Archives de Tag: réélection

L’étrange destin du hall des sports de Jette !

La semaine passée, de nombreux Jettois ont été réveillés en pleine nuit par l’incendie particulièrement brutal du Hall des sports.

On a pu voir, virevoltant, passant d’un micro à une caméra, Doyen-Pinocchio himself, papillonnant au milieu des personnes évacuées, hagardes, ne sachant pas où on les amenait.

Mais, dommage pour Doyen-Pinocchio, était également présent sur place, depuis trois heures du matin jusqu’à huit heures, le conseiller communal PS Mohammed Errazi.

Cela faisait de l’ombre à l’opportunité médiatique causée par ce sinistre !

Mais l’essentiel n’est pas dans la présence ou non d’un Bourgmestre ou d’un conseiller communal lors d’un incendie.

Le plus étonnant, ce serait les déclarations de Doyen-Pinocchio.

En effet, dans sa hâte de profiter de l’aubaine médiatique, Doyen-Pinocchio aurait déclaré que « Si le bâtiment avait brûlé à une telle vitesse, c’était à cause des matériaux » !

Et là, de multiples questions se posent.

En effet, dès ma prise de fonction, j’ai été interpellé par le fait que les différents lots de reconstruction du hall des sports avaient augmenté, par rapport à la prévision, de 150, 80 et 70 % !!!

C’est évidemment effarant.

J’ai tout de suite tenté d’obtenir des explications, mais elles m’ont été refusées !!! Devant témoins, le fonctionnaire chargé de me les donner a écrit sur le tableau de coûts qui avaient augmenté de 150 % : « littige avec le Bureau d’études (sic) ».

Bientôt, je publierai ce document extrêmement parlant.

J’ai évidemment trouvé cela un peu court.

Et, bien sûr, comme toujours à Jette, l’étouffoir a fonctionné à merveille.

Le problème, c’est que c’est Doyen-Pinocchio qui a fait reconstruire ce hall des sports, et c’est lui qui a dû se prononcer sur le choix des matériaux !!!

Une foule de questions se posent donc :

–     Le bâtiment était-il conforme au point de vue des normes d’incendie ?

–     Les matériaux utilisés étaient-ils conformes à la réglementation ?

–     Des moyens de détection incendie étaient-ils installés ?

–     Les assurances sont-elles en ordre ?

–     Etc, etc…

On frémit en pensant qu’un tel incendie aurait pu se produire au moment où 200 ou 300 enfants fréquentaient ce Centre sportif.

Ce dossier me fait songer à un autre, tout aussi important.

Reprenant mes fonctions d’échevin de l’Enseignement que j’avais déjà exercées depuis près de vingt ans, je me suis aperçu que les écoles n’étaient plus en règle par rapport aux prescriptions en matière d’incendie :

–     Tous les exercices n’avaient pas lieu.

–     Les pictogrammes et les plans d’évacuation n’étaient pas installés.

J’ai exigé que tous les exercices aient lieu, et c’est alors qu’on s’est aperçus que la sirène d’incendie n’était pas audible dans certaines écoles, dans tous les points et toutes les classes de celles-ci.

J’ai dû envoyer un nombre de notes considérable pour tenter de faire réparer cette déficience, aspect pourtant essentiel de la sécurité de nos enfants.  Mais, bien entendu, parce que c’était moi qui le demandais, ces sirènes ont été réparées… mais avec des mois de retard !

Là aussi, bientôt la publication de certains documents.

Tiens, tiens ! Ce dossier me fait penser à un troisième.

Celui de l’amiante à l’école Aurore !

Vous vous rappelez, l’école Aurore où, soi-disant, il n’y avait plus de problème d’amiante !

Il a fallu que le Comité des Parents prenne le taureau par les cornes pour qu’enfin, les travaux se fassent !

Vous vous rappellerez les balbutiements honteux du soi-disant échevin de l’Enseignement Leroy qui affirmait, à la télévision, qu’il n’y avait pas de problème d’amiante à l’école Aurore.

Sachez, chers lecteurs, qu’il y a encore aujourd’hui une phase de désamiantage prévue.

Ces trois exemples :

–     Hall des Sports 

–     Conformité des écoles avec la prévention incendie

–     Amiante à l’école Aurore

Relèvent du même chaos dans la gestion et relèvent d’une même indigence de la part de Doyen-Pinocchio qui ne songe qu’à sa réélection.

Ceci dit, on va faire croire, une fois de plus, que la commune est splendidement gérée, sur base de « valeurs », puisque tous les fonctionnaires seront appelés à signer une Charte intitulée « l’Administration communale de Jette : Sa mission, Sa vision, Ses valeurs » !!!

Qu’arrivera-t-il au fonctionnaire qui ne se rendra pas aux réunions prévues ?

Qu’arrivera-t-il à ceux qui ne signeront pas cette curieuse Charte ?

Voilà comment Doyen-Pinocchio, pour cacher son indigence au niveau de la gestion, la camoufle en forçant les fonctionnaires communaux à s’impliquer dans sa gestion et dans sa campagne électorale !!!

A son incompétence, Doyen-Pinocchio ajoute l’odieux, et le pire, c’est que cela lui vient tout naturellement.

Qui me disait que cet homme ment tellement qu’on ne peut même pas croire le contraire de ce qu’il dit ?

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

TRAM 9 : Le Cdh se cache derrière Laurette ONKELINX !

La presse de ce week-end nous a appris que la Vice-Première Ministre Onkelinx, qui gère BELIRIS, a décidé d’octroyer un montant pour la prolongation de la ligne du Tram 9 de la VUB jusqu’au Heysel.

Alléluia !!!

Les sbires du Cdh jettois mentionnent partout que cela prouve que la Ministre Onkelinx approuve le tracé du Tram 9 !

C’est évidemment un mensonge de plus car, je le répète, à aucun moment, ni la Région  bruxelloise concernant le premier tracé, à savoir Simonis- VUB, ni la Ministre Onkelinx, concernant le deuxième volet VUB-Heysel, n’ont pris une quelconque position sur le tracé du Tram 9 !

Il est, comme chacun le sait, plus facile, et, surtout, cela ne cause aucun dégât à la Place du Miroir, de faire passer, comme le souhaite également la Bourgmestre Carthé de Ganshoren, le Tram 9 par l’Avenue Poplimont.

D’après l’étude que nous avons pu faire du projet dont j’aurai bientôt l’occasion de vous donner de plus amples détails, les travaux pourraient durer au total… cinq ans !!!

Il est évident que les commerçants du quartier du Miroir n’y survivront pas !

Il suffit déjà de se balader dans le quartier pour constater que rien que sur la Place du Miroir, dans les rues qui y débouchent, il y a 14 commerces à remettre … 14 !!!

Mais ce qui m’interpelle le plus, c’est évidemment, de la part de Doyen-Pinocchio et du Cdh jettois, le recours systématique au mensonge.

C’est vraiment confondant !

Dire que la Ministre Onkelinx souhaite le projet du Tram 9 et son passage par le Miroir est évidemment un mensonge effroyable !

Mais c’est comme ça !

C’est le seul recours que ces gens ont pour faire croire qu’ils soutiennent le commerce jettois alors qu’en réalité, ils ne soutiennent qu’une chose : Leur réélection !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


Parfaite intelligence… pour assassiner le commerce jettois ! Croyez-vous pouvoir faire confiance à Hervé Doyen?

 "Photo d'Hervé Doyen publiée dans "Le Soir" du 17 juin 2011"  "Croyez-vous pouvoir faire confiance à cet homme ? "

Photo d'Hervé Doyen publiée dans "Le Soir" du 17 juin 2011

« Croyez-vous pouvoir faire confiance à cet homme ?  »

Un Bourgmestre est, en principe, censé être le représentant des habitants de sa commune.

Son premier devoir est de défendre les intérêts de ces concitoyens et de préparer leur avenir.

Or, que voit-on  à Jette ?Le Bourgmestre, depuis des années, slalome et prend des positions d’une rare opacité afin de ne pas déplaire aux « Autorités supérieures » de façon à tenter de préparer son avenir à lui… pourtant  bien compromis.Rappelons-le, Hervé Doyen n’a jamais réussi à se faire élire directement en qualité de Député.  Il n’y a réussi que par les trucs et les ficelles de la suppléance.  Il est donc prisonnier des « Autorités supérieures ».

Ses derniers résultats aux élections régionales et législatives démontrent une perte de crédibilité considérable.

Lors de la dernière réunion d’information qui vient d’avoir lieu, face à la foule en colère, il a tenté de prendre, à nouveau, une autre position en affirmant haut et fort qu’il n’y aurait pas un coup de pioche pour le Tram 9 tant qu’il n’y aurait pas de parking.

Or, nous le savons, le parking n’est qu’une « ambition » de la Ministre de la Mobilité !

Il est donc évident que malgré les sondages faits actuellement Place du Miroir et Chaussée de Jette, aucun budget n’existe pour le parking, et aucune garantie n’est donnée.

J’ai dû moi-même faire modifier une décision de Collège pour qu’on y ajoute le parking via l’ Avenue de Jette !!!

Mais attention, pour le Tram 9, les demandes de permis seront déposées dès début juillet.

Une fois de plus, nous serons mis devant le fait accompli. Ce sera la fin du Miroir, de sa convivialité, de son art de vivre que beaucoup de communes nous enviaient.

Mais pour Hervé Doyen, cela ne compte pas. La seule chose qui compte, c’est sa réélection !

Vous pouvez compter que, dans les semaines qui  viennent, tout et son contraire nous sera promis, tout et son contraire nous sera dit.

Il y aura une multitude de fêtes, une multitude de papiers dans vos boîtes aux lettres.

Le Journal communal, en couleur et épais comme un bottin téléphonique, vantera la splendide gestion de ce Collège fait de bric et de broc.

En réalité, sans l’apport massif de l’argent régional, la commune serait en faillite !

Vous aurez compris que, dans ces conditions, il est impossible de résister aux exigences de la STIB, dont on connaît depuis peu les visions politiques de sa Direction, c’est-à-dire un mépris absolu et total de la population bruxelloise telle qu’elle existe aujourd’hui, et une acceptation, de facto, de la gestion de notre commune par la Flandre et la Wallonie !

Voilà ce à quoi nous prépare Hervé Doyen !!!

Merry Hermanus :
merry_hermanus@yahoo.com