Archives de Tag: Pinocchio

Commune de Jette : Des pratiques scandaleuses !

Le Cdh de Jette, malgré son faux nez de Liste du Bourgmestre, mais cette fois-ci, il utilise le numéro électoral du Cdh, est vraiment au bout du rouleau.

Il utilise donc des pratiques totalement en opposition avec la déontologie et les règlements électoraux.

En effet, la fille d’un membre du Cabinet de Doyen-Pinocchio est candidate.

Jusque là, rien que de plus normal. Rien que de plus acceptable.

Mais, là où il y a un véritable dérapage et un véritable scandale, c’est que la mère de cette candidate, donc employée communale au Cabinet de Pinocchio, a diffusé aux membres du personnel de la commune de Jette une enveloppe nominative contenant une invitation à voter pour sa fille, et cela, à l’intérieur même des services communaux !

Evidemment, c’est beaucoup plus facile à faire que d’aller mettre ces enveloppes dans les boites aux lettres.

Il ne sert bien sûr à rien de se demander ce qu’en pense Pinocchio, mais peut-être serait-il utile d’avoir un jour … et ce jour viendra, l’avis de la Haute Administration sur ce genre de pratique.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

Hervé Doyen ment tellement… qu’il ne sait plus ce qu’il dit !

La semaine passée, le PS a diffusé un communiqué dans lequel il pointait pour le Cdh toute une série de manquements en matière de respect de la Réglementation électorale.

Les journalistes, faisant très correctement leur métier, l’ayant interrogé concernant la remorque, ce qui est interdit par le Règlement communal, installée au bas de l’avenue Woeste, Doyen-Pinocchio leur répond « Dès que j’en ai été informé, je l’ai fait enlever  (sic)».

Les journalistes ayant été sur place ont bien dû constater que ce n’était pas vrai !

Bingo !

Le lendemain, nouvelle version : La remorque qui est couverte d’une photo de Doyen-Pinocchio et d’un de ses supplétifs favoris, et dont Hervé Doyen ne savait pas qu’elle était installée au bas de l’avenue Woeste (!!!)  n’est plus en infraction !  Elle ne serait pas sur l’espace public !

Chacun peut  aller voir que l’entrée de ce parking fait bien évidemment partie de l’espace public. Ce qui a fait changer Doyen de version, c’est évidemment l’amende qu’il aurait dû payer ! Ça, pas questions !!! Doyen ne paye pas !!!

Donc, en 24 heures, deux versions !

Apparemment, pour Doyen-Pinocchio, les choses deviennent vraiment très difficiles.

Pour ce qui concerne les lunettes ornées du sigle « LBJ », il s’agirait donc bien d’un « gadget électoral » ! La version donnée par Doyen est à se rouler par terre.

En effet, lesdites lunettes n’auraient été réalisées qu’en 35 exemplaires et destinées aux 35 candidats de la liste Cdh.

J’ai expliqué cette version à un cheval de bois … il m’a brutalement donné une ruade !

Pas de chance pour Doyen-Pinocchio, nous avons d’autres photos où on voit toute une série d’autres personnes arborant les fameuses lunettes qui sont donc bien, sans conteste aucun, un gadget électoral…rigoureusement interdit !!!

A part ça, Doyen-Pinocchio fait appel à la sérénité du débat public, mais, lui,… il triche !

Bientôt, j’aurai l’occasion de vous soumettre les preuves d’un énorme mensonge de Doyen-Pinocchio sur le Tram 9. Une fois de plus, il est pris le pantalon sur les chaussures !!!

merry_hermanus@yahoo.com

 

Les « danseuses » de Doyen-Pinocchio et de Leroy… ou à quoi sert l’augmentation gigantesque des impôts à Jette !

On est incorrigibles… ou incapables de faire autre chose que de jeter l’argent des Jettois et de faire des cadeaux qui ne coûtent évidemment pas cher … quand ce sont les autres qui payent.

Pour rappel, sur trois ans, l’augmentation de l’impôt cadastral aura coûté aux ménages jettois plus de trois millions d’euros !

N’empêche !

En avril, nouveau cadeau à la « danseuse » particulière de Doyen et Leroy : l’Atelier 340 !    Un petit 30.000 euros ! Une paille ! Rien !

Comme on le sait, cette curieuse ASBL qui ne respecte pas, depuis onze ans, ses obligations à l’égard de la commune, qui ne paye pas ses impôts, qui a pour 1.080.000 euros de dettes, etc, reçoit donc 30.000 euros dans le cadre, accrochez-vous, de la « Promotion de la diversification de l’offre culturelle sur la commune de Jette » !!!

Magnifique non !

Fantastique !!! Il fallait vraiment l’inventer lorsqu’on sait ce que fait réellement l’Atelier 340 !!!

Malheureusement, les gens qui sont en recherche d’emploi, ceux qui connaissent d’énormes difficultés sociales n’ont pas cette chance. Pour eux, pas de « diversification de l’offre culturelle » !!!

En juin, le bien nommé échevin Leroy fait un cadeau : 7.500 euros de subsides à une ASBL dont l’objectif…accrochez-vous, a pour vocation la volonté de réunir des personnes de tous horizons et de toutes cultures en favorisant des échanges interculturels multilingues !!!

Magnifique non !  Fallait le trouver !  Qu’en termes élégants ces choses-là sont dites…

Mais de toute façon, c’est l’argent du cochon de contribuable jettois, donc… on s’en fout !!!

Un petit cadeau par-ci, un petit cadeau par là, cela pourra toujours aider lors d’une élection particulièrement indécise.

Du beurre dans les épinards

–       Le Collège rencontre les représentants des Fabriques d’églises, mais non pas dans la commune, mais au restaurant, c’est plus sympathique.  Soit 650 euros à charge du contribuable !

–       L’Echevin de l’Enseignement, qui n’a rencontré que deux fois en trois ans les directeurs d’écoles leur offre à déjeuner.  Sympathique non avant la campagne électorale ?  400 euros à charge du contribuable jettois… Mais on s’en fout !!!

Il ne  viendrait évidemment jamais à l’esprit de Doyen-Pinocchio ou du très curieux échevin Leroy, qui pourtant bénéficient de frais de représentation et d’un traitement confortable, de faire ces invitations à leurs frais ! Non, dans ce monde-là, cela ne se fait pas. Il faut avant tout vivre sur la bête, c’est-à-dire aux frais des Jettois !

–       Encore et toujours SIDI BIBI : Alors qu’il a été totalement démontré, photos à l’appui, par le conseiller communal Jean Werrie qui a été sur place, que le projet Sidi Bibi était totalement nul, on envoie à nouveau une mission, on se demande bien pourquoi, dont le coût total dépasse les 6.700 euros !!! Mais pas d’importance, c’est évidemment le contribuable jettois qui paye.

–       Je passe évidemment sur toutes les inaugurations et fêtes diverses dont le seul but n’est évidemment que de faire de la propagande électorale.  J’épingle cependant la curieuse « fête » « Carrefour Afrique » qui, curieusement, se déroulera un mois avant les élections.  Bien entendu, cette « fête » n’a jamais eu lieu auparavant, et seul un esprit pervers pourrait y voir une quelconque relation avec le scrutin communal. Soit, de nouveau, 5.000 euros à payer par le contribuable jettois.

Voilà un tout petit florilège de la façon dont sont utilisés les impôts de nos concitoyens alors même que la commune de Jette est, depuis 2004, sous transfusion massive d’argent venant de la Région. (Plus de cinq millions d’euros par an au total !!!).

Ces quelques décisions représentent, au total, 50.250 euros, montant qui trouverait évidemment à s’employer avec efficacité pour aider les Jettois en recherche d’emploi ou en grande difficulté sociale.  Mais ces gens-là, évidemment, n’intéressent ni Doyen/Pinocchio ni Leroy car, d’après eux, c’est un public qui …vote mal !!!

Il est effarant de constater que, décidément, Doyen-Pinocchio et son comparse Leroy sont incorrigibles… ou paniqués, espérant encore, avec ces dépenses somptuaires, faire croire qu’à Jette, tout va bien, que l’argent peut être dépensé n’importe comment… et qu’il leur restera quelques électeurs.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

Doyen-Pinocchio préfère la charité à la solidarité !! Il « offre » avec l’argent des Jettois, 50.000 euros de nourriture !

C’est un retour en ligne droite au 19ème siècle qu’organise Doyen-Pinocchio.

En effet :

–     Après avoir systématiquement détruit toutes les actions du CPAS !

–     Après avoir donné des instructions pour repousser au maximum les demandeurs d’aide !

–     En allant, paraît-il, jusqu’à leur suggérer de déménager et aller habiter… à Molenbeek !

Doyen-Pinocchio va jusqu’au bout de sa logique et réinstaure la charité.

Je ne rappellerai pas ici la façon dont Jean-Paul Sartre parlait de « l’odieux visage de la charité » qui est une insulte à celui qui la reçoit, dans la mesure où il y laisse une part de sa dignité.

Je veux mettre en avant la différence essentielle qu’il y a avec la solidarité.

La solidarité, dans nos sociétés qui ont construit des  filets de sauvetage sociaux depuis 1945, est un droit… un droit essentiel !

La charité est une faveur !

Transformer le pouvoir communal en un organisme de charité, c’est retourner avant même la création des CPAS.  A cette époque, des dames d’œuvres et des Messieurs « bien sous tous rapports » et au-dessus de tout soupçon, distribuaient aux « pauvres méritants » des colis de linge et des colis alimentaires.

L’action des CPAS est toute autre !

Elle se base sur le fait que tout être humain a droit à un minimum d’aide de la part de la société dans laquelle il vit.

Ce n’est pas de la charité ! C’est de la solidarité.

La solidarité grandit la société toute entière parce que, grâce à elle, on ne laissera personne au bord de la route.

Donc Doyen-Pinocchio, après avoir dépecé le CPAS, avec comme ultime et énorme conséquence, le fait que le CPAS dispose d’un boni de 400.000 euros !!!, se lance dans des actions de charité !

Mais un soupçon me vient…un très très léger soupçon :  Les pauvres qui viendront chercher leur colis auprès des trois associations méritantes seront-ils gentiment…discrètement invités à voter pour un Bourgmestre aussi généreux avec l’argent des autres ?

Je n’ose le penser !!!

Pour moi, les dames d’œuvres qui tricotent des moufles kaki, parce que, pour les pauvres, c’est moins salissant, n’ont plus leur place dans une société de droits !

Doyen-Pinocchio se rend-il compte des catastrophes dont il a été la cause au CPAS de Jette ?

Tente-t-il de se donner bonne conscience devant les vagues d’assaut de la misère en offrant de la nourriture, (bien sûr avec l’argent de la commune) ?

Il ne m’appartient pas de sonder les âmes, mais de mettre en évidence  l’énorme régression sociale que connaît Jette.  Et là, Doyen-Pinocchio est un champion !

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


La Démocratie participative selon Doyen-Pinocchio !

Le Comité de quartier de l’Avenue Woeste, ému par les chaos engendrés par le début des travaux, avait obtenu que la Ministre Grouwels vienne s’expliquer.

ACTE  I

Il est amusant de rappeler que le journal communal, vous savez, le journal des Bisounours où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, surtout quand il est proche de Doyen, n’avait pas, dans sa liste des Comités de Quartiers, mentionné celui de l’Avenue Woeste !!!

Curieux, curieux !!!

Donc, ce 9 mai, à 19 heures : Salle comble au Comité de quartier !

Manifestement, le Collège a mobilisé, et s’est rendu compte que ce Comité de quartier existait !

Les échevins sont présents … sauf Doyen-Pinocchio ! Il n’est pas là !  Il utilise, comme toujours, sa bonne tactique, à savoir faire dire par les autres ce qu’il n’ose pas dire lui-même. Il se rappelle sans doute sa pitoyable prestation lorsque le Ministre Smet était venu défendre le Tram 9.

C’est vieux comme le monde !  Le plus rigolo, c’est qu’il croit que les gens ne s’en rendent pas compte !

Il est vrai que le rejet qu’on perçoit dans la population de Jette à son égard est à ce point fort qu’il rase les murs… lorsque, par extraordinaire, il est seul.

Avenue Charles Woeste

Certains échevins sont courtois et saluent les participants aimablement tels Lacroix et Gosselin.

Les autres sont incroyablement méprisants, certains habitants en sont effarés !

Pirottin et Vandevivere ne serrent la main qu’à ceux qui leur sont proches.  Quant à la malheureuse Gallez, elle avait bu, sans doute avant de venir, son verre de vinaigre quotidien.

Comme toujours, les troupes de Doyen-Pinocchio se cachent derrière les fonctionnaires régionaux.  Ceux-ci sont au nombre de deux.  Ils expliquent le projet, et répondent aux questions du mieux qu’ils peuvent.

Mais quand une question est dérangeante, le hurleur de service, Pirottin, hurle, crie, interrompt !!! Exactement comme cela se passe au Conseil communal.

Il n’est pas inutile de rappeler que Charles Picqué, en sa qualité de Ministre-Président, a déjà écrit à Doyen-Pinocchio pour lui rappeler les règles élémentaires de démocratie au sein du Conseil communal.

Mais impossible, avec le pitoyable Pirottin, vous savez, l’homme qui a fait des études d’ingénieur il y a quarante ans…et qui le rappelle constamment, c’est dire dans quel état il était lorsqu’il en est sorti, et celui qui croit que le coq, en chantant sur son fumier, fait lever le soleil.

De nombreux participants à la réunion disent à mi-voix que, de toute façon, Pirottin se fiche pas mal des travaux et des nuisances car, d’après eux, il habite à Lasne ! Et donc, bien entendu, pour lui, les difficultés des Jettois sont toutes relatives.

Pour tout dire, ça lui est bien égal !

Mme Kwiat, rebondissant sur le problème des travaux la nuit, évoque la catastrophe que cela représente pour les enfants.  Bien entendu, Pirottin cache le fait que les travaux de nuit sont totalement approuvés par le  Bourgmestre qui a signé à ce propos un document.

C’est donc en toute connaissance de cause que Doyen-Pinocchio impose à ses concitoyens des nuisances supplémentaires !

L’intervention de Mme Kwiat s’accompagne bien sûr de vociférations négatives diverses venant des sbires qui entourent le  Collège.

Même réaction lorsque Christine Rouffin,  chef de groupe PS, ose poser une question !

Quant à son tour, le Président du Comité de quartier, Jacob Kamuanga, prend la parole, Pirottin réagit vivement et lui coupe la parole.  Il est à ce point discourtois que Jacob Kamuanga lui dit textuellement « Nous sommes quand même en pays civilisé, chacun a le droit de prendre la parole et peut s’exprimer. C’est ça la démocratie ! »

Mais apparemment Pirottin ne connaît sans doute que la démocratie à Lasne.

L’échevine Gallez, écolo, fait alors une bourde monumentale.  Répondant à une question sur les difficultés que vont rencontrer les camions de déménagement, elle affirme textuellement « Ils n’ont qu’à se garer sur les trottoirs et sur les pistes cyclables » !!!

Anemie Maes, députée Groen, conseillère communale, ne sait plus où se mettre !!! Elle se fait toute petite !

Plusieurs participants sortent, et voici leurs réflexions :

–     Un vieux couple : « Ils sont en train de nous endormir ».

–     Un autre couple plus jeune : « Personne ne tient compte de ce qu’on vit ».

–     Une autre personne : « Les gens sont inquiets ».

–     Un Monsieur, fort en colère : « On est traités comme des chiens ».

Certains participants étaient venus pour parler du Tram 9, mais dans un tel climat, ils ont estimé que ce n’était même pas la peine d’aborder la question.

ACTE II

Après cette séance, par bien des aspects pathétique pour le Collège, sans doute fier et heureux de leurs prestations, quelques séides  de Doyen-Pinocchio se sont retrouvés au « Pot Agé », établissement par ailleurs fort sympathique.

Vers 22h30, la porte s’ouvre…. Doyen-Pinocchio fait son entrée.

Les membres du Collège présents l’applaudissent en disant « Voilà notre Bourgmestre » !!!

L’appellation est particulièrement judicieuse car, bien sûr, il s’agit bien de « Leur Bourgmestre », et non pas du Bourgmestre de tous les Jettois…Ceux-là en espèrent un autre !

De toute évidence, Doyen-Pinocchio, qui s’était caché pour ne pas assister au Comité de quartier, venait hypocritement aux nouvelles.

C’est comme cela que ça se passe à Jette !!!

ACTE III

Qu’a-t-on vu en réalité ?

–     Une leçon à rebours de ce que doit être la démocratie participative.

–     Un Bourgmestre Doyen-Pinocchio qui n’a pas eu le courage de se présenter.

–     Un Collège qui ne respecte pas la démocratie.

–     Un Collège manifestement aux abois et sur la défensive car, après avoir nié l’existence de ce comité de quartier, ils tentent d’y venir en force.

–     Une cinquantaine d’habitants, dont deux très importants commerçants, totalement découragés par la façon dont ils sont traités.

L’aménagement de la Place Cardinal Mercier présente exactement les mêmes défauts.

Le Collège a été incapable d’obtenir du Bureau d’Etudes désigné par le Gouvernement fédéral qui paye les travaux de tenir compte de la situation des riverains et des habitants.

Bien sûr, le coup d’œil esthétique de la Place rénovée sera sans doute merveilleux.

Mais en réalité, en matière d’Urbanisme et, surtout, en matière de sécurité, ce sera dramatique !!!

Mais Attention  chers Jettois ! Vous aurez le grand privilège de pouvoir admirer la fresque, le petit caprice de l’échevin Leroy, qui vous aura coûté 150.OOO euros de vos impôts !

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et Cliquez  J’Aime pour devenir fan

DOYEN supprime la Police de Proximité du Quartier Mercure !

Certains lecteurs se rappelleront qu’en 2009 déjà, Doyen-Pinocchio avait tenté de supprimer l’antenne de Police du quartier Mercure.

Le conseiller communal Claude Goujard, habitant le quartier, élu sur la Liste du Bourgmestre, avait alerté tout son quartier et pris différents contacts afin de tenter de bloquer cette décision aberrante.

A cette époque, j’ai moi-même pris un contact direct et personnel avec la plus haute Autorité de notre zone de Police.

Lors de cette conversation, j’ai appris que Doyen-Pinocchio voulait à toutes forces supprimer cette antenne de Police Mercure, et que des échanges verbaux extrêmement vifs avaient eu lieu entre lui et ceux qui estimaient que cette antenne de Police était absolument nécessaire.

Lors d’un Conseil communal, Claude Goujard, défendant son quartier, avait interpellé à ce sujet.

C’est avec stupéfaction que j’entendis Doyen-Pinocchio répondre, justifiant plus que jamais le surnom que les Jettois lui donnent, « qu’à aucun moment, il n’avait envisagé de supprimer cette antenne de Police, qu’il s’agissait de rumeurs totalement infondées » !!!

J’étais d’autant plus stupéfait que, le matin même, j’avais eu au téléphone cette plus haute Autorité de la zone de Police qui m’avait confirmé  que Doyen-Pinocchio avait bien l’intention de supprimer l’antenne de Police du quartier Mercure !

Ces derniers temps, il a donc repris son objectif.

Ceux qui connaissent la situation et les habitants sont évidemment totalement opposés.

Philippe Moureaux, Président de la zone de Police, à bout de ressources, a précisé « qu’il s’agissait d’une décision qui revenait à Doyen ».

Donc, comme Sarkozy, Doyen supprime la Police de proximité et cette antenne que tout le quartier estime absolument nécessaire.

Pourquoi ?

Le motif avancé sera évidemment celui des économies.

Mais des économies pour quoi faire ???

–     Est-ce pour permettre à son collège et ami Leroy de s’offrir une fresque à 150.000 euros ?

–     Est-ce pour s’offrir la création et l’achat d’une nouvelle B.D. à plus de 31.000 euros ?

–     Est-ce pour financer le journal communal qui présente Jette comme le pays des Bisounours et qui coûte aux contribuables jettois plus de 200.000 euros… au minimum ?

–     Est-ce pour s’offrir des vestiaires sportifs de luxe à 450.000 euros ?

–     Est-ce pour couvrir les dépassements gigantesques des chantiers gérés par la commune … Hall des sports, Pfizer, friterie ?

–     Est-ce pour offrir à l’Atelier 340 de nouveaux subsides alors que, par deux fois, cette ASBL a été déclarée dissoute par le Tribunal de Première Instance de Bruxelles, qu’elle a un déficit de 1.083.000 euros, et qu’elle ne respecte pas ses obligations à l’égard de la commune ?

–     Est-ce pour organiser… à la veille des élections, des fêtes, des cocktails, et des inaugurations bidon ?

–     Est-ce pour offrir au Collège des stages de formations ? (Mais oui, Mais oui, ils ont besoin de formations !!!)

–     Est-ce pour financer l’installation d’une nouvelle ruche d’abeilles sur le toit de la Maison communale ?

–     Est-ce pour financer l’achat d’une nouvelle voiture pour le Bourgmestre, pudiquement appelée « voiture du Collège » ?

–     Est-ce pour financer le très curieux et très étonnant projet avec le Maroc à Sidi Bibi ?

–     Etc, etc, etc

On sait, grâce à l’exemple de Sarkozy, ce que deviennent  la criminalité et les incivilités lorsqu’on supprime la Police de proximité.

Apparemment, rien ne retient Doyen-Pinocchio, dos au mur, qui veut à toutes forces, continuer à financer ses dépenses pharaoniques… et électorales dont il croit tant avoir besoin pour tenter de se maintenir au pouvoir avec les sept partis qu’il a coalisés contre le P.S.

Ah oui, j’oubliais, Doyen-Pinocchio se dit…Démocrate Chrétien !

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


Un échevin très peu civil… mais très généreux ! Encore des dizaines de milliers d’euros pour l’Atelier 340 !!!

 
Infraction





Je vous invite à ouvrir la photo qui se trouve jointe au présent article, et vous découvrirez de quelle façon l’échevin Leroy « échevin de la Culture et de l’Instruction publique », parque son véhicule à proximité de son domicile !

On peut se demander comment il se fait qu’une personne ayant des responsabilités communales ose se permettre de telles violations aux règles d’usage de la voirie.

Une rumeur circule à Jette, mais il faudra la vérifier : Est-il exact que les personnes susceptibles de constater les infractions de ce type aient reçu un petit guide dans lequel figureraient des numéros d’immatriculation des véhicules qu’il convient de ne jamais verbaliser ?

Je n’ose le croire !

Cela me paraît impensable !

Une autre rumeur circule : Celle qu’en période électorale, en 2006, Hervé Doyen himself aurait fait sauter pas moins de 880 amendes infligées bien sûr à ses électeurs !

Cela aussi, pour moi, est difficilement concevable !

J’insiste, il ne s’agit que de rumeurs qui se colportent sur le marché.

On ajoute même que certains auraient conservé des preuves de la « très grande compréhension » dont le Bourgmestre aurait fait preuve.

Pour ma part, je m’en tiens exclusivement à la photo qu’un Jettois m’a fait parvenir et qui démontre qu’à proximité de son domicile, l’échevin Leroy jouit, semble-t-il, d’une très grande liberté quant à la façon de se parquer !

L’échevin Leroy : La générosité continue envers l’Atelier 340 …  bien entendu sur base des impôts des Jettois !!!

En effet, l’analyse du projet de Collège du 24 avril dernier me permet de constater qu’un nouveau cadeau de 30.000 euros est fait en faveur de l’Atelier 340 !!!

Pour rappel, l’Atelier 340 :

     N’a pas exécuté, depuis plus de dix ans, la Convention qui le lie à la commune !

     N’a pas été soumis à l’impôt sur les immeubles inoccupés et inachevés depuis plus de dix ans !

     S’est vu supprimer tous les subsides de la COCOF !

     S’est vu supprimer tous les subsides de la Communauté française !

     A été autorisé à payer ses loyers 2007 et 2008 à la commune, comme au Moyen-Age, … en nature !!!

Mais qu’à cela ne tienne !!! Doyen-Pinocchio et Leroy, dans leur immense générosité avec l’argent des Jettois, lui offre 30.000 euros pour organiser de curieuses manifestations dont l’une d’entre elles s’appelle « Approche aux constellations » pour laquelle l’Atelier 340 reçoit pas moins de 10.000 euros !!!

Je me demande si pas mal de Jettois seraient heureux, eux aussi, de recevoir un subside communal de cette ampleur pour « approcher les constellations » et de payer leurs impôts communaux en nature !!!

J’ai essayé, pour ma part, d’obtenir la comptabilité de certaines de ces manifestations puisqu’une telle générosité avait déjà répandu sa manne sur l’Atelier 340. Après plusieurs mois d’attente, et de très nombreux rappels, on m’a finalement remis un document … totalement incomplet qui ne correspondait en rien à une quelconque comptabilité.

En réalité, soyez-en surs, rien n’est contrôlé !!!

Et lorsqu’on dit, dans la décision de Collège, que l’ASBL « devra produire, pour l’Exercice 2011, les comptes et bilans ainsi qu’un rapport de gestion et de situation financière, et devra fournir, pour l’Exercice 2012 et 2013, les comptes et bilans », c’est à mourir de rire !!!

Surtout quand on sait que la Communauté française a fait faire un audit par un réviseur indépendant qui a conclu au fait que cette ASBL avait 1.083.000 euros de dettes, et qu’elle était dans un chaos total !!!

Mais attention, tout s’explique !!!  Le chef de cabinet de Doyen-Pinocchio est … administrateur de ladite ASBL, et « est passé » dans le chalet polonais du gestionnaire de ladite ASBL !!

Donc, tout s’explique et, entre gens du même monde, pas de problème !!!

L’ASBL continuera donc à être subsidiée sans contrôle réel, mais avec l’argent des Jettois…cet argent-là ne coûte évidemment pas un euro à Doyen-Pinocchio !!! 

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan