Archives de Tag: SIDI BIBI

SIDI BIBI : L’aveu de l’échec !

Mes lecteurs se rappelleront que le conseiller communal Jean Werrie avait fait l’énorme surprise à Doyen-Pinocchio et à sa bande d’aller sur place et de constater la totale inanité de ce projet.

Une série de photos démontraient que ce projet était totalement nul !

J’ai d’ailleurs personnellement reçu une communication téléphonique d’un habitant de la région ayant lu mon blog, et qui m’a confirmé point par point que le projet Sidi Bibi, c’était du bibi..bibi..bidon !

Le 18 septembre dernier, le Collège reconnaît que c’est bien le cas ! (voir la décision en annexe).

En effet, virage à 180 degrés, maintenant, on ne parle plus du compost, comme si  les Marocains avaient besoin des experts jettois en compost pour en fabriquer, maintenant, on injecte 22.000 euros dans des projets visant l’Enseignement.

Il est clair qu’il conviendra, à un moment donné, d’obtenir d’une autorité indépendante et incontestée, un audit approfondi de ce fameux projet Sidi Bibi.

On se rappellera que l’échevine Gallez avait décidé d’abandonner le Maroc et de faire un projet dans un autre pays… si les habitants de la région ne votaient pas comme elle le souhaitait !!!

Allez, encore quelques jours, et peut-être que dans les mois qui suivent, les squelettes, qui débordent des placards, parleront enfin.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan

Les « danseuses » de Doyen-Pinocchio et de Leroy… ou à quoi sert l’augmentation gigantesque des impôts à Jette !

On est incorrigibles… ou incapables de faire autre chose que de jeter l’argent des Jettois et de faire des cadeaux qui ne coûtent évidemment pas cher … quand ce sont les autres qui payent.

Pour rappel, sur trois ans, l’augmentation de l’impôt cadastral aura coûté aux ménages jettois plus de trois millions d’euros !

N’empêche !

En avril, nouveau cadeau à la « danseuse » particulière de Doyen et Leroy : l’Atelier 340 !    Un petit 30.000 euros ! Une paille ! Rien !

Comme on le sait, cette curieuse ASBL qui ne respecte pas, depuis onze ans, ses obligations à l’égard de la commune, qui ne paye pas ses impôts, qui a pour 1.080.000 euros de dettes, etc, reçoit donc 30.000 euros dans le cadre, accrochez-vous, de la « Promotion de la diversification de l’offre culturelle sur la commune de Jette » !!!

Magnifique non !

Fantastique !!! Il fallait vraiment l’inventer lorsqu’on sait ce que fait réellement l’Atelier 340 !!!

Malheureusement, les gens qui sont en recherche d’emploi, ceux qui connaissent d’énormes difficultés sociales n’ont pas cette chance. Pour eux, pas de « diversification de l’offre culturelle » !!!

En juin, le bien nommé échevin Leroy fait un cadeau : 7.500 euros de subsides à une ASBL dont l’objectif…accrochez-vous, a pour vocation la volonté de réunir des personnes de tous horizons et de toutes cultures en favorisant des échanges interculturels multilingues !!!

Magnifique non !  Fallait le trouver !  Qu’en termes élégants ces choses-là sont dites…

Mais de toute façon, c’est l’argent du cochon de contribuable jettois, donc… on s’en fout !!!

Un petit cadeau par-ci, un petit cadeau par là, cela pourra toujours aider lors d’une élection particulièrement indécise.

Du beurre dans les épinards

–       Le Collège rencontre les représentants des Fabriques d’églises, mais non pas dans la commune, mais au restaurant, c’est plus sympathique.  Soit 650 euros à charge du contribuable !

–       L’Echevin de l’Enseignement, qui n’a rencontré que deux fois en trois ans les directeurs d’écoles leur offre à déjeuner.  Sympathique non avant la campagne électorale ?  400 euros à charge du contribuable jettois… Mais on s’en fout !!!

Il ne  viendrait évidemment jamais à l’esprit de Doyen-Pinocchio ou du très curieux échevin Leroy, qui pourtant bénéficient de frais de représentation et d’un traitement confortable, de faire ces invitations à leurs frais ! Non, dans ce monde-là, cela ne se fait pas. Il faut avant tout vivre sur la bête, c’est-à-dire aux frais des Jettois !

–       Encore et toujours SIDI BIBI : Alors qu’il a été totalement démontré, photos à l’appui, par le conseiller communal Jean Werrie qui a été sur place, que le projet Sidi Bibi était totalement nul, on envoie à nouveau une mission, on se demande bien pourquoi, dont le coût total dépasse les 6.700 euros !!! Mais pas d’importance, c’est évidemment le contribuable jettois qui paye.

–       Je passe évidemment sur toutes les inaugurations et fêtes diverses dont le seul but n’est évidemment que de faire de la propagande électorale.  J’épingle cependant la curieuse « fête » « Carrefour Afrique » qui, curieusement, se déroulera un mois avant les élections.  Bien entendu, cette « fête » n’a jamais eu lieu auparavant, et seul un esprit pervers pourrait y voir une quelconque relation avec le scrutin communal. Soit, de nouveau, 5.000 euros à payer par le contribuable jettois.

Voilà un tout petit florilège de la façon dont sont utilisés les impôts de nos concitoyens alors même que la commune de Jette est, depuis 2004, sous transfusion massive d’argent venant de la Région. (Plus de cinq millions d’euros par an au total !!!).

Ces quelques décisions représentent, au total, 50.250 euros, montant qui trouverait évidemment à s’employer avec efficacité pour aider les Jettois en recherche d’emploi ou en grande difficulté sociale.  Mais ces gens-là, évidemment, n’intéressent ni Doyen/Pinocchio ni Leroy car, d’après eux, c’est un public qui …vote mal !!!

Il est effarant de constater que, décidément, Doyen-Pinocchio et son comparse Leroy sont incorrigibles… ou paniqués, espérant encore, avec ces dépenses somptuaires, faire croire qu’à Jette, tout va bien, que l’argent peut être dépensé n’importe comment… et qu’il leur restera quelques électeurs.

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan 

DOYEN supprime la Police de Proximité du Quartier Mercure !

Certains lecteurs se rappelleront qu’en 2009 déjà, Doyen-Pinocchio avait tenté de supprimer l’antenne de Police du quartier Mercure.

Le conseiller communal Claude Goujard, habitant le quartier, élu sur la Liste du Bourgmestre, avait alerté tout son quartier et pris différents contacts afin de tenter de bloquer cette décision aberrante.

A cette époque, j’ai moi-même pris un contact direct et personnel avec la plus haute Autorité de notre zone de Police.

Lors de cette conversation, j’ai appris que Doyen-Pinocchio voulait à toutes forces supprimer cette antenne de Police Mercure, et que des échanges verbaux extrêmement vifs avaient eu lieu entre lui et ceux qui estimaient que cette antenne de Police était absolument nécessaire.

Lors d’un Conseil communal, Claude Goujard, défendant son quartier, avait interpellé à ce sujet.

C’est avec stupéfaction que j’entendis Doyen-Pinocchio répondre, justifiant plus que jamais le surnom que les Jettois lui donnent, « qu’à aucun moment, il n’avait envisagé de supprimer cette antenne de Police, qu’il s’agissait de rumeurs totalement infondées » !!!

J’étais d’autant plus stupéfait que, le matin même, j’avais eu au téléphone cette plus haute Autorité de la zone de Police qui m’avait confirmé  que Doyen-Pinocchio avait bien l’intention de supprimer l’antenne de Police du quartier Mercure !

Ces derniers temps, il a donc repris son objectif.

Ceux qui connaissent la situation et les habitants sont évidemment totalement opposés.

Philippe Moureaux, Président de la zone de Police, à bout de ressources, a précisé « qu’il s’agissait d’une décision qui revenait à Doyen ».

Donc, comme Sarkozy, Doyen supprime la Police de proximité et cette antenne que tout le quartier estime absolument nécessaire.

Pourquoi ?

Le motif avancé sera évidemment celui des économies.

Mais des économies pour quoi faire ???

–     Est-ce pour permettre à son collège et ami Leroy de s’offrir une fresque à 150.000 euros ?

–     Est-ce pour s’offrir la création et l’achat d’une nouvelle B.D. à plus de 31.000 euros ?

–     Est-ce pour financer le journal communal qui présente Jette comme le pays des Bisounours et qui coûte aux contribuables jettois plus de 200.000 euros… au minimum ?

–     Est-ce pour s’offrir des vestiaires sportifs de luxe à 450.000 euros ?

–     Est-ce pour couvrir les dépassements gigantesques des chantiers gérés par la commune … Hall des sports, Pfizer, friterie ?

–     Est-ce pour offrir à l’Atelier 340 de nouveaux subsides alors que, par deux fois, cette ASBL a été déclarée dissoute par le Tribunal de Première Instance de Bruxelles, qu’elle a un déficit de 1.083.000 euros, et qu’elle ne respecte pas ses obligations à l’égard de la commune ?

–     Est-ce pour organiser… à la veille des élections, des fêtes, des cocktails, et des inaugurations bidon ?

–     Est-ce pour offrir au Collège des stages de formations ? (Mais oui, Mais oui, ils ont besoin de formations !!!)

–     Est-ce pour financer l’installation d’une nouvelle ruche d’abeilles sur le toit de la Maison communale ?

–     Est-ce pour financer l’achat d’une nouvelle voiture pour le Bourgmestre, pudiquement appelée « voiture du Collège » ?

–     Est-ce pour financer le très curieux et très étonnant projet avec le Maroc à Sidi Bibi ?

–     Etc, etc, etc

On sait, grâce à l’exemple de Sarkozy, ce que deviennent  la criminalité et les incivilités lorsqu’on supprime la Police de proximité.

Apparemment, rien ne retient Doyen-Pinocchio, dos au mur, qui veut à toutes forces, continuer à financer ses dépenses pharaoniques… et électorales dont il croit tant avoir besoin pour tenter de se maintenir au pouvoir avec les sept partis qu’il a coalisés contre le P.S.

Ah oui, j’oubliais, Doyen-Pinocchio se dit…Démocrate Chrétien !

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


Conseil communal de Jette, la routine : Mensonges, Dissimulations, Aveu et Nouvelle Augmentation des Impôts !

Intéressante séance des sections du Conseil communal d’hier soir.  Une fois de plus, l’échevin des Finances prend la position du coq qui, tous les matins, chante sur son fumier et croit que c’est lui qui fait se lever le soleil !

Mensonges : car, bien sûr, on ne dit pas la vérité en ce qui concerne la nouvelle école du Poelbos.  Cette école devait être rénovée depuis fort longtemps, mais après mon départ du Collège en 1996, les choses n’avaient plus bougé.

Sous la précédente Législature, le dossier a été repris. Pas dans l’intérêt de l’école, mais dans l’intérêt quasi exclusif de « Kids Holidays ».

Le projet était surdimensionné, et lorsque l’architecte, par ailleurs fort talentueux, nous a présenté son travail, l’évaluation du budget tournait autour de 16 millions d’euros !!!

Mais pas de problème pour Pinocchio-le Bourgmestre sortant !  On jette tout à la poubelle… et on recommence à zéro !  D’où les centaines de milliers d’euros perdus.

Mais toujours pas de problème : C’est le contribuable jettois qui payera !!!

Et, de plus, on posera une première pierre quand ??? Mais en septembre bien sûr, à quelques jours des élections !

Dissimulations : J’ai demandé à plusieurs reprises à pouvoir consulter la facture de ce premier auteur de projet.  Contrairement à la Loi qui prévoit le principe de collégialité et donc, le fait qu’aucun document ne peut être caché, cette facture ne m’a jamais été présentée !!!

Aveu : Décidément, Pinocchio-le Bourgmestre sortant n’est pas très attentif. En effet, dans le plan d’implantation de la nouvelle école du Poelbos qu’il a présenté, la ligne du Tram 9 … existe déjà !!!

Qu’est ce que cela veut dire ?

Cela veut dire :

– qu’alors même que le permis tel qu’il avait été envoyé par la STIB à l’Administration régionale a été recalé car il ne prévoyait pas les parkings ;

– qu’alors même que la commune, et forcément le Collège, ne se soit pas encore « officiellement » prononcée ;

– qu’alors même qu’il n’y a pas un centime d’euro pour les parkings :

   la ligne 9 est déjà bel et bien inscrite sur les plans de la nouvelle école du Poelbos !!!

Mais il y a encore mieux : Au Conseil communal de demain soir, de nouveau, une augmentation d’impôts !!!

La Tutelle, contrairement aux affirmations fausses et lénifiantes de l’échevin des Finances, n’avait pas accepté les chiffres des modifications budgétaires.  Elle avait recalé la commune de Jette et a exigé des révisions, notamment en matière d’emprunts.

Et bien, c’est très simple : pour le Collège Arlequin-Pinocchio, on augmente l’impôt !!!

Donc, le taux des impôts additionnels passera de 6,9 % à 7 %, soit 300.000 euros de plus à payer par les Jettois.

Avec un peu de mémoire, on se rappellera qu’en décembre 2009, l’échevin des Finances, dont beaucoup de Jettois affirment qu’il habite à Lasne, hurlait que pour compenser l’augmentation de 10% de l’impôt cadastral, le Collège Arlequin-Pinocchio mettait en place un plan de diminution de l’impôt sur les personnes physiques pour aboutir à 6,50 % en 2012.

Et bien, le mensonge est maintenant avéré !!!

Car non seulement, il n’y a pas de diminution, mais il y a même une augmentation !

Grâce à l’argent ainsi récolté, on pourra sans doute payer une partie de la fresque que s’offre l’échevin de la « Culture » à 150.000 euros, et payer aussi le splendide projet de Sidi Bibi dont vous avez pu admirer quelques photos dans un de mes blogs précédents.

Voilà la réalité !!!

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


Enorme scandale de Jette à Sidi Bibi !

J’ai déjà eu l’occasion, à différentes reprises, d’évoquer l’étrange « projet » qu’Hervé Doyen entretient, depuis de nombreuses années, au Maroc, à Sidi Bibi.

J’ai déjà mis en évidence, au Collège, et par différents courriers, le caractère insolite des sommes payées en cash pour le séjour de certaines délégations en Belgique.

Pratique étonnante pour une commune.

Lorsque j’étais en charge de mes compétences, j’avais réussi à bloquer ce genre de pratiques.  Mais j’ai constaté, depuis, qu’elles ont été reprises.

Mais le vrai scandale n’est pas là !

En 2008, le conseiller communal Jean Werrie, à l’époque  chef de Groupe du MR, avait été sur place, à Sidi Bibi, et avait pris différentes photographies.  Il avait été très étonné de voir que, soi-disant, au niveau du lieu où devait se fabriquer du compost, l’un des objectifs du « projet », il n’y avait rien, sinon un mur encadrant une zone vide !

Il a interpellé le Collège et, bien sûr, on lui a, comme toujours répondu avec des cris, du mépris et des mensonges.

Tout était bien dans le meilleur des mondes !  L’échange des délégations pouvait se poursuivre pour le plus grand plaisir des bénéficiaires… Les Jettois, ça, c’est une autre histoire.

Lors de son intervention de 2008, lorsqu’il évoquait l’octroi de certains « cadeaux »…, là, les réponses devenaient un peu plus balbutiantes.  Mais les choses en étaient restées là.

Le conseiller communal Werrie, qui était, je le rappelle, chef de Groupe du MR, est retourné sur place en 2011.

Les photos que je vous invite vivement à regarder attentivement sont particulièrement éclairantes.

Sidi Bibi, La Réalité !

Voici ce qu’est devenu ce projet…qui, en réalité, n’en a jamais été un !

–     Mur d’enceinte pratiquement détruit !
–     Portes qui ne ferment plus rien !
–     On y trouve des dépôts d’ordures !

En réalité, Hervé Doyen a réussi… un succès, … un triomphe, à reproduire, à Sidi Bibi, l’état de certaines rues de Jette !!!

Mais j’y pense, je n’avais rien compris, son objectif était donc bien de reproduire, à Sidi Bibi, l’état dans lequel se trouvent certaines rues de Jette !

Ah non, pas les rues où habitent des échevins ou des conseillers communaux de la Majorité, celles-là ne sont pas entretenues comme un projet de Sidi Bibi, celles-là sont parfaitement entretenues !

Mais pour toutes les autres, çà…, ça peut se passer comme à Sidi Bibi.

Mes lecteurs se rappelleront également de la curieuse réaction de l’échevine, qui, très récemment, évoquant les élections communales au Maroc, expliquait que si la Majorité changeait à Sidi Bibi, elle irait faire ses projets ailleurs en Afrique.

Si c’est pour reproduire ce que vous voyez sur les photos ci-jointes, il n’y aura certainement aucune difficulté !

Petite question cependant !

Depuis le début, c’est-à-dire le lancement de ce « projet », qu’a coûté au contribuable jettois cette sinistre farce dont le seul but est d’apparaître « politiquement correct », et de faire croire aux Jettois que, malgré l’état de faillite de la commune (faillite confirmée encore par les derniers chiffres des modifications budgétaires), celle-ci organise un « projet » de Coopération au Développement au Maroc ?

Pour ce genre de « projet », il va de soi que le peuple marocain n’est nullement demandeur, et que la création de dépotoirs ne peut en aucun cas s’apparenter à un projet en voie de développement !

C’est plutôt une insulte aux populations qu’on veut, soi-disant, aider.

Mais, je le répète, certains Jettois reconnaîtront dans ces photos l’état de leur rue après la « gestion » d’Hervé Doyen…

Vraiment un succès sur toute la ligne !

merry_hermanus@yahoo.com

Suivez le PS de Jette sur Facebook et cliquez J’Aime pour devenir fan


Hervé Doyen invite chez Bruneau.. aux frais du contribuable bruxellois : Suite.

Les budgets communaux sont des outils extraordinaires, malheureusement bien souvent négligés. On y découvre des perles !

C’est ainsi que dans le budget 2012 de Jette, truqué comme je l’ai démontré, on trouve un article intitulé « Cotisation conférence des Bourgmestres : 1221 euros ».

Voilà donc, de façon extraordinaire, que l’invitation lancée « généreusement » par Hervé Doyen à ses collègues a évidemment coûté beaucoup plus que la totalité de la cotisation de la commune de Jette à la conférence des Bourgmestres.  On ne peut agir avec plus de cynisme !

Allez, un petit effort de transparence, et qu’on dise combien ce repas a réellement coûté !  Transparence à Jette ???  Ou peut-être ailleurs ?

En une soirée, « d’un dîner festif », Hervé Doyen aura réussi à dépenser, avec ses « chers » collègues, plus que la totalité de la cotisation de Jette à la conférence des Bourgmestres !

Cette affaire a quand même fait un peu de bruit et a été reprise par la presse, notamment aujourd’hui, dans un entrefilet de la « Dernière Heure ».

Mais attention, la censure jettoise veille !!!   Cet article, dans la revue de presse de la commune de Jette, a bien sûr été « oublié », tout comme l’article de la « Capitale » sur le curieux projet de coopération de Sidi Bibi.

Encore un mot, étant donné que différents Organes politiques demandent des efforts financiers à leurs membres, par exemple les Parlementaires, le Président de la Chambre, etc., la presse (La Capitale)  a trouvé normal de demander au Bourgmestre de Jette s’il n’estimait pas nécessaire de diminuer sa rémunération.  Hervé Doyen, qui est pourtant si généreux avec l’argent des autres, a bien entendu répondu NON !!! Ce serait, d’après lui, démagogique !

Pourtant, un petit effort ne représenterait pas grand-chose pour celui qui cumule la fonction de Bourgmestre, de Parlementaire et de Président de Commission et, donc, qui bénéficie d’une rémunération mensuelle à cinq chiffres !

Mais attention !!! Toute diminution serait démagogique et populiste.

Pourquoi ne pas rappeler qu’en 2000, tous les traitements des mandataires locaux ont été augmentés de façon énorme.  Mais, bien sûr, pour Hervé Doyen, étant habitué à dépenser largement l’argent des autres, tout cela ne le concerne pas !

L’indécence de l’invitation chez Bruneau, alors que des milliers de personnes perdent leur emploi, que les pensions sont revues, ne lui saute décidément pas aux yeux.

Tiens, mais j’y pense, n’est-il pas Démocrate Chrétien ???

merry_hermanus@yahoo.com


Le scandaleux mépris de l’échevine Ecolo de Jette pour le peuple marocain !

Par une sinistre fin d’après midi de décembre, l’échevine écolo de Jette avait convoqué le banc et l’arrière banc des élus et des autorités jettoises pour les informer sur l’évolution de l’étonnant projet de coopération de Jette à Sidi Bibi au Maroc.

Le moins qu’on puisse dire c’est que l’initiative n’a pas fait recette.

Ce 13 décembre sont présentes les deux échevines, quatre agents communaux et un quidam inconnu.

Stupeur et tremblement après quelques minutes entre Jean Werrie, chef de groupe MR qui a refusé de suivre les deux conseillères communales qui ont ralliés Doyen, l’élu de justesse.

Pourquoi une telle panique lors de l’entrée de Jean Werrie ?

Tout simplement car c’est le seul Jettois, mis à part les délégations officielles, à s’être rendu sur place.  Vous imaginez l’audace, c’est quasiment la désolation dans les lieux saints !  Quelqu’un connaît la vérité et il a l’audace inouïe d’assister à une réunion où il est acquis qu’il faut penser en rond.

Jean Werrie, non seulement a été deux fois sur place, mais en outre a rencontré les gens et a pris des photos.  En mot comme en cent, il connaît la vérité.  Insupportable non ?

Les échevins n’ont pas oublié qu’il a interpellé le collège il y a 3 ans sur la réalité de ce projet…et lui n’a pas oublié que, comme toujours, on lui a servi de l’eau bénite de cour agrémentée de quelques mensonges bien sentis.

Pire, il a eu l’extrême audace de retourner récemment sur place et il sait de quoi il parle.

Mais le plus extraordinaire n’est pas là.

L’échevine écolo annonça qu’en 2012 il y aurait des élections communales non seulement à Jette mais aussi au Maroc.

Et là horreur !!!

L’échevine estime que si à Jette il n’y a pas de problème, le résultat est connu d’avance (sic) et l’actuelle majorité sparadrap restera en place, au Maroc, par contre,  les choses pourraient changer.  Dans ce cas l’échevine Gallez estime qu’il faudra quitter Sidi Bibi et mettre fin au projet.  Elle n’hésite pas à soutenir qu’il faudra voir ailleurs si l’herbe est plus verte et l’électeur plus docile qu’au Maroc !  Énorme  Non ?

Elle a même été jusqu’à envisager un nouveau projet au Sénégal où le projet pourrait migrer.

Donc attention Citoyens  de Sidi Bibi, si vous ne votez pas bien, la manne  jettoise ira se déverser ailleurs.

Curieuse conception de la démocratie !

Cette attitude me fait penser à la phrase célèbre :  » Si le peuple a mal voté, il faut changer de peuple. ».

C’est exactement ce qu’envisage l’échevine écolo.

Reconnaissons que cette attitude scandaleuse n’était pas suivie par tous les participants à cette étonnante réunion.

Un fonctionnaire pourtant très lié au CDH se déclara choqué, affirmant que le départ du projet était inadmissible.

Trois enseignements sont à tirer de cette réunion ridicule.

  1.   Il faudrait que les Jettois connaissent une fois pour toutes la vérité sur ce projet étrange! Il faudrait savoir pourquoi la commune de Jette a payé en liquide des personnes qui ont hébergé une délégation marocaine, étonnante pratique contre laquelle je m’étais en vain opposé au collège.
  2.     Selon l’échevine écolo,  pas la peine d’aller voter à Jette en octobre 2012, les résultats sont connus d’avance (sic)
  3.     On ne peut que condamner l’incroyable mépris dont fait preuve l’échevine écolo à l’égard du peuple marocain et des jettois !

Mais au fait, qu’en pensent les Jettois ?  C’est avec leur argent que toutes ces étranges histoires se déroulent, ce sont leurs impôts que l’on dépense pour ces étranges projets !

C’est cet argent qui concrétise les fantasmes de l’échevine écolo !

Allons ! Donnons- lui rendez vous en Octobre 2012, et prouvons tous ensemble que ses pronostics étaient non seulement scandaleux mais aussi stupides.

Bientôt, toute la vérité sur ce projet grâce à Jean Werrie !

merry_hermanus@yahoo.com