commune de Jette sous un jour totalement mensonger.

Lui qui  ne fréquente aucun commerce, lui qui, lorsqu’il est seul, rase les façades et ne salue aucun habitant, devrait se rendre compte de l’état lamentable dans lequel sa gestion… ou plutôt son absence de gestion a conduit notre malheureuse commune qui, non seulement a été transformée en enfer fiscal, mais qui connait également le chaos au plan de la mobilité et au plan de l’enseignement.

Mais cela, pour Doyen-Pinocchio, ce sont sans doute des problèmes d’intendance pour lesquels il n’entend pas perdre son précieux temps !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Tram 9, Jardins de Jette, les nouveaux aveux de Grouwels !

L’été est là mais il ne faut pas s’endormir et parfois il est très utile de trouver certaines informations.

Ainsi ce 13 Juillet, la ministre Grouwels répondant à une question parlementaire ( 120723_réponse arrêt bus tram Arbre Ballon ) fait deux aveux étonnants… Etonnants pour ceux qui jusqu’ici croyaient aux belles promesses.

En effet, d’une part, elle avoue que l’enquête publique aura lieu après les élections communales et d’autre part, elle annonce tout de go qu’il n’y aura pas d’arrêt du fameux tram au niveau des Jardins de Jette.
Une fois de plus, les habitants de ce quartier qui devait être l’un des plus beaux de Jette sont abandonnés !

Mais reprenons les aveux, cela fait des mois maintenant que j’annonce que Doyen – Pinocchio a bloqué toute la procédure des permis au niveau de l’administration régionale, n’oublions pas qu’il y a un ministre Cdh, pour éviter que l’on ne parle du Tram 9 pendant les élections communales.

L’aveu de la ministre Grouwels ne fait que confirmer cette scandaleuse attitude… Scandaleuse et d’ailleurs absurde car il n’est pas de jour où les Jettois parlent du Tram 9.

Aujourd’hui encore à l’occasion de festivités dans un établissmeent bien connu du Miroir, les patrons de celui-ci faisaient état de leur vive inquiétude quant à l’avenir de leur quartier à cause du Tram 9 et de la durée des travaux.

Comme toujours, Doyen – Pinocchio se cache derrière les autres… Cette fois-ci derrière la ministre Grouwels, il est vrai qu’elle a bon dos mais il ne parviendra pas à faire croire aux Jettois que le Tram 9 est oublié car il suffit de parcourir les réseaux sociaux pour constater combien cette problématique inquiète les Jettois.

Le 2ème aveu est encore plus lourd pour les habitants des Jardins de Jette ! Une délégation de ceux-ci avait été reçue en novembre 2009 par la Commission de l’Urbanisme de la commune et l’échevin Leroy, vous savez celui qui s’offre un caprice à 150.000€ mais qui, par contre, voulait fermer une école, avait promis aux habitants des Jardins de Jette qu’une nouvelle sortie et donc une nouvelle voirie serait créée dans le haut du site, cela pour dégorger le quartier suite aux nouvelles constructions.
Il n’en fut évidemment rien !!!

Mais en plus, maintenant ils appprennent qu’il n’y aura pas d’arrêt du Tram 9 au niveau de leur quartier, il est difficile, si pas impossible, de mieux exprimer le mépris de Doyen – Pinocchio, Leroy et Consorts pour les habitants de ce quartier qui se sentent totalement abandonnés.

Merry Hermanus

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Jardins de Jette… encore une tuile ! Antenne de Police Mercure : Le Commissaire protège Doyen-Pinocchio.

On connait la saga du marché qui avait été promis aux habitants des Jardins de Jette.

La promesse date d’au moins cinq ans.

Bien sûr, rien n’a été fait et quand on en a parlé à un échevin, celui-ci a répondu benoîtement que « les installations ne permettaient pas l’établissement d’un marché » !

Les habitants ont fait remarquer que c’était tout à fait faux et que les installations existaient.

A quelques mois des élections… mais il n’y a évidemment aucun rapport, un marché s’est donc installé.

Les Jardins de Jette allaient-ils enfin connaître un peu d’animation, un peu de convivialité et de désir de vivre ensemble que tous les habitants évoquent ?

Patatras !!!

Le marché perd déjà son boulanger.  Celui-ci a mis en évidence l’insuffisance de l’apport en énergie et, donc, il lui est impossible d’exercer son commerce dans des conditions normales.

Mais il n’y a pas que cela !

Le triste feuilleton de la fermeture de la Galerie Mercure connaît, lui, de nouveaux épisodes.

Comme les habitants le savent, le 7 juin dernier, le Commissaire Gorteman, vous savez, celui qui apparaît dans le journal de propagande du Cdh ce qui est curieux pour un fonctionnaire, est venu expliquer à une réunion de quartier les raisons de la fermeture, qu’il soutient, de l’Antenne de Police.

Il a d’ailleurs précisé que c’était lui, et non le Bourgmestre Doyen, qui souhaite cette fermeture.

Bizarre ! Il a l’air de ne pas savoir que l’Antenne est, pour partie, propriété de la commune de Jette !

Curieux lorsqu’on sait que, de façon très claire, Doyen-Pinocchio a pris position en ce domaine, optant, contrairement à ce qu’il avait dit au Conseil communal  d’il y a deux ans, pour la fermeture !

Mais le plus intéressant est la réaction du même Commissaire à la réception du P.V. de la réunion avec les habitants.

Il écrit carrément : « Ce n’est pas moi qui soutient la position du Bourgmestre quant à la fermeture de l’Antenne, mais l’inverse » !!!

Là, il faut vraiment décoder car cela devient obscur, caramélique.

Donc, si je comprends bien, c’est le Bourgmestre qui soutient la position du Commissaire qui veut fermer l’Antenne de Police !

Est-ce à dire qu’un Bourgmestre est dans l’obligation de soutenir la position d’un Commissaire de Police ?

Parfait syllogisme ! A l’Université, au cours de Logique formelle, le Professeur Perelman m’a appris ce qu’était un syllogisme.  Nous sommes ici devant un parfait exemple :

  1. Le Commissaire Gorteman veut la fermeture de l’Antenne de Police.
  2. Doyen-Pinocchio soutient le Commissaire.
  3. Doyen-Pinocchio veut donc la fermeture  !!!  c.q.f.d

Mais évidemment, dans cette problématique, le fait que ce même Commissaire apparaisse dans un organe de propagande du Cdh ne compte pas pour rien !

Pour ma part, je confirme, contrairement à des mensonges répandus ici et là, que  jamais le Bourgmestre Moureaux n’a envisagé cette fermeture de l’Antenne Mercure.

J’affirme que le Chef de Corps de la Zone de Police y était totalement opposé et j’attends qu’on me prouve le contraire.

Le Commissaire de Police, dans la réponse qu’il fait au Comité de quartier, explique que la criminalité y est dérisoire… selon lui !

Il y a quinze jours, deux dames du quartier se sont fait arracher leur collier !!!

Il n’en parle pas, mais peut-être, désespérées, ces dames n’ont pas porté plainte.

Enfin, je suis étonné par une forme d’agressivité peu conforme au rôle d’un fonctionnaire, que je découvre dans le courrier du Commissaire de Police qui met en cause l’attitude des habitants à cette réunion et le caractère « limite » de leurs raisonnements !

Je pense que, manifestement, certains pourraient penser qu’il y a un dérapage entre les fonctions policières et administratives qui doivent être totalement neutres au plan politique, et une implication dans la campagne électorale qui, au regard de la Loi,   pourrait apparaître comme étant contraire à la déontologie.  Cela, c’est, le cas échéant, le Conseil de Police qui en déciderait sans doute.

Quoi qu’il en soit, les habitants des Jardins de Jette, d’après le Commissaire ils sont 4000, présents ou non à la réunion, vivent tous les jours ce qu’est devenu leur quartier, l’état d’abandon dans lequel il se trouve et le désintérêt marqué par Doyen-Pinocchio pendant cinq ans pour leurs problèmes.

Cela, c’est la réalité qu’aucun P.V. et qu’aucune réaction, policière ou non,  ne pourront contredire.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Les Jardins de Jette, sinistrose et désolation !

Le dernier article que j’ai diffusé à propos de la situation des Jardins de Jette a provoqué pas mal d’émoi.

Certains Jettois m’ont fait part de leur réaction, et l’un d’entre eux a eu l’excellente idée de me faire part des soucis causés par le non fonctionnement des plots interdisant l’accès Place Jean-Louis Thys.

Depuis plus d’un an, la commune avait été alertée sur le fait que ces plots ne fonctionnaient pas. Mais, évidemment, aucune réponse !

Comme toujours, il n’y a pas d’indicateur de courrier. La commune perd tout … sauf bien sûr les avantages pour quelques amis bien placés.

Le fonctionnement des plots de la Place Jean-Louis Thys, cela pouvait bien attendre.

Mais miracle ! Les élections communales approchant, une délégation de fonctionnaires et Hervé Doyen lui-même sont venus sur place, et quelques habitants stupéfaits ont pu apercevoir un fonctionnaire qui enfonçait les plots… à coups de talons !!!

Conséquence :  ils ne fonctionnent évidemment toujours pas !

Récemment, je m’entretenais avec un ancien ombudsman de la commune, et nous parlions de cette « cité fantôme » que sont devenus les Jardins de Jette.  Il me racontait que, se baladant dans la commune avec son gilet fluo bien visible, certains habitants restaient près de lui afin de regagner leur domicile !

C’est dire l’ambiance qui règne dans ce qui devait être … une cité radieuse !

Ah, j’oubliais… Quelque chose qui n’a rien à voir, mais quand même! Le budget de Jette 2012 a été approuvé par l’Autorité de Tutelle.

Le hurleur de service, vous savez, l’échevin Pirottin, dont beaucoup  de Jettois affirment qu’il habite à Lasne, s’enorgueillit de cette approbation. Mais, petit problème !  Il ne dit pas que le budget de Jette, comme depuis de nombreuses années, n’est pas approuvé en tant que tel par la Tutelle, mais est simplement approuvé par extinction des délais !!!  C’est-à-dire que, pour ne pas être obligées d’approuver cette monstruosité faite de trucs, de ficelles et de tripotages qu’est le budget de Jette, les Autorités de Tutelle laissent passer 40 jours et, dès lors, le budget est automatiquement approuvé !!!

Voilà où on en est !

Jugez vous-mêmes s’il y a lieu de s’en vanter !

Ah oui ! Encore quelque chose qui fera plaisir à nos maraichers du Miroir.  On vient, en effet, d’apprendre, qu’un marché bio s’ouvre dans la commune, le dimanche, de 10 h à 14 h, d’où concurrence pour nos maraîchers qui, déjà, sont nombreux à quitter Jette pour s’installer à Wemmel !

De tout cela, bien sûr, Hervé Doyen s’en fiche éperdument.  Vous ne le verrez  sur le marché qu’à la veille des élections.

C’est la seule chose qui compte pour lui.

Les Jettois…, le marché…, il n’en a rien à faire !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Les Jardins de Jette : Une curieuse incompétence !

Le Collège Arlequin-Pinocchio s’active.  Les élections approchent !

Les promesses non tenues pendant des années doivent absolument trouver leur accomplissement.

Ainsi, la crèche, gérée en dessous de tout à tel point que les subsides ont été perdus, sera inaugurée !

L’école du Poelbos, qui traine depuis plus de dix ans, et pour laquelle les subsides ne sont toujours pas acquis, verra quand même, avant les élections, une première pierre posée !

Le marché promis sur la Place Jean-Louis Thys devrait s’installer !

Mais une petite explication s’impose.

Récemment, dans un de ce blog, j’expliquais combien je trouvais sinistre le quartier des Jardins de Jette.  Certains habitants eux-mêmes l’appellent « quartier fantôme », et c’est bien vrai !

Ce quartier est vraiment désastreux. L’abandon y côtoie une affreuse solitude.

Les très rares passants hâtent le pas, ne sachant jamais ce qui les attend au coin de la rue.

Depuis des années, l’installation d’un marché a été promise.

Cela devait se faire Place Jean-Louis Thys.

Au début, tout était prévu !   Il allait s’installer !   Ça allait se faire, on en était sûrs !

Mais rien ne venait.

Récemment, un malheureux échevin, fort brave homme, sans aucun pouvoir réel, habitant le quartier, est venu sur place et a expliqué aux habitants stupéfaits que l’installation du marché était impossible car les infrastructures nécessaires n’existaient pas !!!

Les habitants ébahis l’ont pris par la main et lui ont montré que toutes les infrastructures (électriques, etc.) avaient été installées !

Le malheureux échevin en est resté bouche bée.

On attend la suite avec impatience.

Moi, je suppose que les choses se dérouleront comme cela : deux ou trois mois avant les élections, il y aura un petit marché de façon à faire croire aux plus crédules des habitants que le Collège a quand même fait quelque chose.

Quand je vous disais que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

A ce jeu-là, Hervé Doyen, l’homme capable de tout, l’homme prêt à tout, est passé maître.

merry_hermanus@yahoo.com


L’Enseignement à Jette et la Liberté de l’information. L’étrange interview de l’échevin Leroy.

Nombreux sont les Jettois et les enseignants qui m’ont appelé ce matin après avoir entendu l’interview de l’échevin de « l’Enseignement et de la Culture » à propos de la rentrée scolaire à Jette.

On se rappellera que ce curieux échevin avait montré tout l’intérêt qu’il portait à l’Enseignement en étant absent, l’année passée, le jour de la rentrée scolaire !

Il s’était aussi particulièrement illustré lorsqu’il avait évoqué la nécessité de supprimer une école.

On est effarés en constatant  la différence qu’il y a entre les déclarations des enseignants qui vivent une réalité dramatique et le discours chloroformant de l’échevin dont il ressort qu’il ne connaît absolument pas son sujet.

Il faut également savoir si, oui ou non, la liberté d’information pour la presse existe à Jette.

Est-il exact que les directions d’écoles ne peuvent s’exprimer qu’en ayant à leurs côtés un fonctionnaire communal qui contrôle leurs paroles ???

Pour le reste, Mme Rouffin, Chef de Groupe PS au Conseil communal, avait déjà mis l’accent sur un nombre considérable de problèmes et, en particulier, le scandale de la rénovation de l’école du Poelbos dont le premier projet date de 1994.

Un deuxième projet a été entamé sous la Législature précédente, mais ne visait pas l’Enseignement. Il visait essentiellement une activité gérée par un échevin Cdh (Cures du jour). Son extraordinaire surdimensionnement  a d’ailleurs conduit à devoir jeter à la poubelle, en 2007, la totalité du travail effectué par le Bureau d’Etudes dont la facture a toujours été cachée.  J’en ai demandé la communication à diverses reprises, mais on ne me l’a jamais donnée, et ce, en violation du prescrit de la Loi communale.

Après cela, un nouveau projet bien modeste a été entamé, mais pour lequel aucun subside n’a encore été obtenu.

Mais que les habitants des Jardins de Jette se rassurent, l’école flamande Sint-Goedele, elle, s’implantera dans le quartier.

En outre, les parents ont eu « l’heureuse » surprise de voir augmenter les frais des repas et des garderies, alors qu’en ma qualité d’échevin des Affaires Sociales, j’avais réussi, depuis 2007, à maintenir les prix.

Des enseignants et des directions d’écoles nous ont appris que le sommet du ridicule avait été atteint lorsqu’un fonctionnaire communal s’est présenté dans les écoles, muni d’un terminal de cartes bancaires, pour obtenir le payement des frais de repas et de garderies… à mourir de rire… ou à pleurer de tristesse !!!

Mieux encore, certaines écoles n’ont toujours pas reçu le matériel avec lequel elles commencent l’année scolaire, c’est-à-dire cahiers, etc, pour ne pas parler des photocopieuses en panne !

Encore plus fort, l’utilisation par les écoles de bus scolaires sera privatisée !

Et, pour couronner le tout, dans au moins trois écoles communales, il y a des classes de 31 élèves.

Les directions d’écoles et les enseignants sont découragés, scandalisés, mais ils doivent se taire, et, surtout, ne rien dire de la situation dramatique qu’ils vivent !

Décidément, l’Enseignement jettois est le parent pauvre de cette Majorité qui dépense 150.000 euros pour une fresque « durable », et multiplie les fêtes, les inaugurations et les remises de prix dans le seul but d’accroître la notoriété de certains gestionnaires médiocres pour qui l’avenir de nos enfants ne compte pas.

Seul compte leur avenir politique…

Merry Hermanus
merry_hermanus@yahoo.com