Archives de Tag: Jette

Lettre Ouverte à Brahim Datoussaid qui a quitté le PS pour le parti « ISLAM ».

Brahim, cela fait maintenant de longues années que nous nous connaissons. Il doit y avoir quinze ou vingt ans, tu as quitté une première fois le PS suite à l’une de mes remarques, un peu rude je l’avoue, sur le poids de certaines religions dans la vie publique. Tu as rejoint le SP, puis tu as, selon certaines rumeurs été voir ailleurs si l’herbe était plus verte.

Enfin, tu es revenu au bercail socialiste, tu as joué un rôle considérable par ta capacité de mobilisation d’une foule de gens dont, je t’avoue, nous nous sommes toujours demandés où tu allais les pêcher ? Il n’en reste pas moins que ton travail fut considérable. Distribuer un tract en 45’ dans toutes les boîtes aux lettres d’une commune de cinquante mille habitants fut une sorte de record. Nous l’avons réussi grâce à toi, et pas qu’une fois !

Cette activité débordante m’a conduit à éprouver le sentiment d’avoir une dette à ton égard, sentiment partagé par Mireille, mon épouse, tu sais celle à qui tu as dit récemment, en riant, que tes « nouveaux » amis ne l’obligeraient pas à porter la Burqa ! C’est à cause de ton travail exceptionnel lors des communales que nous t’avons soutenu, rien de plus, rien de moins !

La façon dont le PS de Jette, ou plutôt les rares débris qui en reste, s’est conduit à ton égard,  a été sans conteste odieuse; qu’un mandataire manifestement lourdement aviné te suggère d’aller voter au Maroc plutôt qu’à Bruxelles, que tu doives appeler la police pour pouvoir participer à un vote interne, fut absolument scandaleux. Pour ma part depuis Octobre 2012, je me garde bien de formuler quelque remarque que ce soit sur le pitoyable naufrage de la section du PS de Jette. C’est la responsabilité des autorités de la fédération.
Mais ton passage au parti « Islam » est à mes yeux beaucoup plus qu’un simple changement de choix politique, ceux-ci sont de plus en plus nombreux; faire son « marché » pour tenter d’être élu démontre une absence totale de conviction politique, malheureusement de plus en plus répandue parmi ceux pour qui une élection n’est que l’ascenseur social, une sorte de Jackpot, dénué de toute charge idéologique. Mais je le répète, choisir le parti « Islam » c’est bien autre chose !

D’abord, cela implique que malgré ta présence dans nos rangs et dans ceux du SP, tu n’as à aucun moment épousé nos valeurs. Nous en assumons une responsabilité. Nous n’avons pas été capables de te faire adopter notre foi en la démocratie, dans le progrès … dans l’avenir, notre profond attachement à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, notre conviction que l’égalité homme/femme est un principe fondamental inviolable et enfin que religion et politique sont des choses qui doivent rester totalement séparées. Ton passage dans un parti qui publiquement réclamait en 2012 l’application de la Sharia en Belgique démontre que nous avons, malgré ta longue présence dans des partis de gauche, totalement échoué à te faire comprendre et partager les principes fondamentaux que je viens d’énumérer.

Tu as donc rejoint des dévots de l’ordre électoral pour qui les paroles de l’Internationale devraient être modifiées et devenir les suivantes : « C’est la lutte finale, la foi musulmane sera le genre humain».  Tu espères peut-être faire évoluer tes nouveaux amis politiques, tu sembles ignorer qu’à la fin ce sont toujours les plus durs qui imposent leur foi aux plus modérés ! Regarde les jeunes filles qui se voilent pour ne pas se faire insulter ou critiquer … je peux te citer quelques exemples emblématiques !
Il y a plus grave, beaucoup plus grave.

En rejoignant cette formation, tu fais un tort considérable à la communauté musulmane de Bruxelles. Ton nouveau parti, aux yeux de nombreuses personnes, démontre que cette communauté ne s’intégrera jamais, qu’elle n’en a nullement la volonté et pour reprendre les termes mêmes des candidats de ton parti, veut créer un Kalifat en Belgique et en Europe. Tu n’as donc nullement songé à ces milliers de musulmans qui vivent et pratiquent leur foi, dans le respect des institutions démocratiques de notre pays, qui, luttant contre la discrimination, le racisme, ont travaillé dur pour s’imposer, trouver leur voie, étudier et occuper leur juste place dans notre société.

Non ! Tu ne trahis pas le Parti socialiste, quelle importance, l’histoire nous prouve qu’il s’est toujours très bien trahi lui-même ! Non ! C’est bien pire, tu trahis tous ceux qui partagent ta foi musulmane et qui, eux, veulent vivre avec nous, comme nous, tout en pratiquant leur foi dans la sphère privé, comme le font les Juifs, les catholiques, les protestants, les bouddhistes … Oui Brahim, ce sont eux que tu rejettes dans un ghetto, mot lourd de sens, ce sont eux que tu blesses, ce sont eux que tu empêches de progresser, pire que tu fais régresser.
Ce que prône ton nouveau parti, n’est même pas le multiculturalisme qui est déjà une forme d’apartheid, ce serait déjà énorme, mais bien plus grave, un basculement pur et simple vers un état islamique dont personne ne veut ni l’immense majorité des musulmans vivant en Belgique ni bien sûr tous les autres habitants de notre pays.

Quel mauvais service tu rends à ta communauté ! Tu la replonges dans la gangue dont une majorité, malgré le racisme et la discrimination, avait réussi à s’extraire. En outre, je me pose une question … tes nouveaux amis qui vivent en Belgique, peut-être y sont nés, comment acceptent-ils d’habiter dans un pays qu’ils méprisent, sans se mépriser eux-mêmes ? Pourtant, il ne manque pas de pays où leurs vœux les plus chers sont rencontrés où la sharia s’applique tous les jours, où les femmes sont lapidées, où les homosexuels sont assassinés ! Pourquoi n’y vont- ils pas ? Je suis persuadé que l’actuel ministre de l’intérieur, tel qu’on connait ses opinions, insisterait pour prendre en charge leurs frais de voyage de retour.

Vois-tu Brahim, nous avons déjà débattu de ces questions et tu savais fort bien que Mireille et moi sommes :
– Partisans d’une laïcité respectueuse de la foi de chacun
– Partisans d’une séparation totale de la religion et de la politique
– Partisans d’une totale égalité Femme/Homme, exigeante et intégrale
– Partisans d’une totale liberté d’expression
– Partisans du respect de l’orientation sexuelle de chacune et chacun
– Opposés aux horaires différents selon le sexe dans les piscines
– Opposés à ce que toutes les nourritures servies dans les écoles publiques répondent aux exigences religieuses
– Opposés au port du voile dans les services publics
– Opposés à tous les « petits accommodements » qui de fait conduisent à un basculement de notre civilisation, un retour à des principes d’un autre temps !

Tous les éléments cités ci-dessus faisaient consensus général dans le PS d’il y a quinze ou vingt ans, et ceux qui aujourd’hui, les lisent la bouche en cul de poule, hésitant, fébriles, calculant l’impact électoral de leur respect, estimant qu’ici ou là des aménagements sont possibles, ne sont motivés, crois-moi, que par des raisons exclusivement électorales ! Ceux là, pour être élus ou pour faire élire leur rejeton dynastique, trouveraient que se mettre un os dans le nez, serait acceptable pour un agent d’un service public, si une telle pratique était exigée par une quelconque religion, religion pratiquée bien sûr par un nombre suffisamment important d’électeurs …Voilà la clé, l’unique clé !

Eh Bien vois-tu ! Nous sommes quelques-uns à la refuser, nous estimons que les valeurs que nous défendons ne se découpent pas en rondelles de saucisson. On ne transige pas avec la liberté d’être et de penser.

Voilà ! J’espère qu’ainsi les choses seront claires pour toi en ce qui nous concerne … et que jamais, en aucune occasion tu ne feras référence à nous qui, comme tu as pu le lire sommes totalement, fermement, irrévocablement opposés à ta nouvelle orientation politique … mais je me pose une question, est-ce bien une nouvelle orientation ? A toi d’y répondre … avec ta conscience !

Bruxelles : Menace de révision du revenu cadastral. Enorme catastrophe en vue ?

Ce matin, à la lecture du journal « Le Soir », il apparaît que l’Association de la  Ville et des Communes ne « considère plus comme un tabou » une révision du revenu cadastral à Bruxelles !

Si ce devait être le cas, ce serait, pour les propriétaires et la classe moyenne bruxelloise, une raison de plus de quitter une Ville-Région devenue ingérable.

En effet, la dernière révision cadastrale a eu lieu en 1974, mais, à partir de cette date, le revenu cadastral a été indexé.

Depuis cette date, les différentes communes ont augmenté, certaines de façon considérable, les centimes additionnels.

Ainsi, Jette n’a pas hésité, en 2011, à augmenter, d’un  coup, de 10% les centimes additionnels, faisant de cette commune la commune la plus chère de Belgique.

Depuis, d’autres communes ont évidemment suivi.

S’il devait y avoir une révision du revenu cadastral, il y aurait évidemment un effet cumulatif entre, d’une part, le pourcentage de la révision imposée à tous, et, d’autre part, les centimes additionnels déjà gigantesques.

L’effet serait, on s’en doute, totalement catastrophique.

Il n’est pas rare, aujourd’hui, que pour un appartement de 90 m2 , à Jette, on paye un peu plus de 1.200 euros de cadastre !

C’est évidemment totalement insupportable pour une certaine catégorie de la classe moyenne.

On peut penser que l’Union de la Ville et des Communes voit les choses de haut.

Mais pourquoi ne s’attelle-t-elle donc pas à un examen beaucoup plus approfondi d’un problème beaucoup plus délicat à Bruxelles, à savoir l’absence réelle d’une Tutelle digne de ce nom.

Il n’est évidemment pas du tout question de mettre en cause la qualité des fonctionnaires régionaux, mais dans un Parlement régional où l’immense majorité des élus est, soit conseiller communal, soit conseiller du CPAS, soit Président du CPAS, soit échevin, soit Bourgmestre, tous les problèmes de Tutelle se règlent soit par combinazione, soit par de « petits arrangements entre amis ».

Et ce, d’autant plus que la majorité politique est composée de pas moins de six formations politiques.

Il serait intéressant de faire une étude sur le nombre de budgets communaux qui ne sont, en réalité, pas approuvés, mais pour lesquels on laisse les délais être dépassés pour obtenir ainsi une approbation automatique qui « ne mouille pas la Région ».

Quatorze communes sont sous plan d’accompagnement et ont, en leur sein, un Inspecteur régional, mais qui, en réalité, n’a pas de vrai pouvoir.

J’ai, à la disposition des lecteurs attentifs, des dizaines d’exemples d’Inspecteurs régionaux s’opposant à telle ou telle manifestation pour des raisons budgétaires, mais découvrant, avec un étonnement désabusé, les affiches de ces mêmes manifestations d’ores et déjà dans les rues de la commune, puisque tout s’est arrangé au-dessus de leur tête.

Quand les inspecteurs régionaux siègent aux comités d’accompagnement, ils sont cornaqués par un membre d’un cabinet ministériel qui a évidemment tout le pouvoir !

Et contrairement à ce qui est écrit, ce matin, toujours dans « Le Soir », dans l’Edito d’Eric Deffet, certaines communes jettent réellement l’argent par les fenêtres, et organisent des manifestations festives dans le cadre de la philosophie bien connue « Panem et Circenses ».

Ainsi, dans une commune qui m’est chère, et qui est sous plan d’accompagnement, un échevin n’a pas hésité à se faire le doux plaisir d’installer une fresque qui a coûté aux contribuables jettois pas moins de 106.000 euros !

Je pourrais multiplier à l’infini les exemples de ce type.

J’ai, pour ma part, l’intime conviction que s’il n’y a pas de véritable reprise en main de la gestion des communes bruxelloises, d’où je rappelle que le financement n’ est assuré, dans la Sixième Réforme de l’Etat, que pour un temps strictement déterminé, ce seront les autorités flamandes qui prendront les dispositions qu’on devine au niveau bruxellois.

On connaît le plan de Bart de Wever. Il est, maintenant, très clair.

L’ennui est qu’aujourd’hui, de nombreuses communes bruxelloises donnent pleinement raison à ses critiques !!!

Tout le problème sera donc de savoir si, dans l’année qui vient, la petite  classe politique bruxelloise aura le courage de prendre les mesures qui s’imposent d’urgence  si on ne veut pas, après 2014, que ce soit le plan de Bart de Wever qui s’applique dans une Région bruxelloise composée de communes totalement exsangues.

 merry_hermanus@yahoo.com

C’est pas ma faute M’Sieur, c’est les autres !

C’est jamais sa faute !

C’est toujours les autres !

Lui, il n’a jamais rien fait !

Ce n’est plus Pinocchio… C’est Calimero !

Mais bon sang, est-ce que ce ne serait pas un aveu d’impuissance ?

On avait déjà assisté à un étonnant spectacle au Collège Saint-Pierre lorsqu’un échevin de la bande à Pinocchio était venu expliquer aux élèves médusés que tout ce qui n’allait pas à Jette, c’était la faute de Laeken et Molenbeek !

Certains élèves et le Directeur n’ont pas hésité à nous faire savoir que ce discours frisait le racisme pur et simple.

A 72 heures des élections, Doyen-Pinocchio himself pousse encore plus loin le bouchon.

Comme son plan de mobilité est une véritable catastrophe, et qu’il devient pratiquement impossible de circuler et de se parquer dans les rues des Jette, il faut trouver un coupable.

Ce coupable est tout désigné : ce sont ces infâmes socialistes de la Ville de Bruxelles ! Pourtant, d’habitude, il adore les socialistes… ailleurs qu’à Jette, cela va de soi !

Ce sont eux qui ont pris des mesures en vue d’organiser et de limiter le stationnement, et c’est à cause d’eux qu’on ne parvient plus à se parquer et à circuler normalement dans les rues de Jette.

La réalité est évidemment toute différente.

De nombreux Jettois se sont adressés à moi pour expliquer l’inanité du plan de Mobilité jettois.

Rien d’étonnant, ces Jettois affirment que le Maître d’œuvre de ce plan de Mobilité est un échevin Cdh qui, en réalité, habite à Lasne !

Alors, vous comprenez, les embarras de circulation et de parking des Jettois, c’est vraiment pas sa tasse de thé !

Donc, une fois de plus, on rejette la faute sur les autres, et on ajoute qu’on fera bientôt des propositions au Conseil communal !

Tiens donc ! Est-il si sûr d’être réélu alors que l’immense majorité des Jettois que tous nos candidats rencontrent dans les rues rejette unanimement Doyen-Pinocchio et sa politique dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle a un rapport difficile avec la vérité.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

TRAM 9 : Un nouveau mensonge et un aveu !

Les boites aux lettres des Jettois regorgent de publicités sur papier glacé, « mais oui ma Chère, lorsqu’on a les moyens, on fait ce qu’il faut pour être réélu », qui vantent les grands mérites de l’équipe de Doyen-Pinocchio.

Mais c’est la panique à bord, notamment sur le Tram 9 !

Et donc, ces jours-ci, les Jettois découvrent un nouveau tract qui contient, à lui seul, un énorme mensonge, mais aussi, et c’est beaucoup plus intéressant, un aveu.

A tout seigneur, tout honneur, le Mensonge !

Il est indiqué que le juillet 2008, le Gouvernement décide le tracé en site propre, et on précise : / Avenue de Jette/

En effet, le Gouvernement bruxellois a marqué un accord sur l’impact budgétaire du Tram 9, mais ne s’est jamais prononcé sur le tracé.

Les indications de tracé qui sont données dans ce tract électoral, fruit d’une énorme panique, sont exactement celles reprises par la STIB. C’est donc la STIB qui a prévu ce tracé, après en avoir étudié certains autres, mais pas du tout le Gouvernement bruxellois !

Chacun a compris la tactique : Si c’est le Gouvernement bruxellois qui a prévu le tracé, c’est évidemment la faute de Picqué !

Un peu gros comme ficelle non !!!

Venons-en maintenant à l’Aveu !

Là, c’est encore plus extraordinaire.

On peut lire dans le tract que le Cdh concentrera ses efforts sur toute une série de choses, mais  il n’est absolument plus question, oui, vous avez bien lu, absolument plus question … du parking souterrain, vous savez, le parking dont Pinocchio avait osé écrire dans son premier tract électoral que le financement était assuré par la Région !

Ce qui a permis à Mireille Hermanus-Francq, tête de liste du PS, de montrer la lettre que Picqué m’a écrite le 13 septembre dernier qui me signale qu’aucun financement régional, et j’ajoute, autre, n’était acquis pour ce parking.

Et bien, dans ce nouveau tract, le parking souterrain a bel et bien disparu!

Il n’est plus question que d’un vague parking sécurisé.

Je soumets à mes fidèles lecteurs deux courriers datant de 2003 et 2004 démontrant que le PS, lui, n’a jamais changé d’avis, et a toujours été totalement opposé au passage du Tram 9 par le Miroir.

Bien entendu, personne au PS ne devait flatter un quelconque Secrétaire d’Etat ou Ministre pour promouvoir sa carrière, ce qui est bien le cas de Pinocchio.

Dès 2003 d’ailleurs, le PS avait envisagé d’indemniser les commerçants qui auraient à souffrir de ce projet catastrophique.

Mais, très bientôt, la question de l’indemnisation des commerçants ne se posera plus, car, vu le nombre de commerces en déshérence, il n’y aura bientôt plus de commerces Place du Miroir !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

Commune de Jette : Des pratiques scandaleuses !

Le Cdh de Jette, malgré son faux nez de Liste du Bourgmestre, mais cette fois-ci, il utilise le numéro électoral du Cdh, est vraiment au bout du rouleau.

Il utilise donc des pratiques totalement en opposition avec la déontologie et les règlements électoraux.

En effet, la fille d’un membre du Cabinet de Doyen-Pinocchio est candidate.

Jusque là, rien que de plus normal. Rien que de plus acceptable.

Mais, là où il y a un véritable dérapage et un véritable scandale, c’est que la mère de cette candidate, donc employée communale au Cabinet de Pinocchio, a diffusé aux membres du personnel de la commune de Jette une enveloppe nominative contenant une invitation à voter pour sa fille, et cela, à l’intérieur même des services communaux !

Evidemment, c’est beaucoup plus facile à faire que d’aller mettre ces enveloppes dans les boites aux lettres.

Il ne sert bien sûr à rien de se demander ce qu’en pense Pinocchio, mais peut-être serait-il utile d’avoir un jour … et ce jour viendra, l’avis de la Haute Administration sur ce genre de pratique.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

SIDI BIBI : L’aveu de l’échec !

Mes lecteurs se rappelleront que le conseiller communal Jean Werrie avait fait l’énorme surprise à Doyen-Pinocchio et à sa bande d’aller sur place et de constater la totale inanité de ce projet.

Une série de photos démontraient que ce projet était totalement nul !

J’ai d’ailleurs personnellement reçu une communication téléphonique d’un habitant de la région ayant lu mon blog, et qui m’a confirmé point par point que le projet Sidi Bibi, c’était du bibi..bibi..bidon !

Le 18 septembre dernier, le Collège reconnaît que c’est bien le cas ! (voir la décision en annexe).

En effet, virage à 180 degrés, maintenant, on ne parle plus du compost, comme si  les Marocains avaient besoin des experts jettois en compost pour en fabriquer, maintenant, on injecte 22.000 euros dans des projets visant l’Enseignement.

Il est clair qu’il conviendra, à un moment donné, d’obtenir d’une autorité indépendante et incontestée, un audit approfondi de ce fameux projet Sidi Bibi.

On se rappellera que l’échevine Gallez avait décidé d’abandonner le Maroc et de faire un projet dans un autre pays… si les habitants de la région ne votaient pas comme elle le souhaitait !!!

Allez, encore quelques jours, et peut-être que dans les mois qui suivent, les squelettes, qui débordent des placards, parleront enfin.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

Des amis très motivés !

Doyen-Pinocchio remercie ses soutiens sur Facebook !

Je ne suis abonné à aucun réseau social, mais certains de mes amis ne manquent pas de m’informer des débats, parfois très animés, qui s’y déroulent.

En fait, je m’aperçois que ce sont toujours les mêmes intervenants qui, de façon parfois outrancière allant même jusqu’à l’insultedéversent leur bile sur ceux qui, au PS, tentent de démontrer le caractère catastrophique de la gestion de Pinocchio.

Ainsi, je vous invite à lire attentivement la décision ci-jointe du Collège du 18 septembre 2012.

Vous constaterez que la commune, sur proposition de l’inquiétant échevin Leroy, décide d’organiser une série de conférences, notamment données par M. Eric Demarbaix.

Or, ce M. Eric Demarbaix est précisément l’un des rares défenseurs…acharné cela va de soi, de la politique de Doyen-Pinocchio !

Et bien, le contribuable jettois sera chargé de payer :

–     des boissons pour cette conférence !!!

–     800 invitations !!! Vous avez bien lu, 800 invitations !!! Alors que le nombre de participants ne dépasse en général pas… les 20 personnes !

–     l’impression de 120 affiches

–     leur distribution

–     les envois postaux

–     etc

Encore plus intéressant, dans cette décision, le montant de l’achat des boissons n’est pas indiqué, ce qui est pourtant une obligation.

En effet, les décisions de Collège doivent, en principe … mais les principes, à Jette, vous savez…, reprendre le coût de ces différentes opérations.

Dans ces cas, pas de coût !

Ni pour les boissons !

Ni pour l’impression des affiches !

Ni pour les invitations !

Ni pour les timbres !

Ni pour les A.L.E !

Depuis 1994, j’avais obtenu que les décisions de Collège impliquent un coût analytique, c’est-à-dire ce que, budgétairement, la mise à disposition de personnel, etc, coûte.

Dans ce cas, rien n’est indiqué !

Mais quand on est entre amis, est-ce que cela compte ?

Et, surtout, quand c’est le contribuable jettois qui paye, à quoi cela sert-il de compter ?

Il suffit juste… de puiser !

merry_hermanus@yahoo.com