Archives de Tag: mépris

Arrogance et incompétence : un cocktail catastrophique pour la commune de Jette !

La Capitale, 14 juillet 2012

Les faits dénoncés par Jean Werrie sont évidemment importants. J’y reviendrai.

Mais, à mes yeux, l’essentiel n’est pas là. L’essentiel, c’est le ton et l’arrogance avec lesquels Doyen-Pinocchio répond aux journalistes.

C’est le mépris avec lequel  il traite les affirmations de Jean Werrie.

Il a parfaitement le droit de ne pas être d’accord, mais il devrait alors expliquer pourquoi Jean Werrie a tort.

Il devrait expliquer ce que la commune, sous son autorité, fait au cimetière de Jette.

Mais il ne le fait pas et il répond par le mépris !

Pourtant, en ce qui concerne le cimetière, il devrait être particulièrement prudent.  En effet, il y a quatre ans, Jean Werrie était en possession des plans qui prouvaient bien que Doyen-Pinocchio avait décidé de faire disparaître les tombes des Anciens Combattants pour réaliser un espace multiconfessionnel au sein du cimetière.

Jean Werrie a d’ailleurs eu l’occasion de montrer ce document aux responsables jettois des Anciens Combattants.

Bien entendu, au Conseil communal, c’était le repli total et le mensonge tous azimuts !

Mais les plans étaient là… comme le cadavre dans le placard !

C’est alors que Doyen-Pinocchio fit courir une rumeur.

Il n’a pas beaucoup de qualités, mais, en cette matière, on peut dire qu’il est spécialiste.

A savoir, que Jean Werrie… aurait volé les plans à la commune !!!

Ce n’était bien sûr qu’une rumeur, mais il faut avouer que c’est assez énorme.

Je vois très mal Jean Werrie s’introduire, de nuit, dans la commune… pour y voler les plans !!!

Mais l’essentiel, c’était le contenu de ceux-ci.  Et cela, c’est tout à fait imparable !

Dans les multiples contacts que nous avons à l’occasion de la campagne électorale, ce qui impressionne tous nos candidats, c’est le rejet de la personne de Doyen-Pinocchio, rejet motivé précisément par cette arrogance et ce mépris.

C’est très curieux d’ailleurs qu’un homme disposant d’aussi peu d’atouts personnels ait une telle attitude.

Mais c’est peut-être tout simplement la dernière de ses terribles carences.

Comme je le disais : arrogance et incompétence : un cocktail dramatique pour la commune de Jette.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

La Reine d’Angleterre et les chômeurs !

La semaine passée, nous avons été abreuvés de dizaines d’heures de télévision retransmettant les fastes du Jubilé de la Reine d’Angleterre.

On est heureux pour elle !

On en a vu des cavaliers, la cuirasse étincelante. De fringants officiers chamarrés de brandebourgs, l’échine droite comme un i devant sa Gracieuse Majesté les gratifiant d’un pâle sourire.

Mais ce qu’on sait moins, c’est que, dans l’Angleterre du Ministre Conservateur Cameron, les chômeurs sont contraints de faire des travaux d’utilité publique…ce sont bien sûr tous des profiteurs et ils n’ont qu’à s’exécuter!

Ainsi, des dizaines de cars ont amené à Londres, de toute l’ Angleterre, des centaines et des centaines de chômeurs chargés d’installer des barrières Nadar, de nettoyer les parcs, etc, etc.

Petit problème !  Nul n’avait envisagé le logement de ces chômeurs, et nul n’avait envisagé la mise à leur disposition de toilettes !!!

Ainsi, pendant trois jours, ces centaines et ces centaines de chômeurs britanniques n’ont eu d’autre ressource que de dormir dans la rue, et de tenter de se soulager là ils le pouvaient !!!

Etonnant le silence de la presse qui, à une exception près, en France, n’a pas évoqué ce problème.

Cette situation n’est-elle pas extraordinairement emblématique de la société dans laquelle on nous conduit ?

Au verso, de magnifiques défilés, des ors, des fleurs, des applaudissements.

De l’autre côté, des soutiers, des galériens qu’on exploite et qu’on méprise à un point tel qu’on ne prévoit même pas de logements pour eux !

C’est l’aboutissement du discours néo-libéral parfaitement dans la ligne des dernières déclarations de Charles Michel sur les « assistés » qui ne peuvent bien sûr qu’être des profiteurs.

Je suis pour ma part effaré d’un tel égoïsme.

Les mille ouvriers de Carsid qui perdent leur emploi à Charleroi sont-ils des assistés et des profiteurs ?

Des gens comme Charles Michel… fils de, n’a évidemment jamais connu de fin de mois qui commencent le 3.

Ils ne peuvent sans doute pas comprendre ce que c’est de perdre brutalement des ressources vitales pour payer le loyer, pour payer les études des enfants, pour payer le gaz et l’électricité, et de voir sa vie face à un vide dont on ne sait pas comment on pourra le combler.

Il est inouï de penser que ces néo-libéraux ne parviennent pas à percevoir l’horreur que cela représente.

Mais l’exemple anglais du Jubilé de la Reine démontre que, pour eux, ce n’est pas suffisant. Il faut ajouter à tous ces malheurs l’humiliation et le mépris !!!

Au 19ème siècle, la droite, parlant à propos des classes ouvrières, parlaient de « classes dangereuses ».

Que tous ces gens-là, néo-libéraux et autres, sachent que ceux qu’ils méprisent et qu’ils humilient pourraient peut-être, un jour, … redevenir dangereux !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


Foyer jettois : Mépris à tous les étages !!!

Les habitants du Foyer jettois rue Jules Lahaye ont reçu dans leur boîte aux lettres une notification leur demandant de rester à leur domicile les 18 ou 19 avril pour accueillir les ouvriers chargés d’installer les détecteurs de fumée et de vérifier…enfin, les tuyaux du gaz.

Problème : Personne n’est venu !!!

Donc, les habitants du Foyer jettois, dont certains ont dû prendre un jour de congé au plan professionnel, ont attendu … pour rien !!!

Sans la moindre explication !

Sans le moindre avertissement !

On ne peut mieux exprimer le total mépris dans lequel la direction du Foyer jettois tient les habitants dont elle a la charge.

J’ai déjà évoqué à différentes reprises le fait que le Président du Foyer jettois n’avait strictement aucun pouvoir réel.

Le départ du Directeur-gérant fait sortir du bois les vrais gestionnaires du Foyer jettois, c’est-à-dire l’ex-Président Leroy, vous savez, celui qui n’a pas hésité à offrir 50.000 euros  et 200 euros à vie à un Directeur, et qui dispose, au Foyer jettois, de son « homme à tout faire, à tout voir et à tout dire ».

Curieux d’ailleurs, parce que quelqu’un, aujourd’hui, se permet, au Foyer jettois,  de signer « Directeur général faisant fonction », alors que la Tutelle, c’est-à-dire la Société régionale du Logement, n’a toujours pas accepté cette direction temporaire.

Qu’à cela ne tienne ! A Jette, lorsqu’on a des copains bien placés et qu’on les présente sur Facebook, rien n’est impossible.

Il est même possible de ne pas payer ses taxes pendant plus de onze ans comme l’a fait l’Atelier 340.

Mais, au Foyer jettois, toujours le mépris !

Récemment, lors d’une réunion avec des locataires, l’un d’entre eux avait demandé la possibilité de s’exprimer en néerlandais.  Cette possibilité lui fut bien sûr offerte. Mais, chaque fois que cette personne prenait la parole, on lui rétorquait, d’un air pincé et méprisant, « Mais parlez néerlandais Monsieur » !!!

Voilà où on en est dans cette Institution pourtant tellement importante pour les Jettois.

Mais Attention !!! Ceux qui critiquent sont évidemment, comme le dit avec beaucoup d’élégance la direction temporaire…faisant fonction : « Des imbéciles » !!!

Nous n’en doutons évidemment pas !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan



Le scandaleux mépris de l’échevine Ecolo de Jette pour le peuple marocain !

Par une sinistre fin d’après midi de décembre, l’échevine écolo de Jette avait convoqué le banc et l’arrière banc des élus et des autorités jettoises pour les informer sur l’évolution de l’étonnant projet de coopération de Jette à Sidi Bibi au Maroc.

Le moins qu’on puisse dire c’est que l’initiative n’a pas fait recette.

Ce 13 décembre sont présentes les deux échevines, quatre agents communaux et un quidam inconnu.

Stupeur et tremblement après quelques minutes entre Jean Werrie, chef de groupe MR qui a refusé de suivre les deux conseillères communales qui ont ralliés Doyen, l’élu de justesse.

Pourquoi une telle panique lors de l’entrée de Jean Werrie ?

Tout simplement car c’est le seul Jettois, mis à part les délégations officielles, à s’être rendu sur place.  Vous imaginez l’audace, c’est quasiment la désolation dans les lieux saints !  Quelqu’un connaît la vérité et il a l’audace inouïe d’assister à une réunion où il est acquis qu’il faut penser en rond.

Jean Werrie, non seulement a été deux fois sur place, mais en outre a rencontré les gens et a pris des photos.  En mot comme en cent, il connaît la vérité.  Insupportable non ?

Les échevins n’ont pas oublié qu’il a interpellé le collège il y a 3 ans sur la réalité de ce projet…et lui n’a pas oublié que, comme toujours, on lui a servi de l’eau bénite de cour agrémentée de quelques mensonges bien sentis.

Pire, il a eu l’extrême audace de retourner récemment sur place et il sait de quoi il parle.

Mais le plus extraordinaire n’est pas là.

L’échevine écolo annonça qu’en 2012 il y aurait des élections communales non seulement à Jette mais aussi au Maroc.

Et là horreur !!!

L’échevine estime que si à Jette il n’y a pas de problème, le résultat est connu d’avance (sic) et l’actuelle majorité sparadrap restera en place, au Maroc, par contre,  les choses pourraient changer.  Dans ce cas l’échevine Gallez estime qu’il faudra quitter Sidi Bibi et mettre fin au projet.  Elle n’hésite pas à soutenir qu’il faudra voir ailleurs si l’herbe est plus verte et l’électeur plus docile qu’au Maroc !  Énorme  Non ?

Elle a même été jusqu’à envisager un nouveau projet au Sénégal où le projet pourrait migrer.

Donc attention Citoyens  de Sidi Bibi, si vous ne votez pas bien, la manne  jettoise ira se déverser ailleurs.

Curieuse conception de la démocratie !

Cette attitude me fait penser à la phrase célèbre :  » Si le peuple a mal voté, il faut changer de peuple. ».

C’est exactement ce qu’envisage l’échevine écolo.

Reconnaissons que cette attitude scandaleuse n’était pas suivie par tous les participants à cette étonnante réunion.

Un fonctionnaire pourtant très lié au CDH se déclara choqué, affirmant que le départ du projet était inadmissible.

Trois enseignements sont à tirer de cette réunion ridicule.

  1.   Il faudrait que les Jettois connaissent une fois pour toutes la vérité sur ce projet étrange! Il faudrait savoir pourquoi la commune de Jette a payé en liquide des personnes qui ont hébergé une délégation marocaine, étonnante pratique contre laquelle je m’étais en vain opposé au collège.
  2.     Selon l’échevine écolo,  pas la peine d’aller voter à Jette en octobre 2012, les résultats sont connus d’avance (sic)
  3.     On ne peut que condamner l’incroyable mépris dont fait preuve l’échevine écolo à l’égard du peuple marocain et des jettois !

Mais au fait, qu’en pensent les Jettois ?  C’est avec leur argent que toutes ces étranges histoires se déroulent, ce sont leurs impôts que l’on dépense pour ces étranges projets !

C’est cet argent qui concrétise les fantasmes de l’échevine écolo !

Allons ! Donnons- lui rendez vous en Octobre 2012, et prouvons tous ensemble que ses pronostics étaient non seulement scandaleux mais aussi stupides.

Bientôt, toute la vérité sur ce projet grâce à Jean Werrie !

merry_hermanus@yahoo.com


L’Enseignement communal jettois à la dérive !!!

A de multiples reprises, j’ai eu l’occasion d’alerter sur le fait que le climat, les moyens matériels, et l’organisation de l’Enseignement communal jettois étaient en plein naufrage.

Dans certaines écoles, la rentrée scolaire a été chaotique (photocopieuses en panne, matériel non livré, etc).

Jette est actuellement connue pour ses cours du soir.  Ceux-ci étaient un des fleurons de notre commune.  Jean-Louis Thys et moi-même, pendant plus de vingt ans, y avons accordé une attention toute particulière.

Or, j’apprends que le cours d’Italien a été supprimé !!! Je m’étais battu pour le maintenir et j’y avais réussi.

Mais le plus extraordinaire,  c’est que les élèves de ce cours avaient tous écrit une lettre au Collège des Bourgmestre et Echevins, à l’échevin de la « Culture et de l’Enseignement », et au Bourgmestre.  Mais malgré un rappel, ils n’ont jamais reçu de réponse !!!   Le résultat des courses, c’est que certains élèves sont partis à Auderghem, et d’autres ont purement et simplement abandonné.

Cet exemple est emblématique du mépris dans lequel Hervé Doyen tient tout ce qui concerne l’Enseignement et, en particulier, les Jettois qui, ne le connaissant pas, osent faire appel à lui !

Mais par contre, la réalisation d’une fresque de 150.000 euros et de vestiaires de luxe dans une salle de sport de 450.000 euros, et un journal communal qui coûte plus de 200.000 euros, ça c’est important !!!

Important pour quoi ?  Mais pour sa réélection bien sûr !!!

merry_hermanus@yahoo.com


Parfaite intelligence… pour assassiner le commerce jettois ! Croyez-vous pouvoir faire confiance à Hervé Doyen?

 "Photo d'Hervé Doyen publiée dans "Le Soir" du 17 juin 2011"  "Croyez-vous pouvoir faire confiance à cet homme ? "

Photo d'Hervé Doyen publiée dans "Le Soir" du 17 juin 2011

« Croyez-vous pouvoir faire confiance à cet homme ?  »

Un Bourgmestre est, en principe, censé être le représentant des habitants de sa commune.

Son premier devoir est de défendre les intérêts de ces concitoyens et de préparer leur avenir.

Or, que voit-on  à Jette ?Le Bourgmestre, depuis des années, slalome et prend des positions d’une rare opacité afin de ne pas déplaire aux « Autorités supérieures » de façon à tenter de préparer son avenir à lui… pourtant  bien compromis.Rappelons-le, Hervé Doyen n’a jamais réussi à se faire élire directement en qualité de Député.  Il n’y a réussi que par les trucs et les ficelles de la suppléance.  Il est donc prisonnier des « Autorités supérieures ».

Ses derniers résultats aux élections régionales et législatives démontrent une perte de crédibilité considérable.

Lors de la dernière réunion d’information qui vient d’avoir lieu, face à la foule en colère, il a tenté de prendre, à nouveau, une autre position en affirmant haut et fort qu’il n’y aurait pas un coup de pioche pour le Tram 9 tant qu’il n’y aurait pas de parking.

Or, nous le savons, le parking n’est qu’une « ambition » de la Ministre de la Mobilité !

Il est donc évident que malgré les sondages faits actuellement Place du Miroir et Chaussée de Jette, aucun budget n’existe pour le parking, et aucune garantie n’est donnée.

J’ai dû moi-même faire modifier une décision de Collège pour qu’on y ajoute le parking via l’ Avenue de Jette !!!

Mais attention, pour le Tram 9, les demandes de permis seront déposées dès début juillet.

Une fois de plus, nous serons mis devant le fait accompli. Ce sera la fin du Miroir, de sa convivialité, de son art de vivre que beaucoup de communes nous enviaient.

Mais pour Hervé Doyen, cela ne compte pas. La seule chose qui compte, c’est sa réélection !

Vous pouvez compter que, dans les semaines qui  viennent, tout et son contraire nous sera promis, tout et son contraire nous sera dit.

Il y aura une multitude de fêtes, une multitude de papiers dans vos boîtes aux lettres.

Le Journal communal, en couleur et épais comme un bottin téléphonique, vantera la splendide gestion de ce Collège fait de bric et de broc.

En réalité, sans l’apport massif de l’argent régional, la commune serait en faillite !

Vous aurez compris que, dans ces conditions, il est impossible de résister aux exigences de la STIB, dont on connaît depuis peu les visions politiques de sa Direction, c’est-à-dire un mépris absolu et total de la population bruxelloise telle qu’elle existe aujourd’hui, et une acceptation, de facto, de la gestion de notre commune par la Flandre et la Wallonie !

Voilà ce à quoi nous prépare Hervé Doyen !!!

Merry Hermanus :
merry_hermanus@yahoo.com

TRAM 9 : L’Aveu… Le Mépris.. Les Mensonges… La dure Réalité !

Vous avez lu hier, très très nombreux et je vous en remercie, mon Blog relatant l’étonnante réunion qui s’est tenue le 15 juin au Centre culturel rue Léopold.

On a eu droit à des interviews sur Télé Bruxelles, et à diverses réactions où Hervé Doyen, une fois de plus, noyait le poisson.

J’ai repris une interview qu’il a donnée il y a un an et demi maintenant concernant le Tram 9, et dans laquelle il disait, je cite de mémoire, que les gens protestent toujours quand il y a de grands travaux, mais qu’après, ils sont contents !  C’est ce que j’appelle le « syndrome du bâtisseur incompris ».

Le Tram 9 est-il, pour Hervé Doyen, le Beaubourg de Pompidou, la Pyramide du Louvre ou l’Arche de la Défense de Mitterrand ?

Curieuse réaction aussi et curieux mépris à l’égard de l’opinion publique que de dire  qu’elle « râle toujours, mais qu’après, elle est contente » !

Cela veut dire que, lui, il a la vérité, mais qu’il veut l’imposer.  Mais en fait, a-t-il la vérité… ou la science infuse ?

En tout cas, il devrait comprendre que nous vivons une époque où la population veut avoir le droit à la parole, et où les moyens de communication (Blog, Twitter et Facebook) permettent de communiquer l’information et d’approcher la vérité.

Et la vérité…, on la trouve dans le « Soir » de ce matin.  A propos du Tram 9, on apprend que le Cabinet de la Ministre Grouwels déclare, et ceci est une citation : « Pour l’instant, nous en sommes à l’étude de faisabilité technique et financière. Elle est en cours et nous attendons les résultats pour l’automne de cette année. Les dossiers du Tram 9 et de la Place du Miroir sont procéduralement distincts, mais l’ambition est bien de les lier ».

Mais qu’est-ce que cela veut dire ?

Cela veut dire que pour ce qui concerne le parking, on fait, encore, une étude, mais qu’en ce qui concerne  le Tram 9, les permis seront déposées à la commune dans les 15 jours… et peut-être le sont-ils déjà. Impossible de vérifier, puisqu’à la commune de Jette, il n’y a même pas d’indicateur de courrier !

Mais l’aveu est bien là !  Ecrit en toute lettres lorsqu’il est indiqué que « Les dossiers du Tram 9 et de la Place du Miroir sont procéduralement distincts… mais l’ambition est bien de les lier » !!!  Vous l’aurez compris, d’un côté, on dépose les permis, et de l’autre, on a une ambition !!!

Madame Grouwels, Hervé Doyen et les autres doivent comprendre que l’ambition des Jettois est de conserver la convivialité de la Place du Miroir, de conserver un certain art de vivre, et de ne pas permettre que les Jettois, et que les commerçants du Miroir et d’alentours soient sacrifiés aux médiocres ambitions politiciennes de Mme Grouwels et d’Hervé Doyen.

Merry Hermanus
merry_hermanus@yahoo.com